Récit de la course : Trail des Allobroges - 66 km 2019, par yannos69

L'auteur : yannos69

La course : Trail des Allobroges - 66 km

Date : 9/6/2019

Lieu : Bellevaux (Haute-Savoie)

Affichage : 448 vues

Distance : 66km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Allobroges by le TASK

Je ne prévoyais pas forcement de me retrouver au départ du trail des Allobroges, mais le TASK en a décidé ainsi … je reçois un SMS de Benoît me demandant comment je vais aux Allobroges ???

Hein ? Quoi ? Le sort nous a désignés Surpris ce sera donc covoiturage avec Benman, l’occasion de discuter agréablement  avec le Mont-Blanc en vue lorsque nous approchons de Bellevaux.

Sinon j’ai pris le temps avant de jeter un œil sur le site de la course :

« Un tracé très technique et très exigeant, sûrement un des plus difficile de France dans ce format, dans un cadre majestueux entre le Lac Leman et le Mont Blanc »

Heu … comment dire ? Il me semblait que j’avais piscine ce jour là Innocent

Bref, l’idée c’est d’aller le plus loin possible en passant les barrières horaires, avec une pensée pour la dernière bosse (2km, 500 d+).

 

Nous partageons le logement avec Xavier et Matthieu, une pizza-party plus tard il est temps de préparer le sac et d’essayer de fermer les yeux.

Le beau temps de la veille a fait place à un ciel assez bas, bien dommage car les points de vue sur le lac Léman étaient nombreux, il y a un nid de kikous au départ, très sympa de mettre des visages sur des pseudos.

Le recul nécessaire à la rédaction de ce CR (n’est-ce pas Benoît ? Embarrassé) m’a fait oublier certains détails, je retiens surtout de belles montées bien velues et des descentes assez raides, je me suis vautré dans la descente vers le ravito du km 27, grosse douleur dans les côtes à cause des bâtons qui sont restés dessous … je garderai une gêne pendant toute la course (j’ai fini par passer des radios 1 moi après = 2 côtes cassées).

J’ai adoré le parcours où l’on se retrouve assez vite tout seul, croisant les autres gars au gré des ravitos et des coups de moins bien, la pluie s’étant invitée rapidement, le mental a pas mal fait le yoyo, je crois qu’à partir du ravito du km 37 l’idée de bâcher a été présente régulièrement, un bon exercice pour travailler la motivation !

Un grand bravo aux nombreux bénévoles et aux quelques habitants croisés en chemin, EXTRA le ravito sauvage tenu par des enfants à Lullin ! Cela donne une énergie énorme, surtout avant d’aborder la dernière difficulté, la compote récupérée a fait toute la différence Langue tirée

Justement, cette dernière bosse … contrairement à mes habitudes, j’ai décidé de ne pas regarder la montre/alti avant d’être arrivé en haut, la tentation a été grande (surtout que ça a duré un peu …) mais je m’y suis tenu. La bascule a été, disons, délicate, une descente labourée par les coureurs précédents, des virages en dévers sur un sol très lisse, les appuis fuyants, un bonhomme bien entamé, une chute à chaque virage sur les 4-5 premiers … J’ai vraiment regretté à ce moment-là d’être monté, si j’avais su j’aurais pas venu comme dirait l’autre.

L’essentiel était fait et j’ai profité des derniers instants, avec le grand plaisir de voir Benoît arriver à ma rencontre pour m’accompagner sur les derniers mètres (il ne devait plus y avoir de bière au bar Cool), quelques mots échangés avec l’organisateur pour le remercier pour le dossard et le féliciter pour le parcours et nous sommes rentrés à l’appartement pour un repos bien mérité.

 

En bref, une course à recommander les yeux fermés, orga et bénévoles au top, distance/profil parfaits pour préparer les échéances de fin d’été ou tout simplement à profiter one shot.

J’ai trouvé que l’affluence était « modeste » et que le niveau était globalement plus élevé que sur certaines courses avec plus de participants , un rapport avec la « difficulté » apparente de la course ? Ce serait dommage car l’ensemble des trails de la vallée du Brevon mérite l’attention, j’y retournerai avec plaisir (même sans dossard offert !).

 

Un grand merci au TASK et à l’assoce Les amis de Kikourou et bien évidemment à l’organisation des Trails de la vallée du Brevon.

8 commentaires

Commentaire de Mazouth posté le 28-01-2020 à 19:42:11

Se casser des côtes sur une course de côtes à la Pentecôte c'est pas banal ;)

Commentaire de yannos69 posté le 03-02-2020 à 09:24:04

Je ne devais pas avoir la côte :-(

Commentaire de Arclusaz posté le 29-01-2020 à 08:28:33


Allobroges vaillants ! Dans vos vertes campagnes,
Accordez-moi toujours asile et sûreté,
Car j'aime à respirer l'air pur de vos montagnes,
Je suis la Liberté ! La Liberté !

Bravo pour ta course ! je ne sais pas si elle a fait monter ta cote Itra mais tu n'est pas passé à côté.

Commentaire de yannos69 posté le 03-02-2020 à 09:26:18

Merci Laurent, à ce niveau là c'est de la décote !

Commentaire de Trixou posté le 29-01-2020 à 22:17:38

Heureusement qu'on s'entraîne sur du technique toute l'année !
Mais bravo quand même :0)

Commentaire de yannos69 posté le 03-02-2020 à 09:27:50

Merci Gilles, c'est vrai que la côte du chalet du GHP pour aller à la Feyssine ça forge le mental :-)

Commentaire de Benman posté le 02-02-2020 à 12:26:04

Tu as été héroïque et un compagnon d'équipée parfait. Les tasks, y'a pas à dire, c'est chouette.

Commentaire de yannos69 posté le 03-02-2020 à 09:28:31

Merci Benoît, les tasks c'est la vie !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran