Récit de la course : Trail du Mont d'Or 2013, par martinev

L'auteur : martinev

La course : Trail du Mont d'Or

Date : 16/6/2013

Lieu : Metabief (Doubs)

Affichage : 1559 vues

Distance : 44.2km

Matos : chaussures prototypes SALOMON (KV) et Speed Cross (45 kms)
bâtons BLACK DIAMOND
sac RAIDLIGHT
lunettes JULBO Dust Zebra

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Partager :

WE dans le doubs

Samedi 15 juin.

Suite à une idée de Chris , nous nous joignons au groupe des  « Lyon Ultra Run » pour passer le WE sur le 1er Trail du Mont d’Or (Métabief , Doubs).

Sachant que le samedi soir , un 400m vertical est organisé, je suggère à Chris de (re)mettre (enfin) un dossard sur cette montée.Cool

Arthurbaldur nous propose de loger avec toute la bande dans la maison familiale , génial.Bisou

Après le retrait des dossards (enfin des …chasubles taille « coureur d’ultra affuté ») , nous allons nous installer dans notre superbe suite (merci Gérard) et commençons à nous préparer pour la course du soir. Arrivent Arthur et toute la troupe , le chambrage peut commencer ! Chacun tente de déstabiliser l’adversaire , des paris s’ouvrent….Pourtant nous aurons le même maillot (à savoir le jaune de « l’ultra boucle dela Sarra ») et la même passion !Innocent

 

Arrivé au village, place à l’échauffement. Chris s’isole , pour mieux préparer son exploit….Clin d'œil

L’herbe est humide mais je me décide finalement pour les « prototypes » SALOMON , d’autant qu’ils sont jaunes et que cela s’assortira bien avec le maillot ! Par contre je prends aussi les bâtons , cela me parait évident.

 

18H , Chris me recommande de bien me placer car « ça va partir à donf »….Sage précaution car , effectivement , tous les (excellents) skieurs locaux partent comme pour un 400…plat ! Idem pour 2 jeunes femmes , bien affutées elles aussi. J’essaye de les  garder à portée raisonnable , attendant le « mur » (piste noire de ski , impressionnante). Effectivement , je parviens à les passer dans le point le plus pentu , mais au prix d’un effort conséquent ! Je sais alors qu’il ne me faudra rien lâcher si je veux conserver cette 1ère place.

Je termine en 23’09 (j’avais pronostiqué 24’) , sous la pluie, satisfaite de cette victoire avec 45 secondes d’avance Juste le temps de me réhydrater et je redescends quelques mètres pour apercevoir Chris en plein effort. Tous les copains l’encouragent , d’autant qu’une belle averse  vient tremper l’herbe et entraine pas mal de glissements. Il termine en 34’14 , heureux et nullement marqué.Sourire

Nous redescendons en courant , mais par le sentier , pas par la piste de ski !

 Remise des prix ; ce qui fera le bonheur de Chris car il aperçoit une « bonne bouteille » dans le panier garni offert !

Retour « à la maison » pour la douche et…l’apéro. Suivra un sympathique repas , avec notamment ma traditionnelle pizza bien entendu ! Il est temps d’aller se coucher , la journée de dimanche risque d’être longue .

 

6H45 , petit déjeuner , chacun y va de sa méthode. On échange même sur le sujet , toujours intéressant …

7H30 , nous sommes déjà sur place .

Nous refaisons le point avec Chris. D’après lui , je dois m’attendre à un départ rapide par certaines filles , à un « marquage » par d’autres . Il a en effet analysé chacune d’entre elles sur le net et sais que les écarts seront minimes. Nous regardons ensemble les points de ravitaillement et 10’ avant l’heure H Chris me laisse pour aller se positionner au 4è km ; histoire de filmer et aussi de voir où en est la course des filles (notamment).

 

8H30 , c’est parti , je ne m’occupe que de mon allure . 45 kms m’attendent,  il sera toujours temps de voir…. On démarre par une montée, mais très vite, le parcours devient plus roulant avec une succession de petites montées et descentes, mais qui risquent de faire mal aux pattes par la suite.Embarrassé

 

KM 4 (les Hôpitaux Neufs). Chris est bien là , en bas des escaliers (tiens , cette fois je dois les descendre !).

Encouragements et il m’annonce 2, juste derrière une jeune femme que je doublerais un peu plus loin.  Puis c’est Thierry qui me rejoint et me dépasse. Et puis une autre féminine, Agnès, qui me passe aussi.

Martine, tu dois rester au contact, me dis-je même si ce n’est pas mon terrain de prédilection car un peu trop roulant. Il faut faire attention où l’on pose les pieds, car les prairies traversées sont jonchées de trous, attention aux entorses.

Rapidement, nous rejoignons le premier ravito, au km 14 au « Pré mal Vilain ». J’entends Chris au loin, qui surveillait mon arrivée aux jumelles.

Pas le temps de trop s’arrêter, j’avale deux verres, je récupère un gel et me voilà repartie toujours derrière Agnès, mais cette fois-ci une 3e féminine fait son apparition, Stéphanie.

Il commence à faire chaud, je continue à faire le yo yo avec Agnès. Puis c’est l’arrivée à Jougne au km 26. Beaucoup de monde au ravito, c’est le lieu de passage des relais pour les équipes. Chris remplit mes gourdes, le plus dur m’attend et la chaleur lourde me pèse.

Agnès et Stéphanie sont toujours là, elles ne s'arrêtent que quelques secondes au ravito, c’est peut-être une erreur....(?). Chris me crie avant de repartir : « c’est ton terrain maintenant, c’est pour toi ».

Nous repartons toutes les 3 et cette fois ci Agnès craque un peu et lâche du terrain. Je décide de suivre un peu Stéphanie qui utilise ses bâtons pour la montée. Je pense que c'est le moment de "passer à l'attaque" et je prends définitivement la tête de la course. Après un dernier petit coucou à Chris (venu au 29è KM) , nous entamons la montée du Mont d’Or et ses 1 460 m d’altitude. Je rejoins rapidement Thierry qui a un coup de moins bien. Nous nous aiderons mutuellement dans ce mur en plein « cagnard ». Pourquoi n’ai-je pas pris mes bâtons, me dis-je à ce moment là. Nous doublons pas mal de coureurs malgré tout, et je lâche petit à petit Stéphanie.

Une lègère redescente pour nous permettre de récupérer un peu et nous attaquons la 2e partie de la montée, tout d’abord en sous-bois pour rejoindre la Suisse, puis sur les alpages. Thierry a lâché prise, comme tous les autres d’ailleurs. Je me sens maintenant bien seule. Heureusement les randonneurs nombreux là haut, pour admirer la vue, m’encouragent. Le paysage est magnifique. Malgré une légère brume, nous avons une vue à 360°.

Une randonneuse me crie : « votre mari vous attend ». Il est là me dis-je, tant mieux. Je vais être contente de le voir. Km 36, dernier ravito, Chris m’encourage, me remplit mes gourdes bien vidées à cause de la chaleur. Je sculte des yeux la table à la recherche de quelque chose à manger qui me fasse envie, mais rien (pas de bananes dommage). Tant pis, je ferais avec mes gels car j’ai du mal à manger avec la chaleur.

 

Je repars, mais toujours personne derrière en vue. Je suis pas trop mal, je me dis que maintenant les filles de derrière ne reviendront pas. J’ai fait la différence dans la partie la plus montagneuse. Après une partie un peu roulante, nous attaquons une grande descente qui va nous amener au pied d’une piste de ski, qu’il va falloir grimper. C’est la dernière montée, mais elle aussi, elle ne manque pas de piquants. Nous rejoindrons le sommet du télésiège du Morond (arrivée de la verticale de la veille), puis c’est 3 kmde descente jusqu’à Métabief.

 

Chris m’attend à 500m de la ligne, avec sa caméra, heureux comme un « gamin ». Nous franchirons la ligne main dans la main en 5 h 42 mn pour 47 km et 2 150 m+. Le speaker viendra me féliciter et m’interviewer pour ma 2e victoire du week-end.


Stéphanie finira 6 mn plus tard et Agnès 3 mn derrière. Bravo les filles, vous m’avez « donné du fil à retordre ». Nous sommes accueillis par le papa de Jean-François, qui me félicite.

Le temps de changer de maillot, et nous accueillerons Thierry, puis Christophe, Céline (2e senior), Jean-François, Anthony.

Tout le monde est heureux de sa course, ce fut dur.

Puis la remise des prix, avec un 2e panier garni pour le week-end.


Damien arrivera pendant ce temps là.Embarrassé

 

Maintenant il est temps de manger, car je ne vais pas tarder à faire une hypoglycémie. Puis nous allons attendre Joël, qui ne devrait pas tarder. Christophe est retourné à sa rencontre. Nous l’accompagnerons pour passer la ligne d’arrivée sous une haie d’honneur formée par tous les bénévoles  ; super.

La journée ne se terminera pas sans une bonne douche et une réhydratation (notamment à la bière DES monts d'or , ceux de la région lyonnaise). Il est temps de se quitter et reprendre la route , non sans recevoir un colis de comté et de saucisse de morteau offert par Xavier , cousin d'Arthur alias Jean-François !!! 

 

MERCI :

- à l'Olympique Mont d'Or et ses bénévoles . Organisation parfaite , ambiance garantie

- à Jean-François et sa famille pour leur accueil

-à la bande de copains pour leur gentillesse , tant ceux qui étaient présents que ceux qui me suivent sur le net 

- à mes partenaires INTERFLORA et AUTHENTIC NUTRITION 

Chris pour la préparation de ma course et son soutien indéfectible

 

9 commentaires

Commentaire de tidgi posté le 20-06-2013 à 22:29:51

Ravi d'avoir pu cheminer un bout avec toi. A 2, on aura pu compenser ces bâtons qui manquaient dans ce mur...
Je te félicite à nouveau, tu as été tout simplement impressionnante. Bravo encore !
Et merci d'être venus tous les 2 partager ce WE entre amis.

Commentaire de MiniFranck posté le 21-06-2013 à 10:22:38

Merci pour ce CR. Belle bataille de filles mais c'est toujours Martine qui gagne à la fin.... ;-)
Bravo Championne
ps: bravo au coach

Commentaire de Françoise 84 posté le 21-06-2013 à 11:52:40

Toujours impressionnante, Martine!!! Quelle gestion, tu les laisses tous sur place! Bravo pour les 2 podiums de ton WE et bravo aussi à "coach Chris"!! Bisous!

Commentaire de Arclusaz posté le 21-06-2013 à 15:38:22

Bravo Martine ! 2 courses, 2 victoires.

c'était pas un peu pénible tous ces lyonnais ? moi, j'ai du mal....

j'espère que Tidgi n'a pas lâchement profité de la course pour te faire de la pub pour la Nuit des Cabornes, ce serait tout à fait son genre : remarque, ça te ferait l'occasion de passer DU Mont d'Or AUX Monts d'Or (parait qu'il y a une brasserie...)

Commentaire de calou posté le 22-06-2013 à 07:39:06

Un bien beau doublé ! Bravo Martine t'es une vrais championne ;-)

Commentaire de millénium posté le 22-06-2013 à 08:32:37

Bien joué ma chérie ! J'en rêvait , tu l'as fait ! Dominer les "jeunes locales" sur le 400 , c'était déjà superbe ; mais lutter plus de 30 kilomètres le dimanche avec 2 demoiselles qui attaquaient sans cesse...c'est fort. Quand à placer cette accélération pile-poil à l'endroit prévu pour aller chercher cette seconde victoire du WE , c'était grandiose. Le Doubs ne te connaissait pas bien , c'est chose faite.Bisousss

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 22-06-2013 à 12:14:42

Bravo, indestructible Martine !

Commentaire de Jean-Phi posté le 22-06-2013 à 18:22:58

Quel talent Martine ! Chapeau. Le temps et la concurrence n'ont pas de prise sur toi. C'est impressionnant !
Heureux pour vous deux c'est amplement mérité !

Commentaire de Mamanpat posté le 26-06-2013 à 11:38:42

Une femme en or !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran