Récit de la course : Marathon de Toulouse 2008, par lgr83

L'auteur : lgr83

La course : Marathon de Toulouse

Date : 26/10/2008

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)

Affichage : 1057 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Toulouse 2008

premier marathon donc une certaine appréhension. 

En premier par rapport à la météo car il devrait faire une belle journée et la chaleur n'est pas mon allié.

En deuxième vient le problème de la distance car je n'ai jamais dépassé la trentaine de kilomètres en entraînement.

Je vais donc devoir gérer mon rythme au mieux sans vraiment de base.

Je prends le départ avec comme objectif 3h15 gardant en perspective un 3h07mn mais bon, on verra ça avec la météo.

 6h00 : réveil en fanfare par l'une de mes filles.

Je déjeune comme d'habitude mes tartines et mon café.

7h00 la pression me donne faim je me fais du riz (nature et avec son eau pour éviter certaines envies gênantes)

8h00 sous la douche

8h30 je fais le tour de mon bazard : 4 gourdes de thè vert à la menthe de 12ml ( dont deux avec du sucres roux), deux barres énergétiques dans la ceinture, mon baladeur, mon portable, mon ticket de métro.

 

8h45 je part. 

9h00 : Je suis dans le zone de départ, il fait frais,  la température est idéalement à mon gout mais ça ne durera pas.

9h15 je me positionne devant les meneurs d'allure du 3h15. Le stress monte et j'avale une dernière barre de céréales.

9h20 je m'isole avec la musique et tourne en rond dans l'attente du départ ( que d'énergie consommée par le stress)

9h30 départ

Les premiers mètres sont difficiles mais le rythme s'accélère très rapidement. La densité des coureurs ne me permet pas de trouver mon rythme rapidement, il me faudra attendre  le tournant sur le quai de Tounis pour pouvoir prendre mes marques.

 

8 km : tout va bien je suis enfin dans la course mais mes craintes concernant la chaleur se vérifient. Heureusement le fond de l'air est frais et les passages à l'ombre sont appréciables.

Première gorgée de thé. Il est très frais c'est vraiment agréable. 

 

12km : 53mn 58 s : je suis un bon rythme et je passe les ravitaillements sans y prêter attention. Sans doute l'erreur qui me vaudra un fort ralentissement au niveau du 20 ° km.

18 KM : je suis un coureur depuis quelques minutes, tout va bien.

20 km : un trou.... l'envie de rentrer chez moi....comme ça sans prévenir.

Un petit creux à l'estomac et voilà le moral qui baisse. Je décide d'adopter la marche au ravitaillement afin de manger calmement et de boire de bonnes rasades de thè sucré. J'engloutis un morceau de banane, une barre. Je suis dépassé par beaucoup de coureurs certains semblent souffrir aussi. 

Première bouteille versé sur la tête : OUAH, ça fait du bien. Je reprend mes esprits et quitte cette curieuse angoisse qui m'a secouée. 

L'estomac renfloué je reprend mon allure habituelle mais avec la crainte d'un coup de chaud (la température....), donc je freine un peu.

 

21 km : je passe sans grand enthousiasme le semi en 1h36mn. C’est pas ce que je fais de mieux mais je me dis qu’il faut s’économiser par rapport à la distance restante.

 

23 km : je mange encore une banane, du thè mais sans m’arrêter.

Je crois que tout est revenu correctement. J’échange quelques mots avec un coureur qui me dit craindre le km 35.

Je décide d’accélérer et me voilà parti pour une remontée qui me permettra de passer le 35 km en 2h36.

 

Je mange à tout les ravitaillements sans marquer d’arrêt. Mon thè y passe ainsi que l’eau des ravitaillements.

 

Curieusement je ne me focalise plus sur la chaleur mais sur la distance restante.

 

37 km : les cuisses me tirent et la chaleur revient à la charge. Je freine l’allure pendant quelques kilomètres.

 

39 Km je tente un retour à un rythme plus rapide mais je n’y suis plus et malgré une sombre accélération je dois garder une vitesse constante jusqu’au km 41.

 

Le km 42 approche et je tente un dernier sprint qui me permettra de finir juste à 3h15mn43s.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 27-10-2008 à 17:07:00

Pour un premier marathon, c'est super

Tu as du boire 3 litres de thé!

on dirait que tu n'a même pas trop souffert

à plus

adrien

Commentaire de calimero posté le 27-10-2008 à 18:51:00

Il y en a sans doute beaucoup qui aimeraient faire un chrono pareil pour leur 1er!

Alors bravo à toi et RDV au prochain, déjà!!!

Commentaire de macoco junior posté le 27-10-2008 à 23:56:00

bravo,
pour un premier marathon faire le chrono de l'objectif est un bon signe !!! tu n'as pas eu les yeux plus gros que le ventre, c'est bien !!!
en revanche, manger juste avant le départ c'est risqué, mais c'est passé, alors encore une fois félicitation !!! ce fut une belle journée

Commentaire de Yannael posté le 28-10-2008 à 18:32:00

Excellent pour ton premier marathon ! Et bravo à toi d'avoir su te remobiliser après le coup de moins bien du km 20.

Commentaire de hellaumax posté le 01-11-2008 à 14:32:00

Chapeau, tu as superbement géré ta course, ce qui est bluffant pour un premier marathon!
Avec en plus une performance qui me fait rêver à la clé!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran