Récit de la course : Semi-Raid 28 2017, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Semi-Raid 28

Date : 22/1/2017

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 576 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Deuxièmes du (semi) Raid 28 !

Laissez-moi donc vous raconter comment la Mordor Rire(s) Team a failli gagner le semi Raid 28...

Janvier 2016, nous terminons notre premier Raid 28 à la cinquième place (bon, sur 12 équipes, OK, c'est un poil moins glorieux) juste derrière l'équipe CAP Bollène, après un chassé-croisé mémorable.

Bien entendu, cela a été un tel plaisir que nous savons que nous allons signer à nouveau pour 2017.

Septembre 2016, nous sommes donc les premiers inscrits sur le Raid, afin d'être certains d'avoir notre numéro 2 désormais fétiche. Et les CAP Bollène de Françoise84 et Xavhië s'inscrivent aussi, afin que le duel (évidemment amical) puisse se prolonger.

Novembre 2016 : quelques jours après notre premier entraînement d'équipe (une CO dantesque en forêt de Marly sous une pluie battante), la nouvelle tombe : l'ONF des Yvelines refuse son autorisation pour une course nocturne. Merci l'ONF de prendre si grand soin de nos forêts yvelinoises, sachant que les coureurs et orienteurs qui font ces courses depuis 28 ans sont effectivement de gros sagouins qui perturbent gravement l'éco-système chaque année.

L'Équipe Turoom ne se laisse pas démonter et nous annonce que la version "semi" du Raid 28 est maintenue (distance entre 45 et 55km, environ 9 heures de course) et que les équipes de 5 du Raid peuvent s'y reporter. Nous effectuons évidemment le changement, et CAP Bollène aussi.

15 janvier 2017 : j'arrive à faire un entraînement spécifique CO avec Bert et Fa2, de bonne augure pour le semi-Raid.

16 janvier 2017 : la ville de départ du semi-Raid est annoncée par Papy Turoom : ce sera Les Clayes sous Bois. Coup de chance, c'est en plein Mordor, à côté de chez nous et....je visualise déjà peu près le parcours que nous aura probablement concocté l'Équipe Turoom. Je m'amuse à ébaucher mentalement les endroits où on pourrait passer.

18 janvier 2017 : patatras ! Nous recevons un mail de Papy Turoom en début d'après-midi. L'ONF des Yvelines a rendu un avis interdisant toutes les courses en forêt le week-end des 21 et 22 janvier, cela en raison du coup de vent du 12 janvier qui "rendrait" les forêts dangereuses.

"Toutes les courses"....eh bien cela veut dire le semi-Raid 28, la seule course organisée en forêt dans la région. Bien entendu, personne n'ira conclure que l'ONF a une dent contre l'organisation du Raid 28, ce serait un raccourci bien trop rapide. Bien entendu. Voyons. Faut pas exagérer, n'est-ce pas ?

Bref, patatras.

Il m'a fallu...à peu près 15 minutes pour me dire, alors, que je n'avais plus qu'une chose à faire. Une chose qui, à vrai dire, me démangeait depuis longtemps : tracer mon propre raid-orientation à moi. Mettre à profit mon petit penchant pour la cartographie et la connaissance du terrain (surtout cette région là).

Et me voilà donc à proposer publiquement à tous ceux qui veulent se joindre à nous d'effectuer une sortie Off, par groupes de 3 à 5, avec des cartes et un roadbook inspiré du travail de l'équipe Turoom. Le tout pour rechercher....des balises virtuelles n'existant que dans mon imagination et placées....en des lieux repérables sur la carte. J'en connais certains.....et j'imagine les autres.

Mercredi 18 janvier 22h : le tracé général est prêt. Après avoir imaginé de faire exactement un parcours Les Clayes sous Bois-Bures, je me rends rapidement compte que ce sera trop compliqué pour tous, sur le plan logistique. Je me rabats sur un tracé de St-Rémy les Chevreuse à Bures sur Yvette avec un départ de Bures....en RER B ! Eh oui, les idées de l'an dernier (les 200 coureurs du Bures 28 étaient partis en RER de Bures à St-Rémy, reportant leurs balises  sur les sièges du RER B) ont été bien mises à profit. Mon tracé fait 52km eviron. Un peu long, je m'en doute, mais l'idée générale est d'essayer, depuis St-Rémy, de rejoindre le plus rapidement possible, mais par des passages intéressants, quand même, le trajet probable du semi-Raid : Bois d'Arcy, La Minière, Buc, val de Bièvre, Igny, Palaiseau, etc.

Première idée : faire un simple roadbook avec les définitions des "balises" et demander aux équipes de venir avec la carte IGN de la zone.

Jeudi 19 janvier : petit problème. Mon parcours se répartit....sur QUATRE cartes IGN Top25. J'en possède personnellement trois et je cherche à me procurer celle qui me manque, qui est la plus importante : celle de la zone de la Vallée de Chevreuse et d'une bonne partie de celle de la Bièvre. Impossible à trouver chez moi ! Et, problème supplémentaire : je me rends compte en feuilletant mes cartes IGN que le rendu varie d'une carte à l'autre, selon son âge (sans parler de la justesse de l'information). Notamment, les cartes actuellement venues ont un rendu "modernisé" moins précis que les cartes usuellement utilisées sur le Raid 28.

Je décide donc, le jeudi soir, de me lancer dans un travail un peu fou : reconstruire les mêmes cartes que celles qui  sont fournies au Raid 28 : des cartes sur une page A4, au 1/20000e, qui sont des reproductions des cartes disponibles sur le site Geoportail.

En pratique, je m'en sors sans problème : captures d'écran sur le site Geoportail, sur l'affiche au 1/17055e, assemblage des captures d'écran (2 par page...merci The Gimp), mise à l'échelle par un coefficient 1,18 (merci The Gimp), test d'impression, check. J'ai mes 6 cartes !

Vendredi 20 janvier matin : pendant mon trajet "piétaf" vers le boulot, j'ai quelques perturbations de train...que je mets à profit pour contruire le roadbook : repérage de points intéressants sur la carte, certains sur le parcours direct (balises vertes : celles qui apportent une pénalité si on les rate), d'autres un peu plus à l'écart (balises bleues : celle qui apportent un bonus dans le vrai Raid 28). En 2 heures, c'est plié !

Vendredi 20 janvier 13h : je zappe la pause déjeuner....et les cartes sont imprimées ! 15 jeux de cartes (j'ai vu grand mais je me méfie avec les Off où l'engouement peut être soudain). Un roadbook provisoire est également imprimé.

Vendredi 20 janvier 22h : le roadbook est vérifié, l'échelle des cartes imprimées aussi. Le tout me semble utilisable.

Samedi 21 janvier 15h : les 15(!!) jeux d'instructions sont assemblés, je peux me reposer....et vérifier la participation ainsi que donner les instructions finales. C'est que, pendant ce temps, nous avons constitué un groupe Facebook pour cette organisation, cela fin de la rendre officiellement indépendante de Kikourou et du Raid 28. Il ne faudrait pas que l'un ou l'autre se fasse accuser d'organiser une épreuve "pirate".

C'est d'ailleurs une simple sortie entre amis qui est prévue : il n'y aura aucun classement officiel, aucun chronométrage, aucune "prestation". Nous sommes censés nous retrouver à la gare de Bures sur Yvette, prendre le RER de 7h01 pour St-Rémy et démarrer de là pour un parcours de 9 à 10 heures.

Nous sommes au final 8 participants. Une quinzaine d'inscrits au Raid ou au semi Raid ont exprimé leur intérêt, mais une appréhension de l'inconnu, ou une difficulté pour certains à avoir leurs autres coéquipiers, font que finalement, seules trois équipes originellement inscrites sont représentées : Notre Mordor Rire(s) Team, bien évidemment, malheureusement amputée de Sab terrassée par un vilain virus, et de Fa2 qui ne se sent pas en état de se lancer dans l'aventure. Egalement représentés "Les Voisins" (David, Olivier, Sébastien et Nath75 qui, à la dernière minute, juste avant l'annulation, avait accepté de compléter leur équipe qui avait perdu sa participante féminine). Et enfin, Caro.s91, seule représentant de l'équipe "Girly Team".

Il est vite évident que nous allons constituer deux groupes de 4 et, d'un commun accord, nous décidons que chacun avance à son rythme, ce qui sera plus dans l'esprit du Raid 28. Nous essaierons de nous tenir au courant de la progression, toutefois, si nécessaire.

Et comme au Bures 28 2016, je donne les cartes....dans le RER...et donc, le report initial, se fait dans le RER :


D'où débarquement de la troupe à St-Rémy les Chevreuse : le moins qu'on puisse dire est qu'à 7h10 du matin, par -8°C, il n'y a pas foule.

C'est Bert qui va tenir le rôle de l'orienteur pour notre équipe : ce serait peut-être un peu trop facile pour moi, quand même (la suite va montrer que ce n'est pas toujours le cas !).

La première "balise" est évidente et a seulement pour objet de nous mettre sur la bonne voie, comme on ferait au Raid 28. La deuxième est un peu plus délicate : j'ai repéré "Tomb." sur la carte, en plein milieu d'un bois en pente, ça ressemble bien à un endroit qu'aurait pu exploiter les baliseurs du vrai Raid (d'ailleurs, cela l'a peut-être été!).



Et l'air de rien, trouver ce tombeau dans une forêt accidentée, avec des sentiers mal marqués, et encore par nuit noire, c'est un challenge ! Mais en jardinant un peu à 8, nous y arrivons.

A la sortie de poste (utilisons le jargon CO !), les deux équipes prennent une option différente : les Voisins par le bas...et nous par le haut (en fait, j'ai l'impression qu'ils se sont fait avoir par un chemin descendant non présent sur la carte).



J'ai placé ma troisième balise au pied d'un pylône à haute tension en bordure de la Plaine de la Madeleine : j'ai triché, c'est l'emplacement utilisé par une bleue du Raid 28 2015! Bert nous y amène avec une belle navigation, au plus court. Nous voilà en conditions Raid car nous ne voyons plus les Voisins....on s'y croirait.


Le jour se lève pendant que nous navigons en direction de la 5 après avoir "pris la 4" sous un "ponceau" dans la forêt (là aussi, j'ai recyclé un emplacement du Raid 2015, que j'avais débalisé). Quelques difficultés ici car cette section de la Forêt de la Madeleine est pleine de chemins non marqués sur la carte. Nous allons d'ailleurs nous tromper après la 5 et descendre un "chemin de tracteur" qui nous amène clairement pas où nous devions arriver : le jardinage commence ! Eh oui, je n'avais pas vérifié le cap, mais après tout, je ne suis pas l'orienteur...;-)

Entretemps, un Frédéric (du CEA) qui devait aussi courir le Raid, nous a retrouvés et se propose de faire un bout de chemin avec nous. Il nous indique d'ailleurs que Les Voisins sont devant nous....

Le jardinage est rapide : je connais bien ce secteur (pratiqué au Trail des 7 Hameaux) et on retrouve vite le croisement avec la route. Bert cherche à nous amener à une balise 6 que j'ai placée à un "croisement du PR avec le Rhodon". Je n'ai juste pas vu que le PR croise le Rhodon à deux endroits...:-). Du coup, les Voisins vont aller à l'autre pont, au pied de la Côte du Moulin de Fauveau : cela dit, l'un dans l'autre, ça se vaut comme trajet.

La balise 7 est un grand moment. J'ai repéré "Stèle" sur la carte. Elle semble sympa comme balise à faire un cap depuis le chemin PNR.

Bert nous fait une belle navigation, nous amène au coude qui doit servir de point d'appui et......on a quand même une grande propriété privée boisée et c'est là que doit être notre stèle !



Nous jardinons allègrement, on finit par trouver un contournement via une section de mur écroulé et.....on entend arriver (d'en haut !) nos "Voisins" qui cherchent aussi la stèle!

Long jardinage à 8 dans ce secteur très encombré de branches, arbres morts, ronces, etc.....et finalement la stèle est trouvée. Bon, définitivement, celle-là n'aurait pas pu être utilisée par le Raid 28, on est manifestement dans un bois privé. Ahem.

Il s'agit d'une stèle à la memoire de Lapeyrouse...mais j'ai oublié de faire la photo.

La sortie de poste....est une mauvaise idée. Il semble que le coteau boisé est certes très raide mais pas bien long, donc nous décidons tous de couper jusqu'au chemin situé au sommet.....

...à ceci près qu'étant toujours dans une propriété privée, eh bien, quand on arrive au chemin, nous voilà enfermés dans une superbe clôture..:-). Il nous faudra pas mal de jardinages divers, de tentatives de passage de clôtures....clairement pas prévues pour ça (ahem)...pour finalement trouver un passage à peu près praticable...et déboucher sur le chemin sous les yeux un peu héberlués d'un promeneur avec son chien, qui nous indique que nous étions dans une propriété privée. Ahem, on le savait bien, mais on fait les innocents : « on s'est un peu perdus, vous savez.... ».

La suite nous voit effectuer une grande traversée, bien congelée, en direction du village de Magny, dans une ambiance totalement "Raid 28" :

(photo Bert)

(photo Bert)

Quelques "balises" sont disposées dans la vallée de la Mérantaise....et c'est donc la troisième fois en trois semaines que je passe sur ces chemins, après le mémorable "Off des Sangliers" de patfinisher, Bart et Nathalie, puis l'entrainement CO de la semaine précédente avec Bert et fa2.

(photo Bert)



Mon parcours est conçu pour nous ramener en direction de La Minière, avec un "arrêt ravito" prévu à Guyancourt puisque nous passons à 500m de chez Sab et fa2. Nous retrouvons à nouveau les "Voisins" (qui, faut pas le répéter, ont manqué la balise éliminatoire sous la RD13 et vont traverser les 2x2 voies de ladite RD13 alors que c'était évidemment interdit....nous avons donc d'ores et déjà gagné..;-) ).



Looongues traversées à découvert dans les champs le long du golf, c'est à nouveau un itinéraire très "Raid 28" dans l'esprit, pour aller chercher une balise perdue en pleine pampa, mais perchée sur une improbable citerne posée au milieu des champs.

(photo Bert)



Un "tout droit" à travers un champ de choux (oui, bon, en principe c'est pas trop permis, mais il n'y a plus de chemin) nous amène...en pleine ville nouvelle...où la petite troupe avec  ses cartes IGN et ses boussoles a l'air un peu étrange dans les rues pavillonnaires.

Mais c'est pour la bonne cause et pour aller faire la bise à notre coéquipier Fa2 qui est resté au chaud, mais nous a improvisé un ravito. Donc, encore mieux que le Raid 28, nous on a droit à la binouze au bout de 4 heures de course. Un report avec binouze, quel luxe !


Le soleil s'est levé et réchauffe un peu l'atmosphère. Pour un peu on resterait bien à buller dans le jardin chez Sab et Fa2...mais il y a de la route, et nous voilà repartis le nez sur la carte en plein ville pour trouver une alambiquée "Extrémité Ouest de la rigole située à l’Est du cimetière du village de Guyancourt" suivie d'une "Fontaine des Gobelins" qui n'existe.....que dans l'esprit de l'auteur de la carte IGN :



Sans parler bien sûr de "Coude de chemin à 75m au Nord du coin Nord du « Cimetière paysager »" qui rappelle à tous que les définitions de balises, au Raid 28, ça se lit, comme l'arabe, de droite à gauche. En plus, celle-là, elle était vraiment bien placée :



...enfin, si elle avait été là, évidemment!

Nous voici dans le secteur de La Minière où nous serions certainement passés. Je nous ai bien sûr placé une balise dans l'ancien fort situé au Sud du camp de Satory....si ce n'est que je parle d'une "grotte" et que les fameuses grottes n'existent plus car elles ont récemment été comblées car trop dangereuses !

La Minière un dimanche matin, le paradis du "jogger" du secteur....et à nouveau nous détonons allègrement avec nos cartes et boussoles. Qu'est-ce que cela aurait été si le semi-Raid 28 avait eu lieu...

J'ai essayé d'être inventif avec une "balise" placée par exemple le long de la Bièvre, dans un secteur...difficilement praticable. D'ailleurs, les Voisins l'attaquent par la mauvaise rive et cela aurait été amusant, dans la réalité, de les voir tenter de traverser la rivière pour aller pointer..:-)

Détail amusant dans ces bois, une de "mes" balises : "« Bois de la Porte Neuve » - Clôture à la jonction de chemins à la cote 160" est virtuellement placée.....là où certainement une vraie balise était prévue puisque nous trouvons une des rubalises repère de l'équipe Turoom :

Le parcours nous amène bien sûr logiquement aux Arcades de Buc où on peut certainement parier que l'équipe Turoom nous aurait fait passer dans le passage les pieds dans l'eau, dans la rivière, que connaissent bien les coureurs du Trail du Josas. Nous évitons le passage qui semble barré par une grille (il paraît qu'on peut l'ouvrir, en fait. Dommage que je ne l'aie pas su). et jouons aux sangliers pour remonter droit dans la pente  vers les Arcades, puis à nouveau droit dans la pente le long des Arcades pour aller chercher le "Chêne de Louis XIV" que....nous ne trouverons jamais ! Mauvais "placement de balise" de ma part : la carte est trop imprécise.



Sans grande imagination, je nous ai bien sûr ramené au Petit Jouy, passage bien connu de l'Ecotrail....et passage quasi obligé pour une course du fait de la voie ferrée et de la route à traverser.

Au Petit Jouy, surprise ! "Tiens, Christian !" Eh oui, c'est Dominique, un des grands prêtres du balisage du Raid, qui est avec sa petite équipe en train de dé(pré)baliser. On aurait voulu se retrouver qu'on n'y serait pas mieux arrivés. Et nosu comparons les cartes, pour confirmer qu'il y a effectivement certaines de mes balises virtuelles qui étaient placées.....là où il y aurait effectivement eu de vraies balises. Je crois que ma reconversion en traceur du Raid 28, un jour, est toute tracée.

(photo Bert)


Le Bois des Metz va nous valoir à nouveau un grand jardinage. Nous partons dans le bon sens sur la Route du Vallot, trouvons bien l'intersection  où un chemin est censé partir plein Nord sauf que....le seul chemin présent part en fait au Nord-Ouest. Je refuse obstinément de croire que c'est le bon chemin...et nous finirons par faire ce que nous aurions certainement fait sur le vrai Raid : "attaquer" la balise dans l'autre sens depuis le carrefour à la cote 168. La définition de la balise était "(léger) coude de chemin à 173m au cap 320 du Carrefour de la Butte".

 



De longues traversées assez faciles dans ce Bois des Metz nous amènent au Petit Robinson. Dans la réalité, il aurait pu y avoir une CO dans ce secteur mais ça, évidemment, je n'ai pas pu faire.

J'ai ensuite placé quelques balises dans le secteur de la Cour Roland avec par contre le défaut d'avoir mal placé nos cartes ce qui rend la navigation difficile, car on manque de repères dans ce secteur. Nous nous trompons même de plan d'eau pour chercher une des balises.



De façon amusante, la lucidité à cet instant baisse largement et nous sommes plusieurs fois à la limite de comettre des erreurs de navigation et nous avons quelques "débats" internes sur les directions à prendre. J'essaie évidemment de ne pas trop interférer sur la navigation qu'assure Bert, mais nous ne sommes aussi pas aidés par le fait que la carte IGN représente difficilement la réalité du terrain.

C'est là, d'ailleurs, qu'on voit l'importance des reconnaissances et des simulations que fait chaque année l'équipe Turoom. Il est en effet difficile sans être sur le terrain, d'imaginer comment les équipes peuvent naviguer et les endroits où on peut placer des balises. Il faut même savoir que les Turoom vont jusqu'à corriger les cartes IGN en supprimant les sentiers inexistants...ou en ajoutant ceux qui existent dans la réalité. Un vrai travail de fourmi.

Dans ce secteur du Bois du Rocher, la lassitude commence à gagner. Là aussi, comme sur le vrai Raid ! Je commence cependant à pressentir que nous devrons interrompre notre parcours. J'ai aussi eu du mal à placer des balises réalistes et, du coup, le parcours est monotone. De mon côté, je commence à accuser sérieusement la fatigue et j'ai même du mal à suivre mes coéquipiers sur ces sections plates assez longues.

Du côté de la gare de Vauboyen, Nathalie, qui est avec l'équipe des Voisins, me téléphone. Eux sont déjà à Bièvres : ils ont donc au moins 15 minutes d'avance sur nous alors que nous nous étions séparés vers le Petit Jouy lors de notre gros jardinage. Je suis impressionné par cette différence, mais il est vrai que cette équipe des Voisins semble avoir de bons coureurs (Nathalie comprise) et orienteurs. Ils auraient certainement été des adversaires redoutables sur la vraie course.

(photo Olivier)



Nous convenons de tous nous retrouver au dessus d'Igny, près d'une des balises virtuelles que j'ai placées sur le plateau du Bois de Verrières.

A cet endroit, le constat est commun : ce serait trop que d'essayer de terminer mon parcours (qui devait remonter vers Palaiseau via Vauhallan). La lassitude est un peu générale au bout de 8h30 de course et nous allons donc interrompre le parcours à Massy-Palaiseau pour reprendre le RER et rentrer à Bures. Et donc, depuis la gare d'Igny (où nous manquons un RER à quelques secondes) nous allons tracer tout droit jusqu'à Massy Palaiseau, qui marquera la fin de ce parcours.

Au final, c'est 50 kilomètres en 8h45 que nous aurons parcourus, avec 42 balises virtuelles. Cela ressemblait vraiment au semi Raid 28 et je suis quand même un peu fier de mon parcours !

Eh oui, certes ce n'était pas le vrai Raid. Nous n'avions pas notre équipe habituelle (Sab était tombée malade pendant la nuit et a du renoncer à la dernière minute, et Fa2 est resté avec elle)., mais la présence de Caro avec nous lui donnait quand même un vrai air d'équipe du Raid 28....et le parcours, ainsi que la navigation, y ressemblaient beaucoup.

Ce n'est donc que partie remise avant le Raid 28 2018 qui sera, je n'en doute pas, mémorable.

Merci à Raya, Bert et Caro de m'avoir acompagné dans cette aventure, et merci aux Voisins d'avoir donné un petit air de vraie course en étant la deuxième équipe qui participe à cette édition spéciale et unique du semi-Raid 28 2017. Et malgré leur petit loupé de la D13? nous leur laissons volontiers la première place...:-). Et donc, nous sommes deuxièmes du semi-Raid 28 2017. Pas mal, non ? 

(photo Bert)


Et si jamais ça vous intéressait d'essayer vous-même, ce n'est pas compliqué : vous pouvez télécharger les cartes et le roadbook ici : http://www.perrier.eu.org/~bubulle/roadbooks/off-raid28-2017/

3 commentaires

Commentaire de Bert' posté le 11-02-2017 à 23:13:31

Bravo et merci Chris de nous avoir concocté un tel Raid 28 bis !!
J'y suis allé un peu à reculons : pourquoi se mettre minable à 7h du mat par -8 avec une vraie-fausse course qui sera bien longue ???... Et puis ce fut génial !
J'ai adoré faire l'orientation et m'exercer à ce rôle, l'ambiance entre nous tous fut top, et une fois le jour levé, il a fait finalement très bon :-)
Bref, très content d'avoir fait ce Raid 28 2017 exclusif et impatient de nous retrouver tous en 2018 :-)

Commentaire de Nath75 posté le 12-02-2017 à 18:57:38

Super ce récit et tellement bien cette si chouette journée !
Ce fut pour moi comme je l'ai déjà dit un baptême, et un peu particulier puisque j'ai été contactée par David en début de semaine pour remplacer une coureuse blessée et rejoinder l'équipe des Voisins.
Ravie de pouvoir tenter l'expérience j'ai spontanément dit oui, et quelle ne fut pas ma déception lorsque j'ai appris l'annulation de l'épreuve !

Donc grâce à toi, mon baptême a cependant eu lieu. J'ai le sentiment d'avoir eu un avant-goût du raid28 très proche de la réalité me semble t-il.
J'ai fait connaissance avec les voisins David, Olivier et Sébastien et nous avons bien fonctionné. Ils ont été adorables avec moi et m'ont appris bien des choses, même s'il me reste beaucoup à apprendre !!! Ils m'ont gentiment adoptée egt je suis partante pour le raid28 2018, j'y compte bien !
Donc merci pour tout ça !!!

Commentaire de RayaRun posté le 12-02-2017 à 22:16:31

bubulle, ma déception immense suite à la réduction et surtout à l annulation du Raid 28, l appréhension face à un pseudo raid 28, une envie limitée face à un Off tôt, glacé, dans une équipe amputée de 2 de ses membres, a finalement été contrecarré par un Off super bien organisé entre amis avec des vrais surprises !

J ai adoré ! Quand tu veux, on recommence !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran