Récit de la course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Chalet de l'Arpette 2016, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Chalet de l'Arpette

Date : 1/7/2016

Lieu : Pinsot (Isère)

Affichage : 1183 vues

Distance : 4km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

"L'Arpette", un KmV de la MORT

Les « Montées aux Refuges du Haut-Breda », c’est un peu les Gresivaudan Xpress version Belledonne, mis en place par des passionnés j’ai nommé Gilbert Vial que l’on croise sur de nombreuses courses et son fils Stéphane.

 


 


Après une seule manche disputée en 2015, et après une âpre négociation, me voici dans la place en 2016 avec une participation pour la première manche qui va nous mener en haut de l’Arpette !

 



 

Hors de question de négocier cette manche :

-       C’est la manche inaugurale

-       Intéressant, on démarre de Fond-de-France où je ne suis jamais allé

-       La trace sur la carte IGN est impressionnante !!!

 

 

Ca fait peur mais c'est excirant lol 


Arrivé sur place, tiens, il n’y a que Fred, Gilbert et Thomas-campdedroles ? Ah mais ok, le départ est de l’autre côté du lac. Mais GROS problème de logistique : j’ai oublié de prendre un short !!! Thomas m’en prête un, prions pour que cela me porte chance, après un Ekiden avec le short du Kenyan-Blanc ou encore un Grenoble-Vizille en slip !

 

 

Rdv sur le départ avec un journaliste du Dauphiné Libéré ainsi que… des tueurs !!! Pas de place pour les poireaux on dirait ! Gilbert en est conscient, et réfléchis même à des départs décalés !

 

 

Allez hop, briefing, et ça démarre, je tente le hole-shot mais suis bloqué par un bâton, tant pis, je me cale dernier avec Thomas, les deux uniques femmes Fred et Caroline, et Gilbert, qui, déjà, nous montre un raccourci.

 

 

Et c’est vrai qu’on en voit encore certains, au-dessus de nos têtes.


 


 

Bon, pour l’instant, je me cale dernier, puis dépasse Gilbert, avec objectifs multiples :

-       Ne pas terminer dernier

-       Monter à l’économie pour en garder sur la fin

-       Accrocher le plus longtemps possible les féminines pour dépasser ensuite le cas échéant

 

 

Et pour le début, ça va… Gilbert souffle fort derrière, et je tiens les deux féminines. Thomas avait finalement démarré avec une petite foulée qui l’emmène vite hors du champ…

 

 


On passe une rivière, et c’est parti pour une tuerie. UNE TUERIE. Les lacets s’enchaînent et sont innombrables, Fred prend le large centimètre par centimètre, je m’accroche à Caro et fais le yoyo comme je peux, même si à un moment j’arrête de couper les lacets car je commence à marquer le pas, mon corps n’est qu’un torrent de sueur…

 

 

Que les cuisses chauffent putain ! Dès que je lève la tête je vois qu’il n’y a aucun répit, et derrière non seulement Gilbert n’a pas décroché mais je l’entend vraiment proche de moi ! C’est la guerre !!! Et LUI continue de prendre les raccourcis, « SANGLIER VA » !!

 

 

Ca ne s’arrête pas, au point que ça y est, je flanche ! Caro s’éloigne, Gilbert se rapproche, je vais être dernier alors ?? Gilbert passe « tu crois que je vais plus vite que toi ? », assurément ! Et nous quittons (enfin) cette forêt maudite, putain qu’on est haut déjà, le fond de la vallée est tout en bas !

 

 

« Dis-moi qu’on a fait la moitié », « oui, mais pas plus ! », ah… « Mais maintenant, c’est que du bonheur », ah… ?

 

 

Et je vois Fred au loin, mais haut, Caro à 50m derrière, et surtout… là-bas, sur un promontoire LOIN, ça semble être ça, le fameux pluviomètre, lieu d’arrivée de la manche ! NOOOOOOON !!

 


Copyright Π2012 ( Vgldan )

 

On continue de monter dans cette prairie, tout en profitant de cette belle lumière et du panorama environnant, avec une pensée pour le Pleynet que je ne suis habitué qu’à voir l’hiver avec le snowboard !

 

 

Enfin voici le vallon du Chalet de l’Arpette, un couple de randonneurs est au loin, mais nous on coupe au plus court, on voit les mecs au-dessus de nous, les tueurs plutôt, ça beugle, mais surtout Gilbert et Caro ne semblent pas si loin loin, qui sait ?

 

 

Voici l’assaut final, encore du D+, toujours du D+, putain à côté le KmV  de Saint-Pierre il est plat ou bien ? J’entends Thomas m’encourager ça fait du bien, je vais bien finir par le rejoindre ce pluviomètre !

 

 

Il semble qu’il soit possible de tenter le tout-droit, mais je préfère suivre la trajectoire du Gilbert qui contourne, hélas la dernière place sera assurément pour moi, encore un pierrier à passer avant d’enfin toucher des mains ce fameux pluviomètre, 1h11 d’effort intense, O-U-F !!!

 




 

La suite ?

Mais quel panorama…

Le massif de Belledonne, la Combe Madame, le Vercors au loin, toute la Chartreuse, les Bauges, le Lac du Bourget, quelles couleurs quelle lumière, c’est somptueux et ça justifie amplement notre souffrance !

 

 

La descente ?

Pépère et conviviale, avec arrêt ravitaillement eau-de-l’arpette, une eau succulente (et glacée), un oisillon trop trop mimi, des échanges sur feu Dominique Cordel le Grand Duc 2016 ou encore le défunt cross de Montbonnot 2008 ( !!), avant le retour aux voitures où je retrouve le couple de randonneurs qui n’est autre… qu’amis d’amis avec qui nous fêtâmes le réveillon 2010-2011 !!! Enorme

 

 

Et ça se termine façon saucisson avec apéro dinatoire au bord du Lac de Fond-de-France, encore un bon moment de running, merci merci merci !




PS : VENEZ LES POIREAUX SVP, NE ME LAISSEZ PAS SEUL !

 

10 commentaires

Commentaire de Noruas posté le 02-07-2016 à 18:12:02

Le Bouk a dit: VENEZ LES POIREAUX SVP, NE ME LAISSEZ PAS SEUL !

T'es FOU !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2016 à 10:32:01

Banque de FRANCE

Commentaire de Jean-Phi posté le 04-07-2016 à 11:26:11

Si si on t'encourage de loin c'est suffisant !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2016 à 10:32:16

Toi tu veux pleins de bisous !!!

Commentaire de campdedrôles posté le 04-07-2016 à 11:33:41

Merci pour ton récit Bouk, et à très bientôt sur d'autres manches cet été !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2016 à 10:32:45

Avec plaisir, mister "je fais des petites foulées qui font que je m'évade en deux secondes" !!!

Commentaire de AKADOC posté le 04-07-2016 à 14:39:10

« Nous sommes rapides au festin et lent à la course, mangeons avec nos pieds et courons avec notre bouche. » (Lucien, philosophe grec)
Rendez vous le 29 juillet. (comme a l'Alpes d'Huez et au Triathlon de Valbonnais ...)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2016 à 10:33:04

ALPE D'HUEZ sans "S" (pour la 3ème fois)

Commentaire de Albacor38 posté le 04-07-2016 à 21:24:43

Ca avait l'air sympa. Ca m'aurait plu.
Deux soucis :
1/ Faut que je retrouve l'usage de mon genou
2/ Fond de France c'est loooiinnnn

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2016 à 10:33:23

1/ Arrête le long !!!
2/ Pas vrai !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran