Récit de la course : Les Terrasses du Lodévois 2010, par oc12

L'auteur : oc12

La course : Les Terrasses du Lodévois

Date : 21/3/2010

Lieu : Lodeve (Hérault)

Affichage : 866 vues

Distance : 45km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Depuis des années nous autres de l'Aveyron passons le Pas de l'Escalette en voiture en nous disant que ça doit être un super coin de course ou de randonnée... Vraiment nous n'avons pas été déçus...

   Donc ce 21 mars 2010, après un départ un peu retardé par du débalisage, départ pour 46,5 km mais en fait de l'avis général un peu beaucoup plus!

    La remontée de ruisseau de départ est régulière et progressive, ça met bien en jambes sur un monotrace sympathique. Il y a aussi du béton et du goudron un peu, mais on fait bien d'en profiter, parce que la suite, c'est du costaud... On plonge sur Soubès (patrie d'un grand arrière du rugby français...) et c'est parti pour la montée vers le cirque(c'est nous les clowns???!!!) du Bout du Monde où les Millavois aiment venir grimper au soleil quand le Larzac est glacial. Il y a des passages assez funambules avec de beaux trous sur notre droite, et il fut être prudent. A un moment immense côte pavée dans les pins, une côte qui me calme personnellement...Puis c'est le premier passage équipé de cordes, dur et chouett', là c'est plus les clowns, c'est les acrobates! Est-ce que les premiers courent en tenant la corde??? (Au fait excusez moi pour les imprécisions, les oublis de descriptions et surtout l'absence d'informations sur le kilométrage...). Sur le Larzac je me souviens d'une magnifique faille (canaule) d'où l'on sort par une échelle, de passage d'escalade dans des rochers ruiniformes, d'une jasse (bergerie) dans les pins, etc... On court le rebord du Larzac pour arriver à la Chapelle Saint-Vincent qui a oublié sa solitude pour quelques heures et puis c'est la magnifique plongée et quand je dis plongée c'est plongée (en occitan:una brava davalada) où heureusement la nature a judicieusement placé des buis centenaires que je n'hésite pas à bien agripper par le tronc!

    Bon si j'ai rien oublié nous voici à Pégairolles de l'Escalette à peu près à la moitié du parcours où j'apprécie la saucisse sèche et le fromage...(puisque comme d'habitude je n'ai pas consommé de gel, tout en me disant que la prochaine fois il faudra que j'en mange...J'ai quand même pris une barre énergétique; mais je ne crois pas que ça "cale" assez...).

    Sacrée remontée vers le rebord du Larzac et la grotte de Labeil, là il fait nettement plus chaud avec des remontées de cordes banzaï et assez boueuses et j'ai le plaisir de voir qu'on a un ravitaillement pompier au Pas de l'Escalette qu'on avait oublié depuis le percement du tunnel.  Je suis rejoint par un coureur expérimenté de Rodez qui sait ce que partir prudemment veut dire. Moi comme d'hab, j'aurai dû être encore un poil plus raisonnable jusqu'à Pégairolles. Mais bon ça va, ça va, trannnquiiile...

    A droite à gauche monta davala( 2 belles crampes à l'arrière des cuisses qui me font douter puis ça revient) et nous voici dans la grotte de Labeil (des fromages, du vin, un squelette, des concrétions,...en tout cas c'est pas banal...). Merci au bénévole d'après la grotte qui me donne une bonne soupe qui me réussit bien, c'est marrant parce que c'est en lisant les cr des autres Kikourous que j'ai eu l'idée de goûter de la soupe), on passe à la Quille (que  Louise et Robin appellent "la glace géante..."). Je ne cache pas que "en par là" ça commence à faire un peu longuet parce que j'ai l'impression que au lieu de redescendre vers Lodève, on remonte tout le temps!!! mais voici en fait la descente par le GR monotrace où j'ai du mal à relancer. Heureusement, je suis rejoint par une traileuse que je me permets de suivre et de temps en temps précéder, grâce à elle je me réveille et c'est à un rythme "à bomber!" que nous dévalons un sentier fabuleux plein de cailloux mais aussi pavé, bordé de murs en pierres sèches et de cazelles qu'il faudra revenir photographier...

     Arrivée au bout de presque 8 heures, sacrée balade!!! Je suis pile à temps pour voir Ghislain et son fiston recevoir la coupe pour la 2ème place en relais.

Bon, bien content de cette course qui me fait penser que la saison commence bien, à mon rythme bien sûr...

    Le prochain long peut-être début mai La Salvetat sur Agout (pas tout a fait pareil que le trail que je viens de décrire...!!!). Mais sans oublier auparavant le Trail de Villeneuve La Comptal (Saute-Collines) 16 km toniques et revigorants organisé tout près de Castelnaudary.

    A la prochaine!

4 commentaires

Commentaire de peky posté le 26-03-2010 à 17:26:00

Bonjour,

Bonne description du parcours, j'ai les mêmes images en tête.

On a du arriver pas loin de l'autre (7h44 pour moi).

Le parcours le plus éprouvant que je n'ai jamais fait. Pas beaucoup de repos et des passages acrobatiques et un tracé à suivre à la rubalise.
(49km à mon GPS).

Commentaire de Mustang posté le 26-03-2010 à 19:08:00

une petite mise en bouche question récit d'un trail qui a l'air bien beau!!!


merci pour ton récit!

Commentaire de Yvan11 posté le 27-03-2010 à 23:07:00

CR bien sympathique.
Bonne entame sur Kikourou !

Rendez vous à Villeneuve pour la Saute Collines ( Adam va surement m'embaucher comme bénévole )

Commentaire de fretless posté le 12-04-2010 à 18:14:00

AAAhhhh tu me fais rêver!
Hé bé moi dimanche c'était canal du midi, Sesquières, canal du midi comme dab....Putain de veinard de caussenard.
M'en fouti , que vai té botar una rousta al "sauta collina" !!!
Au fait, ta belle vient? Parce que je cherche quelques copines à la mienne pour qu'elle fasse la randonnée. Le mal que j'ai à lui faire aimer la course à pied !!!!
On pourrait se faire un truc sympa la veille et puis tout ça. Et pensi que l'Ivan serà de la fiesta amb nosautres.
Vive le kikouroc,amics !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran