Passage du marathon au trail...

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 22:02

Bonsoir,
Je fais des marathons depuis deux ans (meilleur temps; 3 h 10). Je compte faire celui de Saumur en avril, mon cinquième. J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette pratique sportive récente pour moi, mais j'ai déjà envie de découvrir de nouvelles sensations, d'avoir de nouveaux défis.Le trail en fait partie. En regardant des vidéos sur les différents sites des courses, cela fait même rêver ! Et quand on vient de terminer un livre de Kilian Jornet, on se voit déjà dans les grands espaces !! Les Templiers notamment donnent des frissons rien qu'en voyant un résumé de l’événement...
J'ai beaucoup de questions en tête, mais notamment celles-ci ; les Templiers en octobre 2018, est-ce trop tôt ? Passer du marathon aux trails et inversement dans une saison, est-ce cohérent et faisable ?

Merci de vos réponses.

Messagepar Hadrien35 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 22:33

Hello,
C'est un bel objectif et tu as de bonnes bases vu ton temps sur marathon.
Je ne suis pas à ton niveau donc je ne sais pas pour 2018, il y a tout de même un sacré gap en temps d'effort entre un marathon en 3h et les templiers.
Il va falloir que tu axes ton travail sur le denivellé et la varation d'allure, apprendre à marcher dans les montées car le rythme n'est pas du tout le même que sur un marathon.
Commence déjà par un 20-30km avec un peu de D+ pour te familiariser :)

Je suis d'avis de la prudence, d'autres te diront peut être quavec un entraînement en conséquence tu passeras le templiers sans soucis, je ne sais pas! ;)

Bon entraînement!
Dernière édition par Hadrien35 le 10 Jan 2018, 23:15, édité 1 fois au total.

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 22:40

cap53 a écrit:Bonsoir,
Je fais des marathons depuis deux ans (meilleur temps; 3 h 10). Je compte faire celui de Saumur en avril, mon cinquième. J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette pratique sportive récente pour moi, mais j'ai déjà envie de découvrir de nouvelles sensations, d'avoir de nouveaux défis.Le trail en fait partie. En regardant des vidéos sur les différents sites des courses, cela fait même rêver ! Et quand on vient de terminer un livre de Kilian Jornet, on se voit déjà dans les grands espaces !! Les Templiers notamment donnent des frissons rien qu'en voyant un résumé de l’événement...
J'ai beaucoup de questions en tête, mais notamment celles-ci ; les Templiers en octobre 2018, est-ce trop tôt ? Passer du marathon aux trails et inversement dans une saison, est-ce cohérent et faisable ?

Merci de vos réponses.


Les Templiers ce n'est pas seulement 34 km de plus qu'un marathon, mais aussi du D+...
Essais avant un trail plus court (30km environ) courant avril ou mai avec du D+ et après tu aviseras.
Et sur les Templiers, il n'y a aussi d'autres distances.

Messagepar Galopaïre » sa fiche K
» 10 Jan 2018, 22:53

En même temps, 10 mois pour augmenter la distance et le dénivelé ça laisse du temps.
Tu peux très bien prévoir une progressivité en trail sur l'année. Un Mara-trail pour voir au printemps après une préparation progressive sur 3 mois, puis un autre plus sérieusement durant l'été pour te jauger. Il est guère utile à mon avis de faire des courses bien plus longues pour préparer les templiers.
Choisis des courses ayant un ratio distance/dénivelé proche.

Messagepar Olivebobo » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 12:47

On parle toujours de montée et de D+, mais la réalité du trail, on l'oublie souvent, c'est aussi la descente... et là, c'est plus pareil.
J'ai vu de bons athlètes sur marathon être incapable d'enchaîner les descentes tellement ils avaient mal aux cuisses.
Je pense que c'est un aspect qu'il faudra vraiment que tu intègres à ta préparation.

Messagepar Galopaïre » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 12:54

+1, effectivement. pour moi ça va de pair.

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 15:26

Merci pour ces premiers conseils !

Pour l'instant je compte quand même jusqu'à mi-avril me préparer pour le marathon de la Loire (Saumur), histoire d'essayer de baisser encore de quelques minutes. Je me dis qu'à 45 ans, ce sera difficile de faire mieux après. Ensuite, j'ai justement envie d'oublier un peu le chrono, qui prend par moments trop de place...Du coup, ça me laisse encore moins de temps pour octobre et les Templiers. J'imagine qu'entre un 42 et un 76 avec dénivelé, ce n'est pas du tout la même chose. Je prévois fin mai un premier trail de 21 ou 42 à Saint Jean sur Mayenne, selon ma récupération du 42...
Il y a beaucoup de coureurs sur le forum qui passent du marathon aux trails dans une même saison ? C'est possible ou difficilement compatible ?

Messagepar arrosakoa » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 16:02

Attention, rien à voir entre les deux disciplines...
Un gars de mon village, qui était soi-disant bon marathonien, avec temps à l'appui, n'a pas fait plus de 30 km l'an dernier sur l'ultra euskal trail.
La foulée est complètement différente. Avec les cailloux, tu es sur de te rétamer si tu adoptes la même que sur route.
Et comme dit plus haut, le D+ et surtout le D- vont te "détruire" les cuissots.

Messagepar fano » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 16:11

C'est surtout et souvent un excès d'optimisme et une méconnaissance de l'effort spécifique du trail de la part des coureurs sur route, vouloir courir dans les montées à tout pris et se cramer rapidement, car un très bon marathonien avec un entrainement adapté et quelques bons conseils sera très vite bien placé au classement général...
Quand on vaut 3h/3h10 au marathon, avec quelques sorties longues, faut plus viser le 1er tiers de la course au minimum....

Messagepar runner74 » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 17:20

Les 2 sont faisable. En 2017, j'ai fait la marathon race en Mai (42 km, 2600 de D+), le marathon du Mont Blanc en juin (42km, 2800 D+), et mon premier marathon sur route à Lisbonne en Octobre.
Donc c'est faisable de faire les 2 disciplines mais attention car ce sont des efforts tout à fait différents!

Messagepar Galaté57 » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 18:46

arrosakoa a écrit:Attention, rien à voir entre les deux disciplines...
Un gars de mon village, qui était soi-disant bon marathonien, avec temps à l'appui, n'a pas fait plus de 30 km l'an dernier sur l'ultra euskal trail.
La foulée est complètement différente. Avec les cailloux, tu es sur de te rétamer si tu adoptes la même que sur route.
Et comme dit plus haut, le D+ et surtout le D- vont te "détruire" les cuissots.


J'abonde en ce sens
Il y a 3 ans, mon cousin qui vaut 3H20 sur marathon alors que je suis à 4H15 a pris le départ avec moi sur la BELFORTRAIL (55km D+ 2500) , je l'ai ramassé au 35ème km, les cuisses carbonisées..

Messagepar Galopaïre » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 21:43

Baah, si tu bouffes des sorties longues en mangeant du D+ et du D- en y allant progressivement et si tu n'as pour objectif que de finir proprement, tu ne prends pas trop de risque.
Même en n'attaquant la prépa qu'en mai.

Messagepar Galopaïre » sa fiche K
» 11 Jan 2018, 21:46

Tu auras fait ta préparation générale, il te restera 6 mois pour le spécifique. tu es large. Bien sûr il ne te faudra peut-être pas viser un chrono ce coup ci.

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 13 Jan 2018, 11:14

Merci pour toutes ces expériences différentes.
6 mois pour le préparer de manière spécifique...je vais attendre encore un peu avant de me décider mais la motivation est bien présente en tout cas.
Pour le dénivelé + ou -, le problème est que que j'habite dans une région plate. J'imagine que c'est le problème pour beaucoup (je n'ai pas parcouru tout le forum, mais c'est un aspect qui doit souvent être évoqué ?). EN 4 sorties, j'ai réussi à cumuler seulement 900 m de dénivelé+...Rien que ça, pour un habitué du plat et des allures, ça change bien des choses. On a l'impression de ne pas avancer, difficile d'accepter de ralentir, mal de cuisse...La problématique de la descente que je n'imaginais pas si importante, n'est pas présente car les montées ne sont pas assez longues ou difficiles (max : 1 km).
Je me demandais dans un trail comme les Templiers, pour un coureur qui termine dans la moitié de la course, combien de temps on marchait dans la durée totale de la course ?

Messagepar Nikoals » sa fiche K
» 16 Jan 2018, 11:03

Si comme moi on est parisien et entouré de plat, peut-on travailler le D+ et D- avec une sortie genre "les ponts de Paris", c'est à dire en enchaînant les escaliers ?

Messagepar Hadrien35 » sa fiche K
» 16 Jan 2018, 11:15

Nikoals a écrit:Si comme moi on est parisien et entouré de plat, peut-on travailler le D+ et D- avec une sortie genre "les ponts de Paris", c'est à dire en enchaînant les escaliers ?

A minima oui.
Mais le mieux serait, en fonction de ce que tu prépares, de sortir de Paris pour aller chercher un peu de D+ sur des sentiers.
Il y a par exemple le GR2 entre Brimborion (tram) et Rueil Malmaison (RER) en passant par le parc de la jonchère à Bougival, en tout 15km et 500D+.
Il y a aussi la colline d’Élancourt, je ne connais pas le coin mais c'est un point de rdv kikous si je ne me trompe pas.

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 17 Jan 2018, 11:42

Pour ce qui est de la vitesse et de la puissance en côte, je vois à peu près quelles séances on peut faire. Par contre c'est pour "l'endurance dénivelé" ? Comment compenser ?
Je ne sais pas si sur ce forum il a des personnes qui ont couru les Templiers (le76) ?Je ne me rends pas compte du temps total où il est nécessaire de marcher sur cette épreuve...

Merci de vos réponses.

Messagepar ilcourtlefuret » sa fiche K
» 17 Jan 2018, 17:44

pour ajouter ma contribution, ma soeur est une bonne marathonienne (au moins 2/an depuis plusieurs années) avec un temps de référence de 3h21.
Elle a fait le trail des passerelles cette année, 65 km de 3500m de D+; Elle n'a pas écouté mes conseils: pas de préparation spécifique (même si ses entrainements sont en terrain valloné), et surtout un départ bien trop rapide: 1ère féminine après 20 km, j'ai cru halluciner. sauf qu'au 40è elle abandonnait (provisoirement) avant de se ressaisir, elle a fini en marchant dans la douleur et très loin au classement...
du coup cette année je l'accompagne avec comme consigne de ne pas me dépasser sur la 1ère moitié de course; si elle se sent bien, elle fait ce qu'elle veut après!

le principal danger de passer du marathon au trail, certains l'ont dit, c'est de vouloir maintenir un effort intense en continu. C'est impossible sur un trail long sauf pour les élites. quant aux montées ce n'est pas le problème, c'est surtout les descentes qui vont casser les jambes et générer la fatigue musculaire. Il faut considérer que les 15 premiers km sont de l'échauffement, les 15 suivants on monte en régime et la course démarre vraiment après. Je n'ai pas une grande expérience (3 trails > 50km, 1 marathon) mais j'ai pas mal rigolé de voir les avions de chasse descendre n'importe comment, se faire reprendre à l'agonie en montée et disparaître derrière passé 30 km de course. A mon humble niveau de tracteur, l'important n'est pas d'aller vite mais de ne pas perdre de temps. Avec ce principe on peut tout affronter, même avec une prépa légère!

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 01 Fév 2018, 21:55

Bonjour,

Après avoir effectué un stage de trail (deux grandes séances) avec beaucoup de plaisir ce week-end avec notamment Tony Moulai (Perfect'Trail), je vais finalement arrêter le marathon pour cette année. Je vois bien que c'est compliqué de faire les deux, qu'il y a des différences et que je ne suis pas prêt pour les côtes, les descentes, le renforcement musculaire...Vos avis ont aussi contribuer à cette décision.
Voici mon programme :
- un 15 kms à Renazé le 18.02
-un 60 kms le 28.04 (le Bretagne Ultra Trail avec 1700 m de dénivelé positif)
- un 42 kms avec 1700 m de dénivelé positif. Ils vont même essayer d'améliorer la trace pour arriver à 2000m de dénivelé positif. C'est à Landivy dans le 53 (la Lisa Run 53). C'est leur premier, je fais de la pub...Le dénivelé est rare pour l'ouest de la France. Ça devrait intéresser du monde et c'est au profit d'une oeuvre caritative.
Pour l'été, je ne sais pas...
En octobre les Templiers, j'espère en tout cas. Il faut d'ailleurs s'inscrire vite ?
Mon programme vous parait cohérent ?

Merci d'avance.

Messagepar valdes » sa fiche K
» 02 Fév 2018, 09:11

cap53 a écrit:- un 42 kms avec 1700 m de dénivelé positif. Ils vont même essayer d'améliorer la trace pour arriver à 2000m de dénivelé positif. C'est à Landivy dans le 53 (la Lisa Run 53). C'est leur premier, je fais de la pub...Le dénivelé est rare pour l'ouest de la France. Ça devrait intéresser du monde et c'est au profit d'une oeuvre caritative.


avec une date en regard (et un éventuel lien, autre que Facebook), la pub aurait encore plus d'effet ...

merci d'avance :mrgreen:

Messagepar fanfan1978 » sa fiche K
» 02 Fév 2018, 10:30

allé j'y vais de ma petite expérience.
Comme toi en 2016 deux marathons (3h35 sur paris) et je me suis lancé sur la saintélyon.
quelques soucis physique lié au (trop vite trop fort) mais une prépa axé sur le long et le D+ et je finis la sainté en 8h37 en ayant mal aux genoux au bout du 65ieme km.
2017 idem marathon de paris en 3h23 et saintélyon mais j'ai beaucoup plus bossé le d+/- avec deux trails (les rois maudits et les chataignes ) ayant quasi le D+ de la sainté et je finis la sainté en 8h55 (mais y avait la neige :) ) en bien meilleur état.

alors certe le D+ des templiers est supérieur mais du coup tu ira moins vite.

Donc oui c'est possible mais pour çà il te faudra bosser le D+ et le D- car autant marcher en montée une fois le fait de l'avoir accepté passé n'est pa strop problématique autant courir en descente tout le temps peut être bien plus compliqué ;)

Donc du long et du denivelé.
bref rien de bien nouveau :)

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 02 Fév 2018, 23:16

Ah oui petit oubli pardon... C'est le 17 juin 2018 pour la Lisa run 53

Merci pour le dernier témoignage.

Messagepar cap53 » sa fiche K
» 19 Juin 2018, 16:45

Bonjour,

Petit bilan rapide et petite expérience personnelle pour ceux comme moi qui passent de la route au trail.
Au BUT(Bretagne Ultra Trail), de 59 kms, je termine en 6 h 40. J'ai peiné dans la deuxième partie(les 30 premiers à 10 à l'heure, les 30 derniers à 8 à l'heure- 30 places de perdue). Plutôt satisfait, du plaisir, même si j'ai trouvé l'alternance côtes-descentes fatiguante (1450 m de dénivelé+) et que la course est quand même mal gérée de ma part...Ma sortie la plus longue a été de 2 h 30. Je me demande si c'est suffisant ? Je lis un peu de tout sur ce sujet. Je finis dans les 40 % de la course alors qu'à mon meilleur marathon sur route, je suis dans les 10%. Ça me confirme que ce n'est pas le même effort et que pour l'instant, je ne suis pas tout à fait prêt, que je suis moins "performant". Quand je lis sur un autre forum, que certains parlent des traileurs comme des "randonneurs", je ne comprend pas cette polémique stupide ! En tout cas, je trouve le trail plus difficile.
Ce week-end, j'ai fais la lisarun53 à Landivy( 42 kms, 1750 m de dénivelé).Entorse au 14 kms, abandon au 17. Mes chevilles ne doivent pas être "prêtes", peut-être pas tout à fait récupéré du 60, moins de concentration...En tout cas, les premiers de la course ont tous dit que c'était le trail le plus difficile de l'ouest (première édition), plus dur que Guérledan d'après le vainqueur ! Un très bon entraînement avant les gros trails de montagne.
Prochain objectif, les templiers(le 76). Du travail (et du plaisir !) en perspective...

Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Accueil - Haut de page - Version grand écran