Récit de la course : Trail des Corniches 2008, par Snoopy05

L'auteur : Snoopy05

La course : Trail des Corniches

Date : 18/5/2008

Lieu : Millau-La Salvage (Aveyron)

Affichage : 760 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le trail à deux, c'est pas mal non plus...

Le trail des corniches, ça nous a tellement plu l'année dernière que l'on a décidé de revenir cette année !

Nous, c'est Cawito46, Snoopy05 et Snoopynette.

L'Aveyron c'est pas tout près des Hautes-Alpes, et comme on aime beaucoup la région, on a opté pour une semaine de vacances sur place avant, accompagnés bien sur de Cawito46.

On se retrouve dans un camping le dimanche, avant de faire deux chouettes randos tous les trois le lundi et le mardi (dont une vers Nant, au coeur des fameux Templiers...), puis un beau parcours de rando-course le mercredi (19km et 570m de D+ en 2h25) avec Cawito.

Le Jeudi, on se dit qu'on va calmer le jeu mais on peut pas s'empêcher d'aller faire un tour en VTT et on se retrouve à envoyer comme des mômes dans un super sentier technique...

Allez, vendredi petite balade tanquillou sur le causse et samedi repos (si, si...).

Dimanche, donc, on se retrouve sur le Causse du Larzac. Snoopynette a eu la bonne idée de s'inscrire pour la rando. (15km). Elle part donc avant nous sur un itinéraire qui emprunte une partie du parcours du trail, et marchera en fait tout le long avec Claudie, une autre compagne de trailer rencontrée sur place... C'est sympa !

Nous échangeons quelques mots sur la ligne de départ avec Francis31 et hop, en avant pour 26km et 960m de D+.

Bon cette année je vous fait grâce du détail du parcours (voir mon récit de 2007)... c'est quasi le même cette année.

Un point important, néanmoins, c'est qu'on a décidé, avec Cawito46, d'essayer de courir ensemble. Vous savez ce que c'est... autour de l'apéro, on lance des idées saugrenues, voire grottesques, du style "on va faire mieux que l'année dernière", enfin ce genre de choses, quoi ! J'ai même cru entendre, mais ça devrait être une illusion sonore, "tiens, 3h ce serait bien"... Sachant qu'on avait mis dans les 3h40 l'année dernière !!

J'ai pas des super sensations dans les premières centaines de mètres. Bien que partis dans le 3e quart du peloton, je trouve que ça va un peu vite dans ce faux-plat montant. Cawito est quelques mètres devant. Je m'efforce de rester en deça de la zone rouge mais je sens que j'en suis proche.

Après un ou deux kms, un ralentissement dans le premier raidillon me permet de reprendre un peu mes esprits.

Cette difficulté franchie, le peloton s'étire, je me cale dans la foulée de Cawito alors qu'on traverse le Causse dans de superbes chemins et sous le soleil. C'est beau, tout simplement, et après 20 minutes ou une demi-heure de course, je commence à me sentir bien.

On arrive à la première grande descente que je négocie bien, malgré un peu de trafic et quelques endroits bien glissants. Je distance même Cawito de quelques mètres mais on se rejoint bien vite au permier ravito, où je refait le plein d'eau. Les choses sérieuses vont arriver...

On attaque la suite avec un passage assez technique à flanc de montagne avec racines et cailloux avant une belle et franche montée...

L'année dernière, Cawito avait eu un coup de mou en haut de cette difficulté, mais depuis, le niveau a progressé...

Je passe devant et on monte en marchant, à un bon rythme mais sans trop forcer, régulièrement.

Et en haut, ça paie : arrivés sur le plateau (voir épilogue) on se remet à courrir et on laisse sur place 3 ou 4 concurrents qui étaient devant nous, un peu séchés par la montée.

La suite est toujours aussi belle : un sentier en balcon, un nouveau passage technique et... glissant, puis une superbe descente roulante sur le deuxième ravito. On se sent bien et on rattrappe deux autres concurrents.

Arrêt éclair au ravito, où certains ont l'air d'avoir du mal à repartir, et on entame la dernière montée qui mène à l'arrivée, assez longue mais au pourcentage pas trop important. J'imprime un tempo alternant marche rapide et relances en courant dès que la pente est moins forte et ça marche bien : on double encore quelques concurrents un peu cuits qu'on laisse sur place et on tient le rythme jusqu'en haut, où se situe l'arrivée. Le tout sans mettre le cardio en zone rouge.

On est tellement dedans qu'on dépasse Snoopynette, qui termine la rando, un peu rapidement... le bisou, ce sera pour tout-à-l'heure !

Le parcours est amputé d'un petit km par rapport à l'année dernière et on est presque surpris d'arriver...

Un coucou au photographe et on termine main dans la main avec Cawito en 3h09 ! C'est cool...

On est super contents, même si l'année dernière Cawito faisait son premier trail (mais avec un historique sportif conséquent en VTT, bike & run, etc...) et moi je revenais d'un abandon sur blessure à l'Ardéchois...

Si on gagne une demi-heure chaque année, dans deux ans on joue la gagne ! Non, je déconne...

Allez, on va pas prendre la grosse tête, le premier gagne en 2h04... Y'a de la marge !

Le chrono n'est pas notre priorité : ce qui compte c'est qu'on s'est fait super plaisir, et qu'on a bien géré notre 'tite course, sans coup de barre et en finissant bien.

Autre motif de satisfaction, Snoopynette a bien apprécié sa rando, passée en agréable compagnie, ce qui lui a permis de profiter des chouettes paysages du coin.

On est accueillis chaleureusement à l'arrivée par Francis31, avec qui on peut discuter un peu plus longuement mais il doit repartir assez rapidement. A bientôt, c'était sympa de se rencontrer.

On prend le repas avec Claudie et son mari Michel, eux aussi satisfaits (il a mis 3h03).

Un mot pour la super organisation du Spiridon, comme l'an passé. Très conviviale, petit-déj. avant le départ, cadeaux en pagaille (pâté, fromage, confiture, T-shirt, couvre-oreilles pour un engagement à 8€ !), balisage et ravitos nickels, bénévoles nombreux et dévoués, repas de bonne qualité. Un grand bravo et merci à tous !

Mais ne le répétez pas trop quand même : je ne sais pas si c'est l'effet Kikourou avec les compte-rendus mais on est passé de 79 partants en 2007 à 111 cette année sur le 26km (plutot 25km d'ailleurs). Un des charmes de ce trail, c'est son côté intime...

Epilogue

Une petite anecdote, pour finir.

En haut de la première grosse montée, on débouche sur le causse et la vue se dégage sur la ville de Millau (sympa), mais aussi sur le (trop) fameux viaduc.

Si on peut avoir une certaine admiration pour la prouesse technique que constitue la réalisation d'un tel ouvrage, j'avoue être... agacé par l'exploitation touristique qui en est faite. J'aime cette région depuis longtemps (première visite en 1973 à l'âge de 12 ans !) pour y avoir fait beaucoup de rando et de la spéléo, et je trouve incroyable que certains touristes ne viennent que pour voir le viaduc, alors que la région autour est SUPERBE. Entre causses et rivières, le pays est magnifique et le viaduc constitue, à mon humble avis, une sorte de balafre dans ce paysage harmonieux.

En haut de cette montée, donc, je jette un oeil rapide côté viaduc, et continue mon chemin. Quatre gars, un peu essouflés, s'extasient devant le coup d'oeil et nous interpellent :

- vous avez vus ? le viaduc... c'est beau !

- ouais, ouais...

Un peu surpris qu'on ne regarde pas leur sujet d'émerveillement, ils insistent

- même les Américains nous l'envient !

C'est alors que Cawito, qui partage mes vues sur le sujet, a une de ces répliques dont il a le secret

- ben moi, j'envie pas les Américains !

Et on est repartis en courant, en les laissant sur place... on ne les a pas revus.

Si vous nous lisez, les gars, sans rancune, chacun ses goûts...

J'aime le trail pour son contact avec la nature et les paysages naturels qu'il nous permet de traverser et d''observer (et ici c'est splendide) et je préfère m'extasier devant une falaise de calcaire autour de laquelle tournoient les vautours...

Je ne suis pas un écolo intégriste mais je ne souhaite pas qu'il y ait des autoroutes partout ni qu'on multiplie les ponts de plusieurs kms pour enjamber des vallées (dans ma chère vallée de la Clarée, dans les Hautes-Alpes, on voulait aussi, à une époque, construire une 4-voies pour relier l'Italie, dans un site de toute beauté).

Juste pour mémoire, les années 70 ont vu, sur ce même Larzac, se dresser des gens pour s'opposer à l'extension d'un camp militaire, extension qui sera finalement abandonnée après des années de lutte.

Certains trouveront sans doute mon propos déplacé ou excessif et je respecte leur opinion. Laissez-moi juste regarder du côté de la beauté...

 

4 commentaires

Commentaire de Francis31 posté le 20-05-2008 à 09:41:00

Belle course, belle perf, belle progression sur une année, bravo à toi et au plaisir de se retrouver sur d'autres trails..

Commentaire de Cawito46 posté le 20-05-2008 à 10:57:00

éh éh ! belle semaine en effet Snoopy05, et belle gestion du trail en cerise sur le gateau.

Je suis aussi dans tes pas sur l'anectode du Viaduc.
Bien sûr que nous ne sommes pas des intégristes de l'écologie, et bien sûr que le Viaduc est un très beau batiment d'un point de vue prouesse architecturale, mais ce n'est pas (et cela ne sera jamais) le point remarquable de la région des grands causses et des gorges du Tarn, de la Dourbie ou de la jonte.
Je peux vous dire que la rando que nous avons fait le mardi était beaucoup plus remarquable (tant d'odeurs différentes, de paysages différents, de niveau de végétation différents entre le Roc Nantais (oui, oui, celui la même des Templiers), le val de Cantobre et la plaine Nantaise)...et que dire de la sortie trail du mercredi au départ du Rozier dans les gorges du Tarn, en remontant sur le causse de Sauveterre via les ruines d'Eglazines, et une redescente par les corniches via le cirque de St Marcellin...que du bon, que du beau.
Alors oui, je choisi mes trails en fonction de ces critères...pour mon plus grand plaisir, mais je ne jette pas la pierre à ceux qui pensent différemment, pas de problème.

Bravo Snoopy05 pour ta course et pour ce succulent Punch..euh non...récit !

Commentaire de fretless posté le 20-05-2008 à 23:43:00

Merci pour ton commentaire (et tes remarques qui ne sont pas celles d'un écolo intégriste je te rassure et qui ont bien leur place ici)et des regrets de pas avoir été présents pour vous rencontrer, mais j'étais venu faire le raid nocturne du Larzac le week end d'avant et vivant à Toulouse (ça devient difficile de se payer un plein d'essence tous les w.e.)...
Donc j'espère à une autre fois, pour partager qques foulées (et qques idées) avec ce fameux trio.

Commentaire de Choupinet 05 posté le 21-05-2008 à 23:28:00


Salut Snoopy,

Bravo pour ta perf, ça fait plaisir de vous voir vous éclater comme ça. Même si il manque 9 minutes pour respecter l'objectif apéro... Biensur je plaisante.

A Bientôt et Bisous

Tout le Team des Choupinets 05

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran