Récit de la course : Sparnatrail 2008, par Manuwak59

L'auteur : Manuwak59

La course : Sparnatrail

Date : 9/11/2008

Lieu : Epernay (Marne)

Affichage : 1109 vues

Distance : 50km

Objectif : Se dépenser

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

CHAMPAGNE !!!!!

Me voilà de retour de la Marne aprés avoir bouclé avec succés mon 3eme Sparnatrail. La météo n' a pas été clémente du tout malgré les beaux jours précédents. Je suis accueilli chez mon père en voisin, à 100 m du départ.
Il ne sera pas de la partie cette année, étant blessé au genou.........

Dans la salle d' accueil, je salue les copains kikoureurs ou z-trailerz, venus du Nord également.
A 08 h 05 un départ groupé est donné et nous emmène comme à l' accoutumée en bord de Marne pour le départ réel. Mes récents progrés m' ont mis en confiance et je décide de partir plus vite que l' an passé et de prendre un peu plus de risque quant à l' allure que je m' imposerai. mon objectif cette année est de bouclé les 50.6 kms et 1070m de D+ en 05 h 15 environ.

Je suis bien-sûr coaché par mon père Francis qui me suivra à distance tout le long de la course pour m'  encourager et faire de belles photos........

Le sol est trés humide le long du canal mais les précipitations sont récentes et il reste assez dur par endroit. Arrive ensuite la montée vers le chateau d' Hautvillers, passage toujours agréable, avant de redescendre vers Damery pour le premier ravitaillement aux alentours du
km 15.

1 h 24 de course pour moi et de bonnes sensations pour le moment. Je prendrai des chips, du pain avec du fromage avec un peu d' eau et c' est reparti. Le salé m' ira bien je pense. C' est en tout cas ce qui me fait envie !!

Nous traversons le pont avant de remonter vers Vauciennes, Pierry et Moussy à travers les coteaux champennois. La boue à cet endroit est omni-présente et avec les dévers la course devient difficile. Les appuis sont instables et fuyants et en plus les nombreuses feuilles tombées sur le sol dissimulent des pierres ou des racines....... Il faut rester vigilant !!. Pas trop l' opportunité de regarder le paysage........

A présent, nous allons traverser la Départementale pour grimper vers l'église de Chavot ésseulée au milieu des vignes. La marche devient nécessaire surtout avec le passage de corde qui suivra et deux petites descentes "toboggan", dangereuses d' ailleurs dans lesquelles j' ai presque perdu un bras.......Aie Aie Aie !! Ca fait mal !!!

Ouf j' arrive au second et dernier ravito, km 31, en 2 h 54 mn........Mon père arrive en même temps que moi en ayant emprunter la route. C' est toujours un réconfort pour moi de le voir. On se restaure un peu. Toujours en salé avec de la soupe et un petit morceau de chocolat en plus. Je repars pour la dernière ligne droite, longue tout de même de 19 kms..........

Je laisse passer la petite digestion et reprends mon rythme qui pour le moment me laisse présager d' une arrivée dans les temps que je me suis fixé. J' arrive maintenant devant une montée en herbe qui va être assez difficile pour moi et ça monte encore dans un sous-bois inondé de feuilles. Je suis aux alentours de Morangis. J' alterne course et marche et décide de gérer un peu jusqu' à la côte en macadam de Grauves qui m' avait sciée les pattes l' an passé.

M' y voilà à Grauves, j' affronte la montée en marchant mais sans difficulté passe devant l' église et monte vers les falaises de Cuis. A ce moment là, j' ai un coup de moins bien physiquement d' abord puis moralement car quelques coureurs commencent à m' enrhumer et je ne peux en aucun cas prendre leur foulée. Je prends une barre au miel dans mon sac à dos qui me redonnera un peu de "peps" ........

Je redescends vers la route départementale par de longues lignes droites en herbe qui ne sont pas si roulantes que ça tant la terre colle sous les chaussures. Je suis de plus en plus fatigué, mon allure baisse considérablement mais heureusement mon père veille au grain et n' hésite pas à m' encourager et à me conseiller en constatant ma lucidité décroissante.........

En traversant " la grand route" je sais qu' il  me reste 5 km à parcourir. Je regarde mon chrono. je suis toujours dans les temps même si j' ai j' ai bien rétrogradé. Epernay est en vue et je trottine encore sauf dans les courtes parties montantes. Mon père part en avance pour rejoindre la ligne d' arrivée et me hurle ces derniers encouragements. Plusieurs coureurs me dépassent encore et tous m' encouragent à leur passage.

Allez, je tire sur les bras, la ligne d' arrivée est en vue. Je la franchie en 05 h 00mn et 52 s.........55eme sur 246 arrivants. Pas mal d' abandons aux vus des conditions.

Voilà, je suis ravi. 40 mn de moins que l' an passé !! C' est énorme !!. Je remercie mon père et rejoins les copains qui sont pour la plupart, déjà douchés !!! Ah les lièvres !!........

Je repars avec ma bouteille de Champagne de la 13eme édition du Sparnatrail aprés avoir savouré une bonne Chimay blanche avec mon père et le Chtigrincheux !!!!..........

Voilà un super week-end, une bonne perf. Tout bien quoi !!!!........

Les photos sur ce lien :

http://picasaweb.google.fr/Manuwak59/SPARNATRAIL2008#


A+ dans le bus.

Manu.

5 commentaires

Commentaire de Rag' posté le 11-11-2008 à 23:13:00

Bravo, bravissimo. J'l'ferai bien un de ces jours ce trail...
A bientôt

Commentaire de Papy posté le 12-11-2008 à 08:31:00

Tu avais, semble t il bien géré, car ton temps à Monthelon pouvait te laisser espérer pas loin de 4h30'...
Dommage pour ce coup de mou... :-)

Bonne continuation !

Commentaire de chtigrincheux posté le 12-11-2008 à 08:39:00

Respect Manu là tu me laisse sur le carreau ,mais "je l'aurai un jour, je l'aurai"......
Je vais soigner ma guitare et reprendre une hygiène de vie qui me fais défaut actuellement.Je résignerai en 2009 et quitte à finir à la frontale je ne baisserai pas les bras.Vous formez une super belle équipe toi et ton daron ,c'est magnifique et très touchant .....

Commentaire de Zeb posté le 12-11-2008 à 10:17:00

Bravo Manu !
Tes derniers résultats laissaient présager quelque chose de bien, et c'est encore mieux (40', pétard !!!)
Et désolé, vraiment, je ne t'ai pas reconnu sous les falaises de Cuis...
Seb

Commentaire de fanfan59 posté le 12-11-2008 à 13:46:00

Bravo Manu ! Tu as cette chance inouï d'avoir encore ton pater pour t'encourager ... ce doit être drôlement motivant hein ? Merci à toi, à lui. Au plaisir de te revoir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran