Récit de la course : L'O'Rigole - 75 km 2012, par KB77

L'auteur : KB77

La course : L'O'Rigole - 75 km

Date : 8/12/2012

Lieu : Perray en Yvelines (Yvelines)

Affichage : 783 vues

Distance : 52km

Matos : Cascadia7
Sac quechua
Maillot chaud kalenji
Veste bionnassay quechua
Buff kikourou

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

J'y croyais ... Au final une expérience

Une inscription tardive 2 jours avant la clôture et une préparation plutôt en mode récupération (1 séance /sem), c'est ainsi et très fier de participer à cette course que je me présente dans le gymnase vers 21h (Merci à la kikoumobile pour signaler le gymnase). A cette heure là pas grand monde, je m'installe et au fil des minutes la sphère kikouresque se forme autour de moi pour mon plus grand bonheur ;).


Je suis confiant mais crédule sur ce qui m’attend. A croire uniquement ce que j’ai pu lire ou entendre, la raison me forcerait à ne pas me trouver au sein de cette meute de Ouf. Mais le coeur, lui, dit bien tout le contraire.
L'objectif principal n'est pas tant de terminer, même si j'en conviens j'me la serait pété grave finishers, mais bien d'accumuler de l'expérience. Passer une nuit complète dehors, dans l'effort, le froid, la boue en maintenant motivation, alimentation et gestion voilà le vrai défi.


Ma course la plus longue et difficile à ce jour fut la MH60, et pour passer à un niveau au dessus je me dois ce genre d’épreuve.
Parti prudemment de chez moi vers 19h, je n’ai pas mangé grand chose, un reste de pâtes et 2 ou 3 bricoles. Je me suis dis que sa suffirai bien pour la B1 et que je ferai le plein au ravito (erreur).
Au débriefing on annonce +2km sur la B1 chouette (:/), le nombre de finishers aussi fait froid dans le dos. On sort sur la ligne d’arrivée avec david (Trinouill), je rejoins Eric (Popaul91) et son copain Fredo. J’avais fini le TVF avec Eric dans une communion de finishers de toute beauté et comptais bien le renouveler.


23h, je pars au fond dans le flop 50 sur une allure modérée très agréable au premier abord mais qui me fera perdre de précieuses minutes pour la suite (erreur), mauvais rythme et embouteillage. Il fait pas trop froid, et avec mes 3 couches j’ai vite chaud, mais la partie en sous bois sera plus fraîche. Sur la B1, le premier tiers est roulant ce qui permet un échauffement avant la bataille. Le 2ième tiers verra apparaitre 3 lots de montée/descente dans le pentu et je rejoins l’avis de Jacques la dessus, bien qu’un peu maso j’avoue avoir pris du plaisir. A cet instant je comprends ce que sera la B3 et je crains. Au km10, ALERTE! ma cheville me rappelle sa fragilité. Ah non bordel ! pas maintenant, pas ici et pas aujourd’hui. Je n’écoute pas les signaux et continu, la douleur n’est qu’une information. J’attaque les montées mains dans le dos mode montagn’hard et les descentes «engagées» en mode engagement,
Trinouill me double, pour lui çà à l’air de gazer vu son allure. En fait non, sa fièvre est revenu et il veut semble-t-il rejoindre au plus vite la + . À peu près au même instant Eric et Fredo me rejoignent et je prends le train avec eux, je sens que «La communion» est en route.


Le final de la B1 se fait sur les mêmes traces que le début, les sensations sont bonnes même si l’effort est bien là. On croise Ouster, qui lui aussi n’a pas l’air dans son assiette, mais qui a le coeur sur la main et n’hésite pas à nous préparer une assiette au ravito pour ne pas perdre de temps. C’EST SUPER BEAU.
Attention le gymnase, une autre difficulté, je décide de faire fissa pour pas perdre de temps (on a que 30minutes d’avance sur la BH) et ne pas voir à quel point on pourrait y être bien. je change de chaussettes et jettes un coup d’oeil à ma cheville (c’est gonflé mais ça va le faire).


Au départ de la B2 (toujours en compagnie de mes 2 compères), on s’autorisera une boucle supplémentaire autour du gymnase, qui nous permettra de croiser Wouter à la fin de la B2 (hallucinant d’allure et de minimaliste). La B2 une formalité me suis-je dis, une boucle de récup 22km/D+200m, merci l’organisation. Je vous haie ( ;) ), le profil plat est tout relatif, la boue est omniprésente, ils ont arrosés le sol avant notre venu c’est pas possible autrement. Sur les coups de 5h le froid tombe avec l’allure rajoutant s’il en fallait un coup.


Ma mauvaise maitrise de l’alimentation (a ce stade je n’ai du boire que 1l d’eau, presque pas touché à mon effinov et mangé pour seul solide des fruits secs hors ravito) commence à se faire sentir. Le ventre donne des signes de faim, la relance est difficile et la tête ne suit plus. Je me vois croiser le regard des bénévoles de la Croix Rouge en espérant voir dans leur regards «Arrêtez vous on vous ramène». Cela fait 1 ou 8km je sais pas que je marche (boue, passage de rivière ... ahhhhh!!!!!). Malgré les encouragements et soutien d’Eric/Fred j’alterne de plus en plus la marche, pour les perdre. Allez y je leur dis, je vois la BH et ne veux pas qu’il rate leurs chances à cause de moi.


Comme dans un dernier souffle, je mets mes écouteurs et écoute la radio : « il est 7h00 sur radio Nova», et MERDE, mais ne l’ai-je pas cherché, pouvais-je faire autrement. Un regain d’énergie sur les 4 derniers kilo (plus plats), je cours c’est grisant .... mais trop tard.... le chrono 07:17 .... hors délais 17 minutes (Ah non 2 minutes!!!!!!!!!, mais je réagis pas sur le coup).


Je me souviens : des cris de joie de certains les premiers kilo et étrangement beaucoup moins présent ensuite, de nos hurlements pour extirper nos pieds de la boue, les coureurs et coureuses remontés et les mêmes qui nous reprennent, des compagnons d’infortunes ici et là, des sourires des bénévoles, du halo des frontales dans la nuit, de l’odeur du froid, de ces p...... de crampes qui t’empêche de sortir des rigoles, du regret finalement de ces 2 seules boucles, et du bonheur qu’apporte également tout çà.

Au final on en redemande.

 

4 commentaires

Commentaire de Jay posté le 12-12-2012 à 21:58:17

belle expérience , de quoi y revenir dans 2 ans pour dompter la bête :-)4
Bravo et bonne récup' pour la cheville :-)

Commentaire de lutin93 posté le 12-12-2012 à 22:18:42

pas mal , tu cumules de l'expérience et sans nul doute , ds 2 ans tu iras au terme de cette aventure , encore bravo!!!!

Commentaire de JCDUSS posté le 13-12-2012 à 00:42:14

quand même bien sans trop d'entrainement.
Pour ma première participation a l'origole sur le 25 en 2008, je ne pouvais pas faire plus (bourrer de crampes)
Avec une meilleur prépa, dans 2 ans ca va le faire.
par contre il faut gouter a la derniere boucle en off avant !

Commentaire de popaul91 posté le 13-12-2012 à 10:10:38

Allez Cédric, on remettra ça la prochaine fois et tu iras au bout. Il y a des jours comme ça où quelques éléments peuvent faire basculer l'issue de la course; j'ai connu ça à l'Ecotrail terminé dans la douleur et sans plaisir. Il faut prendre ça comme une expérience de plus, même si c'est rageant !
En tout cas, c'était un plaisir de faire cette quarantenaire de km en ta compagnie. De mon coté, j'ai des regrets de t'avoir lâché en cours de route sans essayer de te booster plus ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran