Récit de la course : Raid 28 2010, par lepidop

L'auteur : lepidop

La course : Raid 28

Date : 16/1/2010

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 1289 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'ÉCHAPPÉE BELLE

 

L'ÉCHAPPÉE BELLE

 

Cette année encore, l'équipe du Bagnard et ses boulets est présente sur le Raid28. L' unique ambition est d'aller au bout et d'être enfin classé après deux tentatives infructueuses en 2008 (abandon) et l'arrivée de trois boulets seulement l'an dernier (Reivilog, Olo et Gonzo).

 

La composition du groupe a évolué en raison de la blessure de Reivilog et des petits pépins physiques de Gonzo, épouse d'Olo qui vivra la course du coté des bénévoles. L'équipe s'alignant au départ est donc composée du Bagnard capitaine emblèmatique, de Olo, de Vivi notre féminine, finisheuse l'an dernier avec les Water Minus, de Tcall pour sa première incursion au delà de 50km et de moi même.

 

Dés que la ville de départ est connue, Dreux, les échanges de mails s'intensifient, parfois suivis d'appels téléphoniques d'ailleurs! La tension monte au fur et à mesure que la date fatidique approche! L'impatience et l'envie de se mesurer au Raid28 2010 sont palpables!Vivi nous convie à une pasta chez elle à Cernay et Christophe son époux (merci à lui!) nous emmenera à Dreux.

 

Le Jour J arrive enfin! 15H00, je passe prendre Tcall chez lui et nous nous dirigeons vers Bures où Vivi nous attends. Le transfert de nos sacs de ma Clio vers son monospace effectué nous filons en direction de la gare de Bures récupérer Olo et Gonzo. Et là, dans l'enthousiasme de la rencontre, Vivi et moi laissons Tcall dans la voiture bloqué par la sécurité enfant. Quelle surprise au retour de le retrouver encore dans l'auto! Un quart d'heure plus tard, nous voici chez Vivi où nous rejoignons Le Bagnard. Pour la première fois l'équipe est au complet, nous pouvons faire plus amplement connaissance, et définir une stratégie pour la balade qui nous attend...

Comme signalé plus haut, notre objectif est seulement de vaincre ce satané Raid28 et de passer sous l'arche d'arrivée à cinq. La stratégie des Boulets consistera donc modestement à faire au plus court, pour passer la première barrière horaire avec suffisament de marge, et ne pas courir après le temps perdu ensuite. Pas question de s'interesser au balises bleues dans un premier temps. Les vertes, uniquement les vertes, et ce dans la mesure où l'on ne les cherche pas trop longtemps. Sinon, on zappe!

untitled1.jpg

 

Pendant la pasta, Vivi reçoit un coup de téléphone, « La balise 81 est là à quelques centaines de mètres, toute proche! »

Nous passerons donc sur les terres de Vivi c'est déjà une certitude!

Fin du repas, en route pour l'aventure...

 

Dés l'arrivée au gymnase Louis Armand à Dreux, nous retrouvons l'ambiance si particulière du Raid28. Nous nous installons un peu au hazard, au milieu du gymnase, nous commençons à nous équiper. Vivi qui s'est changée chez elle, commence à grignoter pour tromper son angoisse. J'exagère à peine, mais elle avait tellement faim, que j'ai bien cru que son sac entier allait y passer!

untitled8.jpg

 

 

Comme chez les boulets nous sommes pudiques, j'ai choisi de vous montrer d'autres Kikous. Prière de vérifier qu'il n'y ait pas de jeunes enfants autour de vous avant d'aller plus loin, certaines photos peuvent choquer! Quand à vous mesdames faites ce que bon vous semble...

untitled12.jpg

untitled14.jpg

untitled16.jpg

Pour la petite histoire, c'est Le Bagnard qui m'a forcé à mettre ces photos là, vu nos cursus pénitentaires respectifs avouez que c'est crédible!

 

Revenons aux choses sérieuses, quoique!

 

S'ensuit la routine propre aux petites balades la nuit en groupe: Vérification des sacs, remise des dossards, discours du chef pour ne pas que l'on se perde, il nous parle même d'un RER que de toutes les façons on ne prendra pas nous, parce que l'on a pas l'intention de courir après toutes ces petites balises bleues qu'il doit avoir caché un peu partout, et que par conséquent, on ne sera pas fatigués en arrivant à Bures! Cette année, il y a même de l'eau. On a droit éventuellement à 8 litres qui coutent 28minutes de pénalités! Ne cherchez pas pourquoi 28, nous on a pas trouvé! 28 n'est pas divisible par 5 et n'est pas un multiple de 8. Il doit y avoir quelque chose qui m'échappe, mais quoi?

Quoiqu'il en soit, merci quand même de penser autant à nous!

untitled23.jpg

 

22h00, Enfin notre capitaine bien aimé, nous améne tous un tas de documents qu'il faut déjà retrier avant de pouvoir les utiliser, c'est ce l'on appelle reporter les balises!

untitled28.jpg

 

Nous, il nous a bien fallut 45minutes pour aboutir à un résultat cohérent, et oser enfin sortir dehors. D'ailleurs, en matière de rangement on ne doit pas être très forts, car il ne reste que deux ou trois autres équipes plus maladroites que nous dans le gymnase quand nous quittons les lieux...

 

Maintenant, prenez une carte, cherchez Dreux et Bures, tracez une droite entre les deux (au crayon, c'est pas la peine de gacher la carte, non plus!). Même un enfant de 10ans comprendrait qu'il faut faire de l'Est, n'est ce pas?

Tout faux! On fait du sud!!!! Jusqu'au PC2 même pas un petit poil d'Est! Est ce un début d'explication pour le RER? Pour le prendre, il ne faudrait pas que l'on se retrouve à Chartres, quand même!

 

Olo, notre stratège, est un malin, malgré le fait que je lui ai reporté en douce les deux premières bleues, il les néglige, nous évite ainsi un bain de pieds et nous mène direct au PC2 où nous passons en 20ème position après que Tcall ait pointé les premières vertes. Premier Raid28 et premiers petits trous, il ne s'en tire pas trop mal, le bizut, on va lui laisser le carton encore un petit moment!

untitled29.jpg

 

 

Miracle! En posant la balise 11, le traceur, s'est enfin rendu compte de sa méprise, ça y est, on fait de l'Est . On rentre à la maison! C'est tellement improbable, qu' un peu plus loin, la PP013 verte (balise013) donnée à l'est de la cote 127, est recherchée au Nord par bon nombre d'équipes. Voilà ce qui arrive quand on se laisse embrouiller par l'Equipe Turoom, à force de faire du Sud plus personne ne croit à l'Est et on s'égare...nous aussi! Pas sur le pylone nord, mais sur un chemin qui ne mène nulle part, enfin nulle part où l'on veut aller! Mais Olo veille et corrige vite le tir. Bon d'accord, on a perdu un peu de temps, mais il faut dire ici que l'Equipe T fait tout pour ça:

Au PC3, que nous venons de passer, on a reçu un imprimé: LE JEU DE LA BALISE MYSTERE

C'est une énigme passionnante, mais un peu simple pour Vivi, qui trouve la solution, alors que nous autres, pauvres êtres masculins dépourvus de toute subtilité, cherchons encore à comprendre les questions.En fait on avait trouvé avant, mais on avait encore quelques heures a passer avec elle, alors on a ménagé sa suceptibilité. Respect! Trop forte la Vivi!

L'enigme résolue, reste à trouver la bonne balise, car je ne vous ai pas dit que l'ET nous a planté six éoliennes dans les champs alentours, avec au pied de chacune d'elle, une balise. Il n'y en a qu'une à pointer, interdiction de se tromper! Le Bagnard, Olo et moi décidons de laisser, l'air de rien, partir les deux petits nouveaux Vivi et Tcall pointer, histoire de les tester un peu pour la suite ( ça fait vrai ça!). Ah, on a vu! Même pas capables de trouver la bonne! On a l'air malin avec notre solution!

Pour info, la solution était le mot LA. Je dis ça pour ne pas que l'on vienne me dire que je mens, et que la solution, on ne l'avait pas! Et toc!

Pour quitter ces maudites éoliennes, Olo nous dégote un petit chemin abrité du vent en lisière d'un bois, alors que, sur notre droite, donc au sud, vu que l'on fait de l'est maintenant, nous pouvons voir les autres équipes se débattre en plein vent. Il y a quand même un peu de neige, mais on ne va pas se plaindre, ça ferait trop plaisir à l'ET qui l'a mise là exprès pour nous embêter. D'ailleurs cela était annoncé sur le forum du Raid.

untitled42.jpg

 

 

Nous traversons enfin l'Eure et sur un pont.

untitled40.jpg

 

 

Même pas un petit gué, non un pont, N'EAU LIMIT est définitivement enterrée, tout se perd, que voulez vous? La preuve:

Pour pointer la PP024 située sur une ile, Nous avons à disposition un petit pont et un gros tronc d'arbre pour traverser dans un sens, puis dans l'autre, vraiment trop fastoche! Si ça continue comme ça, on va arriver à Bures vraiment pépéres, c'est pas nous qui allons l'user leur RER...

 

C'est un peu plus loin, que se produit pour moi une première sur le Raid28: Olo me confie la carte, et l'on ne s'est même pas perdu! Cela dit, 1h30' plus tard, il siffle la fin de la récré et reprends son bien.

 

Nous venons de rentrer dans la forêt de Rambouillet, et malgré un nouveau petit problème de mémoire, il me semble bien que c'est vers ce moment là que nous pointons nos premières bleues.

 

Et que Vivi..................poinçonne à chaque fois aussi son bracelet.............bleu!

 

La suite se passe sans problèmes, Olo à la carte, nous arrivons au PC7. Un point d'eau est prévu par l'ET en échange des fameuses 28' de pénalité pour 8 litres de liquide. Nous devons être les treizièmes à passer, et sommes les premiers à refaire les niveaux. Incroyable! Nous nous battons contre des chameaux! Je crois que Le Bagnard a du demander une bière, mais non, il n'y a que de l'eau, quelle misère, pas l'ombre d'une mousse! Ses pieds commencent à lui faire mal et personne n'a pitié, dur!

 

Lestés de 8kg supplémentaires et délestés de 28',nous reprennons la route. Tcall est ravi, le bitume c'est son truc! 400 mètres plus loin, nouvelle pause, Gonzo est là, au PC8. Olo fait la bise à madame, bla bla bla bla, et après une éternité, enfin presque, nous reprenons la route de l'est. Fin du bitume, pauvre Tcall!

 

Le Bagnard nous indique alors, que des Kikous présent à l'AG Kikourou de la veille, nous précèdent. Il nous montre des restes du repas qu'ils ont pris en commun.

untitled50.jpg

 

 

C'est tout frais, ils ne doivent pas être passés depuis bien longtemps! Gonflés à bloc par la perspective de pourrir des Kikous, nous reprenons notre progression d'un bon pas. Par contre coté foulée, ce n'est plus trop ça, il y a comme une diminution de l'amplitude...Bref, on fait avec les moyens du bord, et nous déboulons doucement sur la PP043 verte, début de la ''Spéciale mémory poste à poste''

untitled52.jpg

 

 

Nous pointons cette balise en compagnie d'une autre équipe. Sur cette balise ci figure le plan pour rejoindre la suivante, qui elle même, comportera le plan de la 045 ect...

Alors que nous nous dirigeons sur la 044, j'aperçois sur la gauche, la 045 aussitôt signalée verbalement à Olo. Surtout pas de geste explicite, car un seul équipier de l'équipe présente avec nous sur la 043, nous suit. Nous décidons de le semer. Pointons rapidement la 044, et sans regarder le plan, filons en courant sur la 045. Bingo, le temps que notre adversaire jete un oeil sur sa balise, nous avons disparu de son champs visuel. Sur ce coup là, on s'est vraiment amusés comme des gosses. Un grand moment de bonheur! Vivi dira plus tard, que c'est en nous voyant faire, qu'elle a su que l'on irait au bout!

 

Encore quelques balises sans histoires, et voici le PC9 première barrière horaire, à 9h38 soit avec 37 minutes d'avance sur l'heure éliminatoire. Tout va bien. Les jambes commencent à être lourdes, mais rien d'alarmant. Tiens! Le Bagnard fait ami amie avec Lizette la gendarmette???.

Un petit bonjour à Taz et à Domi.

untitled57.jpg

Les charmants bévoles du PC9, nous signalent alors, que le PC10 a été déplacé plus loin que prévu initialement, pour cause de glace sur le chemin, paraît il.

En compensation, l'ET nous gratifie généreusement d'une demi heure de plus pour rejoindre le PC14, prochaine barrière horaire et l'arrivée. C'est là que l'on commence à comprendre l'histoire du RER!

En effet, qui s'était vanté sur le forum du Raid d'avoir commandé de la neige? L'ET!!!

C'est un coup monté! L'ET prétexte un peu de glace, dont ils sont à l'origine d'ailleurs, pour rallonger le parcours des pauvres raideurs et raideuses de deux bons kilomètres! Le problème, c'est que en ce qui nous concerne, nous avons calculé notre allure sur deux kilomètres de moins! En gros, au PC14 on sera encore frais, mais on sera morts avant Bures! Le Bagnard et ses boulets ne seront plus que l'ombre d'eux mêmes!

untitled69.jpg

 

Bien joué l'ET, vous nous avez eu, celle là on ne l'avait pas vu venir! On commençait à trouver le manque d'eau, pas de boue, ça non, suspect! Tout s'explique... C'est certainement en proie à une souffrance psychologique intense qu'au moins 20% de notre équipe passe devant la PP053 posé sous un pont juste avant le PC10 sans la voir! On est limite torture là! Pourtant avec un Bagnard dans l'équipe, on croyait, naïvement il est vrai, être armés, mais non! Nous verrons par la suite que la situations n'a pas que des inconvénients!

Mais quand même ça perturbe!

untitled56.jpg

 

Abattus nous le sommes! Brisés NON! Nous nous présentons alors au PC11 pour recevoir la carte de la spéciale CO ''course au score''. Olo bon prince, me donne la carte, encore une première pour moi: Une carte CO. D'emblée, je justifie sa confiance en permetant à Vivi de pointer les PP064 et PP075 grace à un azimut magistral. Puis vient ce que j'appellerais:

 

L'AFFAIRE DE LA PP067

 

De mauvaises langues, jusque dans ma propre équipe, c'est dire, prétendent que je serai parti chercher cette bleue sans carte et que se serait à cause de cela que je ne l'aurai pas trouvée!

C'est FAUX! Je savais où elle était. Mais, l'ET ne l'a pas posée à l'endroit prévu, c'est évident. On voit donc bien qu'un élément exogène est à l'origine de ma soi disant méprise. D'ailleurs un peu plus loin la PP073 ne m'a pas opposé de résistance dans les mêmes conditions! L'affaire est close!

 

Nous arrivons au PC12 en longeant un grillage, puis un cours d'eau. En amont du PC, on distingue nettement la PP074 de l'autre coté de la rivière. Ah! Enfin on va pouvoir faire trempette! Eh bien non! Le Bagnard n'a pas les pieds étanches semble t'il, et il faut la pointer à 5. Alors, on y va pas! On rejoint sagement le PC12 par le pont! Zut, zut et rezut, un Raid28 sans mettre un orteil dans l'eau c'est comme un baba sans le rhum! Fade! Bref, passons, on ne gagnera pas cette année!

 

Vivi revit (lol). Nous sommes sur ses terrains d'entrainements. On voit qu'elle connait le coin. Toujours devant depuis un moment. Rappellez vous le coup de téléphone de la pasta. En quête de la balise 081, nous la laissons faire. Ce n'est pas le moment qu'elle nous pète un cable parce l'un d'entre nous, innocement bien sûr, lui aurait souflé son poste. Cette chère balise est son objectif depuis Dreux, alors ce n'est pas le moment de commettre une gougeaterie. Il FAUT qu'elle la pointe, elle!

untitled67.jpg

 

PC13, ici nous retrouvons Gonzo, Olo refait bisous à madame, un peu moins de blabla que tout à l'heure et on décide encore une fois de ne pas faire une balise dans l'eau! Un raid28 sans eau! Qu'elle hérésie! Direction la PP083 que notre charmante et toujours fraiche Vivi, se fait offrir par le Papy des Kikous. Notre ''vitesse'' de progression étant maintenant en décroissance constante, nous prenons au plus court, ceuillant au passage encore quelques bleues dont la PP66 que je ne trouvait pas sur le carton de pointage avant de réaliser qu'il s'agissait de la PP99... Sur le coup, j'ai cru une fois de plus que l'ET avait encore frappé! La PP104, arbre couché, est trouvée sans la chercher par le plus grand des hazards et nous voici tous ensemble au PC14. Direction le restau en face, pour un café bien mérité. C'est l'effet RER, suite à l'annonce du surplus de distance au PC9. On est pas fatigués, mais presque, et on a pas géré depuis le départ pour faire les deux kilomètres en plus, donc physiquement, on a pas les moyens d'aller au bout à pied. Et puis, sur la feuille de route, il y a les horaires des trains, on a bien le temps de boire un petit jus. Il n'y a pas de mal a se faire du bien...

untitled70.jpg

Info ou intox? Dans tous les cas, nous avons, Le Bagnard, Vivi, Tcall, Olo et moi même une explication plausible pour notre classement, assez modeste il est vrai, aux regards de nos possibilités qui elles sont immenses! La lenteur du service...

 

Le reste est classique pour un Raid28, arrivée à Bures en RER avec la famille de Tcall à la gare, La famille de Vivi avant l'arche d'arrivée. Franchissement de l'Arche sous les vivas de la foule en délire, ect, ect...

Pour vous faire une petite idée de notre acceuil, imaginez l'arrivée du vainqueur du Vendée Globe aux Sables d'Olonne en plus petit, mais pas trop quand même!

 

Finalement l'équipe du Bagnard et ses Boulet se classe à la 17ème place.

 

J'affirme, qu'aussi vrai que le boulet du Bagnard est métallique, ce récit, est l'exact reflet des événements qui se sont déroulés les 16 et 17 janvier 2010. Toute ressemblance avec des faits s'étant réellement déroulés n'est en aucun cas fortuite.

 

On s'est bien éclaté.

 

Merci à toute l'Equipe Turoom. Dire qu'il va falloir attendre encore presque un an avant de remettre ça, c'est long, trop long...

 

Merci à mes équipiers de m'avoir permis de vivre ça, et un grand bravo à eux pour avoir réussi à me supporter pendant ces dix sept heures mémorables. Chapeau bas!

 

Benoît

 

Merci aussi au Bagnard pour les photos.

 

 

 

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 22-01-2010 à 19:50:00

Bravo à l'équipe et merci pour ce joli récit et ces belles photos :-) Mais.... euh... c'était un Raid en TOTALE AUTONOMIE (sauf ravitaillement en eau avec pénalité de l'organisation) et le ravito au troquet "Au Bord du Lac" était ELIMINATOIRE !!!!!

L'Ourson_nan_j'rigole_;-)))

Commentaire de LtBlueb posté le 22-01-2010 à 20:25:00

Excellent ce récit , j'adore ! Un grand bravo à toute l'équipe . Il peut être fier le Bagnard : 2 ans qu'ils attendaient ca !

Commentaire de Le Bagnard posté le 22-01-2010 à 22:46:00

Merci Benoit pour ton CR !! d'enfer.

Encore un fois l'eau m'aura bien pourrie les pieds !!! Merci PAPY pour le RERE !! et MAMY pour le ticket !! ;-)

Ce RAID28 me laissera un tres bon souvenir comme les autres d'ailleurs.

Avec ou sans victoire c'est une belle aventure humaine, merci à vous 4 mes boulets!!

Commentaire de lepidop posté le 24-01-2010 à 13:46:00

Merci pour vos commentaires;-)
Camarades Kikous,
Maintenant que l'on a obtenu le RER, combattons pour le café et les croissants au petit matin!

Commentaire de Land Kikour posté le 25-01-2010 à 12:09:00

Belle équipe, beau récit, grand Raid, 1 bon Bagnard et 4 supers boulets... Que demander de plus !!!
Merci pour le récit et bonne récup.
Olivier

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran