Récit de la course : La Course pédestre de Villeneuve les Avignon 2009, par sirocco

L'auteur : sirocco

La course : La Course pédestre de Villeneuve les Avignon

Date : 15/3/2009

Lieu : Villeneuve Les Avignon (Gard)

Affichage : 933 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Cette course est fort sympathique. Du plat, des côtes, des chemins (80%), bonne organisation … et une bouteille de vin à l’arrivée !!

Pour ceux qui connaissent la célèbre course de Rochefort du Gard (La Ronde de Castellas), le parcours est ici aussi dure ...

 

Après des années sur parcours 100% plat, il a (bien) changé l’an dernier. Beaucoup se sont fait avoir l’an dernier … moi-même je faillis. Qd on connait une course, on oublie de se renseigner sur le parcours … comme on le connait ! Erreur !!!!

En effet, après 5 km d’un parcours comme d’habitude plat, on attaque les 5 suivants par de belles côtes et descentes. Donc si on arrive à fond au pied de la première côte, on risque d’être cuit et de finir à la ramasse … ce qui est arrivé à certains !

 

Donc cette année, pas de surprise … même si le parcours a encore changé. 400 m de plus, mais de plat. Ouf !!!

Les 2 principales côtes sont toujours bien là pour notre plus grand plaisir. Pour ceux qui connaissent : la première celle de la tour Philippe Le Bel pour arriver à la Coline et après une descente vers le centre ville, on attaque la seconde qui arrive au château.

 

Le parcours :

On part du stade au niveau du complexe sportif, on longe le canal (donc chemin) le long de la digue du Rhône, demi-tour en passant par le pont qui traverse ce canal, petit tour pour arriver à la première grosse difficulté avec la côte de la tour Philippe Le Bel. On trouve enfin du goudron … Là les jambes souffrent au fur et à mesure que la pente augmente, le souffle manque.

Légère descente pour récupérer et on entre dans un parc (La Coline), donc encore des chemins, petite côte et grosse descente.

On arrive au centre ville, fini les chemins donc c’est mieux pour les appuies et le rythme. Sauf que l’on attaque rapidement la (belle) côte du château. Arrivée en haut, on peut souffler mais faut passer d’abord cette belle descente qui sollicite les guibolles. Ensuite c’est faut plat en descente puis plat et un petit tour sur la piste du stade … donc reposant !!!

 

La course 2009 :

Reposant sauf que cette année le vent (Mistral) nous a tenu compagnie (80km/h en rafales !!). Donc même la fin, avec le vent en pleine poire, ne fut pas de tout repos. Il ne fallait pas espérer faire un chrono, surtout que je n’ai pas senti de vent dans le dos … les seules phases où il aurait pu nous pousser, on était abrité du vent !!

 

Ayant eu plus de temps pour m’entrainer ces derniers mois, après 3 ans d’une reprise de la cap en dents de scie (manque de temps, blessures), je suis bien motivé au départ. Je me retrouve rapidement dans les 3 premiers !!?? Bon suis-je parti un peu vite là ? Non, je suis ds les temps au passage au 1er km … donc départ assez lent pour les meilleurs.

Ils accélèrent et donc je me fais (logiquement) doublé. Pas d’affolement, je garde mon rythme surtout qu’il faut en laisser sous la semelle pour affronter les côtes et le vent … car lors du demi-tour le long du canal, on sent sa douleur : vent en pleine poire, le rythme qui chute, le souffle manque ... 

Je suis avec un groupe de 5, on s’accroche. Ca s’étire devant et derrière … Après la mi-course, je me sens mieux (je suis long à chauffer) mais je garde du jus pour les côtes. Un des 5 lache. La 1re côte est rude, mais en haut je double un des 4 restant. Les 2 autres devant ont pris quelques mètres, de beaux grimpeurs !!

Je les rattrape dans le parc de la Coline mais ils me reprennent qqs longueurs de foulées dans la 2nd côte … vraiment de bons grimpeurs !

Derrière ils sont assez loin, devant aussi, je gère la fin surtout que l’on a le vent en face sur la fin. Pas reposant et impossible d'utiliser le bitume et la légère pente pour allonger la foulée, ni accélérer ...

 

C’est fini ! Belle course mais dure !!

 

Bilan :

Meilleur vitesse moyenne (malgré le vent), 10 places de mieux (15 ième) c’est mieux que l’an dernier, les entrainements ont porté leur fruit mais tjs à la même place chez les V1 (8 ième) … il n’y a que des vieux à cette course ou faillait-il de l’expérience pour bien gérer cette course technique ??

2 commentaires

Commentaire de calimero posté le 30-03-2009 à 19:28:00

Une belle perf avec notre pote le Mistral!

Je connais très bien le coin et c'est pourquoi je ne m'y suis pas encore risqué même si j'ai déjà fait la ronde du Castellas dans le même style;-)

Commentaire de sirocco posté le 30-03-2009 à 21:18:00

Merci !
Pourquoi dis-tu "je ne m'y suis pas encore risqué" ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran