Récit de la course : La Corrida Olympique 2008, par caral

L'auteur : caral

La course : La Corrida Olympique

Date : 4/10/2008

Lieu : Albertville (Savoie)

Affichage : 689 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Corrida Olympique d'Albertville

Samedi 4 octobre, destination Albertville. Je vais là-bas -et je l'avais annoncé- pour faire un temps. Moins de 45, et le plus près possible de 40.

La course est à 17h30, j'aime modérément courir l'après-midi, mais bon. J'ai mangé léger à midi, je suis en pleine forme. Retrait des dossards, pas encore beaucoup de monde...Echauffement, discussion avec d'autres coureurs, pas de kikourou en vue.

17h30, on est parti. Démarrage en trombe, si je veux réaliser un temps, il faut tenir le rythme. Le 1er km est avalé en 3:50, le 2 ème en 3:55, je sais que je ne tiendrai pas les 10 kms à ce rythme mais cela m'a permis de tenir un groupe et je vais rester derrière toute la course. Je vais les garder à 150 m environ tout le temps. Je vais vite, mais je fais 21 mn aux 5 kms, et je me dis qu'avec la fatigue, je ne vais pas pouvoir tourner au même rythme sur la 2ème partie et que je vais avoir du mal à faire le temps pour lequel je suis venu.

Après le 6ème km, plus de panneau, je ne sais plus trop où j'en suis. Je tiens le rythme, tout va bien. Je passe là où je pense qu'on en est au 8ème km. Comme je vais bien, je commence tout doucement à accélerer. Je remonte sur le groupe. Ils ont commencé à lâcher la féminine qui était avec eux depuis le début. Je passe le 9ème km, environ 38:30. On attaque la ligne droite. J'accélère, je rattrape la féminine (elle finira à 5 secondes derrière) il reste quelques centaines de mètres, je me sens tellement bien que j'accélère encore. Je rattrape le groupe, il reste 200 m, je lance le sprint, je sais que je vais les passer. Je double tout le monde, et le dernier à 30 m de l'arrivée. Il termine 2 secondes derrière moi - je ne sais pas encore quelle importance cela a.

Fini, je souffle, je récupère, je me sens bien. Ravitaillement, puis je retourne à la voiture pour me changer. J'hésite: je pars ou je vais voir le classement? Allez, j'ai bien un moment. J'y retourne, je mange encore un peu, et voilà la première partie du classement:

65ème en 42:30!!!Super!!!

Et cerise sur le gâteau: je termine 1er V2, le 2ème étant le coureur que j'ai doublé juste à la fin. Je n'y crois pas!!! Je revérifie, c'est bien cela. Et en plus toutes les catégories sont récompensées. 

Je reste donc, je monterai sur le podium tout à l'heure, et je recevrai ma coupe (et en plus un bon d'achat conséquent). Je peux vous dire que je suis content..

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 06-10-2008 à 10:11:00

Bravo pour ta course et ton podium qui montre bien qu'une place est une place.
Merci pour ton récit.

Commentaire de seapen posté le 07-10-2008 à 15:53:00

En tant que V2 je ne peux que m'associer à ta légitime grande joie. Tous mes compliments. Je connais ce moment d'accession au podium. Félicitations. Salutations.

Commentaire de caral posté le 20-10-2008 à 10:46:00

merci pour ces commentaires sympas
Alain

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran