Récit de la course : La Comba 2007, par the dude

L'auteur : the dude

La course : La Comba

Date : 4/11/2007

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 1182 vues

Distance : 17km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Comba

08H00 du matin, Adrien alias unbretonagrenoble passe me chercher, direction La Combe de Lancey pour ce qui sera sûrement le dernier cross de l’année : La Comba. 

On arrive avec pas mal d’avance, alors que le temps n’est vraiment pas engageant, non seulement il fait froid mais le ciel est bouché et il tombe une petite bruine fort désagréable.

Tant pis on se réchauffera en courant… 

 

Après le traditionnel triptyque inscription-pipi-échauffment, nous voila prêts a en découdre avec ces 17 km et 844m D+ précisément. 

Alors que je me place pour le départ j’aperçois en première ligne un buff couleur crème et sous le buff : David, un autre kikoureur avec qui nous avions échangé pas mal de mails depuis que je l’avais devancé au cross des Chioures en septembre, du coup ça fait 2 mois qu’il attend sa revanche.

Nous discutons un peu et c’est parti. 

 

Et ça part vite…très vite…trop vite ! Bon je fais l’effort pour essayer de suivre David, mais le début est vraiment très roulant et ça envoie pas mal, j’attend avec impatience la première côte en espérant que ça calme un peu tout le monde. 

En attendant on passe par une descente courte mais assez raide et je m’aperçois que les gels que j’avais placés dans ma ceinture Raidlight prévue à cet effet sont tombés a cause des secousses.

J’ai un peu les nerfs parce que du coup je vais être obligé de m’arrêter aux ravitos et aussi parce que j’ai la désagréable impression de m’être fait enfler en achetant cette ceinture. 

 

Enfin voila la première montée, mais ça continue a courir assez vite, puis une première petite cassure permet a 3 coureur du LETI de revenir sur nous et de nous lâcher progressivement des que la pente est de nouveau forte. Après une petite portion de bitume toujours en côte, on revient dans les chemins et la ça se met a VRAIMENT monter, le bénévole posté au croisement nous avait annoncé 30% !

On se met donc a marcher et la je voie que David a vraiment du mal, ça me rappelle d’ailleurs qu’au cross des Chioures je l’avais lâché dans une portion de ce type. 

 

Je continue donc en compagnie de Nicolas, un collègue de boulot qui vient de me rejoindre et dont je sais qu’il court plutôt bien, j’essaie de le suivre et tant que ça monte ça se passe bien mais lorsqu’arrive un replat de 500m, il me distance et me voila seul. 

Je m’efforce de garder un rythme correct et le sommet arrive finalement assez vite.

 

Je me jette dans la descente, pas trop technique mais quelques passages un peu chauds a cause de l’humidité sur les feuilles d’automne.

J’ai une pensée pour Adrien qui n’est pas à l’aise en descente.

Après la descente en chemin, la descente sur route, puis re-chemin puis re-route ça ne finit jamais : j’ai l’impression qu’on a monté 500m et qu’on en descend 2000 

Sachant que David est bien meilleur descendeur que moi, je m’attends à le voir revenir d’un moment à l’autre.

Et effectivement a la faveur d’un virage en U je l’aperçois dans le brouillard, il lui faudra encore un peu de temps pour me rejoindre mais après une nouvelle courte montée et une énieme descente le voila. 

 

Nous nous retrouvons donc, en compagnie d’un troisième coureur, sur la route des balcons de Belledonne, c’est du faux plat descendant, donc on discute tout en gardant un bon rythme, au bout de 2 km environ le faux plat devient montant et le coureur qui était avec nous décroche. 

 

Enfin on rebascule dans un petit chemin en descente et David s’envole vers l’arrivée, je décroche tout de suite et finit un peu a la ramasse, le passage sur route m’a vraiment fait mal aux jambes.

J’ai encore une fois l’impression qu’on n’en finit pas de descendre, je double quand même un des coureurs du LETI qui a l’air complètement cramé et c’est fini. 

 

Résultat :8ieme en 01 :26 :51, je suis content, je fais mieux que l’an passé alors qu’il y a 150m de deniv en +.

David a fini très fort, il est 7ieme 1 minute devant. 

A peine le temps de souffler et voila Adrien, 16ieme en 01H29, finalement il a plutôt bien passé les descentes grâce a ses trails toutes neuves. 

 

En conclusion une course bien sympa, c’était vraiment cool de se retrouver a courir avec d’autres kikous, côté organisation rien a redire, si ce n’est encore un peu trop de bitume peut-être, mais en tout cas il faut souligner qu’un effort a été fait.

5 commentaires

Commentaire de Davidou le minou posté le 04-11-2007 à 19:18:00

Super récit Bruno,

plus précis que moi sur certains passages, c'est bien sympa à relire.
Bravo pour ta perf, on est quand même pas loin l'un de l'autre, rien n'est joué pour la prochaine :-)

Mais je vais travailler les montées où il faut marcher :-)

Commentaire de Moicélolo posté le 04-11-2007 à 20:05:00

Bravo pour cette perf. Je vois que les gronoblois kikoureurs vont bien vite... et vous avez pas vu la kikoureuse Pascaline sur le petit parcours ???

Commentaire de nicnic38 posté le 05-11-2007 à 00:54:00

même météo que 2006... mais le parcours ressemble plus a un trail... en 2008, ce sera encore mieux j'espere.

Elle est quand meme bien sympa cette course à deux pas de chez nous...

bravo pour ton temps! et ta place!

PS : t'aurais pas mis ta ceinture a l'envers?

Commentaire de the dude posté le 05-11-2007 à 10:46:00

Merci a tous pour vos commentaires :-)

Malheureusement je n'ai pas la chance de connaitre miss Pascaline, donc si elle n'avait pas le buff ou le bonnet kikourien, impossible de la reperer...


Pour la ceinture je ne l'avais pas mise a l'envers j'en suis sur, par contre il eut peut-etre fallut que je la serre plus pour eviter qu'elle ne bouge un peu.
J'aurais du la tester avant a l'entrainement, mais je me suis decide au dernier moment, tant pis pour moi...

Commentaire de Davidou le minou posté le 05-11-2007 à 13:07:00

Tu as raison Nicnic38, la route en moins, on se rapproche beaucoup du trail : montées raides et longues, descentes techniques.
Je pense aussi qu'en 2008 ça devrait vraiment être une super course. Avec le soleil, ce serait génial : allez les organisateurs, un petit effort :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran