Récit de la course : Triathlon de Rumilly 2010, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Triathlon de Rumilly

Date : 6/6/2010

Lieu : Rumilly (Haute-Savoie)

Affichage : 1430 vues

Distance : 50.4km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Par ici le même récit (avec des photos) sur mon blog :

http://philippe.teamtrajectoire.over-blog.com/article-2010-06-06-triathlon-de-rumilly-51930015.html

Et sinon sur Kikourou :

Ca y est, c’est fait…

Wahouuuuu quand même

 

En octobre 2009, le but était d’arriver à apprendre à nager le crawl pour faire mon premier triathlon…

Tout naturellement, mon choix avait penché pour celui de Rumilly : la date et le fait de l’avoir « fait » par équipe en 2008 (Gilles à la natation, moi au vélo et Fredo à la Cap).

 Et puis ce sera l’occasion de me faire un suivi de ma motivation, mon apprentissage et de ma préparation sur le blog. Et voilà, dimanche 6 juin 2010, au matin, je me gare sur un parking du plan d’eau de Rumilly. Je profite tranquillement de la matinée pour admirer notre Gilles se lancer sur le Super Sprint (400 m (plutôt 500/600 d’ailleurs)/10 km/3 km).

Et il s’en sort plutôt bien et s’éclate pas mal. Impressionnant !

59eme / 119 en 48’55.

L’a pas trainé le Marsu !!!

 Me reste juste à faire aussi bien l’aprèm. Pendant la partie vélo de Gilles (vers 10H00) j’en ai profité pour prendre mon repas.

C’est moyen… j’ai l’impression de ne pas avoir digéré encore le repas d’hier soir.

 Je bois également beaucoup toute la matinée et automatiquement je vais beaucoup aux toilettes.

Après la course de Gilles, on se pose un peu, regarde les courses enfants, puis file commencer à préparer mes affaires.

Entre temps, Céline et mes parents arrivent.

Petit cafouillage pour se rejoindre, puis pendant qu’ils mangent je file ranger mes affaires sur l’aire de transition.

Je me fais marquer, constate que j’ai oublié ma puce (heureusement Gilles est là et se démène pour la récupérer dans ma voiture).

Voilà j’ai organisé mon petit coin.

Je ressors et rejoins tout le monde.

Papa m’offre un petit coca… j’ai toujours l’impression d’être un peu chargé au niveau du bide…

Puis 14H00 approche, il est temps de commencer à s’équiper.

Un pipi de la peur.

Puis la tri fonction, la combi, les lunettes…. Allez, je vais faire 2, 3 ronds dans l’eau.

Tout va bien, je me sens bien dans l’eau, pas de stress.

Je ressors.

Une annonce, le départ est reporté à 14H30 …

Pas top … tout le monde patiente tranquille

J’en profite pour un nouveau dernier pipi de la peur.

Puis direction le départ. Encore 16 min d’attente entre le départ des filles et celui des garçons. C’est un peu long cette attente ;

Mais je me sens bien et je ne me pose pas trop de questions (je devrais !).

Dans ma tête je prends le départ et tout va bien se passer.

Allez top départ, je me fous à l’eau sur le côté et c’est parti….

Ils partent comme des malades !!!!!

Je suis épargné par tous les remous et le flot mais je suis à fond et je suis complètement largué !

Je continue à bloc comme ça. Je relève 2, 3 fois la tête, à chaque fois ma trajectoire a dévié, je navigue  un peu, je dois être à bloc et ne fait pas du tout attention à ma nage. Ca doit être n’importe quoi !

Passage de la 1ere bouée super large, je continue un peu…. Mais je suis asphyxié. Obligé de me « relever » et passer en brasse : 1er coup dur dans ma tête, je ne suis même pas capable de tenir les 1400 m en crawl aujourd’hui… du mal sur le coup à vraiment analysé que je suis en surchauffe complète. La preuve, même en brasse je mets le paquet pour essayer de ne pas me faire larguer.

Puis je repasse en crawl (Merde, j’ai pas fait tout ça pour rien)

2eme bouée, je suis dans le rouge… et largué.

On amorce le retour vers le départ… je continue un peu puis lâche prise, passe en brasse, essai de tenir en brasse, relâche un peu… enfin je m’en rends plus ou moins compte du n’importe quoi de la natation.

Je suis asphyxié.

Je baisse le rythme, passe en crawl et file plus tranquillement. Je me ré-oxygène un peu, ça va un peu mieux.

Le 2eme tour passe un peu mieux. Je suis un peu plus lucide pour vérifier un peu ma trajectoire, c’est mieux aussi.

Sur la fin je « reviens » un peu sur le « groupe » devant moi.

La fin approche enfin… Purée j’en ai bavé… Un peu secoué…

Je sors enfin de l’eau.

28’59 en 257eme position.

Plus grand monde derrière !

Je viens de bien me faire remuer. Ca a été dur.

J’ai eu du mal à voir le jour, à être lucide, j’ai énormément subi et le mental a été secoué aussi.

Mais j’ai pas l’impression d’avoir trop donné physiquement.Par contre je viens de voir le chemin parcouru, mais aussi à parcourir…Purée c’est dur.Un peu trop confiant au départ, croyant pouvoir en découdre tout de suite, la sanction a été cash.J’sais nager, mais j’suis pas encore un nageur. 

J’entends Gilles me crier : « Le plus dur est fait ! »

P…n je m’accroche à ça.

Je suis quand même bien dans le rouge, j’entrevois mes parents, Céline, ça fait du bien.

C’est parti je veux me relancer.

Le parc à vélo, je ne vois même pas qu’il y a plus grand monde.

J’enlève la combi, enfile dossard, lunette, casque, chaussettes, chaussures de vélo, un gel, et les gants de vélo… Ca y est j’suis reparti.

Tout de suite sur le vélo, ça va mieux.

Je ne force pas trop sur le début, mais les jambes vont bien.

Je commence tout de suite à remonter du monde. Vraiment je me sens bien, ça tourne.

L’avantage d’être reparti dans les derniers, c’est que j’ai l’impression de bien avancer.

Tout se passe bien, et ça va continuer tout le long comme ça.

Je passe nickel la montée à Alleves, me ravitaille en buvant 3 gorgée d’eau au ravito, bien dans la montée du pont de l’Abîmes.

Je « suis » avec un concurrent, on se passe et repasse, ça me relance bien (dans le respect du règlement, pour un premier tri si en plus je me prends un carton :-).

Le retour se passe bien, un peu de vent mais j’ai l’impression de bien rouler.

Avant Rumilly, petit coucou à mes parents qui ont attendu de me voir passer avant de repartir.

Purée ça me met le boost, mais je ne m’enflamme pas.

Arrivée sur Rumilly, virage à droite vers le plan d’eau, je quitte mes chaussures, dernière ligne droite. Céline et Gilles m’encouragent.

Hop je descends du vélo, je suis remonté comme un coucou.

1h25’37 / 194eme temps. 

C’est ma partie, je vais me faire plaisir maintenant.

Je pose le vélo, quitte casque et gants, me penche pour enfiler mes baskets…

Et là : PAN ! 2 crampes aux cuisses !

Je suis dépité, je fais comme si,…  je mange un gel, bois un coup, tourne le dossard sur le ventre et je repars.

Les cuisses sont dures, je m’arrête tout de suite aux ravitos boire un coup.

Et cette fois c’est parti, je fais abstraction des cuisses, j’ai envie de me faire plaisir bon sang, j’ai envie d’envoyer.

Je pars dans un bon rythme, tour du lac, ligne droite le long du parc à vélo… les cuisses durcissent ; On passe derrière Téfal… Stop  2eme km, faut que je m’étire… j’en profite pour pisser, m’étire de nouveau, un arbitre me demande si ça va : « OK, OK, juste des crampes »… je repars.

Du monde est passé (dont le gars avec qui on a « fait » une bonne partie du vélo), mais je suis un peu sorti de la course.

Les cuisses vont un peu mieux, je gère du 2eme au 6eme/7eme km, sans trop me faire passer.

J’arrive à reprendre un peu le fil à partir du 7eme et à revenir un peu dans la course.

Je pense seulement au dernier ravito à m’arroser les cuisses avec de l’eau fraiche (j’ai même refusé de me faire arroser sur le parcours !!!).

Passage le long du parc, encouragement de Céline et Marsu.

Tour du Lac.

Ca y est c’est l’arrivée.

55’30 / 207eme temps.Temps final : 2h50’05209eme / 258.  

Wahouuuuuuu

C’est fait

Purée j’en ai c…é

Je suis triathlète !?!

J’en ai vraiment bavé !!!

 

Petit débrief à chaud avec Céline et Marsu… je bois un coca (limite je me fais engueuler parce que je demande un coca (dois plus en rester beaucoup)… seul point limite de toute l’organisation et des bénévoles… mais c’était juste le moment ou j’avais pas trop envie qu’on me fasse une remarque parce que je demande un coca ;-)… Merci quand même à tous les bénévoles et à toute l’organisation !!!)

On nous demande de vite récupérer nos affaires dans le parc (risque de pluie)… mais du coup ça fait un peu précipité, et donne pas trop le gout de rester trainer un peu.

 

De toute façon il est temps de nous rentré.

Ciao Ciao au Marsu et merci pour les conseils, les encouragements et le soutien !

Merci à mes parents pour avoir été encore là sur une de mes courses.

 

Et merci à ma chérie qui a en plus d’avoir été présente ce 6 juin,  a été là tout au long de ma préparation, de mes doutes, de mes interrogations... et d’être encore là pour l’after :-)

 LE BILAN : 

C’est dur.

J’ai morflé.

Je referais.

 

En vrac :

-       Les crampes… je pense un souci au niveau de mon hydratation (et ce n’est pas la première fois que je me fais la remarque (la 1ere fois Le Bélier 2005)). Je bois trop avant (dans la matinée 1 thé + 2.5l + 1 coca 33cl) et par conséquent vais trop aux toilettes. Je me « lave » de l’intérieur ?

Prochaine course :Veille : hydratation normale

Jour matin : petit dej normal (thé) + 1.25 l max avant course

-       L’alimentation : en course, j’ai bien apprécié mes 2 gels et pas senti de manque.

-       L’alimentation : avant course : à revoir

Trop mangé le samedi soir (même si ce n’étaient que des pâtes) et l’impression d’être plein toute la matinée du dimanche + petit dej. + re-pâtes à 10H00. A revoir !

Prochaine course :Veille midi : plat de pâtesVeille soir : viande blanche + salade (pas trop chargé)Jour matin : petit dej normal 

-       La natation : tout est dit plus haut. Et déçu de ne pas avoir pris de plaisir.

Si encore un truc : m’échauffer un peu plus dans l’eau avant le départ. Tout l’hiver, je me suis « bien »  échauffé avant d’attaquer mes séances, faut que je le remette ça en place avant d’attaquer un tri. 

-       Le vélo : même si j’ai pris du plaisir, le chrono est pas exceptionnel…

Bon 240 km de vélo depuis le 1er janvier dans les pattes avant de prendre le départ c’est peut être pas vraiment suffisant quand même…

‘fin fait ce qu’on peut aussi ! 

-       La course à pied : déçu, déçu…

Encore une fois déçu, cette impression d’être passé à côté, de n’avoir rien pu donner, déçu du chrono… Les dossards en cap se suivent et se ressemblent de + en +

Après de super sensations au mois d’avril, l’Ardéchois a mis un gros frein à tout ça. Je croyais avoir repris un peu le fil (entre mes bobos) et les sensations aux dernière sorties étaient bonnes mais… 

-       Le triathlon : grosse école d’intensité.

C’est ce que je retiens : l’INTENSITE. -       Content tout de même de cette expérience de suivi de ce défi que je m’étais lancé, c’était quand même motivant de relire temps en temps d’où j’avais démarré (surtout en natation) 

-       Me suit vu un peu petit peu trop beau sur ce coup là…le fait de me retrouver dans le 1er tiers sur les trails, ben j’y ai cru aussi sur ce coup là…

Tout faux

Rien à voir

Reviendra en 2eme semaine

 

Au final pas déçu de toute cette préparation engendré par ce triathlon, la voie est tout de même  ouverte, et même si je m’attendais à un peu mieux, reste une sacré belle expérience, de belles sensations découvertes (la natation et nager dans le lac, enchainer 3 efforts) et une envie surement d’y revenir…

4 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 15-06-2010 à 10:09:00

au moins les transitions ont ete top ;-)
rassure toi tous les 1er tri, on y a droit a la brasse !
travaille la Cap et velo dans une meme seance
(10km velo 2km Cap a faire plusieurs fois de suite) tes jambes s'habitueront au changement.

Commentaire de LtBlueb posté le 15-06-2010 à 10:43:00

Tiens on était tous les 2 à Rumilly !
Rassure toi (je te ressors ce qu'on m'a dit il y a qqs temps) : on est tous passés par là... une "mauvaise" nat, entraine souvent un vélo moyen (on attaque essouflé), et une cap en deca (on démarre avec crampes et grosses cuisses)... pour la nat, je pense avoir trouvé le truc : je vais nager en combi 1 fois par semaine en lac...
pour ta remarque sur le niveau en tri, perso je le trouve plus élevé qu'en trail : beaucoup plus difficile d'etre ds la premiere moitié notamment
Bonne continuation !

Commentaire de bigpeuf posté le 15-06-2010 à 13:40:00

+1
bienvenue au club
Bravo à toi
A+
le BIG

Commentaire de Eric Kb posté le 15-06-2010 à 22:51:00

Merci pour ton Cr que je vais m'empresser d'oublier sinon dimanche prochain, je reste sur la plage :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran