Récit de la course : Triathlon d'Aiguebelette 2013, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Triathlon d'Aiguebelette

Date : 1/9/2013

Lieu : Aiguebelette Le Lac (Savoie)

Affichage : 783 vues

Distance : 29.8km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Présent pour la 5ème et dernière édition de ce chouette tri


TRIATHLON D'AIGUEBELETTE 2013


Présent pour la 5ème et dernière édition de ce chouette triathlon, à un endroit que les organisateurs dénomment "le plus beau lac du monde" !

 

 

 

Déjà, même si sur cette course je me sens un peu seul, je suis heureux. Heureux d'être là pour ce qui sera mon seul triathlon de 2013. Heureux d'y être enfin puisque ce tri se situait à la fin d'une échéance importante pour moi. Et heureux de me remémorer les combats de 2009 et 2010 avec l'ami Barack !!! Clin d'oeil mon ami... "Yes we can" !

 

Aujourd'hui sont donc présents Môssieur Ironman, j'ai nommé Boblastar, la toujours très sympa Patricia de mon ancien club de tri, et l'ami Cédric (faut qu'on lui trouve un nom), dont c'est le premier triathlon, ! Bon, il a déjà été briefé par un triple finisher d'ironman, j'aurai rien à lui apprendre !


Et aussi, quelque chose qui justifie de participer car c'est un hasard juste énorme, on me reconnait au retrait des dossards, oui, c'est LA POMME que je n'ai pas vu depuis... 2001 !!! Quel physionomiste, on a fait un an ensemble en 1999-2000, et pourtant il me remet ! Respect ! Qui plus est il habite Paris désormais, et c'est sa seule course qu'il fait dans le coin... Qu'on me donne la probabilité de le retrouver ce jour-ci, au milieu de 550 coureurs et deux fois plus de spectateurs !!

 

Bon, côté forme... :-/

Problématique.

Le mois d'août fut ponctué de deux performances significative, au Trail Ubaye Salomon et au Sentier des Ours à Autrans. Mais depuis... PEAU DE ZOB. Donc côté sport, zéro prépa.

Rajoutons à celà un déficit chronique de sommeil toute la semaine dernière (nuits de 2h à 7h30, et fête ce samedi, couché 4h...), et une alimentation négligée du fait d'un estomac rongé par le stress. Quel Calimero ce BouK...

C'est donc en toute sincérité que j'appréhence ce tri. Et je n'ai qu'une idée noire, revivre le tri 2012 de l'Alpe où j'avais littéralement explosé, la faute à une entame comme si j'étais bien, alors que je n'avais aucun foncier. Je l'avais payé le prix fort...

 

BREF

14h, on se retrouve avec Céd sur la plage de départ ! Il voit bien que je ne suis pas fier, toujours ce mal de bide... J'avalerais un brownie et une compote (j'ai même pris un bidon sur mon vélo !!!), et nous partons avec la 3ème vague, celle des laissés-pour-comptes, les non-licenciés ! Les nanas ont 15 minutes d'avance, et les licenciés ont 5 minutes d'avances.

Et PAN !


NATATION 700 M

 

 

Rien de bien neuf sous le soleil, qui vient d'ailleurs de faire son apparition !!!

Ca bataille sévère dans cette espèce de lavage 60°C 1000 tours/minutes sans soupline !! Et vas-y que je nage pas droit, et que je te donne des coups d'épaule ou de pieds, ouch !! Je laisse le gros flot passer et nage en 2 temps, histoire de rester droit.

Première bouée pas trop mal passée, la seconde bouée je plonge à l'intérieur et ça passe, maintenant c'est le retour. Un peu destabilié par certains qui vont plus vite que moi en nageant la brasse ! Comme quoi...!

 Et alors que j'approche de la fin, voilà qu'un mec devant nage sans combi et sans lunettes, serait-ce Céd ? M****, il est devant moi alors ? Je fais l'effort de rester pas trop loin, il sort de l'eau, ah non c'est pas lui !

Super ambiance à la sortie de l'eau, j'en double 1-2 en allant au parc à vélos, hop on enfile dossard/casque/chaussettes lapin playboy/chaussures/sunglasses façon Brice et on repart !

Un coup d'oeil au vélo de Céd, ouf il est là... Enfin c'est ce que je crois... (remember JCDUSS : "c'est moi ou c'est mes yeux ???")

 

VELO 20 KMS

Parcours classique et que je connais : montée jusqu'au Col du Blanchet et on revient.

 

 

Mais cette année, j'ai des supporters à Gerbaix, le Manak et la Mouette !!

Ca démarre fort mais je me sens bien (étrangement !).

Depuis que j'ai commencé à nager, le mal de ventre a disparu illico ! Je fais le yoyo avec un VTTiste, même si je pense qu'en côte il ne tiendra pas, et sinon ça alterne entre formules 1 et petites tortues !

Des gens sur les bords de route, toujours un petit mot drôle, "hé, ça grimpe dans ton pays", "c'est sûr, tu ne roules pas dans le bon sens" !!!

Les premières côtes se passent, un coureur en BMC est surnommé "Cadel", mais globalement tout va bien, et chose rare, je creuse un peu dans les descentes, moi le piètre descendeur. Et surtout, je ne veux pas crever... Prions !

On arrive sur Gerbaix, et à la sortie du bourg, je me détache histoire d'arriver seul devant Manak et Mouette, pas de bol un type a pris ma roue ! Tant pis pour le ridicule, je me mets à hurler "MANAK", "MANAAAAAAAAAK", ouiiiii ils sont là, dans leurs chaises longues (!!!), et avec un panneau pour Bob et pour moi !!!

 

 C'est beau...


Putain si avec ça le Bouk-people ne devient pas maire... Mince !

Et le voici ce Col du Blanchet ! C'est parti pour la descente en mode gros plateaux, et hop, premières crampes, EXACTEMENT comme il y a 3 ans, au même endroit !!! Incroyable !

Et on fait la descente à trois, on file vers Novalaise, tout en étant emmerdés par une Punto qui nous gonfle, qui double et redouble, bof... Jusqu'à ce virage dangereux dans Novalaise où la Punto reste en plein milieu de route, le gentil bouk lance un "mais barre-toi" tandis que mes compagnons utilisent un vocabulaire de noms d'oiseaux que je préfère taire ici !

Et c'est reparti pour quelques bosses, mais là on commence à taper dans le dur, et il y a encore la course à pied... Cette fois mon moustachu jaune me lâche pour de bon, et enfin on attaque la dernière descente assez ardue, ouf, ça passe ! Et surtout : je n'ai pas crevé !

Retour au parc à vélo dans une ambiance géniale, hop on change les chaussures on reprogramme la montre et c'est parti !!!

 

COURSE A PIED 5 KMS

Bon à peine parti que deux mecs me reprennent, moi je me cale à un petit rythme.

Même pas un kilomètre que je croise Régi qui en termine, wahou ?!? Il a envoyé notre champion !

Et je vais vivre ce que je vis TOUT LE TEMPS sur les triathlons sprint ! Pendant 1.5 à 2 kms il ne se passe rien, quand soudain je les reprends par grappes entières ! Et je ne me ferai plus reprendre à partir de là.

Le parcours a changé, on traverse la route puis on file vers le centre CESAR d'Area ! Le demi-tour ne doit pas être bien loin... Je croise la moustache, puis... Je croise Cédric !!?!?!

Oh !

Hein !

Mais ?

Là, je ne comprends pas !!!

Soit il est dix fois trop humble, soit je l'ai vraiment, mais vraiment sous-estimé, d'ailleurs ça doit être ça, car j'ai pas l'impression d'avoir traîné à la natation, les transitions pas de souci, le vélo je ne l'ai pas vu me doubler, et la course à pied j'étais confiant !

Après course, il s'avérera qu'il ne s'est fait doublé que deux fois au vélo, respect !!! Et c'est 4'30 qu'il m'a collé au vélo, tout en étant sorti de l'eau 1' avant moi ! Ceci explique celà !

Et qui plus est, le demi-tour n'est pas tout de suite, que c'est loin ! Et dans ma tête ça travaille, il a 1 kil d'avance, soit, allez, 5 bonnes minutes, moi qui me croyais bien finalement, lol ! Autre inquiétude, j'arrive au demi-tour, sans avoir vu Patricia... Ca alors, et en fait elle s'est vu forcée d'abandonner à la natation.

Même si le combat Céd-Bouk est d'ores et déjà perdu, j'assure quand même le retour en reprenant pas mal de monde, savourant le plaisir du jour, jusqu'au sprint où un coureur revenu de je-ne-sais-où veut la faire à l'envers au Bouk, héhé sauf que moi je cotoie le kéké je connais les finish de winner et hop, j'en termine en restant devant en 1h39mn30sec !

 

H A P P Y

Ce qui pouvait s'annoncer comme une catastrophe s'est révélé du plaisir du début à la fin !

J'aime !


Encore bravo à Régi et surtout à Céd, vivement les prochains tris, il va être coriace...

Et merci à Manak et à la Mouette :-)

 

 

 

 

 

 

16 commentaires

Commentaire de the dude posté le 03-09-2013 à 12:20:51

Bien joué mon Bouk!
Tu finis en beauté pour la dernière édition de ce beau tri.
Hé mais tu entends? Ce petit bruit dans le lointain? Comme un murmure au fond des bois? Vers les coteaux Crollois?
Mais oui c'est bien ça, c'est l'appel du saucisson, plus fort que tout, auquel tu ne pourras pas résister et qui t’entraînera vers des bastons mémorables avec les + beaux spécimens du Grésivaudan.
Miam!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 13:46:19

212 lectures et enfin un comm' ! Je t'aime mon finisher

Commentaire de L'Dingo posté le 03-09-2013 à 15:56:28

[quote le bouk]..Je croise Cédric !!?!?!
Oh !
Hein !
Mais ?
Là, je ne comprends pas !!!

Soit il est dix fois trop humble, soit je l'ai vraiment, mais vraiment sous-estimé, d'ailleurs ça doit être ça, car j'ai pas l'impression d'avoir traîné à la natation, les transitions pas de souci, le vélo je ne l'ai pas vu me doubler, et la course à pied j'étais confiant !... [/quote]

soit le book dans sans grande mansuétude à laisser passer le primo-débutant Cédric , soit il s'est clairement SURestimé , aaarrrff !!

PS: le dossard 67 de l'affiche, c'est elle la belette du lac ??? ;-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 15:59:33

Je me suis cru fort, c'est de l'auto-persuasion avant de me faire manger par le kéké... Oui, une jolie belette ;-)

Commentaire de le_kéké posté le 03-09-2013 à 16:09:50

Le bouk on t'AIME ................... surtout bien cuit car sinon c'est trop fort comme goût

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 16:12:18

Je vais entamer une cure nutritionnelle histoire que vous vous régaliez de ma chair douce et onctueuse... Encore que... Un coureur à saucisson qui ne rattrape pas l'ignoble en descente, non mais allô quoi

Commentaire de le_kéké posté le 03-09-2013 à 16:55:04

Tout le monde le trouve nul l'ignoble en descente, il est pourtant descendu comme moi, merde ça veut dire que je suis nul aussi (ou que vous êtes tous très fort)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 16:56:44

Je pense qu'on est très très fort et qu'il faut que tu rêves de nous ressembler !!!

Commentaire de le_kéké posté le 03-09-2013 à 17:00:07

Ce WE je vais aller reconnaitre chaque descente de crolles en les enchainant par série de 10.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 17:06:47

TU BLUFFES
TU BLUFFES
TU BLUFFES

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-09-2013 à 17:07:18

Cool on va se croiser, perso j'y suis à partir de 6h

Commentaire de le_kéké posté le 03-09-2013 à 17:12:57

6h c'est une bonne idée, j'y étais hier à cette heure là, le lever de soleil sur Belledonne ça permet d'oublier la douleur de l'enchaienment des montées

Commentaire de Philippe8474 posté le 04-09-2013 à 11:52:51

Mais il fait aussi du triathlon le Bouk.... pffff trop fort!!

En tt cas bien déçu d'apprendre qu'il s'agissait de la derniere édition ?!?

Commentaire de boblastar posté le 06-09-2013 à 09:50:45

J'avais pas encore commenté mon Bouk !
Rien que pour ta trifonction violette, je ne regrette pas d'être venu en baver ce dimanche :)
Dommage pour toi, tu n'auras pas de belle sur ce tri, je gagne donc 2-1 (2010 et 2013 vs 2009), et oui je n'avais pas vu mais en 2010 je termine juste devant toi ;-)

Commentaire de Wilou posté le 06-09-2013 à 23:14:34

Mais on ne l'arrête plus le Bouk. Après le Trail, le triathlon. Un sportif complet! A quand le triathlon de l'Ubaye avec buvette au bowling de barcelonnette?
Wilou (Jour J -30...)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-09-2013 à 02:04:13

Ben tu vois ce soir je rentre de la Nuit des Cabornes ! Ubaye 2014 je me lance sur le long ! Et vivement le 5 octobre que je vienne t'encourager !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran