Récit de la course : Trail de Roubion 2013, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Trail de Roubion

Date : 5/5/2013

Lieu : Roubion (Alpes-Maritimes)

Affichage : 382 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le trail de Roubion ou l'échappée belle

Mercredi en remontant de Nice, je vois un panneau « trail de Roubion ».
Ah ?
Super, mais bon , faut pas pousser mémé dans les orties.
Jeudi, je regarde le site.
Vendredi, je me tâte
Samedi, je le cours:
-je suis en congés
-c'est à côté
-c'est un court
-il me reste 3 sticks de nutratletic ouverts , faut pas gaspiller...


Et tant mieux, il va faire moche !

Excellent pour se remettre le pied à l’étrier après le coup de froid de samedi dernier !

Dimanche ,  heu, finalement , j’y vais ? Je me suis un peu emballée sur ce coup là… Plus très envie, pas angoissée, mais pas franchement  à l’aise non plus L

Je me botte les fesses, ravale l’envie de restituer ma crème déj, et c’est parti.
 Pfff, c’est bien ce système de navette, mais ça me fait lever tôt cette histoire, en plus c’était hier soir le premier barbeuc de la saison parapentiste, et nous nous sommes couchés assez tard, j’ai mangé des perrugines, des saucisses, bu une demi bière, mais résisté au rhum vanille et rhum combawa , yes ! .

La navette : le parcours nous fait partir de St Sauveur sur Tinée (à 500m) pour finir dans le village de Roubion ( à 1300m où se trouve une petite station de ski qui culmine à 1900m).
La navette descendra ceux qui ont posé la voiture à l’arrivée .
D’ailleurs sur la descente, je me fais la réflexion à voix haute à savoir « mais qui a eu l’idée de poser ce village là haut ?? »
Il est littéralement accroché à la falaise  !

Côté parcours, il est prévu 18km pour 1800 de D+ , mais ce sera réduit à 17km environ pour 1600m (à la louche, je suis partie sans GPS) car les sommets étaient encore sous une quarantaine de cm de neige molle et fondante…
Et j’ai trouvé que l’orga a été très sérieuse car il a été établi une barrière horaire au point de contrôle  de Penna ( premier tiers du parcours) , les prévisions étant très alarmistes pour le début d’après midi (orages) .
Nous sommes en effet en limite supérieure moyenne-montagne , Le lauvet d’Illonse et la Tête du Pommier sont quand même au-delà de 1900m d’altitude…


J’ignore si elle a été maintenue ou non.

En partant de St Sauveur, le ton est donné, ça grimpe, et ce n’est pas près de s’arrêter !
Des monotraces comme j’aime, en forêt, bien raides,  avec quelques adoucissements de pente, mais côté dénivelée, on en prend pour son grade jusqu’à , d’après mes souvenirs, le second tiers  du parcours.

Sur le flanc Est du Lauvet D’ilonse, on se retrouve à l'air libre ,  woaw, avec une vue superbe sur la crête de la Penna et la vallée de la Tinée que l’on devine plus bas .  

J’imagine le panorama sous le soleil…

Un peu avant l'étage herbeux du Lauvet, je suis encore derrière une féminine qui m’avait doublé peu après le départ.
Je sais que je suis quatrième puisque j’étais en tête à l’avant de la vague avec deux  concurrentes que je croise régulièrement, et que je n’ai absolument pas cherché à accrocher: je subodore Fabienne  en très belle progression et Isabelle, ma foi, VF1, cartonne en principe sur le court régional, elle sera sûrement première.


Je me mets en tête donc d'entreprendre un rapprochement voire plus si affinités. .
Hmmm, elle a bonne allure en grimpette. 
Après avoir maintenu  l’effort quelques minutes , je la double une fois sorties de la forêt après quelques minutes de  montée vers  le sommet du  Lauvet D’illonse qui restera inaccessible cette année, dommage .


Action-réaction !

 J’amorce alors  une seconde accélération juste après, plusieurs  centaines de mètres avant la première  bascule qui initiera les multiples descentes jusqu’à Roubion.


Je me fais la réflexion que plus de deux heures pour « chauffer »  , ça fait long ! lol

Un contrôle , le monsieur annonce à la radio ma 3ème place et sur un panneau juste à côté une pancarte marquée "bob" . M ais c'est pour moi, ça!! lol

Je n’étais pas trop mal  jusqu’à présent, mais à partir de là je m’amuse comme une folle avec l’envie jubilatoire de distancer ma concurrente.
On attaque le roulant de l’épreuve, une piste en descentes, faux plat, montées et j’aperçois assez loin la seconde . Je la rattrape, moi ? Elle?  Elle doit fatiguer, pas possible !

Dès lors, double motivation : ne pas me laisser rattraper  et accrocher gentiment Isabelle .
Je la récupère même et le terrain de jeux devient carrément sympa, un monotrace genre VTT étroit, sinueux avec une dénivelée négative comme j’aime, youpiiii !!

J’arrive assez vite sur ma concurrente qui  , sans se retourner, , s’écarte et m’invite gentiment  à passer  (l’effet de souffle ? Le bruit ? lol)
 Deux filles à  distancer , c’est de la motivation au carré , mais je finis par me demander brièvement combien de temps je vais tenir l’allure, parce que là , ça commence à faire un petit moment que je maintiens le mode « accélération finale » !
Il y a même un moment où , en montée , j’envisage de repasser en mode marche rapide, mais même pas, je m’aperçois que je ne peux tout simplement pas baisser de régime, ça court tout seul !!

Dernière descente aux petits oignons, petit passage le long de Roubion les Buisses, puis le parking de la station , dernier point de contrôle avant le village perché juste en face à gauche ,à flanc de montagne, à peut-être un kilomètre .
Comme d’autres collègues, gros doute : il n’y a plus de  balisage, mais  je calcule rapidement que même si j’ai raté quelque chose, je peux raccrocher vite, le village est en visuel.

Non, je ne me serai pas trompée puisque, une fois sur la route, un signaleur m’envoie sur la gauche pour remonter sur Roubion (ouf...) . 
Oh punaise les dernières centaines de mètres ( quel sentier verdoyant !!) , ils sont  courus  ceux là en mode « viiite, l’arrivée,  je ne vais pas tenir longtemps ! »  .

Après quasiment quelques mètres d’escalade (pu d’cuisses, heureusement que le passage est court! ..) , l’entrée du village,  l’arche puis la ligne d’arrivée.
Plusieurs bénévoles ont  ri quand on m’a demandé un truc comme est-ce que ça s’est bien passé et que j’ai répondu , l’oeil probablement bien allumé, « woaaaa, c’était génial !! »

Vraiment sympa, oui, cette première édition !
De tout ! Des coups de c..l à répétition, du roulant,  de la descente , de la forêt, des paturages, de l’altitude, du tapis de feuillus à la pierre blanche , de la piste du monotrace (beaucoup !) ...
Un parcours vraiment ludique et bien pensé que je rapprocherais un peu de la Peira pour ceux qui connaissent.

A cette occasion j’ai pu avec bonheur retrouver et rencontrer des gens bien sympathiques compris un kikoureur discret qui lira peut-être ce CR ;-)
Merci à Gérard pour sa tite bibine de récup’ !

Les « plus » de cette  édition :
-le parcours
-le sérieux de l’orga
-le balisage au top (sauf la dernière partie où tout le monde s’est interrogé…)
-le système de navette
-des bénévoles bien sympas  avec notamment une percu « maison »  à la sortie de la forêt . Plutôt casserole de son état, mais elle tintait à mes oreilles presque comme une clarine lol

Les « moins »
- un peu cher mais les  « plus » compensent, d’autant plus que les dotations étaient bien sympathiques
- sous forme de  petit souhait : une petite pasta party à  la fin serait bien appréciée, je pense,  par les coureurs ...

A noter (et là je donnerai un  coup de gueule quand même…) que l’organisateur  a  demandé (même insisté ) que les coureurs  restent un peu pour accueillir à la ligne d’arrivée le dernier participant.
Super sympa !

Sauf que tout le monde s’est barré quand même …   
L’esprit trail ?Incertain

Quoi qu'il en soit, si je le peux je pense bien renouveler l'expérience, j'aimerais bien voir tout ça sous le soleil, sommets compris !

PS: il n'a même pas plu...
Mais j'ai eu chaud avec mon collant hiver, relevé très vite sur les genoux, je ne vous dis pas le look avec un espèce de corsaire  à pattes d'eph et un bob sur la tête  ! :silly:


8 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 06-05-2013 à 22:18:23

Je suis heureux de constater que la forme ( et quelle forme !!... whaouuu le résultat !!) est au rdv !
Merci pour ton récit qui donne envie !

Commentaire de Byzance posté le 06-05-2013 à 22:37:55

Pas du jeu si tes jambes courent toutes seules : c'est beaucoup plus facile dans ces conditions ! Bravo à toi ... bientôt first !

Commentaire de Aurely42r posté le 06-05-2013 à 22:47:49

Une belle revanche.... Bravo...

Commentaire de Japhy posté le 07-05-2013 à 06:31:38

Bravo pour ta course, tu as bien fait d'y aller. Pour le coup de rester à la fin attendre les derniers, c'est pas évident s'il n'y a rien à manger...La plupart des gens sur ces courses en font tous les dimanches, si tu ne leur donnes pas des pâtes et des bières, ça ne va pas les aider à rester! :D

Commentaire de brague spirit posté le 07-05-2013 à 10:35:55

C'est vrai que ce secteur présente de beaux sentiers,avec de belles perspectives.Encore plus avec le soleil.

Sinon,après l'ardéchois,un CR,qui semble t'avoir reconcilié,avec le trail.
Tu ne nous a pas parlé de "ta bobologie".Bon signe.

RDV à la Peira.

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 07-05-2013 à 16:46:40

Je ne peux pas dire que j'étais fâchée avec le trail, j'ai très bien (sauf sur le coup) encaissé l'abandon, je pense que j'ai gardé quand même une certaine inquiétude face à une météo douteuse(je me suis perdue une fois dans les Vosges par mauvais temps et j'en ai gardé quelques petites angoisses, ravivées à l'occasion de l'ultra).
Là, c'était court quoi qu'il arrive et surtout une occasion en or pas loin de chez moi !

Côté bobologie, bien, oui,rien à gauche (sans surprise) mais quelques bricoles à droite sans conséquences.
Pour la Peira , on verra bien suivant mes dispos, comme d'hab'...

Merci à tous pour vos coms!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 09-05-2013 à 19:40:50

Ça change de l'ultra, on s'amuse sans trop se faire mal. Et le poutrage des autres filles, c'est trop bon !

Commentaire de lenumero14 posté le 03-06-2013 à 13:23:02

Avec un peu de retard le kikoureur discret te félicite pour ta superbe course ;)
A très bientôt sur nos sentiers..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran