Récit de la course : Les Templiers 2009, par mic31

L'auteur : mic31

La course : Les Templiers

Date : 25/10/2009

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2680 vues

Distance : 72km

Matos : Appareil photo, bonne humeur et passion.

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Templiers : la grande fête du trail

Templiers : la grande fête du trail 
Le salon



Vendredi matin, je charge la voiture, direction Nant pour le grand rendez-vous annuel du trail. Soyons clairs, je n'ai pas aimé les grands discours sur la sécurité parus dans VO2 après le Mercantour. J'ai eu l'occasion d'en discuter avec d'autres organisateurs (non des moindres) qui n'ont pas non plus aimé leur discours sécuritaire et leurs 30000€ de sécu, soi disant indispensables au bon déroulement d'une épreuve.
Ceci étant dit, c'est un vrai plaisir d'être là, de rencontrer des potes, des inconnus, tous passionnés par le trail.
Stand monté, je vais le midi manger en ville où je rencontre Benoît Laval dans le café qui sera le siège Raidlight. Ensuite je discute avec JMK le boss de Salomon qui vient d'aller récupérer Malardé sur le parcours. Les conditions de l'Endurance sont très dures, notamment près de l'Aigoual. L'occasion de causer des ridicules économies de poids réalisées par certains en ne prenant pas le matériel adéquat.



Karine Herry, toujours aussi sympa, devant l'affiche des Citadelles à son effigie.



Ici avec Julien Jorro, autre trailer blogger au palmarès qui commence à s'étoffer. Je lui prédis un place dans le top20, il n'y croit pas.



Beaucoup de rencontres avec des Kikous dont certainement le plus voyant, le Bagnard.





La fin de journée est chargée pour le foie et commence par un passage sur le très animé stand corse de la Restonica. Charcuterie et vin rouge à volonté.
Puis j'enchaîne avec l'apéro offert par VO2 où je discute avec les sympathiques organisateurs du Lozère Trail.










De là je pars en ville m'envoyer quelques demis à l'apéro Raidlight en attendant l'arrivée d'Yvan.
Je commence à être bien chaud, autant en profiter, ce we je ne cours pas.

Yvan arrivé, on se fait un petit resto en déconnant bien avec nos voisins de Raidlight.


On va voir ensuite l'arrivée de quelques coureurs et l'on retrouve sur place MartineV, seconde et Caroux qui a aussi bien gazé.







Après une bonne nuit dans la 306camping car, il est temps de tenir le stand pour cette deuxième journée.
Beaucoup de monde en ce samedi matin, beaucoup de rencontres , beaucoup de souvenirs.
Ici les potes de Blagnac, qui fuient de plus en plus route et piste pour le trail.








Beaucoup plus efficaces à deux, on distribue avec Yvan des centaines de dépliants. Approximativement, on en aura donné pas loin de 3000 !




Un salon très fréquenté, tout près de nos voisins de l'UTMB.
Mais les meilleurs moments se passeront avec l'organisateur de la Transaq un homme très intéressant, notre voisin d'en face Sam22 du Trail Glazig, François du Beaufortain et puis les Corses, festifs et inévitables.





Le Bagnard, JM Touron et le frangin.






Mme UTMB et Delebarre.






Beaucoup de Kikous de passage et la distribution des autocollants offerts par Auvermarc.






MartineV et Caroux, inséparables. Où est Badgone ?





Steve et Francis, en pleine préparation de leur stratégie de course.







Fin de journée sur le salon et après quelques verres offerts par nos voisins, il est temps de plier.
Encore une paire de demis à l'apéro Raidlight avec Yvan, puis quelques arrivées du 40km en attendant une place au resto.





Bons plats et vin rouge, on ne court toujours pas demain.






L'équipe de Raidlight en pleine action.



Les Templiers

 

La nuit est courte, couché tard et réveillé par les projecteurs du stade à 4h du mat...
Dommage, je ne cours pas moi.
A être réveillé, je pars donc voir le départ, me glissant dans le flot des coureurs en route pour l'aventure.







Concentration et fébrilité sur la place de Nant.






Placé au niveau de la ligne de départ, je regarde l'élite se préparer.
Et puis avec 5 minutes de retard, c'est le départ : les fumigènes rouges, la musique d'Era et tous ces passionnés qui partent pour une grande journée.
L'émotion est bien là, je sens mes yeux un peu embués et finalement j'aimerais bien partir avec eux.




C'est beau, j'encourage quelques connaissances et il faut plusieurs minutes pour que tous franchissent l'arche de départ.






J'ai prévu d'aller à Sauclières, mais le temps de transformer ma 306 chambre d'hôtel en transport de cartons de stand, j'arrive sur place pour y trouver un grand bordel. Des voitures garées des deux côtés de la route, à une heure où les premiers ont déjà dû passer.
Tant que c'est possible , je préfère effectuer un demi tour et aller m'installer tranquillement à Trèves. Ca me laisse le temps de finir ma nuit avant l'arrivée des premiers.




Je colle une affiche au bas de la montée, juste un peu de pub et surtout des encouragements que j'espère utiles aux coureurs après une cinquantaine de kilomètres parcourus.






Je monte assez haut sur le sentier, vue imprenable sur Trèves et le petit sentier d'où je vois arriver les coureurs.
Il fait beau, je suis en plein soleil, baignant dans ma passion. La vie est belle.


Il ne manque plus que les acteurs du jour, avec par ordre d'apparition :



Thierry Breuil, dans un rythme impressionnant.




Thomas Lorblanchet, 2'30 après. Je le croyais non remis de ses blessures et je ne l'ai pas mis dans mon quinté sur Kikourou (on en reparlera).





Etienne Diemunch, à la ramasse. Il me glisse quelques mots en passant, il n'en peut plus.





David Pasquio, qui a l 'air bien.





Benoît Laval, qui a l'air de souffrir plus.






Franck Mantel, en route pour un final grandiose.





David Laget, il me glisse en passant qu'il souffre de crampes depuis longtemps. Pas facile pour lui.






Gilles Guichard, me demande qui le précède et à combien.






Aurélien Brun, passage silencieux, comme beaucoup.




Damien Vierdet, qui n'a pas l'air au mieux.





Vincent Delebarre, le geste vert du week-end : il s'arrête et me demande si il peut me laisser la canette de Coca vide (main gauche) qu'il a ramassé plus bas, dans la nature.
La performance et une attitude remarquable en plus, alors que pleins de pourris ont balancé leurs gels partout.





Julien Jorro, autour de la 30ème place, il finira 19ème. Top20, je l'avais dit.






Thomas Véricel, qui se fait plaisir.





Première fille, Maud Giraud. Bravo !




Quatre minutes derrière, Laurence Klein la suit.




Isabelle Jaussaud , pas loin .




Corinne Raux, dynamique.





La sympathique Virginie Sauvignon, qui me glisse qu'elle a couru exprès pour la photo.




Jean Marc Neury, l'imprimeur de la belle affiche des Citadelles.




Sandra, alias Dentelles et Baskets.




Karine Herry, qui semble peiner.




Je commence ma descente vers Trèves, en fractionné entre chaque flot de coureurs.





Arnaud Gueguen "Goonif37", le sympathique vainqueur du premier GRP.




Stéphane, qui me demande si ça m'amuse de le voir souffrir.





Cathy Dubois, sympa et assez loin derrière.



Le célèbre Piloumontagne.





Retour à Trèves, pour eux ça monte fort.





Widy Grego, dans le peloton.





Alex38 qui quitte le ravito.




Magali qui a l'air de bien gérer sa course.







Sylvie Bernard Villain, toujours souriante et lauréate du premier GRP75.





Ampoule31, lui aussi a l'air bien.





Cagouillard, dans le final de la descente sur Trèves.




L'organisateur du Gruissan Phoebus Trail.






J'ai croisé pas mal de monde, comme Joe One dans Trèves qui se gavait de frites après son Endurance réussie, mais toujours pas de Steve ni de Francis. Jen'ai pas envie de repartir sans les voir.
Un peu d'attente, beaucoup de saluts et de mains serrées, puis c'est Steve qui arrive, dans un très mauvais jour : il a vomi deux fois, il est sujet à des vertiges qui ont occasionné des chutes.





Il est blanc, pas bien et parle d'abandonner.





Quelques minutes après, c'est Francis qui arrive. Il a l'air bien , il a juste mal partout.




On essaie de remotiver Steve, mais il a vraiment l'air au fond du trou.





On descend ensemble vers le ravito de Trèves.






Quelques moments passés ensemble très sympathiques. L'accueil du public est royal dans les rues de Trèves, un peu gênant pour moi qui ne le mérite pas.



Francis refait les pleins et à ma demande me ravitaille un peu, coca et roquefort, car je n'ai rien de salé dans la voiture.





Steve après un troisième dépôt de bilan.

On retrouve au ravito Benoît11 et les Phyléa. Ils conseillent à Steve de voir un médecin, de prendre un cachet qui pourrait remettre son ventre en ordre.
Je pars en chercher un qui prend Steve en charge et l'allonge dans l'ambulance. Francis aurait bien aimé repartir avec lui mais la course semble finie pour lui. Francis reprend donc la route seul et il ira jusqu'au bout, en un peu moins de 12h.





Alors que je range mes affaires, Auvermarc arrive. Lui aussi a l'air bien, même si pour tous le parcours déjà accompli laisse des traces. Quelques mots échangés et il repart. Encore un finisher.

Pour ma part, je récupère Steve à qui les médecins ont déconseillé de poursuivre. On rentre ensemble à Nant où pendant qu'il récupère, je rejoins Yvan au siège, autour d'un demi.



Ce café s'avère être le lieu central de Nant, après les apéros Raidlight, voici que c'est ici que le vainqueur, Thierry Breuil, a réservé pour manger. On l'acclame à son entrée dans le bar avant de le laisser rejoindre ses proches.






Puis quelques instants plus tard, c'est Thomas Lorblanchet qui vient lui rendre visite. Ils discutent un peu et en repartant, on se serre la main avec Thomas car on se connait un peu par blogs et mails interposés.
Je lui propose de lui envoyer la photo que j'ai prise, puis il me dit :"Tu vois que j'étais pas mal". Surpris , je lui réponds "Je t'ai pas dit que t'étais mal, je t'ai dit que t'étais à 2'30 de Breuil". Il me répond, d'un air malicieux "Je passe des fois sur Kikourou...".
Ca me laisse sans voix, il avait vu mon pari où je le croyais hors du coup ! On se regarde et puis tous les trois avec Yvan ,on en rigole bien.
Un des nombreux bons moments du week end.



Le repas terminé (pas du tout sportif comme we...), on rejoint avec Yvan la ligne pour assister à quelques arrivées, aux alentours des 10h de course.
Ici Jérôme "Entongues" qui en termine.





Debriefing de course avec Yvan et Caroux.





Toujours de nombreux Kikous partout, avec Calou derrière l'appareil, et de gauche à droite :
Entongues, Laurent F, Yvan11, Caroux434, moi même et le Bagnard, saucisson et bières à gogo.

Mais il est temps de reprendre la route et de regagner Toulouse.
Le séjour fut superbe, des innombrables et chaleureuses rencontres du salon, à l'émotion et au plaisir de suivre la course.
On s'est quittés avec Yvan avec un projet clair : revenir dans un an et courir les Templiers.
A voir absolument, le Reportage photos Templiers 2009 réalisé par Yvan. Quand le talent s'associe à un bon appareil photo, le résultat est splendide.

10 commentaires

Commentaire de shunga posté le 27-10-2009 à 23:13:00

Bien sympa. Merci.

Commentaire de laulau posté le 27-10-2009 à 23:20:00

Content de vous avoir revu Yvan et toi
Merci pour ce récit de "journaliste".
Laurent

Commentaire de chris78 posté le 27-10-2009 à 23:29:00

Merci pour toutes ces photos !!
J'ai fais la VO2 trail la veille
donc j'ai vu le départ des templiers GRANDIOSE et posté au 61ieme km à l'endroit dite "la palette" j'ai vu les premiers coureurs passés. Une superbe course qui fait rever !!

Commentaire de millénium posté le 28-10-2009 à 06:56:00

le BADGONE vibrait derrière son téléphone et son écran...C'est aussi dur (enfin presque que de courir)...
Merci pour ton suivi qui m'a permis d'alimenter le "live".
Bravo pour ce récit et photos.
ET TOUS AUX CITADELLES !!!!

Commentaire de Papillon posté le 28-10-2009 à 08:02:00

sympathique récit! Merci!

Commentaire de eric41 posté le 28-10-2009 à 11:40:00

Superbe Mic,merci.
Eric

Commentaire de Le Bagnard posté le 28-10-2009 à 13:03:00

Salut Mic,

Content d'avoir fait ta connaissance, merci pour ton CR bien imagés et surtout à Bientôt

Laurent

Commentaire de Joe One posté le 28-10-2009 à 14:33:00

Beau récit Mic

ce fut un plaisir de te revoir et peut être à l'année prochaine car Fleur doit terminer sans se tromper cette fois....

A +

José

Commentaire de laurent f posté le 28-10-2009 à 18:00:00

salut. j espère que l on se rencontrera avant les templiers. En attendant j irais de temps en temps faire un tour voir St Guiral qui m a t on dit lit kikourou !

Commentaire de pcm66 posté le 30-10-2009 à 22:19:00

merci pour les encouragements dans la montée après Treves

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran