Récit de la course : Semi-Marathon de Berre l'Etang 2008, par CROCS-MAN

L'auteur : CROCS-MAN

La course : Semi-Marathon de Berre l'Etang

Date : 2/3/2008

Lieu : Berre L'Etang (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 826 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mon premier semi

Il faisait beau ce matin pour cette nouvelle matinée de course. Comme annoncé et présenti depuis le vendredi, le vent était une nouvelle fois présent pour cette nouvelle édition mais malgré l'inconvénient de courir contre le mistral, je me dit que malgré tout, un balayage atmosphérique ne peut pas faire de mal dans ce coin où les industriels s'en donnent à coeur joie.

Le lieu de la course était parfaitement balisé et c'est donc sans problème que je me suis rendu sur le site de la course. 2 courses devaient se courir en même temps, un 10 km et un semi et il y avait donc un peu de monde dans l'enceinte du stade.

Aujourd'hui était une première pour moi puisque j'allais participer à mon premier semi; j'avais choisi cette course pour la clémence de son profil quasi plat. Vendredi, j'avais croisé un collègue licencié à Chateauneuf les Martigues spécialisé dans les courses longues et marathons et  après discussion, il me dît qu'il m'accompagnerait peut être sur cette course, ce qu'il fît.

Plutôt habitué aux courses rapides, je n'avait jusque là aucune  idée sur la manière de gérer un semi et cette aide fut très précieuse, d'autant plus que le départ commun avec le 10 km avait de quoi perturber l'allure, les 2 courses ne devant se séparer qu'au 6 ème km.

9h. Alors que nous étions plus ou moins tous en train de nous placer sur la zone de départ, sans annonce préalable et à la surprise générale, le coup de départ retentît libérant donc les fauves après quelques milliseacondes d'hésitation. Placé avec mon binome en milieu de peloton, nous laissons donc partir le troupeau pour un tour de piste avant de sortir dans les rues de la ville. Nous sortons de la zone urbaine, traversons un parc et nous trouvons à présent en campagne.

C'était vraiment bizarre de laisser partir la course sans ce soucier de l'allure, j'avais l'impression de faire une sortie d'entrainement.

Malgré la coolitude de notre allure, cela ne nous empêchait pas de dépasser plusieurs coureurs et mon ami me modérait pour ne pas aller trop vite. Les 3 premiers km sont passés en 14'56 et les 3 suivants en 14'59; les 2 courses se séparent et nous continuons tranquillous notre promenades sans plus avoir devant nous les 10 km pour perturber l'allure.Les 3 km suivant se font sur le même rythme en 14'53; je me sens bienmalgré une douleur au genou qui me prend depuis une dizaine de jour au niveau du ménisque externe dès que j'atteind la dizaine de km. Avec le mistral et cette allure, je transpire à peine et le compte tour et loin de s'affoler.

Difficile de se contenir, mon ami le sent bien et me dit d'attendre au moins le 12 ème pour partir et qu'à ce moment là, il retournerait sur ses pas chercher d'autres coureurs de son club qui débutaient aussi dans la compétition.

Nous passons au dizième en 50'01. Les km défilent et mon coéquipier voyant approchait les 12 km me laisse partir; j'ai l'impression de commencer ma course et ne mettre jusqu'à présent qu'échauffé. J'ai acheté pour l'occasion une paire de Mizuno rider en promo chez DKT et je dois dire qu'elles me conviennent bien, avec un super amorti.

Ma nouvelle allure me fait doubler pas mal de coureurs et je passe les 12 à 15 en 12'26 et les 15 à 18 km en 13'23; je retrouve mes sensations de courses rapides, le moteur tourne plus vite mais les jambes suivent et je me fait à ma douleur (je commence à avoir l'habitude et c'est pas le moment).

Ca sent l'arrivée, je vois les projos du stade de départ derrière quelques patés de maisons; les derniers mètres sont toujours les plus longs . Arrive enfin l'entrée dans le stade et les gars annoncent un dernier tour de stade; je jette mes dernières forces et double 2 derniers coureurs. Je passe les 3 derniers kilo en 14'07.

1h42 au compteur kms; Je suis très content d'être arrivé sans dégat mais mon esprit de compêt reprend vite le dessus et je me dis que j'aurai pu faire mieux en démarrant plus tôt;

Je reste sur la ligne d'arrivée pour attendre mon collègue arrivera bien plus tard mais avec plusieurs km de plus pour avoir rassemblé et encouragé ses ouailles.

Une petite remarque: j'ai trouvé l'arrivée des participants du 21 bien triste et l'ambiance différente de celle des courses plus courtes où il est vrai que les arrivées sont moins étirées .

Et voilà pour cette nouvelle aventure. La semaine prochaine: un 13 km dans le Vaucluse au THOR avec ma poussine (en tout cas j'espère car elle se plaint d'une douleur au genou, c'est bien la fille de son père).

1 commentaire

Commentaire de RogerRunner13 posté le 03-03-2008 à 11:37:00

CR sympa et bravo pour ce premier semi. L'année dernière c'est ici que j'ai couru mon premier semi et c'est vrai que quand on a l'habitude des courses courtes il n'est pas facile de gérer sa course et dans ce cas le cardio est d'une aide précieuse.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran