Récit de la course : Trail de l'Aubetin - 30 km 2019, par augustin

L'auteur : augustin

La course : Trail de l'Aubetin - 30 km

Date : 24/3/2019

Lieu : St Augustin (Seine-et-Marne)

Affichage : 761 vues

Distance : 30km

Matos : Brooks Cascadia

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de l'Aubetin 2019, version 29 km

TRAIL DE L’AUBETIN version 29 km

Dimanche 24 mars 2019

 

3ème édition de cette course, déjà courue l’an passé, et très sympa : une organisation top, pas trop loin de la maison, une ville (St Augustin) portant mon prénom, une bonne ambiance, que demande le peuple ???

Cette année le 28 km de l’an dernier est devenu un 29 km, et est donné pour 450m de D+.         Inscription pour la modique somme de 12€, l’organisation nous distille des infos au fur et à mesure via leur page FaceBook avec quelques surprises à venir : vraisemblablement passage dans l’eau à prévoir, le reste on le découvrira bien assez tard !

En ce dimanche matin j’arrive relativement tôt sur place, finalement sans femme ni enfants car trop tôt, pour moi encore dans le dur après une petite nuit suite à un diner costaud arrosé de (beaucoup de) riesling ! Ouille…

Je récupère le dossard sans encombre, agrémenté cette année d’une casquette, et vais préparer mon barda dans la voiture dans la foulée. Au niveau de la météo, temps gris mais cela semble être moins boueux que l’an passé, les températures restent fraiches quand même.

Je retrouve sur place mon pote Christophe, venu avec ses collègues de Torcy Triathlon à vélo, eux seront alignés principalement sur le 20 km (il finira d’ailleurs 3ème de l’épreuve). Puis dans la foulée je retrouve David, Kikoureur régional avec lequel j’échange depuis longtemps et avec qui j’ai participé aux Battles de Montmartre le mois dernier, cool !

Mini-échauffement, puis direction la ligne de départ, cette année les concurrents des 20 et 29 km partent ensemble à 9h30. Les concurrents des 8 et 12 km partiront 10 minutes après nous.  

1 gel avalé, 1 comprimé de Sportenine, les pieds sont Nokés, je suis paré à en découdre, cette année j’ai un gilet de trail pour la réserve d’eau et pas de ceinture avec gourde (l’an dernier ma gourde était tombée dès le deuxième virage…).

Nous étions 600 l’an dernier sur l’ensemble des 4 courses, cette année il y aura 560 finishers toutes courses confondues, incluant les quelques inscriptions de dernière minute.

Pas trop d’objectif en vue, j’aborde cette course comme une sortie longue, en mode « dynamique » avant mon trail du Périgord en mai prochain. Le début d’année a été plutôt concluant (35 à 40h de sport par mois) avec des bonnes charges en course à pied, vélo, home-trainer, mais pas en piscine !

J’arrive un peu entamé quand même, ayant effectué une bonne semaine (un peu plus de 8h de sport depuis le début de la semaine) entrecoupée d’un déplacement à l’étranger. Advienne que pourra !    L’an passé j’avais fini 15ème au scratch en 2h14 avec une gestion plutôt hasardeuse et un volume d’entrainement raz les pâquerettes, cette année je vais me concentrer et m’appliquer pour mieux faire. Objectif un peu plus de 2h, et un classement un peu meilleur. On peut toujours rêver !!! Peu importe, l’essentiel est de prendre du plaisir et ce sera ça la priorité J J J

A l’heure dite, les fauves sont lâchés, cela part (très) vite. J’avais beau être en première ligne, il y a un jeune parti à fond devant, qui distance immédiatement les poursuivants (je dois être en 4 ou 5ème position). Au bout de 500m même en étant à 3’36 du kilo (le début se fait sur la route avant de bifurquer dans les chemins de terre) le concurrent de tête disparait déjà de nos champs de vision !

Je reste au contact des poursuivants,  qu’ils soient alignés pour le 20 comme pour le 29 km, puis lève un peu le pied, effet Riesling ou raison ? Cela tournicote pas mal sur les chemins de forêt, le balisage est impeccable, on longe la rivière Aubetin, c’est vraiment très agréable.                                                  Quelques passages boueux quand même mais pas tant que ça, en tout cas moins que l’an passé. Parmi les surprises donc, un passage de rivière les pieds dans l’eau, mine de rien jusqu’aux genoux quand même ! On a beau dire, la cryothérapie ça calme !!!

On passe aussi dans une maison entre deux passerelles, nous sommes toujours entourés des concurrents du 20 km, les classements ne bougent pas beaucoup. 1h de course et 13,2 km au compteur, ça va encore mais je sens que ce n’est pas un grand jour question forme, je gère mais ne peut relancer correctement, donc je m’accroche ! 1 gel dans la foulée, toujours de la boisson iso toutes les 10 minutes, je suis calé à un peu plus de 4’30 au kilo et je ne lâche rien! Au passage dans le haras sur le tapis qui fonctionne en marche inversée je passe en 6ème position, attention à ne pas se vautrer sous le regard du photographe qui lui n’attend que ça ;-)

A la mi-parcours je passe en 1h05, mais je n’ai aucune idée des difficultés qui nous attendent sur la deuxième partie. A un moment il y a la séparation des chemins entre 20 et 29 km, enfin cela me permet de jauger les écarts et de voir mes 2-3 poursuivants à quelques centaines de mètres devant, mais ils ne faiblissent pas et moi je n’ai pas les jambes pour aller les chercher. Encore un nouveau passage dans l’eau cette fois, mais moins profond.

Quelques gars reviennent de l’arrière, signe de bonne gestion de leur course, je laisse filer pas grave. Le 20ème km est passé en 1h32, toute cette partie-là est souvent en faux-plat montant voire carrément des côtes, c’est un peu plus monotone et surtout usant. Bon on approche de la fin quand même, on fait la jonction avec les coureurs du 20 km pour un parcours final commun à toutes les distances, je reconnais de dos une collègue de club inscrite sur le 20 km, un mot d’encouragement et rdv pris à l’arrivée.

Dans les dernières centaines de mètre avant l’arche d’arrivée je suis talonné par un concurrent qui revient fort de l’arrière, et cela se termine au sprint…mais en ma défaveur, en 2h11.                              Bilan une bonne sortie longue, 4’39 de moyenne et 164 puls de moyenne, très raisonnable. Quasiment les 450m de D+ annoncés.                 

Le soir seront publiés les classements, 13ème au scratch sur 140 finishers et 5ème vétéran (ma nouvelle catégorie FFA, faut que je m’y fasse !). Sur le podium, 3 jeunes en 1h57 / 2h00 / 2h04.

Je retrouve Nathalie, collègue de club engagée sur le 20 km puis David peu après son arrivée, petit débrief de course autour du ravito et enfin j’attends Aurore mon autre collègue de club qui finira son premier trail de cette distance.

En conclusion une course toujours aussi sympa, parcours agréable le long de l’Aubetin, quelques surprises sympas, des bénévoles (nombreux) chaleureux, c’est parfait !

Perso je préfère des départs par vague plutôt que quand deux distances sont regroupées, mais ce n’est qu’une suggestion. En tout cas à l’année prochaine !

 

3 commentaires

Commentaire de marathon-Yann posté le 25-03-2019 à 18:37:05

Merci pour le récit et bravo pour ta course. Toujours aussi rapide !
Je note que le Riesling n'est pas contre indiqué pour la course à pieds

Commentaire de DavidSMFC posté le 26-03-2019 à 01:13:27

Bravo Augustin, belle sortie ! Aux avant-postes dès le départ et bien placé durant toute la course avec des photos de l'organisation qui te montrent en pleine forme, chapeau.

Un plaisir d'avoir pu t'y croiser. A bientôt j'espère !

Commentaire de Ze Man posté le 04-04-2019 à 22:53:34

Tu vas tellement vite ! Même l'alcool n'y fait rien... Merci pour le chouette récit et surtout bravo !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran