Récit de la course : Trail du Tétras Lyre - 39.3 km 2008, par @lex_38

L'auteur : @lex_38

La course : Trail du Tétras Lyre - 39.3 km

Date : 20/9/2008

Lieu : Saint Andeol (Isère)

Affichage : 1543 vues

Distance : 39.3km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Trail du Tétra Lyre par L'Otarie...

Le Tétra Lyre, ce doit être comme le Dahut! Un animal inventé par les habitants de Saint Andéol pour venir faire courir les gens dans leur pays! Mais peu importe!

Me voici donc en ce samedi brumeux de Septembre au centre ville (humour!) de Saint Andéol.

 trail-007.jpg

Je retrouve alors David, qui avait terminé une minute devant moi au Bélier et avec qui nous nous sommes dit que nous partirions ensemble!

A 9h, le départ est donné, au doux bruit du fusil de chasse!, pour un peloton d'une cinquantaine de coureurs.

 trail-009.jpg

Je me place dès le début sur le devant de la course, afin de ne pas perdre le contact.

 trail-017.jpg

Le parcours commence directement par une montée de 2,5km, d'abord sur un chemin large, puis droit à travers bois où la marche est obligatoire. David décroche un peu, mais me rattrape sur la partie plate et vallonnée qui suit. On court encore ensemble, je me sens bien, lui un peu moins. On est alors 5e et 6e. Puis il va finalement me laisser filer devant. Dommage, ce fût bref.

La grande descente qui suit est très glissante. Mais cela ne me dérange pas. Et je rattrape le coureur précédent, qui a beaucoup de mal à se laisser aller. Au bas de la descente, je retrouve mes parents, ma sœur, RV ainsi que la famille de David. J'ai le droit à des encouragements de tout le monde! Qu'est ce que ça fait du bien!

 

img_2588.jpg

 



On traverse donc la route, puis on descend un peu à nouveau, avant de traverser un petit pont de bois. Puis c'est une nouvelle montée, de 500m de d+, qui nous attends. J'ai beaucoup de mal à trouver mon rythme sur ce chemin large. Je ne suis pas à l'aise en courant, mais la marche ne me parait pas approprié. Le coureur que j'ai doublé dans la descente me rattrape alors. Lui il court! Alors moi aussi, pas le choix! Je me laisse décrocher pour ne pas me mettre dans le rouge, je me doute que je le reprendrai dans la descente suivante.
Cette montée me parait interminable, car elle est sans virage et que je ne vois pas le bout de cette ligne droite. On tourne alors à gauche, encore quelques centaines de mètres, puis on entame une descente.

trail-055.jpg

Comme prévu, je reprend le coureur précédent. Il est décidément très bon en montée, mais la descente n'est pas pour lui! Presque le contraire pour moi...

 

trail-060.jpgtrail-072.jpg

 


Petite portion vallonnée, avant de faire un petit kilomètre sur route pour rejoindre le ravitaillement. Cela me confirme que je ne suis vraiment pas fait pour ça et que je préfère les chemins! Seule consolation quand les voitures de mes parents et de ceux de David me doublent et m'encouragent!

Avant le ravitaillement, 2 gosses me courent après, tout heureux de m'accompagner! "Vous êtes 4e Monsieur!". Merci les enfants!

 

img_2680.jpg

Je prends le temps de manger un petit bout, une gorgée d'eau, et je continue!

 

 

trail-093.jpg

 



Une portion du chemin suivant est tellement grasse que j'en ai du mal à trouver mes appuis. Mais je ne vais pas m'arrêter là pour si peu. J'ai l'impression de payer un peu mes efforts, mais bon, le moral est là!
On reprend un tout petit bout de route, pour passer le col de l'Allimas.

 img_2695.jpg

Un des organisateurs du ROC de Chartreuse est là. Il m'encourage lui aussi, comme tout le reste de la troupe suiveuse de David et Moi!

On prend alors un petit single track, au milieu de la Forêt. Un terrain très souple, des lacets. Étonnamment, je me sens très bien, et je monte presque tout en courant, et sans me mettre dans le rouge!
On sort alors du bois pour arriver à la Crête du Brisou, en même temps que le soleil fait une percée pour nous illuminer le vercors et le Mont Aiguille! Un organisateur est là pour nous pointer et je lui dis "Rien que pour ce paysage, ça vaut le coup d'en chier comme ça!".

img_2704.jpg

Je me retourne, étonné de ne pas m'être fait rattrapé. J'aperçois alors un coureur, une petite minute derrière, mais il me semble que ce n'est pas le même. Mais bon, je ne vais pas l'attendre pour vérifier!

La descente suivant est originale puisque l'on descend tout le long sous un téléski. Autant l'hiver, cela me paraît facile en ski, autant là, je ne suis pas à l'aise! Mais j'essaye de me laisser à aller. S'en suit un single track humide, puis on rejoint le goudron.

 

trail-167.jpg

 



Une petite montée et là... c'est le drame! Je commence à avoir des crampes! Quadriceps, mollets... ça fait mal!
Je continue, sur un faux rythme et une mauvaise foulée, pour limiter les crampes, jusqu'au ravitaillement. 27e kilomètres, environ 2h35 de course et je pointe 4e. Le coureur arrive de suite après moi. On fait le plein d'eau dans les sacs, quelques pâtes de fruit, et il faut repartir pour le final!

 

img_2737.jpgimg_2743.jpg
 
Au menu, 500m de d+ sur 3kms! dès le début, l'autre coureur re-part tel un chamois! Je n'essaye même pas de le suivre.

 

 

trail-183.jpgtrail-195.jpg

 

Je monte en marchant. Difficilement. Au milieu des bois d'abord, puis dans une prairie. Cela me rappelle par endroit la montée de la Sûre. J'aperçois quelqu'un en jaune, au milieu du pierrier. C'est notre point culminant! Et même les marmottes sifflent pour m'encourager!

On entame alors ensuite environ 5 kilomètres sous les balcons. 5 longs et interminables kilomètres. Sur un sentier très très étroits, à moitié dans un pierrier. Il y a régulièrement des bénévoles qui sont là, pour nous prévenir du danger! Je cours et manque plusieurs fois de tomber à cause des muscles qui se crispent. J'essaye de me concentrer sur mes pas, et je ne profite pas du paysage. En même temps, avec ce brouillard... J'ai beau me retourner, je n'aperçoit pas de coureur derrière. C'est bon pour le moral!

J'arrive alors à l'abri de la Peyrouse. Il reste 3 kilomètres de descente. C'est gras et humide. D'ailleurs je ne manquerai pas d'y laisser un peu de mon genou! Après 4h de course, dur pour moi de descendre sereinement! Entre la fatigue musculaire et le manque de lucidité...

Peut avant la fin de cette descente, on recroise la route. Le fan-club est là! Mon père me dit de ne rien lâcher dans la descente, ensuite il restera 1km de montée et l'arrivée sera là.

 

trail-254.jpg

 



Et justement, au bas de la descente, juste avant de commencer la montée, un coureur me revient dessus, il est à moins de 100m derrière moi. Tant pis, je tente le tout pour le tout, et je vais puiser pour essayer de courir dans la montée. Les quadriceps sont durs comme de la pierre, mais je ne lâche rien, je ne me retourne pas! à 200m de la ligne, je me retourne, il n'est plus là.

 img_2766.jpg

Ma sœur m'accompagne sur les quelques escaliers qui mènent à l'arche d'arrivée. Je la franchit, le sourire au lèvre, la main grande ouverte, signe de ma 5e place!

 trail-268.jpg

Et... je m'allonge sur le goudron!

 

trail-288.jpg

 

Moins de 4h30 pour faire les 39,3kms et 2127m de d+! Je suis Heureux!
Un seul regret, c'est que mon Porc-Epic ne soit pas venu. Tant pis, il ne perd rien pour attendre! RDV au Cévenol!

 

Un grand merci pour les photos et les encouragements à RV, mes parents et ma soeur, ainsi qu'à la famille de Davidou le Minou ;-)

 

http://freres-fun.skyblog.com 

7 commentaires

Commentaire de shunga posté le 21-09-2008 à 13:13:00

Bravo !!
Belles photos. Pour le récit on dirait que t'a vécu une incroyable et longue galère ^^

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 21-09-2008 à 18:51:00

Super perf en tout cas, t'es allé au bout de toi-même et avec des supporters, c'est encore mieux!!

à plus quand tu reviendra dans la région!

Commentaire de Davidou le minou posté le 21-09-2008 à 19:55:00

Bravo ! Bravo ! Bravo !
Tu es très fort, et tu mérites ta belle 5e place. Je suis déçu de ne pas avoir été dans mon bon jour et de n'avoir pu te suivre. Mais je pense que malgré tout, je n'aurais pu t'accompagner jusqu'à la fin.
Je suis quand même rassuré de voir que t'en as bien chié quand même ;-)

Encore merci aussi à toute ta famille pour les encouragements et les photos. C'est vrai que ça fait toujours chaud au coeur, surtout sur une course aussi dure que celle là.

David

Commentaire de nico2938 posté le 21-09-2008 à 21:08:00

Bravo pour ta 5ème place!!!
Je suppose que c'est ta famille qui était présente à chaque fois que le parcours croisait une route. Tu les remercieras pour leurs encouragements, ça fait toujours plaisir et encore plus quand on est un peu dans le dur! Visiblement, tu as eu un peu de mal à finir mais pour te rassurer,j'ai aussi eu quelques difficultés sur cette interminable traversée.
Peut être à la prochaine sur une autre course!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-09-2008 à 21:15:00

Super récit ! A croire qu'il y avait une petite souris pour prendre toute les photos !
Merci pour le partage de ta course !

Commentaire de the dude posté le 22-09-2008 à 11:29:00

Bravo!
Excellente course et tres belle perf, malgre les crampes!

Commentaire de muty posté le 22-09-2008 à 23:34:00

belle course, beaux paysages, belles photos....et ravie d'avoir fait la connaissance de ta famille qui est vraiment sympa.
en tout cas,faut être très courageux pour faire des courses pareilles...peut être un peu fou aussi... mais on a du plaisir à vous suivre et à vous encourager
bonne continuation et au plaisir de se retrouver peut être une autre fois

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran