Ultra-Trail du Puy Mary Aurillac (utpma) 2015

Les courses : se retrouver sur les courses, l'avant-course et l'après-course, suivi des courses des kikoureurs, ...
Courir en région : qui veut courir avec moi, où courir près de chez moi, organiser des OFF, des sorties entre kikoureurs, les communautés régionales, où trouver un médecin, un magasin, un club, ...

Voir la fiche de la course sur kikouroù
Ultra-Trail du Puy Mary Aurillac - 105 km 2015 - Aurillac
avec 7 kivaoù, 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos, les résultats
L'Aurillacoise - 7 km 2015 - Aurillac
avec 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos
Trail du Puy Courny - 24 km 2015 - Aurillac
avec 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos
Marathon de la Jordanne 2015 - Aurillac
avec 2 kivaoù, 1 récit pour 2015 et 13 au total, 1 galerie photos, 4 vidéos


Messagepar pinafl » sa fiche K
» 13 Juin 2015, 18:12

bottle a écrit:
pinafl a écrit:C'est confirmé, pas de consigne... pas cool ça, je viens en train moi :?


Salut
Nous sommes 10 de mon club à loger à l'internat du Lycée proche du départ. Si tu veux venir poser ton sac avec nous pas de problème. Nous arrivons vendredi après-midi et nous avons réservé pour 2 nuits. Si ça t'intéresse dis-moi.
A+


Merci bottle pour la proposition mais mon hébergement est de l'autre côté de la zone de départ, à 5km du lycée Cortat, donc un peu loin pour déposer mes affaires le matin du départ. Je vais m'arranger autrement :wink:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 15 Juin 2015, 21:41

Quelqu'un aurait des infos sur les températures caniculaires de l'an dernier?
J'ai été impressionné par les 54% d'abandons :shock:

Messagepar bruno12 » sa fiche K
» 15 Juin 2015, 22:24

Si ma mémoire est bonne, la température l'an dernier était autour de 30°C. L'organisation avait bien géré en ajoutant des points d'eau mais c'était quand même dur. Pour ma part l'abandon était plus du à un manque d'envie et fatigue des jours/mois précédents qu'à la chaleur.

Messagepar phoon » sa fiche K
» 16 Juin 2015, 08:15

CAPCAP a écrit:Quelqu'un aurait des infos sur les températures caniculaires de l'an dernier?
J'ai été impressionné par les 54% d'abandons :shock:


http://www.meteociel.fr/tendances/4274/aurillac.htm

ça m'a l'air idéal comme prévisions

54 % d'abandon sur un plus de 100 bornes avec plus de 5000 D+ .... c'est pas le ratio habituel sur ce type de course ?

Messagepar Yvan11 » sa fiche K
» 16 Juin 2015, 08:55

CAPCAP a écrit:Quelqu'un aurait des infos sur les températures caniculaires de l'an dernier?
J'ai été impressionné par les 54% d'abandons :shock:


Quelques éléments de réponses dans mon article sur cette édition 2014 :

Ultra Trail Puy Mary Aurillac (UTPMA) 2014
Ceux qui venaient dans le Cantal en cette fin juin avec des idées reçues leur faisant penser que, un, à Aurillac il fait toujours froid sinon au moins frais, deux, que les reliefs cantaliens ne sont rien d’autres que des dômes verdoyants sans grande difficulté, auront eu la surprise de vivre une rude et belle épreuve sous une météo caniculaire. Et cela même s’ils avaient choisi une des distances courtes au programme du weekend.


Vendredi soir, vers 19h, à l’heure du briefing, il faisait encore 30°C dans les rues d’Aurillac et, à l’intérieur du Centre des Congrès, la température montait encore d’un cran quand les organisateurs annonçaient que la prochaine édition de l’événement comporterait, en plus des formats actuels, un 160 km, ou « 100 miles ». De quoi faire saliver quelques participants qui se voyaient déjà finishers du 105km cette année avant de passer au niveau supérieur en 2015. Mais beaucoup d’entre eux auront peut-être déjà changé d’avis 24h plus tard…

Le principal piège de l’Ultra Trail Puy Mary Aurillac, est la relative facilité du début du parcours, permettant de progresser rapidement jusqu’au 20e kilomètre et le début de la montée du Col de Berganty. On peut ainsi, alors que tous les voyants sont au vert, qu’il fait encore frais, que le corps bien entrainé répond à la moindre sollicitation, que l’on éprouve ce sentiment jubilatoire de libération après des semaines de préparation suivi d’une courte coupure pour faire du jus, on peut aisément donc, dans l’euphorie du moment, envoyer balader ses sages prévisions et son plan de course minutieusement réfléchi pour s’emballer et déjà, sans s’en apercevoir, hypothéquer ses chances de bien finir la journée. Car si après ce col et la partie aérienne suivante jusqu’au sommet de l’Elanceze, où les premiers rayons de soleil magnifient le cadre somptueux, les coureurs peuvent souffler jusqu’au ravitaillement de Mandailles au 36e km, ce qui les attend ensuite, demande à être abordé en pleine possession de ses moyens.

D’abord un quasi kilomètre vertical jusqu’au sommet de Chavaroche. Ensuite une descente pour se rapprocher du Pas de Peyrol depuis lequel il faut gravir le Puy Mary, par un chemin bétonné, dont les marches semblent au fur et à mesure de la montée se relever vers le ciel. La chaleur est déjà bien présente et l’organisation a rajouté un point d’eau afin de tenter de limiter la casse. Malgré cela certains semblent ici déjà bien marqués, souffrant entre autres de crampes et de maux d’estomac. Des malheurs momentanément estompés pour beaucoup de coureurs qui ont la joie de voir ici leurs proches.Rien de choquant à ce qu’un coureur partage un bout de chemin,entre le parking et le sommet du Puy, avec son fiston ou sa compagne, au milieu des randonneurs et des touristes. Par contre, l’assistance personnelle étant interdite hors ravitaillement, il est plus dérangeant de voir un des leaders de la course accompagné sur quelques centaines de mètres par deux coureurs qui lui fournissent alimentation et boisson. Une scène qui apparemment s’est reproduite plusieurs fois tout au long des 105 kilomètres et qui dévalorise quelque peu la performance finale.

Une fois atteint le sommet du Puy Mary s’étale devant les yeux ce qui va constituer la suite de cette boucle qui doit ramener les coureurs à Mandailles. Tout d’abord une majestueuse épine dorsale verdoyante, sur laquelle on devine le cheminement via la Brèche de Roland en direction du PeyreArse, point haut du parcours. Ensuite le Col de Cabre où l’organisation a aussi rajouté un point d’eau, puis l’ascension du Puy Griou sur une forte pente aux cailloux instables. Et enfin un profil globalement descendant vers le ravitaillement. Mais si les coureurs en prennent plein les yeux, cette portion longue de 26 kilomètres va sonner le glas des espoirs de nombre de prétendants au tee-shirt finisher. Beaucoup reviennent dans le petit village de Mandailles à bout de forces, vidés, n’ayant pu à cause de la chaleur s’alimenter et s’hydrater correctement. Et cela quel que soit le niveau des coureurs puisque les abandons vont se succéder ici depuis le passage des premiers en fin de matinée jusqu’à la barrière horaire de 18h30.

Ceux qui repartent vont tout de suite avoir à affronter une montée terrible au Piquet dans laquelle certains feront demi-tour pour revenir rendre le dossard et prendre la navette. Pour ceux qui passent l’obstacle, il reste tout de même l’équivalent d’un marathon pour atteindre le but à Aurillac. Avec au passage la traversée des Gorges de la Jordanne, seule oasis rafraichissante en cette chaude journée. Si les premiers en terminent à partir de 17h, les arrivées des 170 qui seront venus à bout des 105 km vont s’étaler en cette soirée de la Fête de la Musique. Au cœur de la nuit c’est donc dans une joyeuse ambiance sonore, que les coureurs parcourent les rues de la ville jusqu’à l’arche d’arrivée, profitant souvent au passage de nombreux encouragements.Et paradoxalement, certains ultras paraissent alors, peut être grâce à l’obscurité, moins marqués que les concurrents du Marathon du Berganty ou du Trail du Puy Courny dont les arrivées en pleine chaleur avaient parfois des airs de fin de calvaire.

Coté résultats, sur le long, Christian Mahé s’impose avec une bonne demie heure d’avance sur Lionel Trivel. La performance marquante sur ce format aura été celle de Caroline Benoit, qui décroche une 5e place au scratch après avoir semblé facile tout au long de la course. Elle améliore d’une poignée de minutes le record de l’épreuve détenue depuis 2012 par Véronique Chastel.

Sur le Marathon de Berganty, c’est Pierre-Laurent Viguier qui impressionne en pulvérisant le record et en laissant le second Fabien Chartoire à 24 minutes. Le Trail du Puy Courny est lui remporté par Nicolas Gandon mais le record reste entre les mains de Benoit Dunet (1h45’40’’ en 2012).

Messagepar bottle » sa fiche K
» 16 Juin 2015, 08:58

phoon a écrit:
CAPCAP a écrit:Quelqu'un aurait des infos sur les températures caniculaires de l'an dernier?
J'ai été impressionné par les 54% d'abandons :shock:


http://www.meteociel.fr/tendances/4274/aurillac.htm

ça m'a l'air idéal comme prévisions

54 % d'abandon sur un plus de 100 bornes avec plus de 5000 D+ .... c'est pas le ratio habituel sur ce type de course ?


Ca me parait aussi un taux d'abandons dans la moyenne d'un ultra de ce type.
La météo s'annonce au TOP 8)

Messagepar Seydoublen » sa fiche K
» 16 Juin 2015, 21:06

phoon a écrit:
CAPCAP a écrit:Quelqu'un aurait des infos sur les températures caniculaires de l'an dernier?
J'ai été impressionné par les 54% d'abandons :shock:


http://www.meteociel.fr/tendances/4274/aurillac.htm

ça m'a l'air idéal comme prévisions

54 % d'abandon sur un plus de 100 bornes avec plus de 5000 D+ .... c'est pas le ratio habituel sur ce type de course ?


T'inquiètes pas François, tu seras avec le Benj' il était dans les 46% restants de l'année dernière, il t'emmènera au bout !

Bien hâte de prendre le départ même si c'est pour la moitié de la distance (et même un peu moins)

Messagepar helmout » sa fiche K
» 17 Juin 2015, 18:49

comprend pas l'heure de depart:vendredi soir a minuit ou samedi soir a minuit

Messagepar bottle » sa fiche K
» 17 Juin 2015, 19:03

helmout a écrit:comprend pas l'heure de depart:vendredi soir a minuit ou samedi soir a minuit


Vendredi minuit ou samedi 0h00 :mrgreen:

Messagepar helmout » sa fiche K
» 17 Juin 2015, 19:07

merci
je comprenais plus rien

Messagepar helmut » sa fiche K
» 17 Juin 2015, 19:55

Bin oui helmout, c bien samedi matin zero heure, puisque l' ouverture du sas c vendredi soir 23 h.....

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 17 Juin 2015, 21:15

Merci Yvan pour ton article qui m'en dit bien plus sur le parcours et les conditions de l'an dernier :D
Je ne l'ai pas vu dans la liste de CR, ai-je mal vu? :roll:
S'il n'y est pas, c'est dommage, c'est un intéressant témoignage à mon avis, il y mérite sa place :wink:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 18 Juin 2015, 20:21

Je vais emmener ma casquette rouge Kikouroù presque toute neuve :D
Au plaisir de vous croiser! :wink:

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 19 Juin 2015, 19:57

Pas facile de dormir à cette heure (21h) alors qu'on part dans 3 heures. Fait jour :-(

Messagepar Bacchus » sa fiche K
» 20 Juin 2015, 09:06

Le suivit live est là
http://chrono.geofp.com/utpm2015/v1/

SI j'ai bien compris il n'y aurait que 58 concurrent sur le 105 ?

Edit : je me suis trompé, j'ai confondu avec le relais, il sont 524 sur le 105

Messagepar Bacchus » sa fiche K
» 20 Juin 2015, 09:51

Bacchus a écrit:Le suivit live est là
http://chrono.geofp.com/utpm2015/v1/

Bottle vient d'arriver au CP3 (Le Lioran)
Steph05 ne devrait pas tarder à arriver au CP3, pour le moment elle est 4ème féminine mais elle a perdue pas mal de places depuis le CP2 où elle était 2ème féminine

Messagepar Bacchus » sa fiche K
» 20 Juin 2015, 10:01

Steph05 vient d'arriver au CP3 en position 5ème féminine

Messagepar Bacchus » sa fiche K
» 20 Juin 2015, 16:04

Bottle (185) et Steph05 (11) ont passé le CP6
Ca commence à sentir l'arrivée

Je ne connais pas le nom des autres kikoureurs

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 21 Juin 2015, 09:02

C'est vrai que je n'ai pas noté mon numéro de dossard :-(
Je suis arrivé en 20h21
Ce fut dur avec si peu d'entraînement.
J'ai croisé un Kikou qui descendait du Puy Griou quand je l'attaquais mais je ne sais pas qui :-(

Messagepar phoon » sa fiche K
» 21 Juin 2015, 11:45

CAPCAP a écrit:C'est vrai que je n'ai pas noté mon numéro de dossard :-(
Je suis arrivé en 20h21
Ce fut dur avec si peu d'entraînement.
J'ai croisé un Kikou qui descendait du Puy Griou quand je l'attaquais mais je ne sais pas qui :-(


on s'est croisé quand tu montais
j'avais le dossard 446

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 22 Juin 2015, 06:39

phoon a écrit:on s'est croisé quand tu montais

Quelle coïncidence! C'est le seul endroit où on croisait des coureurs plus rapides (ou plus lents)
Heureusement que tu levais le nez, moi je commençais à regarder mes pieds pour cette ascension proche de l'alpinisme :?
Content de voir que tu as bien fini :wink:

Messagepar pinafl » sa fiche K
» 22 Juin 2015, 22:26

CAPCAP a écrit:
phoon a écrit:on s'est croisé quand tu montais

Quelle coïncidence! C'est le seul endroit où on croisait des coureurs plus rapides (ou plus lents)
Heureusement que tu levais le nez, moi je commençais à regarder mes pieds pour cette ascension proche de l'alpinisme :?
Content de voir que tu as bien fini :wink:


Petite illustration (pas cadrée) du point de croisement en question:
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.

Messagepar CAPCAP » sa fiche K
» 23 Juin 2015, 20:32

Cadrage serré, mais j'aime bien comme ça! :wink:

Sur mon téléphone, je n'ai "que" 99km pour 4945mD+, et vous?

Précédent Retour vers [Kivaou] Les courses - courir en région : live, OFF, communautés, près de chez moi

Voir la fiche de la course sur kikouroù
Ultra-Trail du Puy Mary Aurillac - 105 km 2015 - Aurillac
avec 7 kivaoù, 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos, les résultats
L'Aurillacoise - 7 km 2015 - Aurillac
avec 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos
Trail du Puy Courny - 24 km 2015 - Aurillac
avec 13 récits au total, 1 galerie photos, 4 vidéos
Marathon de la Jordanne 2015 - Aurillac
avec 2 kivaoù, 1 récit pour 2015 et 13 au total, 1 galerie photos, 4 vidéos

Accueil - Haut de page - Version grand écran