Récit de la course : Marathon des Yvelines 2009, par tintinmar75

L'auteur : tintinmar75

La course : Marathon des Yvelines

Date : 18/10/2009

Lieu : La Queue Lez Yvelines (Yvelines)

Affichage : 762 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

(re)découverte

Après une année usante orientée trail, qui m'a permis de découvrir les longues distances et de la course à pied plus "rustique", je me suis finalement décidé à faire un marathon d'automne.

J'ai eu la chance de pouvoir courir un marathon chaque année depuis mes débuts en CAP et j'aime bien cette distance qui demande de la rigueur et de la variété dans l'entrainement et qui est, quoique différente de celle d'un trail long, une aventure aux multiples paramètres.

La préparation s'est relativement bien passée, mais je n'ai pas pu faire de compétition préparatoire, de plus une petite infection à la jambe gauche s'est déclarée le lundi précédent. Je m'inscris donc sans plus de pression "chronométrique" à ce marathon des Yvelines que je connais bien (3 participation déjà), la seule inconnue est ma capacité de bien finir; en effet, le médecin m'a mis en garde: "vous allez probablement abandonner, vous êtes affaibli". Mais je ne serai pas seul sur cette course, j'aurai une suiveuse, cela me changera, je vais m'accrocher.

L'acceuil et l'organisation sont bien au point, échauffement très limité, petite discussion avec un concurrent venu s'isoler dans l'escalier du gymnase comme moi, il vise un dossard préférentiel pour Paris, 2h50, puis il avoue "en fait 3h, c'est bien". J'aimerai bien faire 3h aussi en fait, je m'était entrainé pour 2h55, mais maintenant... Bref, on se donne rendez-vous pour tout à l'heure dans le peloton.

Pendant ce temps, un coureur s'échauffe pour sur le stade, il tourne à peu près en 1'25'' au 400, cà fait bien 10 minutes maintenant , en passant je lui crie "vous courrez le relais au moins ?!", "Non individuel !", "Vous visez la victoire alors !", "J'suis vétéran, faut me chauffer...". Respect.

Départ, je trouve bien le rythme, tiens qui vois-je au bout de la ligne droite ? Agnès, venue voir son papa, super! Elle pourra causer avec Mumu.

Beaucoup de monde passé devant moi, pourtant il me semblait être en rythme,verdict au km 1: 4'10''. Les entraînements spécifiques ont payé, j'ai le rythme dans la peau !

Les 3 premiers km passent assez vite, nous formons un groupe assez important d'une vingtaine de coureurs , les écarts commencent à se creuser. Le coureur de l'escalier a un peu d'avance. Un vélo nous accompagne un moment, nous annonçant "14,5 km/h", un peu vite pour moi, les jambes ne sont pas super. La succession de faux plats montants et descendants et de petites côtes me rappellent de mauvais souvenirs, au retour nous les prendrons avec des jambes fatiguées. La côte du 40ème km notamment est terrible...nous reviendrons plus tard.

Km 4, la "grande côte", seule vraie difficulté du parcours, en deux temps. Restons en rythme et sans forcer, un avion me dépasse, équipé "trail", bonnet, gants, sac à dos.

Fin de la côte, la longue traversée du champ, le premier a environ 600 m d'avance, déjà...Le chrono: 21'50'' environ, j'ai bien ralenti, est-ce l'effet "côte" ou un rythme déjà faiblard. Ne pas rater le ravito, glucose dés le début.

Le groupe des premier km a éclaté, beaucoup ont accéléré, comme je n'ai pas de pression et contrairement à mon habitude, je commence à discuter avec d'autres concurrents, un en particulier. On s'échange nos impressions, nos objectifs,et finalement nos petits malheurs (antibios pour moi, un unique semi en guise de préparation pour lui). "faut pas y penser, on avance" résume-t-il en substance.

Km 7: 31' bon bah 3h ce serait pas mal ! (mais en fait j'ai un peu les boules).

Les Km passent, on cause, rattrape des concurrents, C'est sympa en fait, il fait beau, il fait bon, la forêt est jolie...

La jambe gauche commence à se contracter. Km 13-km 16 le sol est un peu inégal et bombé, pas terrible, je commence à bien m'inquiéter. Mon compagnon de route me rassure, on tient un bon rythme. Effectivement certains on bien bien ralenti.

"-Au fait, c'est quoi ton nom ?

-Ludovic

-Moi, c'est Antoine"

Ca y est les présentations sont faites.

Déjà la route départementale, nous avançons bien. Tiens l'avion de tout à l'heure semble avoir atteri. On se raconte nos souvenir du parcours (ce sont nos 4èmes participations). Pour moi, les km 17 et 18 d'un marathon sont particuliers, c'est à ce moment que je commence à bien comprendre ce qui peut se passer pour moi. Aujourd'hui c'est correct. Il faut dire que maintenant nous sommes trois à courir et discuter ensemble, moins de stress, plus de régularité, pourtant ce passage vers "les petites yvelines" est toujours un mauvais passage pour moi dans ce marathon. Le "troisième homme" nous a rejoint vers le 13ème km, il a déjà courru le trail des cerces, du coup cela alimente un peu la conversation.

Km 21: 1h30'01'' bien ! Un peu mal aux jambes (surtout le mollet droit) mais c'est normal !

Nous arrivons dans la partie la plus roulante du marathon selon Ludovic, en fait je n'avait jamais remarqué, omnubilé par ces fameux 3 derniers km, mais le deuxième semi est bien plus facile que le premier ! (enfin en oubliant la fatigue)

Et c'est vrai, la partie de route est très roulante et en faux plat descendant, la piste cyclable qui vient ensuite est un régal. Bref, jusqu'au km 25, ça dépote. Notre 3ème compagnon a perdu un peu de terrain.Un petit coucou à Mumu, ça va encore.

Par la suite ça se gâte un peu, il y a des faux plats, quelques relances à faire, nous y allons en souplesse. A partir de là, la lutte commence pour moi, j'essaie de suivre Ludovic qui a l'air facile. Malgré son absence de préparation, il est très à l'aise, et a des relances assez impressionnantes. Il a déjà réalisé 2h53 sur ce parcours avec un négative split de 6 minutes, un grand souvenir...

Depuis le km 15, je compte les ravitos, l'échelle de temps qui en découle est moins stressante. Mais je ne résiste pas à l'envie de prendre quelques temps intermédiaires, 4'12''; 4'20'';4'15''; 4'17'' finalement nous avançons bien...la petite musique du "tu peux faire un bon temps" que je n'entendais pas commence à venir.

Km 30: ne pas se griller, souplesse dans la foulée, je commence à bien taper le sol. C'est dur. Mais c'est plus facile à deux !

Km 35: dernier ravito, meilleur forme que d'habitude dixit Mumu.

Km 36: le passage du champ, mais au retour il y a du vent,nous doublons le coureur de l'escalier, il ne fera pas 3h. Au bout du champ, il y a 4 ans, j'avais marché, cette année tout se passe bien.

Km 37, nous attaquons la côte, pas facile à gérer en descente, ne pas s'emballer.

Km 38, un bénévole manque d'oublier de nous orienter. A ce moment du marathon je ne suis plus trop lucide et plus capable de relancer correctement en cas de fausse route. Chrono: 2h44' et des poussières...

Km 39, le premier des faux plats que je redoute depuis le début, je m'accroche à Ludovic, qui m'attend. Chrono 2h47'....

km 40, le "juge de paix" pour moi. Lors de mes trois premières participations j'ai perdu beaucoup de temps ici. Même tactique qu'au précédent: s'accrocher à Ludovic. Ca passe, ça y est, c'est comme si j'avais franchi la ligne, le plus dur est fait !

Km 41, "tu sais Ludovic, en fait on est dans les temps de mon record

-tu vois, finalement, ça c'est pas mal passé."

Km 41,900: 2h59'. Raté pour le record, c'est déjà bien d'être arrivé au bout aussi frais.

Entrée sur le stade: Nous avons fait quasiment tout le marathon ensemble, un dernier sprint pour la forme.

Km 42,195 : 3h00'23''. Congratulations mutuelles.

La veille de la course, j'étais tellement dans le doute que j'ai failli ne pas venir, je serais passé à côté d'un beau moment de course.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 24-10-2009 à 09:22:00

C'est cool un maratquise passe bien!
BRAVO pour ton chrono et merci pour ton récit.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 25-10-2009 à 19:20:00

Boudiou ! 3h00, ça se trouve pas sous le pied d'un cheval !

Je vois que tu tiens la forme depuis Ecouves même si ce n'est pas un record !

A un des ces jours peut-être !

Commentaire de Mustang posté le 26-10-2009 à 11:50:00

bien belle perf!!! bravo!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran