Fatigue avant ultra

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 10:56

Bonjour
Je suis à 1 mois de mon ultra.
Depuis quelques jours, une petite bronchite ( à cause d'un organisme fragilisé), un entrainement soutenu et difficile avec beaucoup de dénivelé et donc évidemment, gros coup de fatigue!
Quand ça vous arrive, vous coupez complètement ou vous réduisez sérieusement votre entrainement? Comme la course est dans un mois et que les 2 dernières semaines devront être allégées, faire une coupure maintenant est assez embêtant! il me reste 3 semaines de prépa max!
Merci pour vos conseils

Messagepar Hadrien35 » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 11:05

Hello,

Je n'ai pas le détail de ton entrainement mais si ton plan a été bien suivi (j'ai un peu l'impression vu ta fatigue), je préfèrerai perso arriver frais en capitalisant sur ce qui a été fait plutot que de me fatiguer encore plus et risquer d'arriver le jour J en n'ayant pas complètement récupéré.

Si il te reste 4 semaines, tu peux couper cette semaine, faire du volume semaine prochaine selon ton état, puis 2 semaines light avant le jour J (mais je ne suis pas dans ton corps ni dans ta tête :P )

Voilà pour mon humble conseil :D

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 11:44

Bon je pense que c'est la bronchite qui a engendré cette fatigue mais je pense aussi que j'ai attrapé cette bronchite car mon organisme était fatigué et qu' il a pas apprécié de nombreuses sorties sous la pluie!
Déjà je vais faire une cure de vitamines! Hier j'ai pris à la pharmacie une boite de Forte Pharma (énergie power adulte, 12 vit, 9 min) Je sais pas ce que ça vaut mais j'espère que ça sera "un peu" efficace! J'y crois pas trop mais c'était pas trop cher!!!

Messagepar OderF_06 » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 11:59

Vaut mieux arriver sur un ultra frais et moins bien entrainé, que bien entrainé et trop fatigué.

Messagepar Tadek » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 12:12

En fait la question que je me pose c'est de savoir si il me faut couper complètement quelques jours (c'est pas trop le moment mais pas trop le choix!) ou si je peux continuer à courir sur des petites sorties de 45'-1h très tranquilles, sans dénivelé.

Messagepar philibert69 » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 12:45

Je pense que tu peux sortir un peu , le bon indicateur c'est l'envie. ..mais c'est sur qu'il vaut mieux faire une sortie de moins qu'une sortie de trop.

Messagepar chantrail » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 13:14

Tadek a écrit:
Déjà je vais faire une cure de vitamines! Hier j'ai pris à la pharmacie une boite de Forte Pharma (énergie power adulte, 12 vit, 9 min) Je sais pas ce que ça vaut mais j'espère que ça sera "un peu" efficace! J'y crois pas trop mais c'était pas trop cher!!!


Arrrrrggggghhh, ça me fait bondir !!

des vitamines, en juin, dans des gélules ???......c'est juste pas sérieux !!.....gave toi de fruits (c'est la saison des fraises, cerises, bientôt framboise,...,pastèque, melon pour ce qui est pas trop local), si possible cueillis le plus proches possibles....tu auras toute tes vitamines, biodisponibles (parce que j'ai quand même un gros doute sur l'efficacité des vitamines de synthèse)

et puis du repos entre les séances, du soleil, et peut-être paradoxalement miser sur des séances plus courtes mais en intensité, histoire de rebooster la machine !!

et ça va le faire.....

Messagepar BigPat » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 13:31

Et dormir aussi

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 16:58

philibert69 a écrit:Je pense que tu peux sortir un peu , le bon indicateur c'est l'envie. ..mais c'est sur qu'il vaut mieux faire une sortie de moins qu'une sortie de trop.

C'est exactement ma problématique actuelle. Petit bobo pendant une programme d'entrainement.
J'ai préféré me donner 6 jours off et veuiller à ce que la gêne disparaisse que de me blesser un peu plus en voulant absolument faire LA sortie conseillé.
Mais c'est dur, d'autant plus quand la petit blessure vient après la semaine off du programme justement. Comme un sentiment de culpabilité. D'autant plus quand l'épreuve est dans un petit mois sur un format jamais fait.

Messagepar didscott69 » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 20:43

OderF_06 a écrit:Vaut mieux arriver sur un ultra frais et moins bien entrainé, que bien entrainé et trop fatigué.


d'accord avec toi, pour moi un plan d'entrainement adapté à son niveau doit mettre en condition le bonhomme sans créer de grosse fatigue qui est souvent un signe de surentrainement. (après je peux me tromper :wink: c'est un avis d'amateur)
pour éviter ce problème qui m'est déjà arrivé par le passé,j'applique la règle qui me correspond: 3 semaines de travail en progressivité et une semaine de relachement et rebelote jusqu'à la course ou un week-end choc.

Messagepar tno » sa fiche K
» 05 Juin 2018, 22:04

OderF_06 a écrit:Vaut mieux arriver sur un ultra frais et moins bien entrainé, que bien entrainé et trop fatigué.

je plussois surtout que ça conditionne la motivation :fatigué on n a pas envie alors qu au depart il faut etre chaud bouillant
rien ne t empeche de faire un break 3 ou 4 jours et faire une pyramide jusqu à 3 jours du depart
et mange des fruits (4/jours) et pas des cachetons !
l objectif maintenant ce n est pas de progresser c est trop tard mais d arriver au depart frais et d avoir envie

Messagepar Franch » sa fiche K
» 06 Juin 2018, 08:18

J'ai régulièrement fait des break de 3 semaines avant une course et ça passe très bien (mais je continue le velo en déplacement quotidien).
Bref un coup de fatigue, une petite blessure mieux vaut rallonger le repos et assurer la course que de prendre le risque pour 0 gains si proche de l'échéance.
On pense être remis après quelques jours mais un effort comme un ultra peut faire resurgir des trucs, donc je serais toi j'arrêterais tout, et une fois que tu te sens en forme tu reprend uniquement pour la dimension plaisir et aération des jambes et du cerveau

Messagepar Pieromarseille » sa fiche K
» 06 Juin 2018, 15:35

Il est écrit aussi pour moi ce fil :wink: ...
Je suis à deux semaines de l'échéance, maintenant, et effectivement la meilleure chose à faire semble être de se reposer. Tant pis si une partie de l'entrainement doit être passée à pertes et profits.
J'espère juste que ces trois dernières semaines de relâche de l'entrainement (mais surcharge professionnelle générant une grosse fatigue) n'auront pas trop fait baisser le niveau avant ce premier 70km.
On le fera cool quoi qu'il en soit...

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 06 Juin 2018, 17:59

Pieromarseille a écrit:Il est écrit aussi pour moi ce fil :wink: ...
Je suis à deux semaines de l'échéance, maintenant, et effectivement la meilleure chose à faire semble être de se reposer. Tant pis si une partie de l'entrainement doit être passée à pertes et profits.
J'espère juste que ces trois dernières semaines de relâche de l'entrainement (mais surcharge professionnelle générant une grosse fatigue) n'auront pas trop fait baisser le niveau avant ce premier 70km.
On le fera cool quoi qu'il en soit...


Le repos n'est pas une perte, bien au contraire.
C'est juste être à l'écoute de son organisme et non de son égo pour mieux terminer le jour J.

Messagepar Biloutte » sa fiche K
» 10 Juin 2018, 22:12

chantrail a écrit:et puis du repos entre les séances, du soleil,

Du soleil ? :shock:
Mais faut aller où pour le trouver ? :mrgreen:
D'ailleurs c'est peut-être ce manque d'ensoleillement qui commence à peser...

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran