Récit de la course : Aubrac Ultra Trail Adventure 2008, par goonif37

L'auteur : goonif37

La course : Aubrac Ultra Trail Adventure

Date : 22/6/2008

Lieu : Nasbinals (Lozère)

Affichage : 1686 vues

Distance : 85km

Objectif : Se défoncer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Aubrac Ultra Trail Adventure 2008

Second trail de préparation pour le GRP fin Août et surtout premier trail accompagné de ma chère et tendre, je me devais donc de bien figurer par peur de représailles et d’entraînements surmultipliés par la suite. Si vous vous décidez à visiter l’Aubrac, ses verts pâturages, ses burons, ses vieilles pierres et son côté rupestre et rustique alors voici un hôtel bien agréable où séjourner : http://www.lavallee-stchely.com/. La grande classe fut les plateaux petits déj’ avec son petit thermos de café préparés par la patronne. Réveil difficile aux environs des 3 heures du mat’ mais quand on aime – ou qu’on suit – on n’compte pas. Et une belle journée s’annonce, il fait déjà chaud…

Après une conduite sportive d’Elizabeth nous débarquons à Nasbinals 20’ avant le départ. On prend doucement la température. Quel bonheur de se lever tôt pour gambader dans un endroit inconnu, tout reste à découvrir, c’est très excitant.   

Le début se passe bien, je double, j’ai de bonnes sensations. Dans les premiers sous-bois je mène un groupe de 5 personnes, la portée de ma lampe frontale est très réduite. Je porte une attention particulière à la recherche du balisage, les choix sont hésitants… les personnes de derrière s’interrogent et se demandent si je suis du coin. Après les avoir réconforté sur ce point nous arrivons sans trop tardé à St Chély, lieu du premier gros ravito. J’en profite pour enlever ma frontale, mon maillot manches longues, mettre ma casquette et enlever les petits cailloux très énervants se trouvant dans mes souliers (18km – 5h45).

Je m’étonne de l’absence des supportrices, elles doivent être à l’hôtel entrain de faire des bulles dans leur lit… Je n’ai pas fait 500m que je les aperçois sur un petit banc au bout du pont des pèlerins… Tout va bien, elles ont l’air en forme, et je crois que leur KANGOO TRAIL ADVENTURE a bien débuté.  C’est alors que mes problèmes gastriques firent leur apparition. Pendant qu’on faisait les présentations au sein du groupe, je me disais dans mon for intérieur que je n’allais pas tarder à stopper. Un goût de gerbe soudain précipita ma halte. Pauvre petit buisson sur lequel je me soulageai expressément. Nous sommes aux environs du km 25 et je sens alors que la journée sera longue. J’ai mal au ventre, continue à boire régulièrement et me force à reprendre une alimentation gélifiée. Nous arrivons à la station de Brameloup (32km – 7h19), je commence à aller mieux, boit du coca et mange des bananes. Je récupère alors mon groupe de 5 du départ et en profite pour leur fausser compagnie. Après une montée abrupte par les pistes de ski, nouveau petit sous-bois, il fait bon et je recommence à prendre un certain plaisir. C’est alors que se présente la partie la plus traumatisante pour les cuissots, une descente sacrément pentue d’environ 500m en sous-bois au bout de laquelle coule une rivière. Petit instant de baignade puis d’ébrouement plus qu’exaltant. Ces points d’eau réguliers sur le parcours seront d’un précieux réconfort. Le parcours devient alors très ludique avec des ponts de singe, passage de tunnel dans la flotte agrippé à des cordes tendues. Les pluies de ces dernières semaines nous réservent également des passages très boueux.

Le ravitaillement de Lunet ne doit plus tarder et j’entends une personne hurler mon prénom. Bizarre, nous ne devions avoir que des supportrices, je sens que les filles ont lié connaissances. Effectivement je retrouve les miss accompagné d’un kikoureur (badgone), il suit sa femme martine (martinev) qui joue une place sur le podium (seconde à l’arrivée – chapeau bas madame). Je lie rapidement connaissance, petite photo entre kikoureurs et je repars suivi de ma collègue de boulot au ravito situé 200m plus haut. Je récupère, remplit ma poche d’eau, m’asperge de flotte, me passe de la crème solaire, embrasse ma chérie et c’est reparti (53km – 9h56). 

Les 10 kms suivants vont me laisser une drôle d’impression, je n’ai plus de jus et l’impression de ne pas avancer, la marche supplée à la course et bizarrement personne ne me double mais je ne double personne non plus. Je ne suis pas seul dans ce cas et ça me motive… j’instaure la méthode Cyrano qui consiste à courir 9’ et marcher 1’, le choix paraît judicieux et je reprends alors certains coureurs. Les sous-bois se sont fait la malle pour ces 20 derniers kilomètres, on fait la jonction avec le marathon des burons (44km) parti à 7h ce matin. J’en double un certain nombre et je reçois énormément d’encouragements de leur part (70km – 11h51). Je gère jusqu’à l’arrivée doublant un gars crépit de crampes et me faisant doubler par un autre lors de ma pause TUC. Je lui en ai pourtant proposé en espérant qu’il ne me double pas, en vain. Je termine après 9h47 de course en cherchant ma douce du regard. J’aurai la joie de la retrouver 10’ plus tard. Merci à elle pour avoir eu les mots justes lors des moments difficiles et merci à Rico et Elizabeth pour leur bonne humeur intarissable.

 

5 commentaires

Commentaire de Gibus posté le 27-06-2008 à 16:54:00

Bien terminé malgré tes pb de bide.
Avoir des supporters (trices) mais du baume au coeur et aux trails.
Finisher de l'ultra, chapeau bas.

Commentaire de Cawito46 posté le 27-06-2008 à 21:04:00

Bravo !
gerber au km 25, avoir un coup de mou entre le 45 et 70ème et finir en 9h45, je signe tout de suite ! Je prend aussi les supportrices bien sûr au passage, c'est important aussi.
Moi, en tout cas, le Tuc je l'aurais pris puis je t'aurais tout de même doublé....gnark, gnark !

Commentaire de Eric Kikour Roux posté le 28-06-2008 à 11:21:00

Impressionnant!!!!!

Commentaire de Stéphanos posté le 28-06-2008 à 15:43:00

bravo, pour ta course,
j'ai discuté avec un gars d'azay-le-rideau,
es ce avec toi? je ne pense pas,il n avait pas l'air de connaitre kikourou! dans tout les cas tu as le bonjour d'un ancien jocondien.
félicitation...

Commentaire de millénium posté le 28-06-2008 à 22:06:00

ah ah ah ! sacré arnaud ! Et tu pourras remarquer , sur notre "picasa" , que tes supportrices sont en photo....sur le pont de st chély ! Et c'est vrai qu'après on s'est retrouvé a chaque ravito (on a bien rigolé pendant que tu souffrais ! gnac gnac )...
En tous cas , blague à part , sacré perf ! Et avec le sourire SVP.
BRAVO

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran