Récit de la course : L'O'Rigole - 25 km 2007, par JCDUSS

L'auteur : JCDUSS

La course : L'O'Rigole - 25 km

Date : 9/12/2007

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 2153 vues

Distance : 25km

Objectif : Se dépenser

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premier trail ...

Je pars pour mon premier trail de plus de 15 km.
Mon premier et seul trail est en fait une course de montagne, la course de la rhune (13 km et 800 dev +) dans les pyrénées atlantiques.

Avec Bruno, nous partons de noisy le grand à 18h direction les yvelines, y'a du monde sur la route, il pleut toujours ca promet pour la suite...

Nous voila arrivés chez monter et taz, la ou nous rencontrons la bonne humeur des kikous.
Le maitre et la maitresse de maison nous ont préparé une soupe maison, des gratins de pates et nous finissons par du gateau au chocolat et des crèpes.

Nous partons en convois direction le perray (la pluie s'est arretée)

Nous voila arrivés au gymnase du perray, nous retirons nos dossards et écoutons les instructions de l'organisateur (baton obligatoire pour le second tour).

Il est 00h00, il fait frais mais ne pleut toujours plus.
Voila le départ est donné, ne sachant pas trop a quoi m'attendre niveau difficultés, je me mets dans le peloton a un rythme tranquille.
Nous traversons le perray, un petit bouchon sur la gauche marque l'entrée dans la foret.
Y'a un fossé pein d'eau et au début tout le monde (moi le premier) essaie d'éviter de se mouiller.

Ca y est le jeu d'esquive d'arbres, de troncs, de racines, de souches et de mini étangs est lancé (oui sur cette course le terme flaques est trop minime)!
Je me cale derrière un trailleur mais pas trop près sinon je ne vois pas les obstacles assez tôt, tout le monde se parle et prévient son suivant des éventuels pièges.Ce qui n'empèche pas de voir ou de vivre de très belles gamelles.

C'est sympa de reconnaitre des kikoureurs et euses dans la nuit grace aux buff!

Juste avant d'arriver au premier point de contrôle (enfin premier pas sur), nous passons un petit tunner, la personne qui me precédait regardait trop le sol et s'est tapé le haut du crane sur le beton, là il gueule Put..., il m'a raconté après course qu'il a vu des étoiles dans le tunnel, mais qu'il avait eu quand meme de la chance que ce ne soit que le haut du crane.

Je me sens bien et les passages de fossé me permettent de doubler quelques coureurs et même de faire l'ouvreur du groupe (c'est sur que les grands étaient avantagés sur ce coup la).

A un moment je me retrouve second d'une file et le premier dit "merde ma frontale"!
En fait il suivait un autre trailleur depuis un moment avec sa frontale et une lampe a la main, il a du se faire voler sa frontale par un arbre mais ne s'en est apercu qu'au moment ou il s'est retrouvé premier du wagon.
Nous somme 3 personnes esseulées, je propose d'éteindre les lumières pour voir si on distingue le faisseau de sa frontale mais rien. Nous repartons et la victime du "vol" se met en tete pour guider le groupe, je lui demande si il veut que je le relaie, il me dit ca va ...

Nous arrivons au niveau des champs, en fin de la boucle des 25 et là je sens mes 2 molets qui commencent a se durcir attaqués par les crampes, je m'arrête quelques secondes pour faire des étirements, mais rien n'y fait je doit finir avec.

Juste avant d'attaquer le bitume je me refais une séance d'étirements, je ne pouvais plus avancer.
J'arrive enfin au gymnase en 2h41, taz et rapacette accueillent les arrivants.
Je suis plutot en forme mis à part les crampes (c'est deja pas mal).

Au gymnase pas mal de trailleurs des 71 arrêtent là degoutés ou mal en point.
J'essaie de convaincre ywanfr de repartir, il doit finir les 71 pour avoir le droit de faire l'utmd en 2008, en vain!

La récompense de ce trail la douche chaude (trop bon!).

Nous rentrons dans l'est parisien avec le Lomb, 6h au dodo.

Le dimanche midi je raconte ma nuit a des amis il me disent que je suis fou !(sans doute)

Bilan:

- je me suis bien amusé dans la forêt meme si la flotte rendait le terrain très difficile.
- mes crampes étaient sans doute dûes a mon manque d'hydratation la journée précédente.
- les kikous sont vraiment une belle famille.

Je voulais faire la saintelyon l'année prochaine mais je crois que reviendrai faire les 71 km de l' H2O'rigole (Merci M Corto pour la pub que tu a faite pour ce trail)

Merci à Domi et Taz pour l'AAb, merci aux organisateurs et bénévoles pour ce superbe trail et merci a ce groupe de passionnés en rouge et blanc pour l'ambiance.

5 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 12-12-2007 à 22:26:00

Merci à toi Alexandre pour ta bonne humeur et ta présence, tu as fait une très belle course et difficile !!!
Au plaisir de te revoir
Bisous

Taz

Commentaire de la panthère posté le 12-12-2007 à 23:16:00

génial! j'imagine la scène: où est passée ma frontale???la solidarité joue pleinement dans ce genre de promenade, et quelle promenade!!!!!on s'en souviendra!

Commentaire de tounik posté le 13-12-2007 à 11:07:00

Attention au virus du trail, on ne peut plus s'en passer.

Pour les crampes, une bonne hydratation et poser le pied à plat dans les cotes. Mais, avec le terrain lourd il n'y a pas de solution miracle.

Bravo et à bientôt

Commentaire de Le_lombric posté le 13-12-2007 à 20:46:00

Salut Alex,

Merci pour le co-pilotage et pour le pret de la chevillere et des Zeuros.. etc...

Faut que je te rende tout cela d'ailleurs !

A bientot pour une sortie ensemble

le lomb

Commentaire de romano76 posté le 03-01-2009 à 22:11:00

Bravo pour ta course et ton commentaire super vivant, ça donne envie de s'inscrire à ce trail d'enfer...sympa bonne année 2009 sportive.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran