Récit de la course : Sara Korrika Trail 2008, par maï74

L'auteur : maï74

La course : Sara Korrika Trail

Date : 30/3/2008

Lieu : Sare (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 2267 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Dimanche 30 mars, 3ème édition du Sara Korrika Trail et 2ème que je cours, après celle de l’an dernier où j’avais mis 3h11 pour faire les 25 km et 1500 D+.

                                       C'est là-haut qu'on va grimper !

Nico m’accompagne, il reprend après une sinusite récalcitrante et décide de courir avec moi.Après un petit échauffement, nous voici sur la place de Sare, parmi 300 traileurs dont énormément d’Espagnols.

D’ailleurs l’an dernier ils avaient trusté les premières places et le record de l’épreuve est détenu par Fernando Etxegaray en 2h…Pour ma part, l’objectif, pour ce 1er trail de l’année, c’est d’améliorer mon temps en approchant les 3h et tester les sensations.

C’est parti, sous un ciel nuageux, il fait doux mais déjà le vent s’est levé, la pluie devrait suivre, on va tâcher d’arriver avant les gouttes !

 Très rapidement on attaque les 1ères montées sur le massif de la Rhune, le sommet de la province du Labourd (une des 7 du Pays Basque), qui domine l’Océan du haut de ses 900m. Sommet où nous ne passons pas, c’est l’objet d’une autre course au mois d’août !

Pour l’heure, nous grimpons en direction du petit plateau des Trois Fontaines. Les sensations sont très bonnes, je suis partie un peu plus vite que d’habitude et pour l’instant ça passe bien.

 

                               C'est moi, là-bas, t-shirt blanc et bandana bleu !

Aux Trois Fontaines je relance sans peine sur la piste bien roulante, on traverse le chemin de fer et c’est la suite de l’ascension en direction d’Athekaleun, une brèche un peu plus à l’Est de la Rhune.Le terrain est un peu gras, mais en passant sur le dévers à côté les appuis sont meilleurs.

Ca y est, le col est là, bien venté comme je m’y attendais, avec des bénévoles et quelques spectateurs : « aupa neska, aupa ! » (allez la fille !) !!!

Un petit clin d’œil à Lolo dans les nuages depuis ce point haut de la course, puis c’est la bascule sur le versant espagnol, avec une bonne descente sur monotrace puis sur une large piste.

Je me sens toujours très bien, je cours aux côtés de Nico, aucune idée du classement mais sur ma montre, je vois que la forme est déjà meilleure que l’an dernier !

A la descente succède une portion bien roulante, avec des passages boueux, dans des flaques : comme tout le monde, au début on les évite soigneusement puis on met franchement le pied dedans (ça, c’est fait), pour finir par patauger délibérément dans le moindre ruisseau qui se présente !

Toujours bien la caisse, je repense aux séances de VMA reprises quelques semaines plus tôt : y a pas à dire, ça paie ! Avec Nico nous revenons sur une fille, on reste un peu derrière, puis je décide de doubler mais elle me repasse illico, décidée à ne pas se laisser doubler.

C’est à ce moment précis qu’on attaque la remontée vers le col de tout à l’heure… et que nous arrivons également sur une autre féminine. Elles partent toutes les deux à l’assaut de la montée, j’hésite à les accrocher et finalement décide de gérer la montée pour tenter de revenir dessus dans la dernière descente. Elles me distancent d’environ 150m quand elles repassent le col.

Entretemps, des spectateurs m’annoncent 4e féminine : ah non pas cette place-là !!! Nico a eu un coup d’hypo avant le col, il m’a dit de partir, je le laisse blême, un peu inquiète, en me retournant à plusieurs reprises mais il me fait un geste de la main « vas-y ! ».

Je reviens un peu sur les 2 filles dans la descente mais elles mettent le turbo en se tirant la bourre ensuite : je ne les rattrape pas malgré une bonne descente où je retrouve enfin du plaisir et des réflexes dans la pose du pied et où je double beaucoup de coureurs.

Bon, pour le podium ça risque d’être juste par contre si je maintiens l’allure le chrono sera pas mal du tout ! Nico m’a rattrapée après s’être refait une santé et nous dévalons ensemble jusque dans les rues de Sare, sous les 1ères gouttes de pluie.

Le dernier coup de cul est à 200m de l’arrivée : une montée avec des pavés super glissants, et beaucoup marchent sur ces quelques mètres, moi y compris ! Allez quelques foulées pour rejoindre la place et franchir l’arrivée en… 2h46’ (117e) ! Génial !

Nico arrive juste derrière, un bisou et vite un bon coca !

Le 1er homme, Fernando toujours, a battu le record en 1h58 ! Du 12,5 à l’heure avec un tel dénivelé, c’est une autre planète !!!

La 1ère féminine, Espagnole elle aussi, remporte l’épreuve en 2h32, les 2 et 3e sont en 2h44.

                  Les 5 premiers hommes et femmes (celle qui ferme les yeux... ben c'est moi !)

Quant à moi, je suis moi-même surprise  par ma progression, 25’ de gagnées, j’en espérais pas tant : est-ce que Lolo m’aurait pas un peu soufflé dans le dos ?...

En tout cas la recette de gatosport maison de titifb m’a bien réussi : merci titi !

Vivement la prochaine course en espérant que je m’éclate autant !... Adio ! 

(Photos de l'organisation)

8 commentaires

Commentaire de moumie posté le 31-03-2008 à 21:58:00

salut maïlys,

je me régale toujours autant de te lire, car à travers tes récits et les photos, tu me fais revenir chez moi, quel bonheur, merci.

J'ai vu sur un post, que tu allais déménager? Même si je serai loin derrière toi, j'aimerai bien prendre le départ d'un trail avec toi, dans mon département, alors si tu as qqes choses de pas trop long, envoie moi un message, si ca te tente.

Bonne récup
Moumie

Commentaire de gjoss posté le 01-04-2008 à 09:31:00

Hello Maï,

bravo pour le récit et pour ta course, le podium sera pour un autre jour....la grande forme revient...tu arrives même à "enfumer" Nico :-)

à bientôt
José

Commentaire de blob posté le 01-04-2008 à 13:14:00

aupa neska, aupa !

belle performance en tout cas, visiblement, ça paye la VMA

à +

Commentaire de akunamatata posté le 01-04-2008 à 13:18:00

belle progression Mailys !
bravo

Commentaire de agnès78 posté le 01-04-2008 à 15:45:00

merci maïlys pour ce cérit que je lis, comme toujours, avec plaisir! Un grand BRAVO pour la course et le top 5! bises
agnès

Commentaire de Piloumontagne posté le 01-04-2008 à 22:43:00

Bravo Maïlys pour ta très belle course. Martxel était du côté de l'organisation et c'est sympa d'avoir les deux versions de "Sara Korrika".
Impatient de revenir dans votre beau Pays Basque à l'occasion de l'Euskal !
Bises, Pilou

Commentaire de sarajevo posté le 04-04-2008 à 20:38:00

sympa comme tout ce coin ....
il faut vraiment que je fasse un passage dans le sud ouest !!!!!!!!!!!!!!!!!
a+
pierre et chapeau pour ta course

Commentaire de Ben64 posté le 21-06-2008 à 15:43:00

Milesker zuri Maïlys!

Tes récits entretiennent toujours le lien que j'ai avec ce cher pays basque. Je redescends bientôt mais ne pourrais pas m'attaquer à la course à pieds à cause d'une maudite tendinite.

Mais j'aimerais bien qu'on se fasse une course ensemble avant que tu déménages. Avec Moumie??

A bientôt

Ben

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran