Récit de la course : SQY Race - 53.4 km 2008, par lecoureurdesbois

L'auteur : lecoureurdesbois

La course : SQY Race - 53.4 km

Date : 28/9/2008

Lieu : St Quentin En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1740 vues

Distance : 53.4km

Objectif : Se défoncer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

SQY RACE 2008 - Comment passé une bonne journée à 20 kms de Paris

SQY RACE 26 septembre 2008.Départ : Guyancourt Parc des Sources de la BièvreArrivée : La Verrière Parc des sports Philippe CousteauDistance annoncée 53,4 Kms – distance réel environ 56,4 KmsDénivelé annoncée 1140 m D+ - dénivelé réel 950 m.

 

Compte rendu : avec un peu de retard... 

En ce magnifique dimanche de fin septembre j’ai rendez-vous avec la 1ère édition de la SQY RACE, version longue pour ma part, je suis accompagné de 2 compères en la personne de Philippe et de Daniel.Météo France ne c’est pas trompée et c’est sous un soleil étincelant que le petit troupeau d’environ 80 trailers prendra le départ depuis le Parc des Sources de la Bièvre à Guyancourt. Mais avant de rejoindre le parc il nous faut prendre une navette depuis le lieu d’arrivée prévu à la Verrière, c’est dans une bonne ambiance que nous partons en Bus et enfin après un moment d’hésitation et un petit détours par le Centre de Montigny notre chauffeur trouve le point de rendez-vous, Ouf nous allons pouvoir prendre le départ. Se voyage m’a au moins permis de finir la préparation de l’équipement et des derniers soins. Il est 7 :20, après s’être débarrassé des coupes vent et autres vêtements de protection l’organisateur nous appel sous l’arche de départ, le jour se lève, le départ est précédé d’un petit briefing et de petites interviews. Dont la mienne à ma surprise ! où j’apprends que je fais partis des favoris, gros coup de pression !! C’est ainsi que je prends le départ avec une certaine pression vous le comprendrez, en effet se son mes collègues du service des sports de la communauté d’agglomération qui organise avec l’aide d’associations sportives locales, mais bon mon objectif principal est de me préparer en vu de ma participation aux prochains Templiers dans 4 semaines le reste on verra bien. C’est vrai que j’avais un peu hésité à m’inscrire, trail court ou trail long, bon allez va pour le trail long. 7 :35 le ballon explose, c’est parti, le peloton s’étire le long de l’étang des Roussières , cette première partie est assez roulante et nous emmène à travers Challenger siège de Bouygues, nous pouvons apprécier l’Architecture. Mais très vite nous rejoignons les étangs de la Minière, l’un de mes terrains d’entraînement. J’ai pris position dans un petit groupe juste derrière le groupe de tête. Le rythme est soutenu, je me dis que si l’on continu à se rythme l’on sera arrivé en moins de 4 :20 ! Je décide de ne pas trop m’affoler et de lever légèrement le pied.Les difficultés s’enchaînes, je me retrouve avec Daniel et Jean-François nous nous connaissons bien, je sais que nous sommes à peu près du même niveau. Je suis pointé à la 9ème position vers le 14ème Kilo.

Le 1er ravito s’approche et marquera une transition dans le parcours puisque nous allons devoir traverser la pleine entre la vallée de la Bièvre derrière nous et la vallée de la Mérantaise. Traversée de plaine réalisée en partie par le Golf  National de SQY.

 Golf National

Le Koureur des Bois

 Cette portions est donc roulante, je m’y suis préparé, enfin préparé dans la tête.Les sensations sont bonnes et confirme ce que je ressentais à l’entraînement depuis 10 jours, je tire bénéfice d’un entraînement raisonné avec repos au mois d’août et une reprise intensive en septembre.J’ai l’impression que je vais pouvoir courir toute la journée à se rythme …Tous ça pour dire que la partie de plaine ne ma pas paru trop longue, Jean-François m’accompagne jusque dans les 1er contres forts da la vallée de la Mérantaise, je croix même avoir été rattrapé juste à l’entrée du bois aux rochers par un autre coureur, j'entendais son souffle derrière moi, mais j’arrive enfin dans un secteur plus technique et vallonnée parsemé de rochers en grès. Je résiste et m’en vais maintenant seul à la recherche des coureurs me précédent.Je croise de nombreux VTTistes, une randonnée emprunte bon nombre de nos sentiers la cohabitation est bonne.

Le parcours repart vers l’EST en direction de Magny via, les méandres de la Mérantaise, le parcours est joli, l’automne se fait sentir, les paysages sont magnifiques et malgré le rythme j’éprouve beaucoup de plaisir à vivre se moment. Je double presque successivement 2 coureurs, une petite tape amicale sur l’épaule pour les encourager, aller les gars.

 

Vers Magny
Le Koureur des Bois
J’arrive au 2ème ravitaillement, je fais le plein en eau très rapidement et une poignée de raisin sec dans la bouche et hop c’est reparti, je ne m’attarde pas 15 à 20 secondes d’arrêt pas plus. Le 1er ravitaillement m’a permis de gagner 2 places sans effort (le remplissage d’un bidon étant beaucoup plus rapide que le remplissage d’une poche à eau) Je suis compter 7ème. Le top 5 s’approche, mais la course est encore longue et il reste près de 25 Kms avec un secteur accidenté. Donc ce second ravito marque une nouvelle fois une transition puisque le parcours change de vallée, mais cette fois le parcours en plaine est beaucoup moins long, voir même presque inexistant.

C’est dans la vallée du Rodhon que nous allons évoluer maintenant. Le parcours passe tout proche de Chevreuse, traverse Milon la Chapelle et Saint Lambert avec comme point d’orgue la monté des 100 marches de Port Royal, le tout dos à l’Abbaye. Ce secteur est fort sympathique et propose de nombreux sentiers vallonnés. D’ailleurs, à la faveur de cette section je vais rattraper 3 concurrents dont Sylvain.

100 marches

Sylvain

Sylvain est un collègue de travail, nous travaillons tous deux dans notre grande maison qu’est La Communauté d’Agglo de SQY mais dans des services bien diffèrent Lui aux Médiathèques et moi au service Voirie Trx Neufs. Je suis un peu surpris de le retrouver, Il n’est pas au mieux, il me fait part de ses problèmes digestifs et sans doute aussi qu’il n’a pas encore bien récupérer de la GTA !! Sacré menu le truc !! (Grande traversée des Alpes) - http://sylvainbazin.blogspot.com/ Nous allons tout de même faire 10 Kms ensemble à un rythme très correcte, il me donne l’impression de cette refais une santé, nous coopérons bien, je me sent bien dans les bosses et Sylvain relance bien sur le plat. Notre collaboration fonctionne bien puisque après avoir décramponné Philippe dossard 49 nous revenons sur le coureur dossard 82 (Stéphane) de l’ASR Trail 78, il est un peu dans le dur apparemment des crampes et ce juste avant l’ascension « du Mont Buloyer » (rire), je pense que c’est l’une des plus longue ascension que nous propose cette SQY RACE. Il nous reste ensuite à redescendre sur l’Abbaye et à remonter sur la Grange de Port Royal par les 100 marches où nous attends le dernier ravitaillement, sucré et salé tout y est. Voilà, nous en avons terminés des grosses difficultés maintenant place à un profil moins attrayant moins ludique (enfin c’est ma pensé) puisque le reste du parcours soit près de 10 Kms environ est pratiquement plat, heureusement nous allons rester en forêt à l’ombre, c’est qu’il commence à faire chaud. Quelques longues lignes droites me sapent le moral, c’est que la fatigue commence à ce faire sentir et que sur ces chemins larges on a l’impression d’être collés.Sylvain qui avait l’air d’être mieux cède d’un seul coup peu après le passage sur la digue de l’étang du Manet, il me reste 8 Kms à peu près, je ne m’attarde pas car j’ai peur que cela revienne derrière. Je peine et il y a cette petite voie qui me dit de marcher, je sais qu’il ne faut pas l’écouter, qu’il faut résister, j’essaye de fixer loin l’horizon sur les grands boulevards verts, ayant regardé le parcours sur la carte et le profil je m’était préparer psychologiquement à cette dernière section car elle est vraiment monotone. Le paysage est malgré tout assez joli, mais cela manque un peu de vallon, il n’y a plus de changement de rythme, c’est un duel avec moi même. Perdu dans mais pensée, c’est ainsi que je vois au loin un coureur qui semble marché puis repartir en trottinant, nous sommes à Rodon, bon sang c’est le 3ème, Ouhai, je vais le reprendre, Ouh lala mais c’est que je ne suis pas très frais moi non plus, pourtant à juger comme ça il doit y avoir 1min 30 entre nous à tout casser mais il reste 4 Kms, je fais les calculs dans ma tête ( eh oui, j’y arrive encore !) environ 23 secondes au kilo, il va falloir vraiment qu’il soit mort pour que je le reprenne.Pour finir il termine avec 2 min d’avance. Comme quoi voir quelqu’un marcher ne veut rien dire.Donc c’est ainsi que ce termine cette 1 ère SQY RACE au terrain de sport Philippe Cousteau après avoir longé l’étang des Noës.

 

Ce n’est pas tout a fait terminé puisque j’attend l’arrivé de Philippe pour qui c’était le 1er trail d’une telle distance, il s’en sort avec les honneurs, bravo en 6 :29. On peu dire que c’est mon poulain, je lui ai transmis le Virus.

Après le buffet bien garnit, c’est l’heure de la traditionnelle remise des récompense où j’aurai le privilège de monter sur la 3ème marche du podium en Senior derrière Sébastien Lefebvre et Olivier  TELLIER.

SQYRACE podium Sénior

En famille

Cela aura été une journée magnifique d’autant plus que j’ai pu partagé l’arrivée avec ma famille, c’est bien sympas de pouvoir partager des moments comme cela avec ses proches.

Mais que sont devenus Jean-François, Daniel et Sylvain :

  • Et bien Jean-François a bien eu du mal, passé le 30ème , il lui en aura fallu du courage pour finir en 5 :32 min.
  • Et Daniel s’en sort très bien puisque il prend la seconde place en Vétéran en 4 :56, il a bien géré sa course.
  • Et pour finir Sylvain fini à l’agonie avec pas mal de douleur en 5 :16, je lui souhaite bon repos.

Départ   Port Royal  Golf national

                                                            Philippe                     Daniel               Jean-François

 Résultats et photos : http://www.sqy-sportnature.fr/

Voilà, c’est sur ma banquette que se termine la journée devant TLS sur France 3 où j’apprend que Haile Gebreselassie vient de battre le record du monde du Marathon à Berlin en 2 :03 :59. Chapeau au petit homme de 1 m 62, quelle vélocité ! 

Prochain RDV les Templiers le 26 octobre, ce sera dur…

Est-ce qu'il y a un Kikoureur qui peu me dire comment mettre des photos plus grandes. Merci.

1 commentaire

Commentaire de MARC78 posté le 06-10-2008 à 21:21:00

Bravo pour ta superbe course et ta perf !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran