Récit de la course : Marathon de l'Ardèche 2018, par karanbole

L'auteur : karanbole

La course : Marathon de l'Ardèche

Date : 2/9/2018

Lieu : La Voulte Sur Rhone (Ardèche)

Affichage : 256 vues

Distance : 42.195km

Matos : Nike Zoom Speed Rival 6

Objectif : Battre un record

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Faux plat tu m'auras (pas?)

Seul marathon de 2018 pour moi, je le prépare depuis le printemps environ, et très sérieusement; l'année dernière, mon premier au Beaujolais s'était soldé par une petite désillusion, explosant complètement en seconde partie (1e semi en 1h40, 2e en 2h, ouch).

Malgré l'été et les vacances, j'arrive à m'entraîner régulièrement, 6 fois par semaine, et à atteindre 90 à 100km hebdo. Pas mal comme base, apparemment; au moins de quoi envisager une course de 3h sereinement. Mais ce marathon de l'Ardèche est vicieux, 42km de montée quasi-ininterrompue; on peut se dire que 300m de dénivelé c'est pas grand chose, mais la suite des évènements me prouvera que si.

Côté équipement, j'ai fait le pari de la chaussure "de compèt"; des Nike Zoom Speed Rival, modèle peu commun dans nos contrées apparemment mais proche des fameuses Streak. Très légères (moins de 200g), un peu d'amorti au talon et puis c'est tout. J'ai le mental d'un Kipchoge et ça aussi, ça va me jouer des tours.

Réveil à 5h après une nuit sans sommeil, 1h30 de route entre Lyon et La Voulte sur Rhône, nous arrivons au lever du jour dans une atmosphère agréable sur le parking du collège où a lieu le départ. 15°, pas trop froid, idéal pour un départ tranquille. 430 participants environ sont là, la plupart sur des relais x2 ou x4. Les "vrais" marathoniens ne sont que 115.

Départ à 8h30 avec des rythmes variés, selon les profils et les objectifs. Je pars TRES tranquillement, l'objectif est de garder son énergie et d'en avoir sous la semelle pour la fin. Je vous avais dit que j'espérais faire moins de 3h10, c'est-à-dire un top 10? Je commence sur les bases d'un 4'30 au kilomètre, ce que je tiens sans problème sur une bonne partie de la course. 

Parlons un peu du parcours: très agréable ! Il fait beau et les paysages sont vraiment à couper le souffle. Nous courons sur l'ancienne voie ferrée qui donne à voir des panoramas superbes. Le chemin est plat lisse, principalement des petits cailloux tout le long, loin du "trail" que je craignais. Pas de risque de foulure ou de chute, donc ! Mais ça serpente et ça monte (un peu); au bout de 5-10 km, je sens que mon endurance va en pâtir à un moment ou à un autre. De 4'25/km, mon rythme ralentit sensiblement au fil des bornes avalées ... Les ravitaillements donnent du repères mentaux durant la course (tous les 5km, puis 2,5km sur la fin), tout comme les points de relais. A ce sujet, c'est assez démoralisant de se faire doubler par des fusées tous les 10km, par des participants tout frais alors qu'on est au bout de sa vie; mais c'est un autre sujet !

La course est très solitaire, surtout quand on est plutôt à l'avant. On croise des randonneurs qui nous encouragent, des bénévoles qui font la circulation et qui donnent du baume au coeur, mais ce n'est clairement pas la course urbaine avec des supporters à chaque coin de rue.

Je boucle le semi en 1h34, ce qui est mon second meilleur temps sur la distance (mon record étant de 1h32); je suis encore dans les clous pour finir dans mon objectif de 3h10. Mais c'est sans compte le profil traitre de la course, avec une montée de 1 à 2% qui ne s'arrêtera jamais jusqu'à la fin. C'est comme le supplice de la goutte d'eau, à la longue ça détruit le moral, en plus de tirailler les mollets et les tendons d'Achille. C'est là que je me rends compte que des chaussures plus confortables avec un peu plus de drop / amorti auraient pu m'aider un peu, pour le coup. Le minimalisme a des limites, n'est pas Mo Farah qui veut.

Mon chrono s'effondre au fur et à mesure, je tourne à 1 minute au delà de mon rythme de croisière escompté, j'abandonne tout espoir de Top 10, avec comme seul objectif de terminer et de faire mieux que lors de mon premier marathon. Un concurrent que j'avais doublé en début de course me rejoint, mais souffre lui aussi. Il s'arrête pour marcher régulièrement, je m'offre un peu de répit à chaque ravito. On se double l'un et l'autre quelques fois, puis je le passe et ne le reverrai qu'à l'arrivée. 

Après 3h25 sous le soleil d'Ardèche, je passe enfin l'arrivée, content de moi malgré tout. J'apprends que je suis 12ème ! Le meilleur est déjà là depuis plus de 40 minutes, mais peu importe, je ne suis pas encore à ce niveau-là. Pas de médaille à ce marathon (du quasiment jamais vu, mais je le savais), mais un petit cadeau tout de même sous la forme d'un assortiment de savons. Deux kinés sont là pour soulager un peu les muscles endoloris, ça fait du bien. Et surtout, la base de loisirs permet de se rafraîchir immédiatement, un repos bien mérité pour les courageux de ce marathon de l'Ardèche.

7 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-09-2018 à 14:02:07

Beau chrono pour ce parcours. Il a fait très bon

Commentaire de karanbole posté le 03-09-2018 à 14:07:24

Merci ! D'ailleurs, n'aurais-tu pas participé à la course aussi ? J'ai entendu le speaker parler d'un coureur ayant participé en Crocs ;)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-09-2018 à 14:39:30

J'y étais oui, loin de toi en 3h50.je l'ai fait en sandales. Et si tu as aperçu un gars avec un chapeau c'était moi

Commentaire de karanbole posté le 03-09-2018 à 14:45:01

Haha oui je crois bien avoir vu quelqu'un avec un chapeau de paille au départ ;) D'ailleurs, j'ai trouvé une vidéo : https://www.dailymotion.com/video/x6szrkv

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-09-2018 à 14:53:13

Merci pour le lien. Je suis parti dernier on voit mon chapeau en dernière image. 34eme au final

Commentaire de caral posté le 03-09-2018 à 14:32:09

Bravo pour cette perf! tu as fait bien mieux que ce que j'avais fait il y a quelques années quand j'avais également souffert de cette pente. 3h25 c'est costaud quand on sait que le 1er finit en à peine moins de 3h. encore bravo

Commentaire de karanbole posté le 03-09-2018 à 14:41:14

Oui, 2h44 pour le meilleur, ça c'est du vrai costaud ! Merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran