Récit de la course : Championnat du Canigou 2008, par mic31

L'auteur : mic31

La course : Championnat du Canigou

Date : 3/8/2008

Lieu : Vernet Les Bains (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 1953 vues

Distance : 33km

Objectif : Balade

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Championnat du Canigou

 

Étrange impression de se retrouver la veille d'une course sans envie particulière de la courir... Le Canigou m'apparaît comme une grande montée suivie d'une grande descente, avec en plus l'appréhension du passage de la cheminée que j'imagine aérien.



 




Après une après-midi passée à distribuer des flyers pour les Citadelles, tout en rencontrant beaucoup de sympathiques trailers, je retrouve mon frère et sa famille au stade, lieu de camping improvisé sur fond de Canigou.




Une préparation assidue de la course est indispensable...





 




Une paire de bières vidées aident à philosopher, entre autres, sur le sens de la course.

Passée la pasta-party, la nuit sera mauvaise, avec très peu de sommeil. Si ce n'est la veille du Phoebus, je n'ai pas souvenir d'une nuit agréable qui aurait précédé un départ.


 


Les préparatifs matinaux terminés, nous voilà avec mon frère Yvan prêts au départ.
C'est près de la ligne que je retrouve Sabine.

L'occasion de partager une nouvelle fois de beaux moments est la seule perspective qui me donne envie de prendre part à cette course.





Le départ est donné à 7h pour environ 2km de goudron. L'occasion de dépasser ici comme tout le long de la montée beaucoup de concurrents.

 



La montée ne m'emballe guère au niveau des paysages : beaucoup de pistes parsemées de cailloux sans visibilité.

Un profil qui se prête à la révision de la méthode du Cabri en compagnie de son instigatrice.

 

Pour le moment, ce n'est pas la tête des grands jours...




 

Un moment fort de la course, l'arrivée à Marialles : beaucoup de public, chaleureux, et un groupe qui joue du rock. Une très bonne ambiance.


 





 

Le passage à Marialles.


 

 



Le parcours se poursuit par un monotrace (impossible de faire un récit sans placer ce mot), avec des parties roulantes où l'on peut envoyer.

 





Beaucoup de passages très caillouteux également et l'occasion pour moi de m'adapter à ce type de terrain technique, très fréquent sur les parties du Grand Raid des Pyrénées que j'ai reconnues.

 




On attaque ensuite de grandes prairies qui vont peu à peu nous amener vers les parois sommitales.





Mais avant il faudra traverser un autre point chaud du parcours où toute une bande de spectateurs plus que chaleureux fera un triomphe à chacun d'entre nous.





 

Je retrouve Steve, sympathique coureur, que jusqu'à hier je ne connaissais qu'à travers son blog, où vous pourrez retrouver le récit de sa course : sport-nature11.




 

Il s'économise avant la montée finale.


 

 




Il me transmettra par la suite ces quatre belles photos.

 




Il est si rare que Sabine et moi soyons sur la même photo.

 





C'est parti pour la grosse montée qui par une succession de lacets nous rapproche du sommet.



 

Depuis un moment le parcours est devenu beaucoup plus intéressant, avec de belles parties techniques et de fortes pentes.




 

 




Nous voici enfin au pied de la tant redoutée cheminée.

 




En fait le cheminement est très facile, de grosses marches à escalader, et à aucun moment je n'ai ressenti la sensation de vide .


Au coeur du bouchon .

 

La vague impression d'être suivi...




 

 




Le plus compliqué dans cette ascension est de ne pas se faire écraser la main par le pied du coureur qui précède.

 




 

Depuis le sommet, la sortie de la cheminée.




 

 




Me jetant aussitôt dans la descente, je n'ai même pas vu la croix plantée en haut...



Sabine lancée dans la descente.


 

Le terrain est technique, beaucoup de rochers, mais moins dangereux que ce que j'imaginais. Tout va bien.

 

On retrouve un peu plus bas des paysages plus bucoliques.




 

Mais j'ai regretté l'aridité du parcours, j'aurais apprécié le passage auprès de jolis lacs par exemple.




 

 




Passé les Cortalets, la descente se poursuit sur la vieille piste défoncée.

 




De belles vues sur la plaine et les montagnes environnantes précèdent un final plus technique au milieu des bois, sur des sentiers parsemés de pierres et de racines.





 

Dès les abords du village, nous retrouvons un public extrêmement chaleureux, généreux en applaudissements et en encouragements.




 

Ceci ne fait qu'intensifier le bonheur de ces moments passés en compagnie de Sabine.





 

Nous sommes heureux à cet instant et la main de Sabine qui vient chercher la mienne, nos doigts qui se serrent fort les uns dans les autres, nous offrent durant ces quelques mètres des moments de bonheur aussi rares que précieux.




 

 




Très peu fatigué et donc absolument lucide, j'irais même jusqu'à goûter de la pastèque sur le ravito d'arrivée.

Les minutes suivantes seront consacrées à la recherche de mon frère que nous n'avons jamais cotoyé durant la course. Parti à sa rencontre, je le retrouverai à l'entrée du village, arrivant un peu avant le cap des six heures.

 

Vous pourrez retrouver sa vision de la course sur son blog : Objectif Trail


 

L'après midi se poursuit avec du repos et de la récup en famille à la piscine municipale, un oeil fixé sur le Canigou gravi pour la première fois.



 

15 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 09-08-2008 à 10:26:00

un récit magnifique tant en émotion qu'en beaux paysages! BRAVO à tous les deux pour cette superbe course!
au plaisir de se croiser sur les chemins
bises
agnès

Commentaire de millénium posté le 09-08-2008 à 10:29:00

MAGNIFIQUE récit et superbe perf pour vous deux !!!
BRAVO et merci de nous faire partager tout ça...

Commentaire de Bouh posté le 09-08-2008 à 11:24:00

Bravo c'est clair ! je me souviens de vous deux dans le col du jou ... surtout du courant d'air que vous m'avez laissé lol

Commentaire de Mustang posté le 09-08-2008 à 11:38:00

bravo pour ta course et ton récit

Commentaire de cat2513 posté le 09-08-2008 à 12:11:00

Magnifique récit avec de belles photos, on s'y croirait presque...
Que d'émotions et quel bonheur de partager la même passion !
Bravo à vous deux.

Commentaire de BENIBENI posté le 09-08-2008 à 18:27:00

Magnifique récit, magnifique arrivée,magnifique course! Que dire de plus ? Bravo à toi Mister Citadelles !

Commentaire de frankek posté le 09-08-2008 à 20:32:00

très beau réçit avec de belles photos !! bravo à vous deux !

Commentaire de francois 91410 posté le 09-08-2008 à 22:41:00

Merci pour ce récit très bien illustré.
Pas mal d'arriver pas trop usé !

Commentaire de philkikou posté le 10-08-2008 à 11:24:00

C'est beau les Pyrénées...et plein de courses qui y fleurissent : faudra que j'aille y trainer mes baskets

Merci pour le CR avec photos

Commentaire de marioune posté le 10-08-2008 à 17:00:00

bravo à vous deux
tu n'avais pas l'air à la joie michel avant e partir, il semble que ça s'améliore ans la descente, et vous faites un super beau finish.
Un bisou à Sabine

Commentaire de gazelle81 posté le 11-08-2008 à 07:19:00

Bravo pour votre course si joliement partagée !

Commentaire de gazelle81 posté le 11-08-2008 à 07:21:00

Et bon anniversaire !! Je vois ça à l'instant :)

Commentaire de ETRURIEN posté le 11-08-2008 à 17:55:00

Beau moment.

Merci

Commentaire de akunamatata posté le 13-08-2008 à 08:03:00

merci mic pour ces belles photos, je voulais faire ce trail l'an dernier. Ça ne s'est pas fait une autre fois peut etre, mais avec les gigantesques epreuves qui se montent dans le coin il faudra faire des choix.

Commentaire de tabuki posté le 13-08-2008 à 20:52:00

Excellent ! Merci pour ce super recit. Magnifiques photos. Un grand bravo à vous deux.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran