Récit de la course : Marathon de Paris 2016, par __icecool__

L'auteur : __icecool__

La course : Marathon de Paris

Date : 3/4/2016

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 861 vues

Distance : 42.195km

Matos : Saucony Guide 8

Objectif : Battre un record

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les bronzés font le marathon de Paris

Va faire un récit passionnant sur un marathon ... Bon je vais raconter ma vie, parler temps/km, ça va être un grand moment égocentrique.

Version courte :

1er marathon (de Paris) l'an dernier en 3h16. Good.

2e marathon (toujours de Paris) cette année : 3h10'. Very good

L'organisation : hyper efficace, du retrait des dossards à l'arrivée, en passant par les animations qui te boostent aux km 38 39 40 ...

L'ambiance : grandiose, on n'a pas tous les jours les boulevards parisiens pour soi (ou alors il faut faire les randos roller).

Version longue :

2015 a été l'année du dépucelage du marathon, à Paris s'il vous plaît. En se basant sur un seul semi, réalisé en 1h27, j'étais parti sur 3h10 environ. Après 34km à allure d'un 3h05, la sanction : 1' de plus au kilomètre, fin très douloureuse et 3h15' à l'arrivée. Un bilan quand même très positif mais l'impression d'avoir géré à la wanagainbistoofly.

En 2016, rebelote (merci mes amis de Schneider Electric et le dossard à 0€/km). Je m'entraîne à peu près correctement, et je tape un semi en 1h31 (WTF !?). Bon bon bon, on oublie les 3h, et on va essayer de refaire 3h15 en gérant mieux.

Le jour J-1, passage au salon du running, l'oranisation est impeccable, efficace et tout et tout. Je retire la lampe SE Mobiya que j'ai gagnée avec l'appli connected-marathon-qui-sinon-est-une-grosse-daube-trop-lente. Ca va être pratique pour rentrer dans mon sac à dos.

Jour J, arrivée tranquille, pause pipi-de-la-peur en 2 minutes.

pipi de la peur

Départ avec mon beauf Didier dans le SAS 3h15, 500m derrière un meneur d'allure. Je pars avec le frein à main serré à bloc (cf MOOC trail, épisode 3 : si tu pars vite, ton taux de lactate va se stabiliser, mais plus haut que si tu pars lentement, gare au finish). 4'45"/km, soit 8" de moins que l'allure 3h15.

meneurs d'allure

choisis ta couleur

On corrige, on affine, on papote, ça déroule. Je me cale naturellement sur 2-3 inspi / 3-4 expi. Je ne suis pas au taquet et c'est très bien.

Les km défilents, on profite des champs élysées, de la rue de Rivoli, l'hotel de ville, Bastille, ...

5km = 1gel (beurk).

Didier n'est plus là, mais c'était attendu. On se revoit à l'arrivée.

Le bois de Vincennes arrive rapidement.

10km = gel (beurk) ET pause pipi (pu... j'ai une sistite ou quoi ?!).

A partir du km12, tranpage de casquette tous les 5km. Avec ça, pas de pb de surchauffe.

km14 : groupe de cors de chasse, magnifique.

cors de chasse

trop stylés les supporters

km15: gel beurk

km18, rafraichissement à la lance à incendie, ça réveille !

Evénement au km 20, je rattrape le meneure d'allure. 20km pour gratter 500m, au moins je ne m'enflamme pas. Je continue à mon rythme, dans le but de rattraper l'autre meneur d'allure 3h15 qui est 300m devant.

km30 : j'en peux plus des gels tous les 5km, je passe en mode banane. Le rythem 2 inspi / 3 expi est bien installé, sans difficulté, c'est bon signe.

banana

finis les gels, vive les bananes

km34 : je passe le mur de l'an dernier sans encombre. C'est le moment de voir de quel bois je me chauffe.

km35 : je rattrape le prochaine meneur de l'allure. Je rame un peu pour m'accrocher quand le coquin annonce "allez on est sur les bases de 3h14". 2 inspi / 2 expis.

km36 : je débranche le cerveau et je passe la surmultipliée. J'allume aussi le bruitage machine à vapeur côté respiration.

km 37 : je fais 3 foulées sur un trottoir et je manque cramper en redescendant. Ca m'apprendra à jouer au trailer.

km38 : je manque percuter des cyclistes qui traversent la rue. en ralant après nous. Je préfère ne pas écrire ce que je leur réponds, ma maman n'aimerait pas. Pu... je ne suis pas dans mon état normal.

gremlins

mode "finisseur-je-vous-bouffe-tous-un-par-un"

km39 : groupe de percus. Grosse amélioration par rapport à l'an dernier, où le bois de boulogne était un peu désert.

km40 : percus

km41 : percus. ou alors c'est le bruit de mon coeur dans la poitrine. Je me pinocchifie en commençant par les cuisses qui se changent en bois, mais pinocchio court toujours.

km41 : où est ce foutu panneau kilométrique ?

km41 : c'est the walking dead autour de moi. Ca soutient le moral de doubler du monde.

the walking dead

les coureurs dans le bois de Boulogne

km42 : sprint.

Arrrrriiiiiiivéééééééée : 3h10'24". 6' de moins que l'an dernier, en étant parti 10' plus lentement au kilomètre. Il faut croire que ça sert l'expérience, me la pète-je.

Didier arrive en 4h (oups !? 23' de plus que l'an dernier) après un long chemin de croix. Certains gels ont décider de quitter la course au 20e km ... A oubier.

Et maintenant, repos (si j'y arrive), et retour sur les chemins des Alpes.

18 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-04-2016 à 14:04:19

__icecool__, l'homme qui :
- ne connait pas le mur
- est grossier
- arrive à insérer une photo de gremlins dans un récit !!!
- gagne un dossard, gagne une lampe, (gagne son billet TGV ???), gagne notre respect

J'espère que tu nous parleras encore...

Commentaire de __icecool__ posté le 05-04-2016 à 14:27:53

La flatterie ne te mènera nulle part ;-)
Hélas, je paie encore le billet SNCF, mais je ne désespère pas de progresser sur ce point.
Ces jours-ci je me la pète un peu mais la leçon d'humilité va arriver au prochain trail avec plus de 100m de dévniv.
Une suggestion sur un trail 20-30k à partir du 15 mai ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-04-2016 à 14:30:08

Facile !!!

Le Connex ou la Chambottine !

Commentaire de Le Bourdon posté le 05-04-2016 à 14:19:54

Que dire.. C'est beau ! C'est pas donné à tout le monde d'accélerer sur la fin (fumant au passage tout les zombies dans le bois de Boulogne), Bravo à toi!

Commentaire de __icecool__ posté le 05-04-2016 à 14:27:39

Merci le bourdon. L'analyse par strave est assez édifiante. Grosso modo, du 1er au 30e, j'étais plus rapide en 2015, ensuite plus rapide en 2016.
Conclusion : pour aller vite - au global - il faut partir lentement.
Et sur la fin j'ai du accélérer de seulement qq secondes au km, mais ça finit par compter à la fin.
Je vois que tu es inscrit sur le trail des matheysins. Ca a l'air sympa mais ça risque d'être un peu tôt vu le gros D+ (j'ai un souvenir cuisant du trail du Nivollet classic). Tu connais cette course ?

Commentaire de BouBou27 posté le 05-04-2016 à 14:49:00

Bravo icecool !
On a du faire le marathon l'un derrière l'autre avec un même profil de course !

Commentaire de __icecool__ posté le 05-04-2016 à 14:53:25

ah oui en effet ! Tu es 1648e en 3:09:16, et je suis 1762e en 3:10:24. Ca fait 5 coureurs toutes les 3s. Faut pas traîner.

Commentaire de BouBou27 posté le 06-04-2016 à 11:13:54

Et en plus je suis aussi Schneider Electric !

Commentaire de Le Bourdon posté le 05-04-2016 à 15:37:55

Oui me suis un peu enflammé en m'inscrivant...
La course me faisait envie pour le décor (mais jamais fait), mais ça risque d'être un peu short en effet.. Déjà pour commencer Je vais essayer de faire les 2m de D- pour descendre les escaliers.. et pour le Matheysin on verra :d!
Félicitations encore pour ce Wallbreaking, j'essaierai de m'en inspirer pour le prochain!

Commentaire de le_kéké posté le 05-04-2016 à 17:48:58

Bravo Fred très très belle gestion et superbe temps qui me rend très jaloux.
Maintenant faire mieux va devenir très compliqué et il va falloir prendre des risques (partir plus vite et tenir ??)
3h c'est un beau chiffre et marque la différence entre un vrai coureur et un joggeur, à toi de jouer l'an prochain ;-)
(Et viens au Connex il parait que ça va être bien fréquenté)



Commentaire de __icecool__ posté le 05-04-2016 à 21:06:21

Merci mon keke. Une felicitations de la part du bouffeur de chouette de l'ultra du vercors ça me va droit au coeur. Pour le connex ça a l'air très sympa mais il va falloir que je bouffe un max de deniv en 6 semaines

Commentaire de Phénix posté le 05-04-2016 à 21:00:35

Magnifique! Wouah! Félicitations pour ce super temps!

Commentaire de __icecool__ posté le 05-04-2016 à 21:08:47

Merci. Bonne chance à Rome. Un objectif ?

Commentaire de Phénix posté le 06-04-2016 à 17:12:18

A mon tour de te remercier pour Rome. Bien que je me sois préparé avec un plan pour 3h30, je serai dejà content si je passe en dessous des 3h45... A bientôt sur les routes meylanaises peut-être. Et encore chapeau pour ta performance qui est impressionnante. Tu peux vraiment être fier de toi ! L'année prochaine c'est toi qui nous fait le départ en trombe devant les kenyans ?

Commentaire de Albacor38 posté le 06-04-2016 à 19:52:42

L'an prochain je fais un stage commando a tes côtés : Hors de question que je me présente de nouveau au départ du Grenoble-Vizille sans entrainement bitume. Objectif 1h40... J'ai bien noté qu'il faut bouffer des gels tous les 5km mais j'ai peur que ça ne suffise pas à me transformer en avion de chasse. (En avion de chiasse peut-être ?)
ok je sors mais avant laisse moi te dire : Bravo pour ta perf Icecool !

Commentaire de __icecool__ posté le 06-04-2016 à 22:05:02

Merci Christian.
Pour le bitume, soit tu te prépares, soit tu te prépares un déguisement :-) Comme je suis naturellement déguisé en asperge ...
A bientôt sur les chemins des coteaux de Chartreuse

Commentaire de Bert' posté le 08-04-2016 à 18:45:32

Bravo ! Mais ça en deviendrait énervant tellement ça a l'air trop facile ;-)

Alors, tu vas arrêter un peu et t'y mettre sérieusement à l'entrainement... car c'est les moins de 3h que tu dois pouvoir viser et faire !
Tant qu'à faire simple...

Commentaire de __icecool__ posté le 08-04-2016 à 22:09:36

Merci Bert. Une pincée d'humour, une dose de vanne, saupoudré d'un zest d'objectif difficile mais atteignable. Ca me plaît :-) A bientôt.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran