Récit de la course : Raid 28 2006, par electron

L'auteur : electron

La course : Raid 28

Date : 14/1/2006

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 2758 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Comment ils ont fait raté ma mission !

Mise en garde du censeur de la F, F & A*

Pour la santé, la sécurité et l'équilibre mental du lecteur, on ne répétera jamais assez que les prétendues épreuves de course à pied de type "nature", "raid" ou "orientation" telles que décrites dans ce récit n'existe pas. Mieux encore, il faut clamer bien haut qu'il est impossible que de telles épreuves existe.

D'abord le calendrier astrographique de la F, F & A est le plus complet de la galaxie et on y trouve aucune trace de "raid" ou autre "trail" pas plus que leur appellation fantaisiste de "course nature". Si de telles courses existaient dans un rayon de 22 années lumières, nous aurions été les premiers à le savoir.

Ainsi donc, on ne saurait retenir la description mensongère d'une épreuve nommée "Raid 28" puisque ce type d'épreuve N'EXISTE PAS !

Il y a bien eu un être nommé "Papy Turoom" dont on retrouve des traces dans de lointaines archives mais il est évident qu'il n'a pas pu réaliser les exploits qu'on lui prête. Il en est de même pour le Raton Laveur, Biopuce, l'Ourson, Soul, le Renard argenté et les autres. Certains ont réellement existé, d'autres ne sont que pure créations de l'esprit

Quand à l'idée que l'Electron ai pu être envoyé en mission par le Grand Conseil de la F, F & A pour empêcher que de telles épreuves prenne de l'importance et viennent soustraire les jeunes athlètes aux course traditionnelles sur piste et aux cross, cela décourage presque de tout commentaire.

Si de telles courses existaient, elles serait tout de suite mises en quarantaine par les athlètes tant les conditions y sont véritablement inhumaines.
C'est particulièrement évident dans la description des meurs que l'on trouve dans ce récit. Même les imaginations les plus enfiévrées ne pourraient concevoir de courir de nuit, sans ravitaillement, sans assistance et surtout en dehors d'un stade éclairé avec une piste clairement identifiée.

Aucune société n'accepterait ouvertement de telles pratiques, sans compter sur ces notions de "communautés" (nommées UFO, ZOO, Irinautes…) qui se croiseraient soi-disant sur internet et qui seraient véritablement criminelles pour les obéissants clubs affiliés à la puissante F, F & A.

Non, une telle société ne peut exister et a fortiori ce type d'épreuves. C'est tout simplement pour ça que le Raid 28 n'existe pas et ne saurait exister

Lord Envey
Président du conseil des censeurs
Palais Royal, Confédération de la F, F & A
Par ordre de sa Majesté Impériale

* Tous liens avec une organisation ou une structure existante dont le trigramme ressemblerait à celui de notre noble confédération seraient probablement fortuits.






A Lord Fray, Juge des Cours et des Prisons Royales, Cité du Gouvernement, Confédération de la F, F & A

Votre Seigneurie,

Moi l'Electron, ex-officier subalterne de l'Appareil de Coordination de l'Information de la Division Extérieure de la Confédération de la F, F & A (longue vie à sa Majesté), en toute humilité et en toute gratitude, je vous soumet ici le récit de ma confession concernant la MISSION RAID28.

Que je me sois retrouvé dans une situation difficile comme je le décris ci-après, cela me paraît rétrospectivement échapper au sens commun.

Je n'en suis pas responsable. J'y ai été poussé par le Raton Laveur. Cet homme est dangereux et plus tôt il sera retrouvé arrêté et exécuté, mieux ce sera. Je ne parle pas seulement par expérience, mais en me fondant sur mes études de Freud, de Saint Serge et de Bugs Bunny.

Mais peut-être est il nécessaire que je commence mon récit par l'origine ma présence dans ce monde des raids.

Il y a fort longtemps que la noble et grande F, F & A (longue vie à sa Majesté) gère de façon admirablement calculée et bénéfique les activités sportives de notre confédération. Il n'y a qu'à voir la redoutable efficacité dont à fait preuve l'Appareil de Coordination de l'Information de la Division Extérieure lorsque les athlètes ont voulu quitter les stades et les pistes pour aller courir sur les routes. Nous avons rapidement repris le contrôle de ces épreuves sans la moindre équivoque possible.

Aussi quand on commencé à voir le jour des épreuves se déroulant hors de tout contexte structuré, la puissante F, F & A (longue vie à sa Majesté) a observé le phénomène mais sans trop se précipiter tant l'idée de courir dans la boue semblait farfelue et ne risquait pas d'attirer grand monde.

Mais voilà qu'avec le temps une menace grandissante s'est fait jour. Non seulement le peuple de la course à pied fût attiré par ces épreuves sordides, mais en plus elle devinrent de plus en plus nombreuses au point de mettre en danger le monopole de notre grande, vénérée et puissante confédération de la F, F & A (longue vie à sa Majesté).

Le pire du pire s'est produit en 2005. Généralement, ce type de course est reporté par des habitués. Mais voilà qu'en 2005, ce sont des coureurs "ordinaire" qui remportent une de ces courses… L'HORREUR ! ! ! Imaginez un peu l'exemple néfaste auprès de nos jeunes génération… Des personnes aux CV tout à fait ordinaire, se faisant appeler Babar, l'Papy, le Poc, la Tortue ou la Libellule qui remportent le RAID 28.
C'en est trop… il est grand temps d'agir !

C'est ainsi que je j'ai été nommé responsable de la MISSION RAID28. L'objectif est simple… Saboter cette épreuve en faisant tout le nécessaire pour que la course se passe le plus mal possible afin que la F, F, & A (longue vie à sa Majesté) puisse se lancer dans une campagne terrible de décrédibilisation de ce type de pratiques afin de les faire interdire. Une mission simple, claire et précise, comme on les aime dans l'Appareil !

Pour cela il me fallu d'abord pénétrer dans le milieu très fermé des ceux qui s'appellent les "raiders". Là rien de tel qu'internet. J'y retrouve très vite quelques communautés nommées UFO, Irinautes, CLM ou ADDM, mais l'une d'entre elle attire tout particulièrement mon attention. Il s'agit d'un groupuscule extrémiste qui se fait appeler le ZOO, toujours prêt à salir la noble réputation de l'athlétisme en se lançant dans des beuveries et des repas sans fin, avant, après et même pendant les courses.

Les membres de ce groupuscule portent tous de surnoms destinés à ne pas se faire identifier. C'est d'ailleurs chez eux qu'on retrouve les personnages qui ont remporté ce raid l'année précédente et qui sont à l'origine de ma mission.

Intégrer le groupe n'est pas facile, mais avec l'expérience et la formation que nous autres, membres de l'Appareil nous suivons, ce ne fut qu'un jeu d'enfant. Au bout de quelques temps je faisait partie des leurs.

Il fallait alors attaquer la partie sensible de la mission, : Intégrer une équipe pour ce raid.
Là pas question pour moi de créer une équipe directement. En tant que capitaine, si les choses tournaient mal, j'aurais été le premier à être lapidé, écorché vif puis roulé dans la sciure… Non, il fallait être plus fin que ça. Pour que le coup porte, il fallait que ce soit l'un des leurs qui commande l'équipe. Moi je devais me contenter d'agir en sous-marin.

La première tâche a donc consisté à essayer de trouver quelqu'un dont la reconnaissance au sein de ce "ZOO" était réelle, suffisamment crédible mais qu'il serait facile de faire chuter.

Cela m'a pris du temps mais j'ai trouvé LA perle rare. Il se fait appeler le Raton Laveur. Il court partout, fait des raids comme des marathons, est bien intégré au groupe mais présente surtout 2 très gros avantages pour cette mission…
Le premier est son aptitude naturelle à se perdre à peu près n'importe où, n'importe quand et n'importe comment… Boussole, carte voir même GPS sont pour lui des outils qui le font baver, mais dès qu'il y touche ça part dans tous les sens… Très bon signe pour une épreuve en orientation.
Le second est son aisance naturelle avec les technologie, et principalement avec les sources d'éclairage… Là c'est comme avec les cartes, mais dans le noir… Encore un bon signe pour une épreuve qui va se passer de nuit…

Le capitaine est trouvé. Après quelques habiles manœuvres j'arrive à lui passer l'idée de faire ce raid tout en lui laissant croire qu'elle vient de lui. (ce n'est pas pour rien que dans l'Appareil, on nomme les responsable de mission les Manipulateurs).

C'est en procédant ainsi que je vais non seulement pouvoir diriger secrètement (et à son insu) le recrutement de l'équipe, mais que, Oh stratagème suprême, j'arrive même à me faire enrôler dans cette équipe !

Les recherches vont nous mener vers des Zanimos prédisposés à cette mission.

Biopuce. Ah oui il faut une féminine dans l'équipe… (des épreuves mixtes.. On a jamais vu ça dans un meeting sur piste !) Elle est toute petite. C'est une bonne chose. Avec un peu de chance elle se noiera quand on traversera une rivière. Ca fera un excellent article pour couler le raid.

Le Renard Argenté. Je dois avouer avoir eu un peu peur quand on m'a parlé de lui. Jeune, sportif, motivé… Bref tout ce qui risquait de faire capoter la mission. Heureusement que lors d'un test (on en reparlera) je vais vite me rendre compte que le pauvre garçon n'a pas toute sa tête et qu'il oublie la moitié des choses. Très bien. On le chargera du poinçonnage (avec de la chance il oubliera le carton et on sera disqualifiés).

Vient ensuite un autre complice en la personne de l'Ourson. Lui je m'en méfie. Il a des relations trop proche avec un des vainqueurs de l'année précédente… pas bon ça, il risque fort d'avoir des idées … Mais là encore le sort va venir à mon aide. Il est en fait en très mauvais état, devant s'arrêter pour manger mais ne digérant pas ce qu'il avale… Très bien pour une course non stop en autosuffisance. Des photos de son agonie ventriculaire seront du plus bel effet dans le dossier.

Pour ma part j'arrive a me faire embaucher comme traceur de route (ils disent orienteur). Du coup je vais pouvoir les faire passer où je veux sans risque d'arriver au bout dans les délais puis que je compte bien les faire tourner en rond pendant des heures !

Si avec tout ça je ne réussis pas ma mission ! Mais c'était sans compter sur la félonie dont peut faire preuve le Raton Laveur. Le voilà qu'il se décide à nous faire passer un test grandeur nature (je hais la nature)

On se retrouve donc en plein mois de décembre dans la Somme à une messe noire appelée "Extrem Run". Là la torture qu'il vont m'infliger va être immense… Je dois non seulement les orienter, mais en plus je dois prendre soins d'eux afin qu'ils ne découvrent pas le pot aux roses… pendant des heures je dois trouver le chemin machin, l'allée bibule, la balise trucmuche… une vraie souffrance. Heureusement que personne dans l’Appareil n'en a entendu parler (quelle honte cela aurait été pour moi), parce que tout le monde est arrivé à bon port au bout de cette sortie de 7h30, même si quelques une ont donné des signes intéressant pour la future tragédie qui s'annonce…

Bref, je me croyais prêt à affronter le RAID 28 dans des conditions optimales quand le Raton Laveur vint une fois de plus contrecarrer mes plans. Il se met en tête de m'adjoindre un orienteur pour "m'aider en cas de coup dur" comme il dit.

Tu parles … Je suis certain qu'il se doute de quelque chose et que le nouvel importun est là pour me planter un poignard dans le dos à la première occasion. En plus ils ont choisi une personne extérieure à leur groupuscule, nommé SOUL (???). Ajoutez à cela que c'est un finisher du Grand Raid et vous comprendrez vite ma situation !

Bref, le jour de la course, tout le monde se retrouve pour une beuverie d'avant course (qu'ils nomment AAB). Ils arrivent subrepticement à m'écarter de leur groupe sous le prétexte fallacieux d'aller déposer ma voiture à ce qui doit être le lieu d'arrivée, me faisant du coup revenir trop tard pour écouter toutes les vilenies qu'ils vont raconter sur moi, et surtout m'empêchant d'être au courant de leurs plans. Car le Raton laveur s'est en plus octroyé le soutiens de plusieurs autres équipes de leur groupuscule…

Je me retrouve donc vers 19h00 dans un de leurs lieux de cultes, une sorte de grand gymnase, du côté de Bures sur Yvette.

Là j'y rencontre le gratin de ces dévergondés… le top du raid… Si ça ne tenait qu'à moi, j'appliquerait les méthodes qu'on apprend dans l'Appareil… Hop, tout le mode au cachot et autorisation de sortir uniquement pour faire des 400m haies ! Je te remettrai tout ça dans le droit chemin.

Au lieu de ça je suis obligé de fréquenter ces sauvages, amateurs de boue. Rien que d'y penser, j'en ai encore des frissons.

Il y a même le grand prêtre Papy Turoom. Celui là rigolera moins quand il sera dans les geôles de l'Appareil… Il y a aussi un pervers nommé "Jano Lapin". C'est lui qui choisi les lieux de torture dans lesquels nous allons devoir passer. Il pousse le vice jusqu'à présenter tout cela sur un Blog (sorte de journal électronique réservé aux initiés). Lui aussi rigolera moins quand je lui ferai tracer un 100km sur une piste en tartan toute neuve .. Ah oui, rira bien qui rira le dernier… Quand à celui qu’ils nomment « Le Kloug » je suis certain qu’il braillera aussi fort quand on s’occupera de lui dans les sous-sols de Repulsos (notre QQ secret où on s’occupe des dissidents, des marathoniens et des orienteurs)

Vers 22h, tout le gratin du raid est fin prêt (ça tombe bien, moi aussi)

Leur grand prêtre achève son prêche (attention à la balise 6 il faut changer le cap, à la balise…..) avant de distribuer les ordre et les cartes à ses fidèles (enfin, aux capitaines d’équipes)

Premier travail, reporter les balises sur les cartes. Alors il y a 107 balises, à la moyenne d’une minute par balise à reporter ça nous fait… 1h47..Parfait on partira avec une heure 47 de retard …

On commence à reporter, mais voilà qu’à peine la première page recouverte de jolis coloriages, l’équipe décide de partir !!!

« Hé, ho et les autres balises ? »
« On les reportera plus tard. »

Et voilà la première partie de mon plan qui tombe à l’eau. Je fulmine car ça fait à peine une dizaine de minutes que le départ a été donné qu’on se retrouve déjà à crapahuter dans les bois

PP001, PP002, PP003 : Que dire… Il y a tellement de monde que si j’essaie de passer ailleurs ça se verra tout de suite.
On suit calmement les sentiers. Il y a juste une jolie montée en escalier dans laquelle j’essaie d’accélérer un peu au cas ou le petit cœur d’un de mes équipiers lâcherait, ce qui au passage m’éviterait d’aller me trainer dans la boue, mais bon, rien à faire ils suivent…
J’essaie bien de perdre SOUL en l’envoyant dans les ronces là où il n’y a aucune balise, mais ça ne dure pas très longtemps

PC01, PP004:On traverse une route et je me rend compte que le grand prêtre a placé des gardes à lui à plusieurs endroits du parcours (ils appellent ça des PC). Je vais devoir être prudent…

Si la PP005 ne pose aucun problèmes, je profite de la première balise bleue (réputée difficile) pour essayer de perdre mon adjoint orienteur. Pendant que le reste de l’équipe continue un peu sur le chemin, on se lance dans le bois au cap indiqué sur la carte… que de monde, ça jardine sec. On cherche un peu (je contemple le chrono qui tourne joyeusement) avant de décider d’abandonner la recherche… Excellent, ça va leur casser le moral d’avoir tourné en rond aussi tôt (bon OK on a tourné que quelques minutes et en petits ronds, mais c’est toujours ça !)

Alors qu’on devait rejoindre le reste de l’équipe plus loin, voilà qu’ils n’ont pas bougé d’un pouce… Ils avaient peur de se tromper (quand je vous disait que côté orientation le Raton Laveur était l’homme de MA situation !!!)

PC02 : Prudence… un seul chemin et les hommes de mains du grand prêtre au bout !

Pour la PP007, on doit suivre un aqueduc, sauf qu’il est... souterrain … Je me gausse sauf qu’une grosse butte de terre nous permet de nous positionner sans soucis… grrrrrrrrrrrrrrrrr

La PP008 est sous une ligne à haute tension… J’essaie bien de leur faire croire que la balise est accrochée en haut du pylône à un câble, mais il la trouve au pied avant ça !

Pour la PP009, on cherche un chemin appelé « ligne des puits… ne le trouvant pas je propose d’entrer directement dans le bois et les ronces (là on va bien en perdre un ou deux). On commence à se frayer un passage quand.. oh surprise le chemin est là ! Quel C.. mais quel C.. et dire que je les emmène sur le bon chemin !!!

Les PP010, PP011 et PP012 défilent sans que je puisse tenter quoi que ce soit

La PP013 bien qu’habilement cachée dans un trou est découverte alors que j’avais réussi à emmener l’Ourson à contre sens de tout le monde…

S’en suit une jolie descente bien glissante pendant laquelle j’espèrerait en vain une chute impressionnante qui sectionnerait un ou deux membres, mais non. Ca descend lentement mais ça descend quand même… Le pire va être quand SOUL me dit

« et si pendant ce temps on récupérait la PP014 ? »
« Ah oui, bonne idée » comme ça je pourrait toujours te perdre dans les bois (pensai-je en moi même)!

Là encore, rien à faire. J’ai eu beau me laisser volontairement distancer, il a non seulement trouvé la balise, mais en plus il m’a retrouvé avant de me faire rejoindre le groupe ! La mission se goupille pas trop bien pour le moment…

On nous fait descendre sous l’aqueduc pour la PP015 puis on nous demande de plonger dans l’eau…

Enfin !… On va noyer Biopuce !!!
SOUL sort son arme secrète.. De grand sacs plastique thermo-soudés qui remontent jusqu’aux… vous savez là, les parties sensibles…
Remarquez que ça fera de très beaux sacs pour transporter les corps !

Il enfile les deux jambes , il saute et « PLOUF ! »
« Dépêchez vous, elle est froide ! »
« Tu t’en fiches t’es au sec ! »
« Non, non, le sac s’est déchiré quand j’ai sauté… »

Bref quelques instants après nous voilà tous dans l’eau glacée… Si ça continue c’est moi qui vais attraper une pneumonie avec leur âneries…

La PP016 ne présente pas de jolie possibilité d’extermination, par contre la PP017 va peut-être me permettre enfin d’en éliminer un !

Elle est située de l’autre côté d’un Ruisseau d’environ 3m de large pour 80cm de profondeur (à 3° n’oubliez pas)

SOUL se jette à l’eau une première fois, traverse, va à la balise, puis nous dit
« il faut poinçonner tous les dossards ! »
Il traverse une seconde fois pour nous rejoindre, puis propose de récupérer nos dossards afin d’éviter de tous traverser ! Ben pourquoi ??? Si on traverse on peut peut-être en perdre un ou deux !!!
Rien à faire. Soul récupère les dossards et traverse une 3ème fois. Il poinçonne les dossards et traverse une quatrième fois avant de s’apercevoir qu’il a oublié de poinçonner… le sien !
Mouarf je suis mort de rire… Allez retournes-y
Le voilà qui retraverse une 5ème fois avant de le faire encore une 6ème fois pour nous rejoindre…

Et bien croyez moi si vous le voulez, il ne s’est même pas noyé… Si c’est pas de la malchance ça !!!

Spéciale CO

Après cet intermède, SOUL ayant un peu froid on décide de se lancer ensemble dans la spéciale CO pendant que le reste de l'équipe avance un peu sur la route en se donnant un point de RdV un peu plus loin. Je connais bien la région où se situe cette CO, mais pas question d'achever SOUL à ce moment là, les autres se seraient douté de quelque chose .

On part donc directement sur la PP0019, laissant la PP018 un peu excentrée. La balise est dans une ravine facile à trouver en ne nous pose aucun soucis. La PP020 nous fait tourner un petit peu avant que Soul ne la trouve quand aux deux suivantes (PP021 et PP022) elles ne posent pas de problèmes particuliers. Bon allez, ça leur fera toujours 4 balises bleues sur lesquelles ils pourront se morfondre bientôt !

On retrouve l'équipe frigorifiée (on a bien fait de les laisser traîner) puis, avec l'expérience de la manipulation apprise au sein de l'Appareil, j'arrive à les faire partir sur le mauvais chemin. Oh pas longtemps, mais assez pour faire baisser leur moral ! Demi tour, puis direction PP023 et PP024 avec encore une petite traversée de ruisseau qui par malchance ne verra pas de blessé ou noyé.

La progression jusqu'à PC04 est simple et ne me donne aucune occasion de faire avancer ma mission même si dans le même temps on délaisse les PP027 et PP029 (balises optionnelles)

Le bilan n'est pas bon… On a toutes les balises vertes et même 5 balises bleues… si ça continue à ce rythme, ils sont capable non seulement de terminer mais aussi de faire un bon classement !!! cela ne doit arriver en aucune façons. Je sais trop ce qu'il m'arriverait si je me présentait devant le chef de l'Appareil après que le RAID 28 soit sorti grandi d'une nouvelle édition. Rien que de penser croupir dans un cachot de Repulsos me glace le sang d'avantage que l'eau dans laquelle nous a fait passer l'ignoble Jano Le Traceur !.

Il y a quand même un point réconfortant dans tout cela. On nous indique au PC4 que nous sommes un peu lent (grâce à qui… merci l'Electron de ralentir discrètement le groupe) et que désormais il va falloir se concentrer juste sur les vertes…

C'est reparti… On prend la PP032 et on évite la spéciale Memory. Je le regrette car cela m'aurait probablement permis d'envoyer chaque équipier sur une balise et les perdre tous d'un seul coup… Du grand art quoi ! Mais bon

On prend PP038 et PP039 et nous voilà au PC05 toujours complets !

On continue sur PP040, on zappe les bleues PP041 et PP042 et pour la PP043 on hésitait entre deux endroits possibles. Du coup on tourne un peu (enfin je les fait tourner un peu en rond, c'est mauvais pour leur moral et excellent pour le mien) pour finalement décider de ne pas chercher plus longtemps. Enfin un gros coup sur leur petit moral. On rate une verte… YESSS!!!

On repart en laissant PP044 et PP045 (des bleues) et on attrape facilement les PP046, PP047 et PP048 qui nous mènent au PC06

Arrive alors la PP049 placée au pied d'une statut dans le parc du château. Là mon génie va encore faire parler de lui. Une fois la balise pointée, bien qu'il y ait un sentier à l'intérieur du parc du château, j'arrive à les entraîner sur une route qui longe le château mais à l'extérieur du parc… Du coup on se trouve dans une résidence avec des rues qui tournent en rond et surtout sans possibilité de sortie autre que de revenir en arrière… Excellent, du très grand Electron… Vous auriez vu leurs têtes déconfites quand il se sont rendu compte qu'ils avaient fait tout cela pour rien. Je leur propose bien d'abandonner, en leur disant que maintenant c'est fini, qu'ils n'y arriveront plus, mais rien n'y fait… ils repartent !

On retourne donc dans le château, on prend le bon chemin et on traverse le parc, non sans espérer que le gardien excédé va lâcher ses chiens de chasse sur nous, ce qui, malheureusement n'arrivera pas !

Et nous voilà au PC7. A ce moment, j'utilise une arme secrète. Je feins un coup de fatigue, du genre qu'on ne se rappelle même pas par où on est passé, et je donne la carte à SOUL. Le pauvre il ne se rend même pas compte que la carte est imprimée… à l'envers… Il faut un miroir pour la lire… Heureusement que je ne l'ai pas donné au Raton Laveur car lui avec son habitude d'aller toujours dans le mauvais sens, il se serait rapidement trouvé… au bon endroit !

La technique fonctionne puisqu'on zappe plusieurs balises (PP051 à PP055) certaines étant pourtant pratiquement sur notre route mais j'avais habilement pris soins de ne pas reporter les balises bleues sur la carte. On aura donc juste les PP050 et PP056 avant de passer PC08 et PC09

Bon, vu qu'on ne s'est pas perdu je décide de ne pas insister et je reprend les cartes (je préfère savoir où je vais les perdre !)

Un point fait à ce moment là montre que en continuant comme ça, il ne sera pas possible de respecter la barrière horaire et d'être à 11h au PC12. Il va donc falloir couper au plus court et courir comme des dératés ce qui devrait faire exploser en vols un ou deux équipiers qui commencent, enfin, à montrer quelques signes de fatigue !

Que croyez vous que va décider le Raton Laveur ?
Croyez vous qu'il va dignement m'aider dans mon entreprise de démolition ?

Et bien NON !!! Voilà que l'équipe décide finalement de ne pas se laisser mettre la pression, de ne pas courir comme des dératés sur route pour rejoindre PC12 mais simplement de continuer à profiter au maximum du tracé de la course et de continuer à prendre des balises. Ils aviseront au PC12..

Franchement est-ce que c'est un état d'esprit à avoir quand on connaît l'enjeu de ma mission ! Ils n'ont vraiment aucun respect pour le travail bien fait.

Et nous voilà reparti , prenant les balises PP057, PP058, PP059, zappant la spéciale azimut et reprenant les PP065 et PP066 avant d'arriver au PC10

Là un gentil photographe essaie de me remonter le moral en leur disant qu'il vaudrait mieux abandonner maintenant , mais ils n'écoutent jamais les précieux conseils et repartent aussitôt

J'ai encore une lueur d'espoir en allant sur PP067, quand sur le chemin on se retrouve face à uncerf appeuré. Il saute dans tous les sens mais arrivera finalement à partir sans écraser un des équipier. Preuve que le destin était contre moi ce jour là

On passe PC11, on zappe une bleue (PP068) et on fait dans la foulée PP069, PP070 et PP071. Là l'équipe décide de laisser sur le côté l'enchaînement PP072 à PP075 (1 verte et 3 bleues) pour rejoindre PP076 dans la forêt. S'en suit une longue traversée pour rejoindre PP077 où se situe mon dernier espoir de réussite pour ma mission. On doit remonter environ 800m dans un tunnel de 1m de large et 1m60 de haut, le tout dans l'eau et normalement le tunnel est infesté de chauves souris !

Tu parles… Ah pour les 1m60, ils étaient bien là (j'en ai encore mal au coup d'avoir avancé plié en deux alors que biopuce pouvait courir sans toucher le plafond), l'eau aussi (même pas puante ni pleine de rats morts ) mais pour ce qui était du côté "infesté de chauves souris" on va finalement en croiser… une ! Je ne sais pas si vous avez déjà vu un petit mulot des champs, vous savez ceux qui font 7-8 cm… Et bien la chauve souris c'est pareil, mais avec des ailes… On est loin des vampires assoiffés de sang que j'espérais…

A la sortie du tunnel, après avoir pointé PP078, on arrive au PC12 où on nous indique que 'organisation nous met hors course pour dépassement des barrières horaires…

Alors, ça veut dire que j'ai réussi, qu'on ne va pas au bout et que la honte suprême va s'abattre sur le raid ???

"Non, non" me dit un organisateur, "vous n'avez pas abandonné, c'est nous qui vous arrêtons !!! c'est pas pareil du tout". Et franchement à voir les sourires sur le visage de mes équipiers, il semble vraiment que ce ne soit pas du tout un abandon.





Et voilà votre seigneurie, comment ce félon, ce traître, ce Grenoflan de Raton Laveur aidé de sa fine équipe a fait échoué les plans grandioses de notre bonne et grande F, F & A (longue vie à sa Majesté).

Comme je l'ai dit en commençant cette confession, il faut les exterminer tous et principalement ce capitaine d'équipe !!! on ne sait pas jusqu'où il est capable d'aller.

Et, m'inclinant respectueusement devant votre seigneurie, sachant qu'un prisonnier n'est pas en état de demander quoi que ce soit, je sollicite votre bienveillance pour la requête que je souhaite malgrè tout vous soumettre

Pouvez vous me garder en prison ?

Surtout ne me libérez pas… Torturez moi, jetez moi dans le plus noir et le plus profond cachot de Repulsos mais surtout ne me libérez pas… Il paraît qu'ils m'attendent à la sortie pour m'enrôler à nouveau …


PS : Merci à Ron pour m'avoir prêté Mission Terre, Jet et Soltan ! Dommage que tu aies mal tourné depuis.

5 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 21-01-2006 à 09:57:00

10:05

je commence la lecture
je vois bien que ca va etre imaginatif et drole
lisons ...

Commentaire de L'Dingo posté le 21-01-2006 à 11:22:00

11h27 Fini! je me suis pas perdu dans les balises PPO n ,mais j'ai du interrompre la lecture.

Eh non, il ne pas fallu 1h23 pour tout lire malgré mes facultés reduites :-)

Rien à dire de plus , L'electron dans toute sa forme litteraire. Bravo

L'Dingo

Commentaire de l'ourson posté le 21-01-2006 à 14:09:00

Du trèèèèèèèès trèèèèèèèès grand CR qui m'a fait pleurer de rire !...
L'Ourson_MDR;-)))))

Commentaire de taz28 posté le 22-01-2006 à 16:31:00

trop fort ce CR, j'ai ri du début à la fin, tout comme l'ourson d'ailleurs...! Quelle belle idée de transformer ce RAID 28 arrêté en plein vol, en mission impossible : tout faire pour que cela vienne de toi, terrible orienteur, et non pas de cette satanée (ou satanique) organisation......Une belle idée de scénario pour un futur film sur les raideurs !!
BRAVO...je me suis régalée...!!!

Commentaire de _azerty posté le 23-01-2006 à 09:23:00

Cher Electron,
je vous libère ce WE, rattrapez vous, reprenez vous !!! c'est un ordre !!!
je vous confie la m^me mission sur le raid Normand

Super_CR
Domi

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran