Récit de la course : Trail des Reculées - 33 km 2009, par bluesboy

L'auteur : bluesboy

La course : Trail des Reculées - 33 km

Date : 5/4/2009

Lieu : Lons Le Saunier (Jura)

Affichage : 3447 vues

Distance : 33km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un beau dimanche de printemps

  

       Je prends mon petit déjeuner d’avant course tranquillement, en regardant le soleil qui se lève, pour l’instant légèrement voilé, je me dis que la journée s’annonce bien, c’est une belle journée de printemps qui commence, le parcours pour cette fois va être sec et roulant

     Je passe prendre Patrick et Jean Marie qui sont inscrits comme moi sur le 33 km et direction Lons ,le parc des bains est déjà plein de monde  ,et en attendant les dossards je papote avec les coureurs de mon club l’asptt Lons , de Champagnole et les nombreux amis coureurs puis je vois mon frère avec ses copains du club de Pontarlier qui sont pratiquement tous sur le 15 km .Il y a beaucoup plus de coureurs sur le 15 km qu’en 2008 ,certains ont souffert dans la boue de l’an dernier et d’autre manquent de préparation, c’est un des premiers trail de la saison

Le fond de l’air est un peu frais je ne pense pas qu’on aura trop chaud ,au moins sur les deux premières heures de course donc je décide de partir avec un maillot longues manches avec par-dessus mon maillot de club .Je teste pour la première fois mes chaussures de trail  XT wings de Salomon avec un peu d’appréhension  ,j’ai lu un article dans le forum kikourou ou certains coureurs se plaignent de la tenue de ces chaussures et de la casse fréquente des lacets .Par prudence je mets une paire de rechange dans la voiture de mon fils qui sera sur le parcours pour prendre quelques photos .J’arbore aussi mon buff kikourou tout neuf ,cadeau de mon fils pour mon anniversaire .Je pars avec l’ambition de faire mieux que l’an dernier et ce trail servira d’entrainement pour le trail ardéchois du week end du 1er mai

 

 le départ avec Patrick ,un romain et Bernadette

 

 

 

 Michel ,Philippe et Véro

 

      Après le briefing  c’est le départ, pour un petit tour de parc, on est un bon groupe du club, emmené par Michel le président, Bernadette son épouse sur le 15 km, Véronique, et les deux Patrick et devant Philippe, Jean Pierre et Jean Marie et Eric

 

 

Après avoir longé la Valliére, ca bouchonne un peu, un coureur est déguisé en légionnaire romain, il remonte la file (il finira en 3h 16 chapeau !) On longe le stade sur un chemin blanc avant d’arriver à Perrigny ou l’on attaque tout de suite la cote en file indienne je monte tranquillement en marchant, je vois Gérard un Kikoureur (organisateur du tour des coteaux de Seille le 28 Juin à Voiteur) qui fait le 15 km car il se remet d’un problème de genou. Je monte tranquillement en marchant çà je l’ai déjà dit ,j’évite de faire la même erreur que l’an dernier à savoir partir sur le même rythme que ceux qui font la courte distance .Je reste sagement derrière sans perdre mon énergie à doubler .Nous attaquons la courte descente sur l’ermitage   avant de suivre la première reculée, celle de Conliége pour un km assez roulant sur un sentier assez souple très confortable pour mes articulations puis s’ensuit une cote très raide

 

 

 Avec Patrick J

 

juste avant le 1er ravitaillement liquide ou Patrick J me rejoint on traverse ensemble la foret avant la bifurcation du 15 km et l’on se retrouve un peu plus seul après la traversé de la route D471 je vois loin devant Patrick R et je fais l’effort pour le rejoindre laissant l’autre Patrick derrière mais je sais que c’est un diesel et qu’il me doublera avant la fin, alternance de sentiers, de routes, petite descente avant le belvédère de Crancot ou je rejoins enfin Patrick R qui est encouragé par son épouse , mon fil Greg est là aussi pour une petite photos, je me ravitaille bien car il n’y a que 2 ravitaillements solides et il faut prendre des forces pour les difficultés à venir

 

 Ravitaillement du belvédère de Crancot

 

        Je repars avec Patrick mon copain de course,j'allais dire de galére mais ce sont surtout de bons moments .On se retrouve souvent ensemble sur les courses .On pénètre dans le bois de Romboin dont l’entrée a été aménagée, rien à voir avec l’an dernier ou c’était particulièrement boueux, on suit le GR qui longe les reculées, ça sent bon le bois coupé, je suis sur un de mes parcours d’entrainement préféré aussi j’accélère la cadence d’autant plus que j’aperçois devant Véro et Michel, nous sommes maintenant un petit groupe de 6 coureurs. Je suis en train de me dire  « tiens le parcours a changé »  quand Michel et Véro qui mènent le groupe me disent « on ne voit plus de balises » C’est bien ce que je pensais en bavardant nous avons loupé le chemin qui longe la reculée ,comme je connais le coin on continue 100 m ,puis on vire sur la gauche pour tomber sur un chemin assez large parallèle au tracé du trail ou deux autres coureurs sont égarés ,on coupe en direction de la falaise ou je vois passer Patrick J qui lui a suivi le bon parcours ,nous avons perdu quelques minutes dans l’affaire ,rien de grave Patrick J me chambre gentiment en disant « même les autochtones se trompent de route » c’est vrai que c’est pas malin de s’égarer à 2 km de la maison mais il y a beaucoup de petits sentiers qui se croisent et il est facile de se tromper par manque d’attention

        Nous sommes maintenant  5 coureurs du club ensemble pour descendre sur Baume après être passé à la croix des Suchots, la descente est assez dangereuse je conseille à mes copains de laisser quelques mètres de distance pour bien visualiser les appuis ,le sentier est en dévers assez caillouteux ,le risque de chute est important ,c’est ce qui est arrivé à un copain de mon frère qui s’est retrouvé  quelques mètres plus bas avec des contusions

 

 Descente sur Baume

 

         Arrivée à Baume les Messieurs on retrouve  l’épouse de Patrick qui lui donne ses bâtons pour grimper les fameuses échelles de Sermu ,ravitaillement liquide rapide Véro mène le groupe qui commence la montée ,tel un cabri elle a vite fait de nous distancer alors que prudemment je ferme la marche ,toujours (prudent et limité ) dans les cotes.Le début de la montée se passe dans les éboulis de rocher puis ca devient plus pentu avec les échelles taillées dans la roche ou l’on monte à 50 pour cent par endroit .J’entend des encouragements en haut ,je devine que mes supporters sont la .Même si je suis lâché par mes équipiers la montée s’est bien passée .Je me souviens de mes premières ascensions des échelles ou je finissais complètement essoufflé .Un petit coucou à mes fanatiques supporters puis le sentier herbeux longe la reculée de Baume en direction du hameau de Sermu , Patrick R est à 100 m devant et je le rejoins avant la descente sur Baume, ca commence par un long sentier rectiligne en pente douce et régulière ou je peux allonger la foulée en distançant un peu Patrick ,mais la fin est plus raide et la les bâtons sont utiles à Patrick qui me recupére,pour un petit bout de route ou j’aperçois Michel devant alors que Véronique et Patrick J ont pris le large,je ne les reverrai plus

 

Les echelles de Sermu

 

 

 

 Jean Marie

 

  

 

 Vue sur la reculée de Baume depuis le haut des Echelles

 

        C’est le début du goulet de Rosnay longue montée dans un sentier étroit et boueux par endroit qui se transforme en ruisselet quand il pleut, la descente m’a épuisé je récupère un peu en montant .Patrick me distance rapidement et je suis rejoint par deux féminines que je ne peux suivre, je sents un petit coup de barre et j’en prend une autre mais c’est une barre énergétique , et je bois le reste de ma gourde avant d’arriver en haut de la cote ,il reste encore 100 mètres mais c’est les plus durs ,l’an dernier il fallait grimper à quatre pattes ,aujourd’hui ça passe beaucoup mieux .Puis dernier ravito solide mélange bananes  coca,il reste 12 km ,je repars  derrière un coureur avec Patrick en point de mire ,c’est à partir de là que j’avais flancher en 2008 ,alors qu’aujourd’hui ce tronçon me semble beaucoup plus court ,je peux encore trottiner  dans les parties ou je marchais l’an passé ,il y a encore une petite bosse avec des rochers à escalader je profite de bien m’arroser car je commence à pas mal transpirer, j’ai rejoint une nouvelle fois Patrick qui ressent quelques crampes, chemin en descente avant d’arriver sur la route de Rosnay et de traverser la D471 ,Patrick n’est plus derrière ,sans doute les crampes n’ont pas passées .Après la route une petite montée, la dernière me dit un signaleur(je sais que ce n’est pas vrai) puis descente sur le dernier ravitaillement, arrêt  très court, je commence à envisager d’améliorer mon chrono de 2008,la suite se passe toujours en courant, je m’étonne de ne pas ressentir de crampes ,dernière cote courte mais assez raide avant la plongée sur Perrigny ,un coureur bisontin me double en me disant qu’il ne pensait pas trouver autant de dénivelé aux alentours de Lons ,il me dit que c’est quand méme moins dur que le trail des forts ,je lui répond que c’est un projet de course pour l’an prochain

 

 

 

Jean Pierre ,route de Rosnay

 

 

 

        Arrive  la  descente assez pentue au début, je n’aime pas cette partie de la course ,je suis obligé de me retenir dans la pente et ça tire beaucoup sur les cuisses ,je me fais lâcher par le Bisontin ,je n’ai peut être pas assez serrer mes chaussures car j’ai le pied qui glisse dans les fortes descentes et j’ai les gros orteils qui butent au bout de la chaussures ,mais c’est un problème que j’avais déjà avec mes asics ,globalement je suis satisfait de la tenue des XT wings ,de vrai pantoufles et bonne tenue du pied

J’aperçois l’église de Perrigny ou débute la traversée du village tout en descente sur route on retrouve le parcours pris en début de course, j’ai les cuisses qui durcissent mais la pente me fait conserver une bonne allure  jusqu’a  la traversée de la nationale

Il ne reste que 2 km de plat à faire au moral ,il y a un groupe en point de mire ,je finis bien et j’ai peut être une chance de les rattraper ,je double un de ces coureurs qui peine un peu ,tunnel de la route de Montaigu je fais quelques mètres en marchant et je finis le dernier km tranquille ,je passe sous l’arche d’arrivée en sprintant  en 4 h 16 sous les acclamations de ma famille et des copains de club .

 

Arrivée au parc avec Michel

 

       C’est ma course de trail la plus réussie, j’ai vraiment pris du plaisir sur cette course, 18 minutes de gagnées par rapport à 2008, l’état du terrain y est pour quelque chose, mais j’ai aussi une meilleure préparation et deux kilos de moins ca aide un peu .C’est le moment d’un bon repas en attendant les résultats et refaisant la course .Je croise un kikoureur c’est Lulu qui a fait le 15 km  en 1 h 21,il discute avec Djadjej qui finis 16é sur le 33km mais a préfère se faire déclasser car il s’est trompé de parcours et ne voulait pas tirer avantage de son erreur ,c’est tout à son honneur j’en connais peu qui ferait ça

      Un mot sur ce trail qu’il faut découvrir pour la beauté et la diversité des paysages et pour une fois le météo a bien aidé les organisateurs et ......les coureurs ,le parcours était parfait et les erreurs de parcours font partie de l’esprit trail , je suis d’ailleurs beaucoup plus attentif au balisage dans les parties ou je suis seul que quand je suis en groupe ,là je fais confiance aux autres

 

Bravo et merci donc aux organisateurs et aux bénévoles de la MJC de Lons et longue vie à cette course

  Merci aux photographes Marty, Greg et Jacques , à ma famille et aux amis pour leurs encouragements et leur soutien

 

     Résultats  ASPTT

 

Jean Pierre  3 h 16   2é V2

Jean Marie  3 h  24

Eric             3 h  27

Philippe      3 h  29

Véronique  4 h  02

Patrick J     4 h  05

Michel        4 h 11

Patrick R    4 h 29

 

Le lendemain confirme ma bonne impression, je n’ai presque pas de courbatures, c’est encourageant pour ma prochaine course importante, le week end du 1er mai ,le trail ardéchois mais il faudra courir et   

 

...............marcher 57 km et ce sera une autre histoire

 

Les photos sont ici

http://picasaweb.google.com/bluesboy39

4 commentaires

Commentaire de lulu posté le 10-04-2009 à 01:25:00

Dommage qu'on ne se soit pas vu plus longtemps !?
BRAVO pour ta course.....!
Pour tes chaussures, prends tu vraiment une bonne pointure 1/2 au dessus ???????????
Merde pour l'Ardechois, tu verras, c'est une course magnifique..........
A +

Commentaire de Lucien posté le 10-04-2009 à 12:25:00

Excellent récit bluesboy, tu as même décrit des endroits que j' ai oublié et ça me fait plaisir de les revivre. Salut à toi et tes amis de parcours; A +

Commentaire de seapen posté le 10-04-2009 à 12:33:00

Boujour Bluesboy. ça a été très sympa de te suivre pas à pas tout le long de ton récit. Un vrai guide. On sait toujours où on est sauf quand on prend la mauvaise direction. Il fallait que ça arrive à un gars du coin. bravo pour ta course qui t'as donné plein de satisfactions. A plus... maintenant j'ai des indices pour te reconnaître : un buff, le groupe de l'asptt. La prochaine fois on devrait se dire salut et échanger qualques impressions.

Commentaire de Victor...X posté le 10-04-2009 à 21:30:00

eh!eh! le local de l'étape qui s'échappe pour ramasser les jonquilles... c'est vrai que le parcours est super par ce beau temps.Mes genoux me font plutôt "reculer" sur les distances et 15 kms leurs ont suffit.Patience,patience.
Alors je dis à TOUS rendez vous à VOITEUR le 28 juin 2009 pour le TOUR DES COTEAUX DE LA HAUTE SEILLE ;bon d'accord c'est sur route et il n'y a que 14 kms ...Mais un peu de dénivelé quand même.
je dis bien LE 28,LE 28.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran