Récit de la course : 6 heures de La Gorgue 2007, par rené80amiens

L'auteur : rené80amiens

La course : 6 heures de La Gorgue

Date : 11/3/2007

Lieu : La Gorgue (Nord)

Affichage : 401 vues

Distance : 68.31km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6H de la Gorgue 2010

Dimanche 14 mars 2010 …

En participant aux 6h de la Gorgue, je ne savais pas que je m’étais inscrit à un cours d’enseignements, riches en rebondissements, opposés à l’événement.                                                                                                       Pourtant, j’étais reposé, concentré, conditionné à ce que j’allais réciter, jusqu’à essayer imaginer l’impensable, pour que l’improbable ne puisse se réaliser, mais le jour J, on n’est jamais sûr du contenu de l’interro qui sera présentée…

Le sujet était pourtant simple à défaut d’être connu puisque j’en avais jamais couru, mais il avait été vu, relu, jusqu’à que ce soit su, et malgré ça, j’ai dû revoir ma copie en m’adaptant aux incidents du moment.

Une diarrhée légère, une somnolence passagère après ¾ d’heure d’auto, et me voilà stationné sur une aire de repos.  Un moment d’apaisement, qui dura très peu de temps, car tout à coup, un éclair surgit, mes yeux s’ouvrirent, j’avais compris que l’impossible s’était produit en oubliant le ravito dans le frigo!

Comment peut-on oublier une chose pareille, un élément si essentiel, surtout en ayant passer autant de temps à le préparer la veille? 

(ndlr: purée maison mixée aux produits BB, bananes liquéfiées au sirop de glucose, , coca battu)

Ce n’était pas le moment de paniquer, mais simplement se rappeler , et calculer non pas ce que j’avais oublié là-bas, mais ce que j’avais avec moi. 

Le résultat était lourd si on peut dire, car j’en avais pas lourd, 200g de pain ‘’maison’’ à 520kcal (qui à contrario portait bien son nom), 5 sachets individuels de pain d’épice (650 kcal), et puis c’est tout!

Le calcul fut donc rapide : 80x3=240x6=1440-1170 = 270, soit l’équivalent de 3 bananes, si je ne voulais pas tomber en panne!

En positivant un peu,en sophrologeant un peu, ce n’était pas si catastrophique que cela, on devrait pouvoir en trouver là-bas…

Après cet exercice mathématique, la récréation fut terminée avant même d’avoir commencée. Je repris donc la route, et le sujet suivant n’était pas plus évident, puisque c’était au tour de la géographie, et à présent, j’en oublia la sortie!Comment peut-on se tromper avec un plan préalablement imprimé, qu’au km170, il fallait tourner?

Me voilà donc obliger de prolonger jusqu’au péage, faire demi-tour à la prochaine sortie, revenir au péage, et là, je vous le donne en mille… la douane mobile!

Vous l’aurez deviné, ça n’a pas manqué, je me suis fait arrêté!

Une fois les avoir laissés ici, la Gorgue c’est facile, c’est comme en géométrie, c’est au milieu d’un segment nommé AB tel que Armentière-Béthune. Il n’y a pas plus simple, si et seulement si, vous continuez tout droit sur la D945… alors par définition, que faisais-je sur la D171 ? ce n’est même pas un multiple de 5. 

Bien la peine d’avoir la carte à portée de main… il y a des jours où on ferait mieux de rester couché et de jeter ses antisèches pour rendre copie blanche !

En élève en retard, j’arrivais quand même à l'heure à la Gorgue.

Petite commune du Nord-Pas-de-Calais paisible, dont décidément, les habitants de cette région se montraient forts sympathiques pour vous orienter vers un stade, qui, après coup, était tout de même le lieu qu’on essayait d’atteindre!Pour vous y aider, les organisateurs de l’épreuve écrite avait mis en annexe, une photocopie de renseignements à ne pas lire, puisque illisible, et présente ici juste pour ornement et le plaisir ! :

http://img716.imageshack.us/img716/848/travauxlagorgue.jpg 

Vous l’aurez aussi compris, avec ça, en généralement en examen, les correcteurs embrouillent bien l’esprit de la simplicité des copies, des infos qui ne servent à rien quand on vient en voiture, et encore moins quand on vient d’Amiens!

Bon, la course, me diriez-vous, dans tout ça?

Pensant la faire à 12km/h, le récit devrait aller plus vite que le trajet!

Mais, juste un instant, avant, passons ici un bonjour à ché copains venus de Camon ou d’Amiens, à ché kikoureurs, venus si nombreux, et que je ne saurai tous citer un à un, et surtout à mes nouveaux partenaires de club, le CAP21!     

  http://picasaweb.google.fr/rene80amiens/6HDeLaGorgue2010#

Le temps de recevoir mon maillot, et les consignes de courses. 

Dans la continuité, comme un peu à l’image du trajet, ce fut bouleversé!  Il ne s’agira donc plus de courir à allure fixe (5’ au kilo), mais à un certain % de la FC maxi, durant impérativement 5 heures, et allure libre pour la dernière heure. Avec tous les péripéties du matin, j’avais tout imaginé, sauf ça!

De mon objectif au fond de moi, j’en terminerai bien en deçà, mais stratégie oblige, autant dire qu’il y avait de l’Eppeville dans l’air (ndlr: les 24h d'Eppeville se dérouleront les 8 et 9 mai prochain), et cela méritait bien ça !

A fréquence cardiaque égale, le décroissement de la vitesse est inéluctable, et se faire dépasser est inévitable, mais par contre, les enseignements sur la résistance physique à l’effort sont louables, et il est fort probable qu’ils soient profitables quand je me mettrai à table lors des 2 tours de l’horloge, à condition d’appliquer à la lettre ce qui a été demandé !

Allé René,courage,tiens, un p'tit bisou pour t'encourager, de la part de la communauté des kikourous! trop gentils les 'chti Grincheux' !!

http://img6.imageshack.us/img6/154/bisou.jpg

 et voilà, c’est parti pour la dite épreuve du jour, celle de l’éducation physique (…)

Après 5h de loyaux services, la dernière heure fut animée par une intensité survoltée, une volonté à vouloir rattraper le virtual partner qui s’était échappé, et qui, au terme de l‘épopée, m’aidera à puiser dans une réserve insoupçonnée.                                                                                                                                           Finalement, mis à part le nombres de tours enregistrés, il y a eu plusieurs problèmes solutionnés, avec une alimentation bien adaptée, des pieds en bonne santé, une nouvelle allure révélée, une base de données enregistrée, qui pourra être exploitée.

Moralité, même si parfois ça ne se passe pas comme rêvé, même si le moral a pu soudainement baisser, rien n’est désespérer, tout peut encore changer, en passant finalement une bonne journée!                                                  Merci donc à vous, gourguillons-gourguillonnes pour cette ambiance bonne enfant, vos exceptionnels encouragements, et particulièrement à Brigitte pour ses incessants applaudissements pendant 6h durant!

4 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 22-03-2010 à 13:30:00

Merci pour ce récit plein d'humour.
Et ta note finale alors?

Commentaire de fanfan59 posté le 23-03-2010 à 13:57:00

1) pour ne plus te tromper de routes : GPS (il y en a à des prix abordables désormais), 2) pour les pbs intestinaux : c'est le lot de bp de personnes malheureusement, donc ...
3) pour éviter les consignes : fou une cuite la veille à celui qui te les donne à un point qu'il ne saura plus où il en est le lendemain et tu pourras ainsi courir comme tu le souhaites.
4)Pour le bisou, je soupçonne un certain GG d'avoir balancé l'affaire via son blog (l'an prochain c'est son tour !).
Tu as fait un effet boeuf auprès de bp de coureurs et spectateurs, ce qui prouve bien qu'il faut achever le donneur de consignes au prochain 6 heures.
J'ai vraiment été ravi de faire ta connaissance René, tu es le bienvenu dans le nord lorsque tu le souhaites. Un petit tour sur les terrils et dans la forêt de Raismes avec Chtigrincheux ?

Commentaire de taz28 posté le 24-03-2010 à 12:58:00

Brigitte a donc encore frappé...de ses mains !!
Elle est là chaque année, durant 6 h, à encourager chaque coureur, à chaque tour !!!

Bon, j'en connais qui ont encouragé pendant 24 h ;-)))

Bravo René pour ces 6 h Gorguiennes, une petite sortie de rien pour toi, pais encouragé par les Chtis Kikous, ça ne pouvait être que du bonheur !!

Récupère bien,

Gros bisous

Taz

Commentaire de rené80amiens posté le 27-03-2010 à 23:59:00

Ah,les Terrils, j'en entends beaucoup parler...jusqu'alors, je n'ai jamais été déçu par les courses dans ch'nord, et c'est avec grand plaisir je participerai au Grand Trail du Nord le 2&3 oct, donc pour les Terrils le 26 sept, ça va faire un peu juste, mais c'est une très belle course et à Amiens, elle a une super réputation !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran