Récit de la course : Marathon du Luberon 2008, par Vagabond

L'auteur : Vagabond

La course : Marathon du Luberon

Date : 5/10/2008

Lieu : Pertuis (Vaucluse)

Affichage : 1250 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Après une bonne nuit de sommeil, je me réveille en pleine forme. Le jour J est arrivé, la course que je prépare depuis le mois d’août, enfin ….

 

Douche, habillage, 7h30 petit déjeuner puis départ de Marseille direction Pertuis. Aie, c’est long, arrivé sur le stade 8h40, c’est court pour un échauffement. J’allume mon nouveau jouet, vendredi j’ai reçu mon GPS. Je fais 2 tours de stade et c’est le rassemblement, je retrouve les copains et c’est le départ.

 

Le thermomètre est bas mais ce n’est pas désagréable, le soleil est déjà présent. Ça part vite, mon objectif est de rester entre 9,5 et 10 km/h et je suis déjà à plus de 11km/h (c’est bien le GPS !) mais je me sens bien, je poursuis donc.

Déjà le premier ravitaillement, pas trop de succès il est vraiment très près du départ. Le parcours est agréable, le soleil me réchauffe doucement, je suis bien. Quelques p’tites montées, rien de bien méchant, je jette un œil à mon poigné, je suis toujours à la même allure (c’est bien le GPS !) déjà 10 km.

Vient le tour de l'étang de la Bonde, douce surprise, mon épouse et ma fille se sont fait indiquer des points de passage, elles sont venues m’encourager, ça fait du bien.

20 km, elles sont là de nouveau.

22 km j’en ai marre, je veux stopper là, je m’arrête, je m’étire, je pi…, je marche pendant 1 minute et je repars, tout va très bien, les bonnes sensations reviennent.

Mon chrono est toujours bien meilleur que ce que j’espérais, J’ai bouclé tous mes 5 km  en moins de 30 minutes (c’est bien le GPS !), certains en 26, d’autres en 28 c’est l’euphorie.

Le parcours semble de plus en plus vallonné, je suis épuisé, au 30ème mes arrêts deviennent plus fréquents, ma montre indique des 7,… et des 8,…km/h  je relance (c’est bien le GPS !). J’attends avec impatience le prochain ravitaillement, je me sens vidé. J’alterne la marche et la course. 35 km, j’ai mis 40 minutes pour parcourir ces 5 derniers kilomètres. Enfin le ravitaillement, un verre d’eau, un de coca, 2 de boisson énergisante, je ne résiste pas à l’invitation des bénévoles à goûter à la daube, quel délice, mais je n’abuse pas.

Je repars, beaucoup mieux, je retrouve une allure correcte, 9 km/h ça va ! J’appréhende la dernière montée pour arriver à la tour d’Aygues, je l’avais expérimentée en 2006 sur le semi. 40 km, je peux encore finir en moins de 4h30 (c’est bien le GPS !), je relance et je repasse au dessus de 10 km/h, on verra bien pour la montée. Le parcours a changer pas de montée, génial !

ARRIVEE : 4h26mn48sec, que du bonheur ! J’avais fait 4h28 à Paris. J’ai mal aux jambes, j’ai une ampoule au pied droit, mais j’ai fini.

 

Merci à mon épouse et à ma fille, à mes amis, à tous les bénévoles (organisation impeccable), aux spectateurs et enfin à mon GPS qui m’a permis des relances que  je n’aurais jamais cru possibles (c’est bien le GPS !).

 

Tout mon respect au dernier arrivé (82 ans) et à cette femme qui à fini les derniers mètres (voire centaines de mètres) en larmes, un moment très émouvant.

 

Ce marathon est difficile, le paysage est magnifique, l’ambiance est très, très, très agréable.

 

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 07-10-2008 à 11:39:00

Salut Vagabond,
bravo pour ton marathon, je n'étais que sur le semi. Merci pour ton récit.
Je ne sais pas lequel tu as mais je confirme c'est bien le GPS.
A la prochaine

Commentaire de Le CAGOU posté le 10-10-2008 à 20:45:00

bonjour le vagabon,
bravo pour le marathon merci pour ta rédaction moi j'étais sur le semi marathon en 1h54''21 j'espere faire le marathon un jour après ta lecture sa motive
bye le cagou

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran