Récit de la course : Belledonne 2000 2006, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : Belledonne 2000

Date : 4/6/2006

Lieu : St Martin D'Uriage (Isère)

Affichage : 2623 vues

Distance : 34km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Partager :

Belledonne 2000 le retour

Cool bonne nouvelle en rajoutant des courses pour le calendrier kikourou de l'isère je m'apperçoit que Belledonne 2000 est de nouveau au progrmme cet année.
Après une année d'interruption c'est reparti.

En voila une bonne nouvelle, il faut vérifier l'info mais sur le calendrier ils annoncent une distance et un dénivelé moins grand que pour les autres éditions.

Cette course àune saveur particulière pour moi, en effet c'était (il y a 3 ans) ma première grosse course (de plus de 10 km) et mon premier trail.
Bon j'ai cumulé toutes les erreurs, mauvaise préparation, mauvais matériel (j'ai fait ça en chaussure de route), pas assez bu ...
Bilan des courses une avant dernière place, des ampoules plein les pieds (tous les ongles sont tombés), et une tendinite au genoux (pas de course pendant 3 mois)

Un truc à vous dégouter définitivement de la course, mais c'est en faisant des erreurs que l'on apprend.

Bon assez regardé vers le passé, c'est maintenant le retour de Belledonne 2000, le parcours a changé mais cela reste toujours une course respectable.
34km et 2000 de d+ au programme

En plus c'est dans Belledonne et ces cailloux bien 'cassant'

Après une semaine de temps pourri, neige et froid, je scrute tous les jours la montagne en me disant que c'est mal barré cette histoire.
Pas trop peur des mauvaises conditions mais plutôt que cela serve d'excuse pour annuler ou pour changer de parcours.

Le grand jour est arrivé et ce matin miracle, grand soleil, et une température moins hivernale que ces derniers temps.
Petit dej à base de Gatosport et de café, bof, bof , bof, pas terrible ce gatosport mais apparemment ça se digère vite alors c'est la bonne excuse pour dormir un petit plus.

C'est donc parti pour St martin d'Uriage une charmante commune au dessus de Grenoble sur la route de Chamrousse.
Le départ et l'arrivée ont lieu sur la place du village, je rencontre Patrick, qui préfére faire le petit parcours.
Je le chambre un peu et je me demande ce qu'il fout déjà là alors que le départ du petit a lieu dans 2 bonnes heures.

Retrait des dossarts, avec au choix bidon, T-shirt ou bandeau, je choisis le T-shirt et j'obtiens un superbe T-shirt Belledonne 2000 version 2003 :-)
Apparemment on écoule les stocks des anciennes éditions, peu importe je suis pas venu pour le T-shirt, j'en ai plein mon armoire.

Je retrouve Christophe, nouveau sponsort de la course par sa boite, et jcdu38 fameux kikoureur qui rentre tant de courses dans le calendrier.
Bravo pour ton boulot, il fait la course avec un pote à lui, en duo.
Ils termineront à la 2ème place, malheureusement ils n'auront pas la chance de monter sur le podium, seul la première équipe fut récompensé :-(

Je fais qq photos, malheuresement ce f..ing appareil photo rend l'ame et ce bloque comme ça lui arrive parfois.
Je vais donc le ranger dans la voiture et me dis tant pis pour les photos.

C'est là que je retrouve Freddy, nouveau kikoureur (félicitation) qui me propose de prendre le sien.
Seul problème il est dans sa voiture et dans 2 mn la course doit partir, bon ben pas de problèmes on s'arrêtera au passage.

Pan top depart, c'est parti.

Pour une fois je respecte mes décisions d'avant course et je pars pas comme une balle.
D'autant plus qu'on fait un arrêt voiture pour récupérer l'appareil photo.
Si bien qu'après 300m de course nous voila bon dernier.
C'est finalement une bonne idée de partir du fond du classement sur des courses (relativement) longue commme ça, au moins pendant un certain temps on double.


Et oui bon dernier au moement de la photo ...

Je pars tranquille pendant un bon moment, mais je double sans trop faire d'effort.

Ca commence pourtant assez raide cette histoire de Bellesonne 2000, il faut d'abord sortir du village, ce qui n'est pas une mince affaire.
On suit un chemin qui passe entre les maisons pendant facilement 150m de d+.
La route, puis enfin un chemin qui doit nous mener vers les Seigliéres.

Je tappe la causette avec un marseillais qui prépare l'UTMB, il a allourdi son sac et garde un rythme tranquille pour lui.
Du coup tout en discutant voila déjà les Seiglières, du coup je vais essayer de garder la tactique discussion avec les autres concurrents on pense même plus que ça monte.

Salut Marseille, j'accélère un peu sur la partie plane qui suit, un ou deux km dans la forêt.

Puis virage à droite et c'est parti pour la montée, on va plus avoir beaucoup l'occasion de courir jusqu'a la Pra ...

Un peu plus haut on rejoint le chemin plus connu des randonneurs.
Quelque passages de torrent à traverser et voila c'est parti j'ai les pieds mouillés, vraiment l'équilibre sur les pierres c'est pas mon truc.



Dans la montée vers la cascade je rattrape un petit peloton et ouf je peux de nouveau tapper la discute.
J'en profite pour faire la pub pour Kikourou, et promets les photos bientôt sur le site, tout en photographiant les coureurs autour de moi.
D'ailleurs tout le monde semble connaître notre site favoris.



--- Si vous voulez les photos originale laissez un mot en bas du récit ...---

La cascade de l'Oursière, ouaaa c boooooooooo, on en prend plein la vue.



En bas la vue est pas mal aussi, la Chartreuse et Grenoble.

Encore un peu de montée et nous voila sur une partie plate ou passe un torrent.
On a le choix entre direction direct vers le lac Robert ou de faire un détour par le refuge de la Pra.
Un sympatique bénévole nous conseil vivement le détour qui parrait vaut le coup d'oeil.
Bon OK mais ça a intérêt à être beau.
Il annonce la 100ème place, cool rapide calcul, on était 145 au départ, j'en ai donc doublé 45, plus que 97 et c'est le podium.

On traverse le petit plateau et nous voila tous à transpirer dans une sorte de pierrié où serpente le chemin.


--- C'est la haut qu'il faut aller ---

Plus personne ne parle car ça monte sérieusement.



On sort les cornes, main sur les cuisses, et oh hisse la saucisse nous voila en haut.


--- c'est de l'autre coté que l'on passera tout à l'heure ---

Des bennévoles nous offrent un coup à boire, allé hop un petite photo.





Je retrouve jcdu38 et son compagnon. Echange de bon procédé, tu me prends en photo, et je te prends.




C'est la dernière ligne droite avant le sommet, la neige commence à être de plus en plus présente.
Encore une traversée de torrent, et paf les pieds dans l'eau ...
Un peu plus loin glissage dans la neige, c'est froid.

On continue à monter pour 150-200m de déniv, on croise les concurrents ayant un peu d'avance de l'autre coté, ne ralentissez pas trop j'arrive.
Ouf nous voila au sommet, le refuge de la Pra est juste derrière et je retrouve Christophe.



Moi j'ai la grosse pêche, j'ai vraiment pas vu passer la montée jusqu'ici.
Aller qq photos, un ptit coup d'eau, un gel et c'est reparti.
On repart avec Christophe pour refaire quasiment toute la fin de course ensemble.

Après le sommet on repart sur une zone où on peu courir un peu.
Plus loin une descente bien technique.
Avec au choix une partie sur la neige ou à coté la caillasse.
Moi je prends l'option cailloux et paf deuxième gamelle.
Rien de grave un beau bleu sur les fesses, et le bracelet du GPS en vrac, je le mets dans le sac (ça marche très bien en reception dans le sac par contre l'écran c moins pratique à lire)

Et là, souvenir des année précédente ça remonte bien sec en direction du lac Robert.
La fatigue commence (enfin) à arriver, la relance est difficile, et la crampe de l'année me donne des nouvelles.
En effet cette année la crampe au mollet droit est à la mode, la jambe gauche jamais toujours coté droit.
Rien de grave, c'est le moment où on sent que la crampe n'est pas loin, que tout mouvement trop amplifé peut la déclencher mais c'est pas trop génant.
Les coureurs autour de moi ne font pas trop les malins non plus, je suis pas le seul à avoir du mal, faut dire que ça monte sérieusement.

Enfin le lac Robert et la denière difficulté, et la montée à la croix sous le télésiége.





Quelque photos et on y va.
Ca caille par là, tiens pour une fois j'ai pas monté la veste pour rien.
Encore un petit effort et nous voila en haut, yes, plus qu'à se laisser descendre 1500m et c'est fini.

Le ravito est le bon moment pour faire des expériences culinaires, un bon mélange saucisson fromage du meilleur effet.
Changement de chaussette, la paire de rechange dans le sac fut la bonne option du jour.
Quand on n'est pas très habile dans le saut de ruisseau, il faut porter.

Je commence la descente et laisse Christophe à son changement de chaussettes, c'est un bon descendeur il me rattrapera.

La descente commence doucement, les jambes ont du mal à repartir mais j'avance à allure réguliére.
Je double 2 concurrents avant d'arriver à la station, puis c'est le passge qui remonte un peu pour rejoindre l'autre station de Chamrousse.
C'est marrant dans tous les compte-rendus ont peu lire que cette petite remontée est vraiment dur à avaler.
Je suis pas trop original, c'est un bon coup de barre.
Je marche tranquille, prend un gel et regarde derrière moi si je vois d'autres concurrents.
C'est pas très bien balisé dans ce secteur et ej suis seul au monde.
Je connais un peu le parcours alors j'arrive à trouver mon chemin, je pense que les 2 que j'ai doublé peu de temps avant ont du se pommer car plus de trace des ces 2 là.
Pas de trace de Christophe non plus, pourtant j'avance pas bien vite.

J'arrive au raviro, qq étirements, c'est très calme, personne devant personne derrière ...

Je repars et arrive sur un chemin forestier avec qq relances qui font mal aux jambes.
Enfin arriev la descente plus frnache qui doit noujs ramener à bon port.
Je double un concurrent plein de crampes, j'ai mal pour lui, qq mots d'encouragement, la fin a du être un calvaire pour lui ...

Ca faisait 20 bonnes minutes que j'avais pas vu un autre coureur.
Je retrouve des jambes, je crois que j'ai eu un petit coup de fringale, le gel doit commencer à faire effet.
La descente est sympa par là, j'allonge la foulée.

Vers Casserousse, cool c'est Christophe qui me rejoint enfin, je commnçait à me faire un peu chier, on va pouvoir discuter ça fera oublier les quadris.
On est bien tous les 2, alors on descend à un bon rythme tout en discutant.

Arrive les Seiglières, ça sent l'écurie.
Tient on rejoint, un concurrent, puis 2, puis 3 ...

Pas moins de 5 places de gagné dans les 1à dernières minutes de course.
La traversée du village n'en fini jamais, on croit que c'est fini et non on continue à descendre.
Enfin c'est l'arrivée on fini ensemble avec Christophe.

Temps final autour de 5h10, pas encore trouvé le classement, ni le temps officiel.
Surement entre 80 et 90 sur 145

Une douche chaude, bien tranquille, puis direction la restauration.
Repas sur la place de village où on refait la course avec les coureurs.
Merci Freddy pour la petite bière
Vraiment sympa tout ça.

Bilan de la course :
Parcours super, on en prend plein la vue.
Organisation 'familiale' avec les moyen du bord, sans prise de tête
Ambiance avec les autres coureurs vraiment dans l'esprit du trail, on est là pour faire une belle ballade
J'ai trouvé les coureurs très corrects, pas vu un seul détritus ou autre.
Cette course a bien plu aux coureurs car je doit être les 6 ou 7ème coureur à faire un CR sur kikourou, sur 145 partants ça doit être presque un record

L'année prochaine, si vous chercher un course sympa, il faut absolument mettre Bellesonne 2000 à votre programme.
En tout cas moi je ressigne tout de suite.

A l'année prochaine sur le parcours ...

Philippe

Si vous aez lu ce Cr jusqu'au bout laissez moi un peit mot en bas, c'est toujours sympa ...

7 commentaires

Commentaire de LtBlueb posté le 09-06-2006 à 22:40:00

salut pinston,
sympa ton cr et tes photos
je vois que le tracé de belledonne 2000 a changé ;
j'adore la montée vers la Pra par l'oursiere que je trouve beaucoup plus belle que la montée via Freydieres/Crozet
je crois que j'essaierai d'y faire un tour l'an prochain
bravo
L'Blueb

Commentaire de Mathias posté le 10-06-2006 à 09:01:00

Ah ben tiens ?
Je me disais, qu'est-ce que c'est que tous ces récits de Belledonne 2000, y'a erreur, Belledonne 2000 c'est en septembre !
Mais non en fait...
Merci pour ton récit (et le tracé GPS) ! Ca m'a rappelé de bons souvenirs... !
à+
Mathias_de_retour.

Commentaire de gibello posté le 11-06-2006 à 14:09:00

Les CR avec photos, çà c'est du super boulot !
A quand la caméra embarquée, comme en F1 ?

Commentaire de L'Castor Junior posté le 12-06-2006 à 09:17:00

Salut pinston,
Très chouette ce CR : faire tes premiers pas sur le "long" et le trail par cette course en 2003 était vraiment de la folie pure : j'adore !!!
Les photos montrent bien la beauté des paysages et les difficultés du parcours. On s'y croirait !
Le prochain est pour quand ?
L'Castor Junior_ki_tire_son_chapeau...

Commentaire de peno38 posté le 13-06-2006 à 11:25:00

Salut Philou,
Chouette CR en effet. Bien le départ doucement :)
Quelle progression par rapport à 2003 : BRAVO.
Philippe.

Commentaire de raideur69 posté le 17-08-2006 à 01:40:00

Pinston bravo!!! pour ton CR et tes photos,super sympa,tu me donnes une tres grosse envie de faire se trail.
Tu a un gros potentiel mon gars,bonne continuation et bonne prépa pour la STlyon qui devrait pas être un probleme pour toi.

Commentaire de titifb posté le 09-06-2007 à 07:46:00

Salut Pinston !
Je crois, après ce que je viens de lire sur tes différentes gamelles que tu ne dois pas trop te moquer des miennnes !!!
Bravo pour ce CR très sympa à lire...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran