Récit de la course : Trail du Bouton d'or - 12 km 2009, par MC 21

L'auteur : MC 21

La course : Trail du Bouton d'or - 12 km

Date : 22/11/2009

Lieu : Ahuy (Côte-d'Or)

Affichage : 830 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

trail du bouton d'or. 10 km.

Une semaine après le semi de la vente des vins à Beaune, me voici de retour avec mes running. Cette fois-ci au programme ce sera le trail du bouton d’or sur 10 km.

Cette sortie arrive après une semaine blanche sans entrainement avant un retour au sérieux. En effet le coach, Riri 51, a frappé dans la semaine avec son plan d’entrainement de la « mort qui tue ».

 

Corinne qui a récupérée les dossards la veille, m’accompagne sur ce 10 km.

Dimanche 6h00 du mat’ : Je me lève frais comme un gardon afin d’assurer un bon réveil musculaire. Là, je ne sais pas si vous me croyez ! C’est un peu gros. Exact. En fait j’accompagne ma fille à son départ de bus sur Dijon à 7h15 pour une compétition de judo à Montceau les Mines. Sportifs dans la famille !

 

La pluie tombe intensément sur le pare brise et je m’inquiète des conditions de courses qui risquent d’être glissantes et humides. Heureusement en revenant de Dijon le balai des essuie-glaces finit par s’arrêter à ma grande satisfaction. Donc après cet aller-retour nous voilà partis à 8h00 avec Corinne pour ce trail. Nous arrivons sur place est je constate l’absence des kikoureurs. Dommage !

Echauffement rapide qui nous confirme que ça va patiner grave.

 

9H00 La course s’élance, enfin presque, car rapidement un ralentissement se produit pour entrer dans un chemin. Après une descente et un premier passage « gadoue » nous suivons un chemin en bordure de champ en faux plat montant qui casse bien les pattes d’autant que les appuis sont difficiles (il va vraiment falloir que j’investisse dans des chaussures de trail).

 

Corinne est légèrement derrière moi. Nous allons de nouveau courir chacun à son rythme. Je retrouve quelques têtes croisées sur le semi de Beaune et des échanges de sensations s’installent. De mon côté je ne parviens pas à me mettre dans le rythme, j’ai l’impression d’être « en dedans » mais comme je ne me suis pas fixé d’objectif, allons-y coule.

 

Je pense enfin à mon chrono, que j’ai pris au dernier moment avant de partir. Le frérot m’avais dit cours sans chrono, mais bon ! Voilà un bel acte manqué puisque j’ai oublié de le déclencher au départ et nous voici presque arrivés au deuxième kilomètre qui marque la séparation avec le 23 km. Les bénévoles (qui seront d’ailleurs bien présent pour nous encourager tout au long de la course) donnent les premiers conseils de prudence car la première descente arrive et effectivement je manque de peu de partir en glissade. Curieusement à cet instant je pense à Nikita. Va savoir pourquoi ?

 

Les conditions sont toujours limites au niveau adhérence mais peu à peu les positions s’installent et chacun peu avancer dans une bonne trace. Après un long passage en sentier en sous-bois nous sortons sur une petite route goudronnée qui remonte. Je choisis l’option marche pour passer ce coup de…

A quelques encablures du sommet de cette énorme côte je reprends mon allure et là, j’ai enfin de bonnes sensations. Nous devons être autour du kilomètre 6. Il était temps. Je me sens soudainement plus léger et je pars sur un rythme plus soutenu que je ne quitterai plus jusqu’à l’arrivée.

 

Nous quittons la route sur la droite pour retrouver des chemins de terre en alternance avec des sentiers sympathiques en sous-bois. Les virages sont toujours un moment critique à négocier au niveau des appuis et je dois me freiner un peu pour ne pas partir à la faute. Je suis seul depuis le km 7 et je profite des passages vers les bénévoles pour faire un peu d’humour sur les conditions de course. Il faut bien s’occuper.

 

Curieusement, je me trouve encore assez propre. J’avale les derniers hectomètres sans difficultés particulière et termine en 1:00:04 sous l’ovation du public.

 

Après avoir récupéré les lots dont un superbe maillot et remercié les bénévoles pour la qualité de leur organisation, je remonte sur le tracé mais j’ai à peine le temps de faire 100m, que Corinne arrive déjà.

Nos premiers échanges sur la course confirment nos sensations respectives. Nous filons au ravito puis nous suivons ensuite l’arrivée des derniers coureurs du 10 km avant l’arrivée des premiers du 23km.

 

L’affichage du classement provisoire du 10 km laisse planer le doute sur une éventuelle place de 3ème de Corinne en V1 féminin. Donc nous allons patienter. Nous assistons à la remise des récompenses pour les courses enfants.

 

11H30 Le classement définitif du 10 km tombe et Corinne échoue à la 4ème Place. Dur à avaler ! Se sera pour une prochaine fois. Je sens bien, même si on fait d’abord ce sport pour se faire plaisir, qu’une pointe d’insatisfaction apparait chez Corinne. La dure loi du sport !

 

Nous repartons pour chez nous et j’apprends par téléphone sur le chemin du retour que ma puce à finie troisième en compétition judo. Fier le Papa.

 

 Cela me vaut de la part de Corinne : « tu vois elle au moins, elle à finie troisième ». Je ne peux rien dire. Je crois bien que j’encaisserais pareil. En tout cas ce classement alimentera nos conversations de retour avec quelques passages assez humoristiques.

Ainsi ce termine cette trilogie en 3 semaines : La Madone, le Semi de Beaune et le trail du bouton d’Or.

Maintenant retour à l’entrainement pour préparer les futurs objectifs de 2010.

6 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 22-11-2009 à 15:51:00

Bravo le Frangin pour cet enchainement de courses!
Le RIRI t'a pas dit que c'était trop lol ?
Merci et à bientôt.
Bonne récup.

Commentaire de fulgurex posté le 22-11-2009 à 17:38:00

T'aurais quand même pu accélérer pour finir 5 secondes plus tôt!!! M'enfin!
1 heure pour 12 km et 175 m de D+! et avec des chaussures de route dans la boue! J'ai l'impression que tu es plus fait pour le trail que pour la route ;o) Il faut vraiment que tu t'équipes de chaussures de trail.
Bravo pour ta témérité, et ta fulgurance de ce jour! (pour le chrono et pour le CR).

Commentaire de riri51 posté le 22-11-2009 à 18:43:00

Félicitations nico...mais j'avais dit "pas de chrono" GRRRRRR...non plus sérieusement bonne récup et direction l'entraînement!

Commentaire de le Styx posté le 22-11-2009 à 18:57:00

Joli chrono ! Joli récit ! ... bravo Nico (et Aurianne aussi pour son podium... Coco=c'est pour la prochaine fois !) dis-donc, j'sais pas si tas calculé mais le père Noel arrive dans un mois alors dis-lui de passer chez "running-conseil" pour une belle paire de trails ! Tu le regretteras pas (mais bon, t'auras plus de prétextes pour les écarts de trajectoires !) Tu finis l'année à fond... purée, ca me fous la pression pour nos prochaines balades !

Commentaire de intuitiv posté le 22-11-2009 à 21:43:00

excellent ce cr ,
j'ai pensé a toi ce matin a Sombernon sous la pluie, bravo!!

Commentaire de Mame posté le 23-11-2009 à 09:11:00

Bel enchainement... Finalement, pour ma part, 12 km auraient été suffisants; le parcours était plus technique que le 23 ( à part une descente, pas beaucoup de pilotage...)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran