Récit de la course : Les Foulées de Villeurbanne - 5 km 2007, par thunder

L'auteur : thunder

La course : Les Foulées de Villeurbanne - 5 km

Date : 18/3/2007

Lieu : Villeurbanne (Rhône)

Affichage : 2219 vues

Distance : 5km

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

les foulées de Villeurbanne

les foulées de Villeurbanne


En ce dimanche matin se couraient les foulées de Villeurbanne. Particularité cette année le Pôle Universitaire Lyonnais (PUL) intègre cette course dans la cadre du programmes sport et santé. Les inscriptions sont moins chères et surtout cela permet d'emmener des gens qu'on voit pas forcément sur les courses. Les étudiants et les personnels universitaires sont chaleureusement invités à participer (enfin à Lyon3 la pub est assez discrète ) :( .


photo des membres du PUL


15 jours après le vulcain me revoilà sur du bitume du vrai, du linéaire, je ne sais si je dois me réjouir.


Le choix


Le choix lors des inscriptions je savais que j'aurais le Vulcain dans les pattes. Donc au moment de l'inscription j'opte pour le 5km même si je déconne avec le coach pour faire le cumul 5+10 dans la matinée. La réponse est sans appel. « Bien sur et on te récupère comment sur une civière » outch ça calme.


La prépa


15 jours pour me refaire une santé après un ultra (plus d'un mois pour une STL sur retour de blessure)

15 jours il va falloir gérer intelligemment. La première semaine c'est relax.


Mercredi deux heures de vélo cool.


Samedi 3 heures d'entraînement dont une heure d'assouplissement. Un peu de soutien d'allure mais pas grand chose 12,5km de bonheur le samedi matin au milieu des écureuils et ensuite assouplissement au soleil. C'est divin. L'après midi boulot universitaire en BU, c'est le bonheur cumuler sport et boulot universitaire.


Lundi petite séance de qualité c'est bon je suis en forme on finit par un petit test VMA. Cette dernière progresse depuis deux mois. Je me sens bien.


Mercredi petite séance seul, le matin à 5h30 avant les cours. Au programme un peu de soutien.


Jeudi footing nature à Parilly, ça va toujours bien.


Vendredi petite séance avec 9 fois 500 avec de la monté en allure. Sur les dernier 3 fois 500 une douleur à la cheville sous la malléole me pique. oucth merdum merdum pas bon tout ça. Fin des répétions avec un bon retour au calme et assouplissement fin de la séance. Tout va bien mais le doute s'installe. Je retrouve raideur qui me dit que j'ai intérêt à me défoncer dimanche (il me le répète depuis le début de la semaine). Par contre il pense que 19min c'est possible, 18 ça lui semble chaud.


Samedi matin rendez vous 6h45 avec une copine qui reprend. Finalement nous nous rendons à Parilly. Grosse séance au programme: 30 min de footing et au bout de 25 min, on marche au final un peu plus de 3,5 km et surtout 20 minutes d'étirements dans le parc presque vide avec levé de soleil et écureuils si c'est pas le paradis ça commence à y ressembler beaucoup. C'est la première fois que le jour avant la course je cours je sais pas ce que ça va donner.


L'avant course


Samedi


Journée cool en BU à lire. J'adore. Mais l'après midi ça me gonfle après 1h30 à lire des archives de conversations :x , je vais faire du shoping. D'abord passage au vieux campeur, petit plaisir je m'achète un short de course bien échancré et court pour éviter d'avoir chaud. Passage à la part dieu quelques courses pour commencer mon régime de la semaine prochaine. Si avec ça je m'affute pas pour le prochain semi.

Samedi soir petite portion de pâtes avec oeuf et jambon, miam.


Dimanche


5h bipbipbipbip oula mum encore 5 min


5h05 bip shut up!


5h10 bip nan je veux pas me lever, je veux pas y aller ( ça ressemble à une chanson de bénabar


5h20 bip bon ça va je me lève (enfin se lever c'est un bien grand mots) cela consiste plutôt à se cogner un peu partout dans les murs.


5h30 devant mon assiette de pâtes avec oeuf et jambon je me dit que c'est vraiment un sport de con la course à pied


6h petite douche et prépa du sac. Pour une fois je fais ça presque bien même si le sac prend du volume : affaires de douche/ tapis de sol en mousse/ affaire de rechange/chaussures/tongues/ des lunettes de soleil mais j'oublie la pharmacie


Sur moi j'ai : le short neuf, les manchons, xshoks au pied, débardeur, le joli t-shirt du vulcain, ma veste kikourou, la casquette brooks et des lunettes de soleil (aujourd'hui je suis en lentille de contact pour me tenir plus droit et oui la recherche de la meilleure foulée) plus surpantalon et une vieille paire de chaussures . J'oublie les temps de passages que j'ai pas étudié.


Petit voyage en métro c'est plutôt calme le dimanche matin . Bellecour, la correspondance dans la seconde c'est tout bon. Descente à Flachet, ça s'active vers l'arrivée. Je trouve assez vite l'IUTb, le lieu de rendez vous des étudiants du Pole Universitaire Lyonnais. J'ai trouvé le lieu mais pas encore l'entrée (et oui l'orientation ça reste à travailler).

Finalement c'est trouvé y a pas grand monde. Sont où toutes ces feignasses de coureurs?


Je récupère mon dossard. Première bonne surprise l'administration de la fac a super bien marché, le service des sports à transmis ma licence. Les orgas malgré les retards de certains bénévoles gèrent super bien l'affaire. J'ai mon premier t-shirt de la journée avec mon dossard.

Je file me mettre en tenue. Enfin ça se résume à enfiler le cardio, épingler le dossard changer de t-shit par celui du PUL. Quelques assouplissements sur un tapis. Axel arrive on se prépare 8h05 on va commencer l'échauffement je pars trottiner et faire le tour du parcours. Petit échauffement pépère je boucle presque les 5 km. Un peu de travail de foulée histoire de se dérouiller. Quelques assouplissements.


Je retourne à l'IUTb pour finir de me déshabiller. Je papote, je salue les gens de lyon3, je retrouve des têtes connues.

Axel me glisse à l'oreille « Matthieu départ dans 5 min » :shock: . Ho tonnerre je vais être capable de rater le départ.


Finalement je fais mes accélérations pour arriver vers le départs :evil: . Je trouve des filles du PUL qui vont pouvoir me délester de mon t-shirt le temps de la course. Je me pointe sur la ligne. Tient une tête connue, « les petites foulées » ils organisent une super course j'ai plein de bon souvenirs. Pendant qu'on discute coup de feuje bondis vers le départ. Fausse alerte c'est le départ handisport Pour une fois, je suis bougrement explosif.


Bon on va se concentrer sur le départ. Discussion avec les jeunes, ça change de l'ultra j'ai vraiment l'impression d'être un vieux. Alors pour les vétérans j'imagine le choc.

On discute mais le départ va être donné. Je sautille le cardio est à 150 bpm tout va bien. Contrairement aux instructions de raideur je ne me place pas devant. Je suis à deux mètres derrière la ligne un peu à l'extérieure.


Bang et c'est parti.


La course (une vidéo du tracé est dispo sur le site de la course)


un tracé avec deux boucles de 5 km

Taiaut! gaz! au vol j'allume le cardio et je m'élance. Très vite je peux dérouler la foulée. Premier virage à gauche et première surprise repérée à l'échauffement un séparateur dans le virage. Je prends large je gère.On relance relax max, je sens le pied flotter dans la chaussures droite pas bon.Je ne dépasse pas je suis bien. Coup d'oeil au cardio vitesse annoncée 18 km/h et des poussières souvenir du test VMA de lundi ça va pas le faire. Ralentir j'y arrive pas. Bon la machine commence à baisser en régime. J'ai plus qu'à gérer 4km

Nous arrivons sur un pifpaf(pour les amateurs de kart) à l'entrée de la rue Perroncel, je trajecte tout droit. Ligne droite, ça roule. Enfin belle intensité cardiaque. J'avance j'ai un peu mal aux tibias mais je gère. Je me détends je me relâche. Et ça passe, j'ai plus mal, quelques personnes me redoublent, départ trop rapide. Je le paye.

Rue la filature micro faux plat mais c'est bien pénible.

On va utiliser la technique sylvain61 faire peur aux autres concurrents. :twisted: Profitant de ma capacité de parler malgré des hautes FC. J'entame la conversation avec d'autres mecs aux taquets qui commence à tirer la gueule.

Devant le stade Armand, il y a des ralentisseurs, il va falloir caler la foulée pour éviter de se faire freiner.

Rue Octavie, je dépasse tout en discutant.

Virage à gauche à 90 pour nous engager dans la rue Alexandre Dumas. Un autre virage à gauche mais celui là je trajecte mieux j'arrondis l'angle et ça passe même pas la peine de violenter les chevilles 8) :) .

Nous arrivons à un rond points la signaleuse est bien sympa elle m'avait chambré à l'échauffement alors je réplique au passage. :twisted:

Il doit rester un petit kilomètre je me relâche, je serre les fesses, et hop magie la foulée j'allonge.

Petit carrefour avec un revêtement dégradé, rester concentrer, ça serait trop con de se tordre la cheville maintenant.

J'accélère encore un peu, les barrières vers le finish dans la rue Flachet.

Ultime dernier virage. Maintenant on pousse la machine en sur régime. Même pas mal, ça passe. Je rentre sur l'esplanade il y'a une planche pour éviter qu'on se prenne les pieds dans le trottoir, pas question que la foulée soit rasante je mobilise toute la mécanique. Je lève les jambes, je me redresse, je vais chercher avec les bras. J'entends hurler derrière moi « vas y t'es la première féminine ». Et soudain un jeune me passe à tout allure. Première fois que je viens de me faire poser de la sorte:o . Et pourtant ce jeune je le connais. Sur le trail de parilly il agonisait au bout de 7,7 et pourtant j'étais plus rapide que lui alors que j'avais encore une boucle à faire. J'ai les boules m'enfin c'est comme ça :wink: .

On nous fait biper la puce, direction le ravito du finish, tient on va couper le chrono. 18Min 45 cool ça gère. Alors coach, 18min? difficile mais non j'ai même eu le temps de boire un petit café et de discuter.


L'après course


Direction le ravito, remise du sac avec le t-shirt finisher(on rigole pas dans le fond les vieux de l'ultra), le kinder, une tranche de brioche et on va essayer de sortir de l'aire d'arrivée. Mais le vigile nous bloquepour éviter que nous fassions un malaise un peu plus loin.

«- je vous assure monsieur ça va super bien

  • non vous restez là

  • allez

    2 min plus tard c'est bon vous pouvez sortir »

Je fonce vers le départ du 10 bornes pour récupérer mon t-shirt du PUL. Sur place je vois un fessier penché en avant je ne peux résister devant la tentation de mettre une petite tape, devant le regard amusée de mes porteuses de t-shirt, un fessier aussi ferme et souple à la fois, ça c'est de la fesse gaz team.


Bonjour Baobab, j'enfile mon t-shirt, on papote et je vais me placer devant la ligne pour voir le départ, ça coure ça chauffe. La mise en place est un vrai bordel. Finalement un officiel prend le micro, « reculez tous derrière la ligne verte sinon la course est pas classante. » Bizarrement ça marche assez bien ainsi que de faire une limite avec du rubalise.


Minute de silence pour les coureurs de l'asptt.


Bang c'est parti le speaker se met en protection devant un panneau mais c'est la folie. Il a beau hurler qu'il est là, le troupeau sauvage n'entend rien.


Axel passe je lui ai dit d'être prudent mais même en faisant des pas chassés je suis aussi rapide que lui. Va falloir qu'il se bouge le cul, j'ai beau gueuler. Il se balade. C'est pas comme ça qu'il va passer sous les 42 min.


Je discute un peu avec la signaleuse, je propose de partager mon kinder.


Direction le carrefour des rues château Gaillard, Armand et de la filature.


Les premiers passent dont les handisport. Carlos Da silva est bien placé, pour le voir s'entraîner à Parilly, nous ne sommes pas dans le même monde.


Les membres du PUF arrivent allez bravo les gars, bravo les filles courages, je cherche du regard le chamois, pas vu par contre le coureur fou est là.


Tient un mec en jaune avec un baladeur le regard vers la bas, Boabab lève la tête et bouge toi!Je commence à devenir comme castor un peu méchant dans mes encouragement mais ça va aller en se dégradant.


Pendant ce temps là à Veracruz on applaudit et on observe la vie du carrefour, ce qui me permet d'ouvrir un parenthèse sur le rôle essentiel et ingrat des signaleurs pour bloquer la circulation

petit copier-coller de ce que j'ai écrit sur le forum de JI


« A titre d'anecdote ce matin aux foulées de Villeurbanne je me suis placé à un carrefour gardé par la police municipale. Parmi les automobilistes y'a des sacrés cons (mais pas tous y'en a qui coupent le contact en attendant Smile ), l'agent a failli passer sur le capot d'un excité Sad .
Deux exemples dangereux pour les coureurs : une camionnette en manoeuvre sur le parcours entre deux intersections alors que les premiers revenaient Confused et la seconde c'est une petite vielle qui décide de passer et remonte le peloton pour aller chercher son amie "mais monsieur l'agent c'est a même pas 200 mètres Shocked je peux pas faire demi tour la (dans le peloton) ? " Shocked Shocked
Signaleur un job a risque Sad mais merci a eux car malgré les failles pendant une matinée la ville est a nous Smile

thunder_un_cerveau_pour_68kg_le_meme_cerveau_pour_11kg_de_velo_et_une_tonne_de_voiture Rolling Eyes

quel boulet Exclamation Mr. Green (un cerveau aussi pour 105 touches Mr. Green )

@sylvain_pva . sur lyon on appelle ça la milmils (cf un magazine concurrent) et c'est bien sympa

@arnaudcos : dans le règlement de certaines courses il est demandé aux coureurs de bien vouloir respecter le code de la route. Malgré l'allure de certains, le coureur reste un bipède et un piéton Wink
Il faut aussi comprendre que lorsque la file de voitures devient un peu trop longue il faut bien laisser passer un peu du flux pour éviter de voir des excites passer en force.
Ensuite pour la CO urbaine faudrait fouetter tous les bénévoles incapable de faire bien leur boulot (cette bande de feignasses qui coure même pas ) Twisted Evil Laughing

Cette fois ci je crois que j'ai tout dit 
»


J'aperçois Axel qui continue son footing, on a dit départ prudent, pas une balade non plus.


Axel en randonnée


Puis la secrétaire du bureau de sports et d'autres membres de lyon3.


Les administratifs de Lyon3 sont sportifs, qu'on se le dise !


Le reste du PUL passe

enfin une petite pause

Puis les revoilà alors on y va de nos petites gentillesses pour les V2/3 « allez les vétérans , place aux jeunes » :P Repassage de baobab il a l'air bien. Axel repasse toujours coolos. :evil:


Axel qui a un peu augmenté la cadence


Encore nos vaillants administratifs à l'effort


Le peloton s'écrème. Voilà Caro bon y' plus personne derrière alors on va l'accompagner.


Photo caroline dossard 170


Je joue mon raideur. Je papote, encourage comme je peux, déconne, abreuve d'info (nono pourra témoigner je copie la raideur touch en plus jeune) On recommence le finish.

Revoilà ma bénévole, je reprend le temps de déconner « vous vouliez pas que je cours mais ça fait quand même trois fois que je passe y'a moyen de faire plus persuasif :twisted: » Tient la miss creuse un peu l'écart. Donc tout va bien et elle remonte des places, on avance, je me perds un peu dans les repères mais je l'encourage à allonger doucement mais sûrement. Et puis bientôt le finish, on donne de la voix « allez caro arrache toi fonce tu y es ! donne tout!»


Petite discussion avec un mec au débardeur d'un club. Et puis on rejoint l'aire d'arrivée au passage j'aperçois le classement du 5 km, j'ai un peu de mal à me trouver. Mais finalement j'ai de quoi être content de ma perf même si le plateau est bien plus relevé sur le 10km.


Retour vers l'IUT B je me change, je croise Caro qui m'annonce son temps elle semble un peu déçue, 13 secondes malheureuses secondes pour passer sous l'heure. Axel finit en 46 min (un vrai touriste pire que moi :lol: )


Je ne sais pas s'il y a un podium par catégorie sur le 5km donc je fais un peu le tour des officiels pour avoir une réponse. Finalement pas de podium par catégorie sur le 5km mais j'assiste à l'arrivée des courses UNSS. C'est à la fois plaisant de voir des bouts de choux se tirer la bourre tout sourires et à coté certains se mettent vraiment dans des sales états.

J'ai aussi l'occasion de discuter avec le coureur fou, on échange s'est intéressant, je découvre ce que c'est que la course de montagne. J'ai une petite pensée pour titifb


Retour vers l'IUTb petit gueuleton mais j'ai pas trop faim. Une petite tranche de jambon de dinde avec du pain, un verre de coca et des abricots mais la faim n'est pas là.


Petit speech des responsables. Puis remise des lots. Je suis appelé pour recevoir ma coupe, un peu gêné j'ai l'impression d'être un imposteur, pas mon truc le court, je suis pas censé être compétitif. Je gagne aussi un t-shirt soit mon 3eme de la matinée.


Le premier du PUL sur le 10km fait 33 min c'est beau, là c'est de la perf.


Il y a aussi une coupe pour le 1er des personnel du PUL elle porte le nom Domitien DEBOUZIE, mort sur son vélo lors d'un entraînement en 2006. Ce décès m'avait marqué j'avais écouté le monsieur parler lors du forum sport et santé de 2006.

Après la remise des coupes petit tirage au sort c'était bien sympa, de jolis lots decath sont offerts.


Il est temps de se séparer, on discute entre étudiants dans le métro.

Tout va bien.


J'adore me lever le dimanche à 5h.


Retex


  • Wow même pas mal même si c'est violent c'est cool le 5000.

  • Les t-shirt du PUL c'est chaud ça serait mieux un sans manche, voir un débardeur au minimum en coton au mieux en fibre technique (même si les prix ne sont pas les même)

  • Le forum sport et santé 2007 peut mieux faire(pour ne pas avoir put assister faute aux horaires divergeant entre site web, flyers et présence sur place) De plus à lyon3 faire des pseudo test d'effort et VMA sur vélo bof, bof.

  • La photo de groupe à 8h30 pas glop pour ceux qui s'échauffent pour le 5 km

  • Sinon c'était vraiment un dimanche matin cool


3 commentaires

Commentaire de titifb posté le 20-03-2007 à 06:17:00

Salut Thunder !
Et, bien, tu as la forme à ce que je vois pour encaisser un 5 km en 18'45 après le trail de Vulcain !!! Je suis essoufflée, rien qu'à lire ton récit par le menu (c'est le cas de la dire !). Trop gag pour un trailer d'avoir un tee-shirt FINISHER pour une course de 5 km !!! Envoie-moi une photo de toi avec !!!!
Et qu'est-ce que je découvre que tu as eu une pensée pour moi en parlant avec un coureur des courses de montagne ??? Merci Thunder !
Avec la cylindrée que tu as, tu devrais continuer à progresser et ne néglige pas les distances courtes comme celles-là, pour ne pas te diéseliser. Abuse des 30"/"30" ou des 1' pour poursuivre le développement de ta VMA; mais, je suppose que tu t'entraînes avec un coach qui te conseille au mieux.
Bravo pour ta course,et ton récit cocasse !

Commentaire de patate posté le 20-03-2007 à 09:40:00

Matthieu
Je te l'ai déja dit, je te le dit quand meme lol, tes CR sont des monuments, bien écrits et passionnants.
Accessoirement, tu as fait également un bon chrono je trouve surtout après le VULCAIN.
Au fait tu sais ce qu'il te disent les vieux ???
Noël

Commentaire de sylvain61 posté le 20-03-2007 à 19:31:00

Merci pour cet hommage Thunder ! ça me rappelle un 10 bornes une semaine aprés la Lyon-SainteLyon, où je pars avec les 1ers...passage à 3'10 au 1er kilo, et je leur lance "Bon on va peut être y aller ? C'est pas un 100 bornes !"

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran