Récit de la course : Trail du Mont Aigoual 2007, par Manuwak59

L'auteur : Manuwak59

La course : Trail du Mont Aigoual

Date : 8/7/2007

Lieu : L'Esperou (Gard)

Affichage : 1427 vues

Distance : 37km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le trail du Mont Aigoual ...

J' ai donc décidé cet été de courir pour la seconde fois le trail du Mont Aigoual à l' Espérou dans les Cevennes. Trés beau trail et difficile pour un gars du nord comme moi !! Mais avec ces 37 kms et 1200m de D+, ça devrait le faire ! J' avais mis 4 h 00 juste en 2005 sur ce même parcours.

Je quitte donc mon camping de Souvignargues ce matin du 8 juillet à 7 H 00 pour arriver à l' Espérou vers 8 H 30. Je vais retirer mon dossard car inscrit à l' avance. OUAH !! nous sommes prés de 200 partants sur le 37 kms et encore plus sur le 15. C' est un record archi-battu pour cette épreuve !

Je me prépare assez rapidement car le départ est à 09 H 15. Fort heureusement, j' ai réussi à me stationner non loin du départ. Je m' équipe cuissard court et maillot technique manche courte, mes nike orizaba aux pieds, des guêtres par dessus, mon buff et mon camelbak avec 1.5 litre d'eau. j' emporte également une barre isostar, une crème de marron et la sporténine.

Le temps est clément mais assez couvert. On aura même quelques gouttes de pluie tout de suite aprés le départ. Le profil de la course est le suivant avec une longue montée vers l' observatoire météo du Mont Aigoual (1567m) et une descente douce puis raide à certains endroits. Le terrain est constitué de sentiers monotraces et chemins forestiers.

Le départ est plutôt rapide et étant confiant je suis l' allure générale. Malgré tout pas mal de coureurs me doublent dans le premiers kms. Dans cette première partie de course, les difficultés ne sont pas insurmontables. ce sont des petites montées courtes mais si raides qu' elles nous obligent à marcher. Une fois de plus mes chaussures me font mal aux pieds au niveau des petits orteils. Ce sera leur dernière sortie sportive !!

Les sensations sont moyennes, les jambes ne répondent pas trop bien. Je poursuis au même rythme jusqu' à la montée vers l' observatoire au 20 eme km. Je marche de nouveau comme l' ensemble des coureurs qui sont à mes côtés. dans cette ascension, je me trouve avec des "anciens" de vieux "briscards" affûtés V2 ou V3 pour certains. Ils vont trop vite, je ne les reverrai plus !! J' en profite pour manger un morceau en attendant d' atteindre le sommet où pas mal de monde est venu nous encourager et où on pourra se désaltérer un peu......

Ca y est, c' est fait. Le soleil est présent et il fait même bien chaud. Je m' arrose un peu la tête et les jambes avant d' entamer la descente dans laquelle j' avais été bon il y a 2 ans. Ce n'est pas le cas aujourd' hui. La digestion du ravito a du mal à se faire et une fois de plus j' ai un peu mal au ventre ce qui m' empêche d' éffectuer cette descente dans de bonnes conditions.

Les passages en sous-bois se font rare à présent et il fait chaud et soif. Je vais mieux et continue à courir tranquillement. Je me remémore le parcours de 2005 au fur et à mesure que j' avance, et c' est dans une descente assez technique que j' avais eu cette année là, une belle crampe à l' adducteur droit. Il m'avais fallu m'arrêter sur le côté pour m' étirer !!.

J' arrive au ravito du 30 eme kilo et on me dit qu'il en reste 4. Tiens étrange !!. Je reste prudent car j' avais vu le profil au départ de l'Espérou et je sais qu'il en reste 7 et avec des côtes et des descentes assez raides en plus !!

En effet, ces derniers kilomètres vont être difficiles pour moi. Je marche dés que la pente s'élève et les coureurs qui me dépassent m' encouragent !! c' est sympa, ça me permet de relancer mais que pour quelques mètres !! Voilà un passage plutôt agréable car je franchis un ruisseau à 4 reprises !! Dur dur, la dernière descente avant l'arrivée est trés abrupte et mes pieds me font souffrir ! Je me retiens en allant vers les arbres pour me freiner mais les orteils tapent sur l' avant de la chaussure !! Aie aie !! Tant pis je lache les chevaux. Je fini cette descente à fond et en serrant les dents.  Mal pour mal, plus vite fini, plus vite tranquille !!

J' aperçois l' arrivée et franchis la ligne en 04 H 05 mn. Je suis 86 eme sur 183 arrivants.

Je m' assois quelques minutes dans l'herbe pour retrouver mes esprits. Je vais boire un peu d' eau et tente de manger un morceau de pomme. Avant de prendre mon plateau repas, je préfère aller me reposer dans la pelouse au calme sur mon petit matelas.... Yes, ça fait du bien. J' y dormirais une petite heure !!

En résumé, c'est un beau trail au profil cassant. Pas trop difficile pour les montagnards mais assez pour un gars du nord !! Avec ces  37 kms, il reste court et donc abordable tout de même. Je n' ai pas battu mon temps de 2005 mais reste au dessus des 9 km/h. L' ambiance est bonne et il existe une réelle entraide entre les coureurs qui s' encouragent mutuellement.

J' y retournerai sans doute.......

Quelques photos bientôt en ligne sur mon blog......

A+ Manu.

http://manuwak59.over-blog.net/

3 commentaires

Commentaire de ch'ti vincent posté le 23-07-2007 à 21:21:00

Qu'il est dur de courir loin des monts de Flandres n'est ce pas ? Le denivelé, la chaleur, c'est pas commun chez "nous" !
Le Nord ne t'as pas manqué ?..

Commentaire de djemjy posté le 27-07-2007 à 17:25:00

salut manu
bravo pour la course et un ptit bonjour a toute ta famille.

Commentaire de Say posté le 29-07-2007 à 23:36:00

Chalut

Arf, un Nordiste dans les Cévennes... A te lire, tu as eu du mal mais on sent tout de même le plaisir dans ton récit, sinon tu ne serais pas revenu, non ?

A peluche

Coli

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran