Récit de la course : Marathon de Rome 2009, par yann38

L'auteur : yann38

La course : Marathon de Rome

Date : 22/3/2009

Lieu : Rome (Italie)

Affichage : 962 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Se dépenser

6 commentaires

Partager :

Le récit

1er CR et 1er marathon pour moi... Mais je tenais à partager ces émotions pour ceux qui voudraient se lancer...

Pour ma 1ère expérience sur marathon, j'ai choisi sur un coup de tête d'accompagner des collègues du club de triathlon à Rome, tant pour le côté convivial du peuple italien que par la beauté des sites romains et le challenge que cela représentait pour moi de passer cette barre (irréaliste jusqu'alors) des 42.195 kms...

Fin décembre, après une année sportive blanche marquée par une déchirure au quadriceps et une tendinite rotulienne (rien que ça !) en avril lors de la préparation de ma saison, je revenais doucement au sport, avec comme objectif de préparer sérieusement cette échéance. Ceci permettrait de lancer la saison sur de bons rails...

Les mois de janvier et février furent composés de 4 à 5 séances de course à pied et 1 sortie ski de fond par semaine, ainsi que 2 séances de natation qui me permirent de retrouver un niveau satisfaisant (pour mon piètre niveau bien sûr !) dans la discipline (5'45 au 400 m fin février 2009 contre 6'30 fin décembre 2008 ! niveau ridicule pour certains, mais très encourageant pour moi...).

Mars fût un peu plus calme, avec un ralentissement de la course à pied car trop traumatisante à mon goût pour les chevilles et les mollets, et une reprise en douceur du vélo, tout en maintenant les séances de natation, et ce jusqu'à 1 semaine de la course.

C'est donc avec une très petite confiance et une grande peur de la blessure que je décollais pour Rome la veille de la course avec mes collègues venus soit courir soit nous encourager et visiter. Ma motivation ne cessa de croître lorsque nous arrivâmes sur place, tant la beauté des sites était saisissante !!! Le retrait des dossards s'effectua sans encombre, car bien organisé et parfaitement rodé à mon avis. Seul le parcours dédié aux sponsors était un peu long, car impossible de sortir du circuit sinueux avant d'être passé devant tous les stands...

Le coeur de la ville fût encore plus agréable à découvrir, et j'étais vraiment impatient de prendre le départ de la course le lendemain pour voir cela de plus près. Nous mangeâmes la 1ère pizza (parmi toutes celles à venir...) la veille de la course, sans succomber encore aux merveilleuses glaces que nous découvrirons par la suite...

Ce séjour aura été marqué par 3 éléments principaux, mais vraiment magnifiques :

  • la qualité de l'accueil des romains, que ce soit sur le site de la course en lui-même, mais aussi dans les rues, à l'hôtel, aux restaurants...
  • la qualité de leur cuisine, avec les antipastis, les pizzas (pour 6-7 € !!), des pâtes et surtout des glaces (on est ridicule en France à côté !!)...
  • la beauté des sites

 

Dimanche 22 mars, 6h du matin... ça y est nous y sommes, 2 mois et demi de préparation, pas de blessure particulière si ce n'est quelques douleurs un peu pénibles à passer après les sorties longues (de 1h30 au début à 2h30 max).

N'ayant pas mis de temps de référence lors de l'inscription, mais ayant un objectif de faire moins de 3h30 (et au fond de moi-même 3h15...), je me retrouva dans le dernier tronçon à partir. Le départ avec la musique en fond me donna des frissons et décupla ma motivation à venir à bout de cette épreuve.

Les 5 premiers kms furent dédiés à essayer de rattraper le ballon des 3h30, puis, voyant que les 3h15 n'étaient pas loin, je me décida de me mettre à leur hauteur, sur les conseils d'un collègue, me disant qu'il était préférable d'être un peu devant... chose que je regretta par la suite. Hormis le départ un peu "chargé", je fûts surpris par la fluidité pour courir, et le peu d'encombrement entre les coureurs !! En effet, je passais les 10 kms dans le "bon" tempo en 45 min, sans aucune fatigue pour l'instant.

Le semi-marathon arriva rapidement et je passais en 1h33, juste devant les ballons 3h15. La confiance et l'émerveillement étaient bien présents, j'en profitais pour admirer tous ces monuments qui apparaissaient à chaque détour d'une rue. Et le chrono du moment était vraiment satisfaisant, même si je n'avais également pas jusqu'alors de référence officielle sur cette distance...

 

La remontée sur le vatican restera un grand moment également dans mon esprit, tant par la beauté du moment saisi que par l'ambiance reignant à cet endroit là...

L'arrivée au 30ème km signifia que c'était vraiment là que la course prennait tout son sens, aux dires de toutes les personnes qui m'avaient témoignées leurs expériences...

Et contrairement à toutes ces remarques, c'est seulement au 35ème km que je senti vraiment que je commençai avoir une baisse de régime. Il m'était impossible de reprendre le rythme sur lequel j'étais jusqu'alors. A ce moment là, les petites montées descentes ne faisaient qu'aggraver la difficulté du parcours. Je voyais pointer le ballon des 3h15, sans pouvoir accélerer pour rester devant... grand moment de solitude et petite pensée pour le collègue qui me disait qu'il était plus motivant d'être juste devant les ballons à ce moment de la course...

Le final, heureusement, passant par des lieux magnifiques avec un public un peu plus dense, me permis de tenir le moral et de continuer sans marcher, mais malgré tout de me faire dépasser par les ballons.

Le dernier km arriva rapidement et l'émerveillement pouvait commencer, en passant par le cirque maximus, puis arrivant au colisée sous un soleil radieux. ça y est je l'avais fais, 3h17, à quelques longueurs des ballons 3h15, mais très satisfait de mon temps et de mon état à l'arrivée...

 

A tête reposée, je trouve que la course passa vraiment rapidement, avec juste quelques petits coups de "moins bien" vers le 35ème km, mais jamais de lassitude. Pour ma part je ne pris qu'un gel tous les 5 kms avec un verre d'eau, et n'eu jamais de souci particulier. Je pense que la préparation était correcte, peut être manquait-il un peu d'entraînement à faire des séries longues (de 1000m par exemple) pour tenir la vitesse sur une telle distance...

 

Le marathon terminé, il était temps de profiter de toutes les joies de la ville, à savoir 1- une pinte de bière pour la récupération et le plaisir que j'avais oublié pendant ces jours de préparation ;  2- des glaces et des pizzas, les meilleures que j'avais mangées ; 3- se ballader en ville, visiter le plus possible (2h de marche le dimanche aprèm et près de 6h le lundi à déambuler...)

Le lundi et le mardi fûrent assez durs musculairement, avec de bonnes courbatures aux mollets et aux quadris ainsi qu'une sensation "d'oppression" au niveau de la respiration...

Le mercredi, j'enfourcha mon vélo pendant un petit moment ce qui fît disparaître complètement les courbatures...

En tout cas ce 1er marathon me laissera d'excellents souvenirs, tant sur le plan sportif que culturel...

Et la saison est à présent lancée, place à l'objectif majeur que je n'avais pu faire l'année dernière => le triathlon d'EMBRUN au mois d'août, où l'objectif sera bien différent car l'idée sera déjà d'arriver au bout de cette épreuve...

6 commentaires

Commentaire de mex02 posté le 06-04-2009 à 20:03:00

franchement chapeau bas pour un premier marathon tu fais un tres bon temps!! et ton récit donne envi d'allé tenter l'aventure a rome un jour...

Commentaire de Francois dArras posté le 06-04-2009 à 21:57:00

Pour des premiers tout est réussi le marathon, le CR et la gastronomie italienne. Des 3 c'est encore celle là que je préfère...
Bon courage pour Embrun, on attend un CR aussi enthousiaste.

Commentaire de LtBlueb posté le 06-04-2009 à 23:09:00

Joli récit et jolie perf pour un 1er marathon !!
Effectivement tu aurais été sans doute plus inspiré de rester juste derrière les ballons (semi en 1h38) , quitte à passer devant dans les 10 derniers kms ; tu as payé sur la fin ton rythme un peu trop rapide du 1er semi... En tout cas, les 3h sont largement à ta portée. Bravo !!

L'Blueb_8mn_au_400m :))

Commentaire de CROCS-MAN posté le 07-04-2009 à 14:56:00

3h17 pour un premier marathon, la grande classe.
Un grand BRAVO.Merci pour ton CR.

Commentaire de frankek posté le 07-04-2009 à 19:21:00

belle perf pour ton 1er marathon ! chapeau ! ça promet pour la suite....récupère bien

Commentaire de kikidrome posté le 08-04-2009 à 10:28:00

quel chrono pour une première expérience ! si totu va bien, je ferai Rome l'an prochain, ton récit m'encourage à y aller ! Bonne prépa pour Embrun !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran