Récit de la course : Trail du Ventoux - 46 km 2012, par sapi74

L'auteur : sapi74

La course : Trail du Ventoux - 46 km

Date : 25/3/2012

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 1606 vues

Distance : 47km

Objectif : Terminer

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

trail du ventoux 2012: la vie est belle.

Samedi 23 mars

5h45

Ma montre sonne, il est l’heure de se lever, je l’éteins vite fait pour ne pas réveiller Elodie. J’ai plutôt bien dormi, la voiture finalement c’est pas mal aussi pour dormir (faut dire que je l’avais super bien équipé : matelas, draps, couette, oreillés)

                                                                

                                   

Le temps de préparer mon petit dej, chercher mon dossard (avec de la boisson énergétique,  du vin du ventoux + un beau t-shirt), habillage, nokage des pieds et me voilà à 8h sur la ligne de départ.

 

8h15

Top départ et comme d’habitude je me fais pas mal doubler, mais ca ne m’affole pas. Les 1er km sont plutôt plat ce qui n’est pas mon points fort, de plus la course est longue, rien ne sert de se griller dés le début.

On passe une carrière d’ocre qui est magnifique et puis les choses sérieuses commencent. LES  1ERe montées sont là. A partir de ce moment je commence à remonter pas mal de coureur. Je monte à un bon rythme n’hésitant pas à doubler dés que je le peux.

La monté c’est mon point fort (je ne suis pas haut savoyard pour rien) et c’est là où je prends le plus de plaisir dans une course. Je fais quand même attention au cardio, j’essaye de ne pas dépasser les 160 BPM. Il faut que j’arrive assez frais au sommet si je ne veux pas souffrir sur la 2e partie du parcours.

1er bouchon sur un passage un peu aérien, j’en profite pour sentir la bonne odeur de garigue et admirer le paysage.

Après ce passage la course peut reprendre, j’alterne course et marche jusqu’au  2e bouchon qui cette fois est du à une partie escarpé où il faut s’aider des mains pour grimper.

Je reprends ma course jusqu’au 1er ravito. Je mange un peut de saucisson avec des tucs, un peut d’eau et je ne m’attarde pas.

A partir de là sa monte sérieusement jusqu’au sommet avec d’abord un sentier dans la foret, puis on arrive sur des lapiazs. Certain semble hésitant pour évoluer sur ces rocher saillant. Moi je m’éclate, sautant de rocher en rocher doublant pas mal de monde par la même occasion.

Ensuite on sort progressivement de la foret pour longer une arête avec une vue plongeante sur la station du mont serein. Et là en levant les yeux j’aperçois le sommet du mont-Ventoux. Il est magnifique je suis sous le charme. Je cours jusqu’au sommet que j’aurais atteint en un peut plus de 4h. Pendant ce temps là les 1ers sont déjà arrivés.

Après ca il y a plus qu’à descendre. La 1er partie ce fait dans des gros cailloux, attention au cheville. Puis après le 2e ravitaillement c’est alternance de sentier en foret et chemin dans la garigue.

Il commence à faire très chaud dans les parties ensoleillées où je souffre de la chaleur. Au 3e ravito je m’asperge le visage d’eau ça me fait du bien.

Je repars motivé, je sais qu’il reste 12 km et que maintenant je suis presque sur de terminer.

On alterne monté et descente pendant 30 min avant d’attaquer une grosse descente qui dureras 30min non stop. Deux gars devant moi font une grosse descente, j’essaye de m’accrocher et de les suivre. La fin de la descente se fait dans une sorte de canyon, «  on se croirais à la réunion « diras un des gars que je suit. Cet descente se termine enfin  j’ai les quadris et les talons qui commence à chauffer.

Panneau 3km …… yeees ca sent l’écurie. Oui mais se seras 3km de plat et moi  le plat j’aime pas çà. Je crois que c’est la portion où j’en aurais le plus bavé. Mais je m’accroche je refuse de marcher se serait manqué de respect au ventoux.je sort d’un chemin pour atterrir sur du goudron sur lequel il est écrit ‘’retour 300m’’. ca y est j’y suis, je vois au loin Elodie, ce qui me fait revenir le sourire.

                                                                        

                                                       

Dernier virage a gauche, je vois l’arche d’arriver. Je franchie la ligne avec mon petit rituel du doigt levé vers le ciel (….)

Ca y est je l’est fait, j’ai terminer un trail de 47 km. Elodie arrive, on s’embrasse, on à les larmes aux yeux tous les deux, la vie est belle.

10 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 28-03-2012 à 21:39:47

A la météo du Ventoux, les années se suivent et ne se ressemblent pas! Bravo à toi!

Commentaire de sapi74 posté le 28-03-2012 à 21:53:53

oui quand j'était sur les crètes je pensais a ceux qui y sont passés l'année derniere ca devait etre dentasque.

Commentaire de Maëlwenn posté le 28-03-2012 à 22:03:55

Bravo à toi, on a bien eu les mêmes sensations sur cette course! Et cette dernière grosse descente, magique hein???

Commentaire de sapi74 posté le 28-03-2012 à 22:05:37

oui sauf pour les quadris bravo a toi pour ta course belle performance.

Commentaire de Arclusaz posté le 28-03-2012 à 22:23:53

La vie est belle : rien à rajouter, tout est là !
bravo.

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 30-03-2012 à 19:41:36

je n'ai pas eu ta chance l'année dernière, beuark! En tout cas bravo et félicitations pour ce beau parcours !

Commentaire de serge posté le 30-03-2012 à 23:36:20

yaouh, un récit d'une course de 2008 avec 4 ans de retard, c'est pas rapide ;-)

Commentaire de sapi74 posté le 31-03-2012 à 14:04:35

oui je sais serge je me suis trompé en l'enregistrant. Sais tu comment je peut faire pour déplacer mon recit sur 2012 ???

Commentaire de serge posté le 31-03-2012 à 14:39:38

ce n'est pas possible, sans supprimer et recommencer (mais avec perte des commentaires).
je l'ai fait manuellement.

Commentaire de sapi74 posté le 31-03-2012 à 14:43:29

merci serge

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran