Récit de la course : Les Courses sur route de Strasbourg - 10 km 2007, par Loopinette

L'auteur : Loopinette

La course : Les Courses sur route de Strasbourg - 10 km

Date : 13/5/2007

Lieu : Strasbourg (Bas-Rhin)

Affichage : 1770 vues

Distance : 10km

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'heure ?

Participer au 10 km de Strasbourg... cette idée ne m’était pas venue à l’esprit jusqu’à ce que Syem me contacte sur lesportif.com pour courir à deux. Mouais… une course sur route, pas d’entraînement… bof bof.  

Ce sera finalement Laurent qui me convaincra d’y participer en me faisant parvenir les liens des courses proposées ce jour là et en m’annonçant sa participation. Bon, très bien : je n’irai pas seule c’est ce qui compte ! Ben oui quoi, je viens d’arriver ici et je connais que dalle ! J Et puis ce sera l’occasion de voir Strasbourg autrement J Et puis c’est tout plat, Strasbourg ! 

C’est à 9h30 passé que nous arrivons au Wacken, hall 20. Nous avons déjà dossard, épingle et tout et tout. Merci Laurent ! Ca m’enlève une bonne épine du pied.

Objectif premier donc : retrouver Syem… folklorique ! Trop trop de monde ! Ca n'en finit pas de circuler ! Premier contact téléphonique vers 9h45, retrouvailles 30 mn après ! Elle a bien cru qu’elle allait finir par courir seule et moi aussi ! C’est à peu près à ce moment là que Sam67 a du passer dans le coin. Forcément, occupée que j’étais à retrouver ma partenaire, je l’ai râté pfffJ’ai même râté la bande à Xavier avec qui Syem et moi devions courir… même pas drôle ! 

10h40, ça y est, nous sommes sur la ligne de départ. On avance le plus en avant possible car Syem sait d’expérience que quand on part derrière aux 10 km de Strasbourg, on passe la ligne de départ 5 mn après le feu de départ ! Laurent part loin devant. Il joue le chrono, pas nous. 

10h55 : c’est parti ! Et ça file, ça file, ça file et je monte très rapidement dans les tours sur le cardio. A ce rythme là, je me demande comment je vais terminer ! Mais embarquée par la foule, je suis le mouvement. Et c’est génial ! Musique, badauds… c’est la fête et j’ai le sourire jusqu’au oreille. Syem et moi allons au même rythme, tout va très bien hormis les quelques pénibles qui nous bousculent pour passer entre Syem et moi et ceux qui font des queues de poisson au risque que je leur marche dessus ! 

Pour l’instant je ne reconnais rien, jusqu’à ce que le parcours nous permette de voir la tour de la cathédrale dépasser au dessus des maisons. C’est place Broglie que je reconnaîtrais l’endroit. Niveau souffle, tout va bien même si je sens que ça va quand même bien vite. 

Le premier panneau de kilométrage que je verrai sera celui des 4 km, place Kleber. Syem me demande si c’est ce qu’il reste à courir… euh, non… on en a encore 6. Et là elle percute qu’il faudrait peut-être ralentir. Nous réaliserons au fil des minutes que cela est du domaine de l’impossible dans une telle ambiance. Lever le pied c’est bien, mais quand la musique reprend et les spectateurs réapparaissent, forcément, le levé de pied se transforme en accélération progressive au rythme des musiques rock. 

Et puis d’un coup, plus rien… plus de musique, plus de spectateurs ou très peu… et nous passons le pont dans une sorte de silence étrange après le passage du centre-ville si vivant. Ca casse… ça casse grave le rythme et le moral par la même occasion. Nouvelle tentative pour ralentir. On commence à doubler certains coureurs qui n’en peuvent déjà plus. D’autres ont déjà fait demi-tour. 

7ème kilomètre… ça commence à devenir dur. J’ai mal aux jambes et le cardio s’affole sérieusement. 8ème kilomètre : je ne parle plus… Syem continue son rythme et commence à me lâcher quand elle réalise que je ne suis plus. Ravito, éponges pour se mouiller la nuque et le coup. Fait chaud ! Je garderai les éponges dans la main un bon moment avant de finir désespérément par les jeter comme une malpropre : punaise, elles sont où les poubelles !!! Je comprends mieux pourquoi y’en a partout ! 

9ème kilomètre… je n’en peu plus. Le cardio est aussi haut qu’il peut l’être et là je me tate : 1 km certes, mais je veux pas claquer non plus… surtout que deviner quoi… 2 petites montées nous attendent alors que jusqu’ici tout était plat. Et je me rappelle alors coach Serge me disant que souvent, les courses finissent par une côte, ce que j’avais constaté aussi au semi de Jogg’iles. 

C’est à la dernière monter, avant de passer le dernier pont qui mène au Wacken que je dis à Syem de ne plus m’attendre. Mais elle résiste et me dit que non, on a commencé ensemble, on finira ensemble ! Je sais que je finirai, mais pas à ce rythme. Et pourtant… 

Ce qui m’affole vraiment, c’est quand je vois cette jeune femme effondrée au bord de la route, inconsciente. Mais c’est la fin de la montée, et une petite descente jusqu’à la ligne d’arrivée, un plat et là, oh surprise, nous finissons Syem et Moi par un sprint, un faux sprint puisque je ralentirai un peu au final pour que nous franchissions ensemble la ligne d’arrivée en un peu plus d'1 heure.

J’avais donc encore des réserves ! Mais il était temps d’arriver ! Le grillage sera le bienvenu pour me reprendre et il me faudra un peu de temps pour y arriver, perdue dans cette foule où il fait trop chaud ! 

Ma conclusion : la prochaine fois, au lieu de faire ma maline quand les gens applaudissent et encouragent, ben je ferai plus attention au cardio ! Et en même temps, je crois bien qu’il m’a freiné celui là J 

Quant aux retrouvailles d’avant course de ce genre, se retrouver ailleurs et y aller ensemble est quand même plus pratique ! plus de 7000 participants entre le semi, les différents 10 km, plus les animations et les spectateurs ! Pfiou…  

En tout cas, je suis contente ! Grand merci à Syem pour ce partenariat et à Laurent pour l’aspect pratique. C’était royal ! A refaire ? Peut-être bien… ;)  

PS : désolée pour l'absence de photos....

7 commentaires

Commentaire de JLW posté le 15-05-2007 à 23:26:00

Je suis content que tu sembles trouver des contacts coureurs ds une région encore un peu nouvelle pour toi. J'aurai bien aimé courir à Stbg, ville de mes études à une époque ou je ne courrais pas ... Merci pour ton sympathique récit et cela me ferait très plaisir de voir quelques photos sur ton prochain CR.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 15-05-2007 à 23:44:00

Bravo Carole ! Je vois que tu as enfin trouvé des
coureurs dans l'est !
Pas si mal ce chrono, pour une Loop pas trop entrainée !
Merci pour le récit, et à bientôt j'espère...

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de steve63 posté le 16-05-2007 à 09:10:00

ben tu voie meme sans entrainement ou presque tu as fais une trés belle course !
dommage que je ne t ai pas vu la bas mais c est vrai il y avait trop de monde et de plus j etais sur le semi pas le 10 kil !
mais bon ......pas grave !
allez a bientot sur d'autres courses peut etre !

Commentaire de Say posté le 16-05-2007 à 14:48:00

Salut Loop'

Merci pour ton CR. Tu vois, la route, ça n'est pas toujours lassant! Bravo en tout cas d'être allée à la limite sans finir à la réanimation. Tu as tout donné? Je demanderai au beau Serge....

A peluche

Coli

Commentaire de gdraid posté le 16-05-2007 à 22:13:00

Belle course dans Stasbourg, Loopinette.
Bien racontée, bien gérée, tu mérites 10 !
de moyenne ...
JC

Commentaire de Loopinette posté le 17-05-2007 à 11:07:00

Merci à tous ! ça fait plaisir quand je vois tous vos résultats et les faibles miens :) mais après tout l'essentiel est de se faire plaisir. tant pis si je reste une éternelle débutante et si Nono sera loin devant au prochain semi ! ;)

Commentaire de Sam67 posté le 06-09-2007 à 22:43:00

Héhéhé ... et dire que l'année prochaine, Loop s'attaquera au semi de Strasbourg ... elle ne le sait pas encore ... ;-)
Trop chouette la Vie; ça punche !

Bisous et à bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran