Récit de la course : Trail de Faverges - 28 km 2009, par yllen

L'auteur : yllen

La course : Trail de Faverges - 28 km

Date : 13/6/2009

Lieu : Faverges (Haute-Savoie)

Affichage : 1534 vues

Distance : 28km

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de faverges 28 kms le 13 juin 2009

Voici mon tout 1er récit.

 Après avoir participé à plusieurs trails d'environ 20 kms et 1100m+, je me suis décidée pour participer au trail de faverges.

Je me suis donc inscrite sans trop savoir si j'allais être capable de tenir la distance, le dénivelé me faisant moins souci puisque je l'avais déjà réalisé en rando ou en ski de rando.

Samedi 13 juin : debout à 4h45…la nuit fut très courte, mais je me réveille en forme tout de même (d’où l’importance des bonnes nuits de sommeil de la semaine !!!).

Je pointe mon nez dehors : le jour se lève et le ciel est parfaitement dégagé, il va faire beau aujourd’hui…et chaud !!!! SUPER !!!! 

 

6h, nous partons pour Faverges avec 2 amis du club.

 

Arrivés à 7h15 à Faverges (eh ouais, ça envoi du gros l’Audi A3). Devant l’arche, les participants du 42km se préparent, s’échauffent et s’agglutinent sur la ligne de départ…mmmm…l’excitation commence à monter !!!

 

Le départ du 28km est à 8h30, ça nous laisse le temps d’aller chercher notre dossard (et notre super cuissard Odlo), et surtout de se préparer : et oui, il faut bien une bonne demi-heure pour :

-         s’habiller

-         mettre ses booster, ses chaussettes, ses chaussures

-         se « strapper » les pieds

-         se saupoudrer les pieds

-         mettre de la nok

-         mettre de la crème solaire

-         mettre du spray anti moustiques

-         se coiffer

 

8h05, on s’échauffe un peu, il nous reste 10 mins avant de rejoindre le SAS de départ. Comme d’habitude, je n’ai pas envie de m’échauffer…2 petits tours du square, ça suffira…

On a tout juste le temps de se faire prendre en photo :

Et on rejoint le sas de départ.

 

Il y a du monde : un peu plus de 500 coureurs !!!

 

 

 

La pression monte sur la ligne de départ...

 

 

 

Après le briefing où on nous rappelle toutes les consignes, qu’il va faire chaud et qu’il faut bien boire, le départ est donné. Et c’est parti pour 28 kms, et 1600m+. PPPPPPPFFFFFFFF…..

Etonnamment, à cet instant (et à aucun moment de la course d’ailleurs) je ne me pose pas la question « mais qu’est-ce que je fous là ?! », contrairement à d'habitude...

 

Après avoir parcouru près d’1 km dans les rues de Faverges, on attaque la montée sur un chemin en sous bois, et là : ça bouchonne !! On est même stoppé par une femme qui est tombée…Elle est bien écorchée mais ça a l'air d'aller, j'espère qu'elle a terminé...

 

Je me suis fixé un objectif d’1h30 pour atteindre le ravito (qui est dans 8km, et 600m+).

 

Le parcours est super, tout en sous bois, ça monte, ça descend, ça remonte…il fait déjà chaud…très chaud, c’est dur…la 1ère heure pour moi ne se passe pas super bien : j’ai les jambes lourdes, mal aux mollets, je n’arrive même pas à courir sur le plat, et difficilement en descente. Là, je me dis que ça va être très dur jusqu’à la fin.

 

Mais arrivée à Glaise, et après quelques encouragements au son de cloche, ça va un peu mieux, il faut dire qu’à partir de ce point, je sais à quoi m’en tenir (je connais presque tout le parcours jusqu’au ravito puisque je l’ai reconnu il y a 1 mois).

 

Après une petite descente et une petite montée, on arrive sur un sentier 4x4, où il faut courir. Et là…re coup de mou, j’ai du mal à courir sur ce faux plat, je me dis à ce moment là que je ne serais pas au ravito à 10h comme prévu, j’y serais plutôt vers 10h15, mais que ce n’est pas si grave, je rattraperais mon retard après.

 

On reprend ensuite un chemin en sous bois bien raide tout en petits virages…je dépasse 2 personnes et ça va mieux, on est à l’ombre et il fait un peu plus frais.

Je reconnais le parcours et sais qu’il ne me reste pas grand chose jusqu’au ravito, moins d’1 km. On croise quelques randonneurs qui nous encouragent et nous félicitent, ça fait plaisir.

 

Finalement, j’arrive à 9h57 au ravito, cool !!! Il y a pas mal de supporters, et de coureurs puisque ce ravito est commun aux 2 parcours.

Je bois 1 coca, 2 verres d’eau, je fais le plein de banane, d’orange, un gel « coup de fouet », un sporténine, tout ça en 3 mins top chrono et hop, je suis fin prête pour attaquer la dernière montée : 600m+ sur 3,6 kms…

1er pointage en bas de cette montée, je suis 478ème

 

La montée se déroule très bien, mais mes bâtons me manque. Bon, je me fais doubler par pas mal de monde, mais ce sont des coureurs du 42 km, donc ça va. Plusieurs d’entre eux m’encouragent d’ailleurs en me dépassant, j’ai trouvé ça super sympa, ça remet un coup de boost à chaque fois. 

 

Lorsque je sors de la forêt et que j’aperçois les chalets de l’Aulp de Seythenex, petit soulagement, le plus dur est fait (j’en suis à 1200m+, et je commence à le ressentir).

J’en profite dans cette montée pour prendre quelques photos, le paysage est superbe. Il est 11h et le soleil tape fort, je m’oblige à boire 1 gorgée toutes les 15 mins.

 

J’arrive au point d’eau au chalet, m’arrose d’eau TRES fraiche, et je repars direction le col d’Orgeval, dernier point avant d’attaquer la descente.

Au col, il est 11h20, je suis dans les temps (je m’étais fixé 11h30).

 

On poursuit maintenant avec la descente, d’abord par une succession de petits virages sur un chemin de caillasses bien raide, puis on entre rapidement dans la forêt de Saint Ruph.


Je suis bien, je double quelques personnes et cours tout le temps.

Je m’approche de la maison forestière (dernier point d’eau), je descends à un bon rythme…mais là…OH PU… : ma cheville gauche se retrouve à la verticale !!! Je m’arrête, bouge la cheville, elle me fait mal, je regarde si ça ne gonfle pas…apparemment non, j’essai de repartir mais ça me fait encore très mal, je m’arrête au bord d’un virage et laisse passer.

 

Tout le monde me demande si ça va aller…ouais ouais, enfin je crois. Je fais bouger ma cheville, ça va mieux, je repars et la douleur se dissipera progressivement jusqu’à la maison forestière (Ouf !!! fausse alerte !!!). J’y bois un verre d’eau bien fraiche, et c’est reparti. Les bénévoles m’annoncent qu’il reste 10 kms.

 

5 minutes après, pointage. Je suis 463ème, j’ai gratté 15 places, j’en suis à 3h24 de temps de course, il me reste une bonne heure pour atteindre mon objectif de finir en 4h30.

 

10 bornes de descente en 1h, ça peut faire…ouais mais sauf que sur la descente, il y a parfois des petites montées où, après 1500m+, c’est de plus en plus dur de lever les pieds…les passages avec les cordes (3 ou 4) me ralentissent également.

 

Je ferais tout ce petit chemin en balcon toute seule, mais vraiment toute seule, j’ai doublé seulement 1 fille qui boitait…c’était assez bizarre d’ailleurs de se retrouver seule sur une course pendant aussi longtemps.

 

Arrivée sur le bitume de la route de Glaise, je m’attendais à voir du monde…ben PERSONNE !…toujours personne pour encourager…bon…je continue, et là, STOP ! Je sens la crampe qui arrive (courir sur le bitume, ça ne me réussi vraiment pas), je marche (vite) donc sur 1 km sur cette foutue route, jusqu’à rejoindre un chemin…qui remonte…(mais ça n’en fini pas, ils vont nous achevés ! ).

 

Je commence à perdre espoir de voir mes amis venus nous encourager. Je suis à la bourre, et je pense à ce moment là qu’ils sont partis voir les autres sur la ligne d’arrivée. Tant pis.
Et là, qui je vois ? Julien au bord du chemin, qui m’encourage, et qui part comme une flèche prévenir les autres que j’arrive…je n’arrive pas à le suivre, les petites bosses sont dures à monter, les pieds sont durs à lever.

 

Et c’est reparti, plus que 4 kms. Je suis bien, ça m’a vraiment redonné la pêche de les voir,
UN TRES GRAND MERCI A EUX !!!


A ce moment là, je sais que je ne ferais pas 4h30, mais je sais que j’arriverai au bout, c’est l’essentiel, j’en suis contente (bon, dans ma tête, je me donne un nouvel objectif, faire moins de 4h40…ppppffff, je ne peux pas m’empêcher…)

 

Dernier pointage : je suis 452ème, 4h19 de course.

Et je double encore du monde, 9 personnes jusqu’à l’arrivée.

Le dernier kilomètre est difficile parce que sur le bitume (@!§é& de bitume !!!), mais il y a du monde pour encourager et je pique un sprint sur les 200 derniers mètres pour terminer finalement 443ème en 4h37’15’’.

Bilan : j’aurais peut-être pu faire un peu moins de 4h30, si je ne m’étais pas arrêté aussi longtemps aux ravitos, si je n’avais pas pris des photos, et si j’avais un peu plus boosté en montée. Mais je m’étais inscrite sans trop savoir si j’allais tenir la distance, eh bien j’ai tenu !!! et peu importe le temps (je ne suis pas dernière non plus…)

Ce trail a été une super expérience pour m'enrichir sur ma gestion du temps, de l'effort et de l'alimentation.


En tout cas, c’était un très beau trail, des chemins sympas, des bons coups de cul, des bonnes descentes, presque pas de bitume, une super organisation, plein de bénévoles sur le parcours super sympa, et du monde pour nous encourager, tout ça sous un grand soleil, et même la lune le matin. Que demander de plus ???

 

Et bien poursuivre cette journée avec une bonne pression, une tartiflette…et une petite trempette dans le Lac d’ANNECY : ah c’que c’était bien…l’eau fraiche, je le recommande après une course comme ça !!!

 

 

 

Après ça, rien ne vaut un petit barbec avec un bon petit rosé pour la récup', et hop, encore une super journée de passé !!!

Bon, j'y retourne l'année prochaine, sur le grand parcours (non, j'déconne, ça va pas non !!!)

9 commentaires

Commentaire de rapace74 posté le 19-06-2009 à 11:25:00

bravo pour ta course !!! tu peux des maintenant t\'inscrire a la montagn\'hard!! tu vera elle doit etre sympa et il y aura pleins de kikous pour t\'encourager!!
au plaisir
manu

Commentaire de millénium posté le 19-06-2009 à 13:04:00

1 er récit fort sympathique ...
Bravo et merci pour nous faire vivre cette course de l\'intérieur.

Commentaire de laurent05 posté le 19-06-2009 à 13:25:00

bravo pour ton premier récit d\'une course qui à l\'air très sympa
bonne continuation
a+
laurent

Commentaire de eric74 posté le 19-06-2009 à 15:45:00

sympa tout plein le récit
et j\'adore je me recoiffe

dommage que je ne puisse voir les tof

Commentaire de Gibus posté le 19-06-2009 à 17:43:00

Joli premier récit
Bonne récup, surtout la cheville.

Commentaire de lulu posté le 20-06-2009 à 00:32:00

Sympa pour un 1er récit..
Bravo pour ta course !!
A une prochaine..

Commentaire de eric74 posté le 27-06-2009 à 17:57:00

super les photos ....et encore bravo pour ta gestion de cette belle course

Commentaire de Murwar posté le 01-08-2009 à 15:14:00

j'avais pas vu, super et bien joué! J'en ai chié aussi!

Commentaire de yves_cool_runner posté le 20-09-2009 à 18:59:00

Et bien, si tous les 1er récits étaient de cette qualité ! Tu as bien fait de perdre un peu de temps pour les photos et nous faire un peu rêver. En tout cas bravo, et 4h10 pour l'année prochaine !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran