Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km 2008, par vial

L'auteur : vial

La course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km

Date : 17/2/2008

Lieu : Saint Priest (Rhône)

Affichage : 1316 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

foulées sanpriotes 2008 semi

Quand le bluff ne passe pas….

Ayant bien terminé l’an passé sur le 21 km des foulées sanpriotes, je revenais cette année sur un parcours légèrement modifié dans la 1ière boucle pour le rendre plus roulant. La température n’est pas top, mais 4 dimanches d’affilée en course de ski de fond m’ont bien préparé les poumons. J’aborde fièrement le tout nouveau bonnet de la transju’ski. Encore une contrefaçon du bonnet orange Kikourou ! Mais aujourd’hui il n’est pas noyé dans la masse des têtes d’orange qui fleurissaient sur le départ de la transju. Le Jura producteur d’agrumes on aura tout vu ! Après ¼ d’heure d’échauffement retour sur la ligne de départ. Assez mal placé car bien décidé à faire aussi bien que l’an passé pour tenter un podium V2. Mais la course de St Priest est très relevée et rien n’est gagné d’avance. Je retrouve un copain V2 : nous terminions en 2007 sur le même et bon temps. Un parcours plus roulant devrait faire tomber le chrono, du moins le pensais-je sur la ligne de départ. Moins de 3.40 sur le premier km, départ très rapide car regroupant le 10 et le 21 km. L’organisateur nous a évité la bosse de l’église, mais au prix d’un circuit truffé de relance dans les premiers km. Pour l’instant je me faufile comme je peux pour améliorer mon placement en début de course. Les premières bosses calment un peu le rythme. La boucle des 10 km passe très bien et la sagesse aurait du me dicter une inscription sur le 10 km. Moins de 40 mn sur le 10 km, avec un circuit pas très roulant est tout à fait honorable. Nous laissons les 10 km filer au couloir d’arrivée et débutons  la deuxième boucle. J’attends celle-ci  au relief plus marqué pour marquer des points. Au 12ième km on m’annonce 33ième et toujours sur un bon rythme, mais déjà les premiers copains reviennent. 4 courses de ski de fond m’ont bien préparé les poumons, mais pas vraiment les jambes. Les effets de la fatigue commencent à se faire sentir et je tente en vain d’accrocher les copains. Lentement les écarts se creusent. Quand le bluff ne passe pas il faut limiter la casse. Bluffé je ne le suis pas vraiment car le pari était osé. Petit à petit les gars doublent, beaucoup me connaissent et sentent que je ne suis pas dans un bon jour. Leurs encouragements n’y font rien : si côté cœur et côté corps (tiens ça me rappelle une pub qu’on ne verra bientôt plus sur les chaînes publiques) tout va bien côté jambes, je serais bientôt comme les chaînes publiques : en manque de ressources et bientôt dans le rouge ! Au 14ième j’en ai 5 au « c… ». (Censuré) qui me colle « au train » arrière. Arrière Satan vous ne m’aurez pas, mais ils ont le diable au corps ! Un dernier baroud d’honneur sur la côte d’avant le 15ième km, mais à la relance personne n’est dupe : Je suis cuit ce doit être la présence de ces diables qui m’on conduit à l’enfer ! Terminée la seule bosse pour m’exprimer, maintenant c’est roulant, plus de jambes, plus de vitesse dans les cannes : je ne peux plus compter sur moi, mais je n’ose pas compter tous les autres qui me passent. Résister comme on peut.  Mon copain V2 passe et comprend vite. Il a conduit une belle course et finira bien. Encore 6 km et d’autres du club me dépasseront. Sur les 3 derniers km j’essaie d’allonger mais au risque de cramper. On va gérer tout ça et sur le dernier km, je résiste quand même aux derniers retours. Bilan des course : 1h 26mn 30s et 55 ième (soit 22 places perdues en 9 km). Je termine juste devant Pascale la première féminine dont je ne me captes pas ses mots sur la ligne d’arrivée : elle me confirmera plus tard qu’au vu de mon arrivée je paraissais bien « cramé ». Cramé mais content d’avoir bouclé et sur un temps pas trop catastrophique. Il est vrai que l’an passé j’avais couru en - de 1h24, mais quasiment sans saison ski, sans transju. Ceci explique cela.

Les crampes sont bien là et à défaut de cibler des kikourous, je me remémore une certaine NONO qui avait refusé de repartir pour la récupération après la course du joggiles 2007 ! Aujourd’hui je la comprends et fais de même : à la première tentative les crampes sont là : vite trouver une maison de retraite pour « piquer » un déambulateur ! La retraite ? Oui pour la semaine prochaine, car je fais l’impasse sur le trail du Nanchet de Prénovel (39). Et pour mieux me préparer sur la course d’OZON COURIR à Saint Symphorien d’Ozon(69). Tiens un message Kikourou sur le portable : c’est Thunder qui ne me voyant pas au cross de Bron (69) s’imagine que je suis encore à pousser sur les bâtons. Bien vu Thunder, sauf qu’aujourd’hui les bâtons c’étaient mes jambes : de « vraies bâtons ».

PS J'ai pu récupérer un CD des courses du Joggiles 2007, où 'fleurissent" plusieurs têtes de kikourous. vu la température ce devaient êtres des hélléborses"roses de Noêl" précoces!

Si certains sont interressé(e)s faites le savoir car je pourrais tenter des copies... durée 1h15 

3 commentaires

Commentaire de titifb posté le 18-02-2008 à 09:12:00

Salut M. Vial !
"Quand le bluff ne passe pas…." Tu aurais dû essayer le BUFF (Kikouroù !) ce week end à la place de ton semi...Tu te serais régalé, crois-moi ! Allez, Michel, ton chrono n'est peut-être pas ce qu'il aurait dû être...mais, comme tu le reconnais néanmoins, il est loin d'être catastrophique !!! Surtout qu'il n'avait pas l'air facile-facile...
Repose-toi. Tu as besoin de RECUPERER !
Titifb_qui_te_retient_un_déambulateur ?

Commentaire de laurent05 posté le 19-02-2008 à 14:14:00

bravo pour ta course surtout après ta belle saison de skis
c'est un chrono qui me plairait bien mais j'en suie encore loin
bonne recup
à bientôt
laurent

Commentaire de Gibus posté le 24-02-2008 à 21:46:00

St Priest n'est pas une course facile
Aussi bien le 10 que le semi
Repose toi bien et tu repartiras de plus belle

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran