Fréquence cardiaque élévée en compétition

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar LE KID » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 09:09

Bonjour , besoin de conseils

Coureur depuis un an et demi , j'ai pas mal progressé mais j'ai un soucis récurrent . Chaque que je fais une course je me retrouve avec 10 voire 15 puls de plus par rapport à l'allure visée et pourtant bien validée à l'entrainement .
Je ne sais plus quoi faire et suis complétement démotivé car je suis systématiquement dans le rouge le jour J , et enchaîne les contre performances .

NB : je ne suis pas plus stressé que çà le jour J

Une idée ?

Messagepar priapex » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 09:24

Travailler la respiration pour faire baisser les pulses !

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 09:26

Certainement un départ trop rapide...

Messagepar LE KID » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 10:04

Merci pour les retours .
Je fais attention au départ trop rapide ....donc ce n'est pas çà . Par contre effectivement je me demande si ce n'est pas un pb de respiration ....je dois me mettre en apnée sans m'en rendre compte .... un truc pour y remédier ? me forcer à respirer profondément ?

Messagepar philibert69 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 10:08

En plus des deux conseils précédents, je dirais un échauffement complet et structuré : footing, talon-fesse, montée de genoux, accélération progressive sur 100 metres... trop souvent nous négligeons ce point d'avant course d'où, après un départ toujours trop rapide ( même quand on le sait, on peut pas lutter. ..), une montée brutale des pulses. Et après pour redescendre, cest compliqué.
Un conseil aussi, le jour de la course " oublier " le cardio à la maison c'est peut être une solution. Cours aux sensations :wink:

Messagepar fano » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 10:14

Avec le stress et l'ambiance de la course, nous sommes nombreux à avoir un cardio bien plus haut qu'à l'entrainement, il faut plus se fier aux allures travaillées, et mettre le cardio de côté !

Messagepar LE KID » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 10:38

Oui j'aimerai bien faire abstraction du cardio , sauf que les sensations vont avec et que je ne suis pas bien du tout à des allures où normalement je suis facile à l'entraînement .
Surement un manque d'échauffement et une mauvaise respiration en course comme mentionné plus haut

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 10:53

fano a écrit:Avec le stress et l'ambiance de la course, nous sommes nombreux à avoir un cardio bien plus haut qu'à l'entrainement, il faut plus se fier aux allures travaillées, et mettre le cardio de côté !


+1

Le stress de la ligne de départ n'est pas étranger à une augmentation de +10 bpm par rapport à une séance d'entrainement.
D'où le principe de ne pas utiliser le cardio (ou ne pas courir avec le cardio en vision) pendant une course, juste se fier à son chrono.
L'analyse cardio sera plus utile au retour devant son pc.

Messagepar SebD » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 15:16

Galaté57 a écrit:
fano a écrit:Avec le stress et l'ambiance de la course, nous sommes nombreux à avoir un cardio bien plus haut qu'à l'entrainement, il faut plus se fier aux allures travaillées, et mettre le cardio de côté !


+1

Le stress de la ligne de départ n'est pas étranger à une augmentation de +10 bpm par rapport à une séance d'entrainement.
D'où le principe de ne pas utiliser le cardio (ou ne pas courir avec le cardio en vision) pendant une course, juste se fier à son chrono.
L'analyse cardio sera plus utile au retour devant son pc.


+1 !
Je prends même plus mon cardio en course, rien que dans le sas de départ je suis quasi en EF :mrgreen:

Messagepar priapex » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 15:58

Faire recherche sur la "cohérence cardiaque" pour travailler la respiration. Les pulses baissent automatiquement.

Messagepar Sergio_06 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 16:32

LE KID a écrit:Merci pour les retours .
Je fais attention au départ trop rapide ....donc ce n'est pas çà . Par contre effectivement je me demande si ce n'est pas un pb de respiration ....je dois me mettre en apnée sans m'en rendre compte .... un truc pour y remédier ? me forcer à respirer profondément ?


Oui, l'inspiration est réflexe mais pas l'expiration. Si tu ne penses pas à (un peu) forcer les expirations, tu peux choper un point ou pour le moins mal ventiler. Certains appliquent le vieux truc : Inspirer sur deux foulées, expirer sur trois...

Messagepar neofoxy » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 16:36

Sebinou a écrit:
Galaté57 a écrit:
fano a écrit:Avec le stress et l'ambiance de la course, nous sommes nombreux à avoir un cardio bien plus haut qu'à l'entrainement, il faut plus se fier aux allures travaillées, et mettre le cardio de côté !


+1

Le stress de la ligne de départ n'est pas étranger à une augmentation de +10 bpm par rapport à une séance d'entrainement.
D'où le principe de ne pas utiliser le cardio (ou ne pas courir avec le cardio en vision) pendant une course, juste se fier à son chrono.
L'analyse cardio sera plus utile au retour devant son pc.


+1 !
Je prends même plus mon cardio en course, rien que dans le sas de départ je suis quasi en EF :mrgreen:


C'est sur que quand au départ tu pars comme une balle pour te placer, avant le départ tu as tendance a être au dessous de 100 bpm.

Messagepar doudouX » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 17:22

Tu dis bien que sur les séances même dures à l'entrainement tu ne montes pas autant?

Parce que sinon il faut peut être penser à un test d'effort. Ma belle sœur a 35 ans en a fait un parce qu'elle monte dans le rouge à vitesse grand V. Ca été validé et il faut qu'elle fasse attention.

Messagepar Cedric09 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 18:08

Je persiste à dire que tu pars trop vite même si tu penses que non !!
Et une fois que tu es dans le rouge, c'est quasi impossible de faire redescendre le cardio même en te mettant à une allure pour laquelle ton cardio est plus bas à l'entrainement.

Tu cours depuis 1an et demi, ce n'est pas étonnant de ne pas arriver à gérer correctement son effort en course.

On m'a toujours dit qu'il fallait 3ans pour devenir un coureur alors tu as le marge ;-)

Messagepar LE KID » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 20:31

exemple
à 5:30 au kilo je suis à 145 puls à l'entraînement
marathon à 158 puis 160

à 4:40 a kilo je suis autour de 160 à l'entraînement
sur semi à plus de 170 voir 175

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 21:12

LE KID a écrit:exemple
à 5:30 au kilo je suis à 145 puls à l'entraînement
marathon à 158 puis 160

à 4:40 a kilo je suis autour de 160 à l'entraînement
sur semi à plus de 170 voir 175


Comme dit déjà plus haut, cette différence est liée au "stress" de la compet, à l'entrainement on est toujours plus détendu.
Le mieux pour toi est de ne pas te focaliser sur ces données, seulement tes temps de passage au km.

Le sport est une longue école de discipline

Messagepar priapex » sa fiche K
» 09 Avr 2018, 21:42

Le stress c'est comme la digestion, cela te bouffe des pulses. A jeun au repos, j'ai 40 bpm. Après un repas (soit +/- 2H30 plus tard), la FC de repos monte à 65 bpm car la digestion pompe plus sur le coeur en fin de digestion (+/- 3 h). Cela signifie que tu rognes sur ta FC de réserve (soit FC max - FCR selon Karvonen). Je participe essentiellement à des trails courts (21/30 km). Des trails ne se gèrent pas sur l'allure à l'entrainement mais sur sa connaissance de ses différents seuils SL 1 et SL 2 afin de ne pas se griller. La montre cardio (avec ceinture pectorale) est un précieux outil plus subtil encore que le ressenti qui peut être faussé par l'euphorie de la course (stress positif au demeurant).

Messagepar geoffinho 777 » sa fiche K
» 09 Sep 2021, 15:00

Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 09 Sep 2021, 19:16

geoffinho 777 a écrit:Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Comme très souvent écrit par moi ou d'autres, il n'y a pas de remède..
Sauf ne plus être esclave de sa montre et apprendre à écouter ton organisme.

Messagepar geoffinho 777 » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 08:07

Galaté57 a écrit:
geoffinho 777 a écrit:Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Comme très souvent écrit par moi ou d'autres, il n'y a pas de remède..
Sauf ne plus être esclave de sa montre et apprendre à écouter ton organisme.


Le problème c'est que si j'écoute mon organisme, le garde l'allure souhaitée, et je suis cramé bien plus vite qu'à l'entrainement ! Et qui dit cramé, dit crampes pour moi ... et plus d'intérêt à continuer de courir ...

Messagepar cloclo » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 12:30

geoffinho 777 a écrit:Le problème c'est que si j'écoute mon organisme, je garde l'allure souhaitée, et je suis cramé bien plus vite qu'à l'entrainement ! Et qui dit cramé, dit crampes pour moi ... et plus d'intérêt à continuer de courir ...

Je vois pas trop la corrélation entre la fréquence cardiaque et l'arrivée des crampes.
Si tu chopes des crampes, c'est que soit ton allure est trop rapide, que tu t'hydrate mal, ou que tu n'es pas assez entrainé.

Messagepar geoffinho 777 » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 14:23

cloclo a écrit:
geoffinho 777 a écrit:Le problème c'est que si j'écoute mon organisme, je garde l'allure souhaitée, et je suis cramé bien plus vite qu'à l'entrainement ! Et qui dit cramé, dit crampes pour moi ... et plus d'intérêt à continuer de courir ...

Je vois pas trop la corrélation entre la fréquence cardiaque et l'arrivée des crampes.
Si tu chopes des crampes, c'est que soit ton allure est trop rapide, que tu t'hydrate mal, ou que tu n'es pas assez entrainé.

Dès que reste trop longtemps à une FC supérieure à 80/85%, je crampe ... Je ne sais pas pourquoi mais c'est comme ça !
Oui allure trop rapide par rapport à ma FC élevée en compétition. Je m'hydrate bien et je ne suis pas sous-entrainé. A titre d'exemple, si je pars pour un semi, avec allure semi, ma FC est presque celle d'un 10 km ...
Bref ... toujours beaucoup de choses difficilement explicables et qui me donnent trop souvent des grosses contre-performances ...
La solution est peut-être de m'organiser des compétitions seul ... ;)

Messagepar Marathonnerre » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 14:32

Galaté57 a écrit:
geoffinho 777 a écrit:Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Comme très souvent écrit par moi ou d'autres, il n'y a pas de remède..
Sauf ne plus être esclave de sa montre et apprendre à écouter ton organisme.


Pourtant quelques messages plus hauts tu suggères de suivre l'allure définie (temps de passage). Mais s'il est trop rapide il va coincer rapidement.

Galaté57 a écrit:Comme dit déjà plus haut, cette différence est liée au "stress" de la compet, à l'entrainement on est toujours plus détendu.
Le mieux pour toi est de ne pas te focaliser sur ces données, seulement tes temps de passage au km


Soit on se réfère à sa fréquence cardiaque et tant mieux si la vitesse de course colle avec ce que l'on avait prévu, soit on cherche à cibler l'allure envisagée mais si la fréquence cardiaque dérive cela n'ira pas.

Reste à savoir pourquoi cette fréquence cardiaque est plus élevée en course : pas d'assimilation de l'entraînement, fatigue, conditions météorologiques défavorables (chaleur par exemple), départ trop rapide, etc.

Messagepar geoffinho 777 » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 16:55

Marathonnerre a écrit:
Galaté57 a écrit:
geoffinho 777 a écrit:Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Comme très souvent écrit par moi ou d'autres, il n'y a pas de remède..
Sauf ne plus être esclave de sa montre et apprendre à écouter ton organisme.


Pourtant quelques messages plus hauts tu suggères de suivre l'allure définie (temps de passage). Mais s'il est trop rapide il va coincer rapidement.

Galaté57 a écrit:Comme dit déjà plus haut, cette différence est liée au "stress" de la compet, à l'entrainement on est toujours plus détendu.
Le mieux pour toi est de ne pas te focaliser sur ces données, seulement tes temps de passage au km


Soit on se réfère à sa fréquence cardiaque et tant mieux si la vitesse de course colle avec ce que l'on avait prévu, soit on cherche à cibler l'allure envisagée mais si la fréquence cardiaque dérive cela n'ira pas.

Reste à savoir pourquoi cette fréquence cardiaque est plus élevée en course : pas d'assimilation de l'entraînement, fatigue, conditions météorologiques défavorables (chaleur par exemple), départ trop rapide, etc.


Je pense que c'est le stress qui fait monter ma FC !

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 10 Sep 2021, 18:24

Marathonnerre a écrit:
Galaté57 a écrit:
geoffinho 777 a écrit:Bonjour The Kid,
as tu résolu tes soucis de FC en compétition ?
Ca me fait exactement la même chose que toi.
Souvent en compétition, ma FC est 10-15 bpm plus haute qu'à l'entrainement, du coup impossible de garder le rythme car à un moment je crampe. Se fier à l'allure ne fonctionne pas pour moi, si la course dépasse 1h - 1h30 ...
Avez vous des solutions ? Pour le moment je n'ai pas trouvé le remède miracle, sachant que j'ai consulté pas mal de spécialistes.
a+

Comme très souvent écrit par moi ou d'autres, il n'y a pas de remède..
Sauf ne plus être esclave de sa montre et apprendre à écouter ton organisme.


Pourtant quelques messages plus hauts tu suggères de suivre l'allure définie (temps de passage). Mais s'il est trop rapide il va coincer rapidement.
c.


Exact, c'est justement durant l'entrainement qu'il convient de définir ses temps de passage selon les retour de ton organisme et non les indications de ta montre.
Encore une fois, nous ne sommes pas de machines qui se règlent avec un algorithme ou un tournevis, c'est l'expérience et la régularité qui vont forger tes capacités.

Messagepar Colargol73 » sa fiche K
» 11 Sep 2021, 12:07

J'aimerais bien avoir une fréquence cardiaque élevée en course.

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran