Récit de la course : Marathon d'Amsterdam 2007, par lechamois

L'auteur : lechamois

La course : Marathon d'Amsterdam

Date : 21/10/2007

Lieu : Amsterdam (Pays-Bas)

Affichage : 1325 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon d'Amsterdam 2007

Salut à tous,

Comme d’hab je commence par remercier tous ceux qui m’ont adressés des sms et autres coups de fil, ca fait vraiment plaisir !!! Et milles excuses à ceux que j'ai pas répondu...j'avais oublié mon chargeur et plus de batterie le dimanche soir :-(

Mercredi soir arrivée à Amsterdam avec un temps frisquet et un peu de pluie. Une bonne nuit et le lendemain matin dernier ^petit footing dans le parc qui est traversé par le marathon dans deux jours…bonnes sensations je reste très cool avec quelques lignes droites et je rentre à l’hotel.

Le jeudi vendredi et samedi seront mis à profits pour visiter cette belle ville et surtout les jolis musées qu’elle héberge. Nous passons également retirer le dossard et repérer les lieux où ma belle me regardera passer et ou je lui donnerai les manchons que je vais mettre aux bras avant le départ sur les premiers kms (7kms).

Coté forme tout va bien sauf…une petite gène au tendon de la cheville droite…mais c’est une tendinite habituelle chez moi et je sais qu’elle va et viens régulièrement donc pas trop d’inquiétude.

Dimanche matin je me retrouve donc sur la ligne de départ juste devant toute la masse car j’ai eu un dossard qui me permet de me retrouver dans le second sas.

10h30 pan c’est parti, 6 foulées et vlan voilà mon chamois les quatre fers en l’air car devant 4 ou 5 gars sont tombés et vous savez comme ca se passe dans ces cas là tout le monde vole. Je me relève pas trop de dégâts je saigne un peu à la main droite, un peu égratigné à la jambe gauche mais ca roule pas de vrai bobo et je peu prendre mon rythme.
Une fois sortis du stade les route sont larges et le flux de coureurs se constitue progressivement pour que chacun trouve son rythme, moi j’ai prévu de partir que des bases de 4’10 au km et j’essais donc de caler le compteur.

5ème km 20’22 un peu rapide mais je tape vraiment pas dedans et je suis bien à l’abris dans le paquet. Cette partie du parcours en ville et dans un parc est certainement la plus sympa.

10ème km 40’57 pas de souci toujours avec le même groupe tranquille bonnes sensations tout roule et une fois encore tranquillou je me ravitaille bien à chaque fois. J’ai balancé mes manchons à ma belle et je suis maintenant bien, il fait beau juste un peu de vent.

15ème km 1h01’35’’ nous sommes sur une partie du parcours qui longe l’Amstel avec le vent légèrement en biais (un peu favorable) mais bien que joli cette partie est un peu monotone et peu de public.

Semi marathon 1h27’15 dans le tempo avec cette portion vent dans le nez que je décide de gérer en me mettant un peu à l’abris dans un paquet et en reduisant un peu l’allure. Par contre la mauvaise nouvelle viens de mon tendon qui commence à me titiller mais pas vraiment douloureux donc dans ma tête tout est bon ca va tenir.

25ème km on attaque une zone industrielle (ou de bureaux ?) bref pas le coin le plus sympa du parcours avec de longues lignes droites. 1h42’46’’ (soit 4’07 / km) coté respiration et jambes tout est ok mais mon tendon commence cette fois-ci sérieusement à tirer mais il ne m’empêche pas de courir, je reste calé avec mes compagnons de route.

30ème km on revient dans la ville enfin un peu plus de monde et des bâtisses un peu plus sympas !! Mon chrono 2h03’40’’ je suis toujours au même rythme (4’08 /km). Mais cette fois-ci je commence à être vraiment inquiet car mon tendon tire vraiment, je décide de laisser partir mon groupe et je me dis que je vais ralentir et gérer pour terminer juste sous les 3h. Donc je prends un rythme bien plus cool. Mais au fur et à mesure des kms ca me tire de plus en plus et à partir du 34ème j’ai comme un pique à glace qui me triture le tendon à chaque foulée. Punaise je vais pas flancher là alors je serre les dents.

35ème km ravito. 2h26’55’’ soit 4’11 /km mathématiquement c’est jouable mais je jette l’éponge car physiquement ce n’est pas envisageable, je m’arrête au ravito punaise ca me lance bien et après réflexion je décide de ne pas arrêter là mais de terminer le marathon et de rentrer en marchant et trottant. Commence alors un long 7km où le pied me fait mal dès que je trotte et ca va à peu près en marchant. Je bats un record au 41ème km en le parcourant en 7’16’’ !!!!! Pourtant le public te pousse mais non dès que je cours c’est hyper douloureux.

Enfin la dernière ligne droite, je cours en grimacant mais je veux pas faire le dernier km en marchant, j’ai les boules car je suis pas fatigué mais c’est comme ca !!

Final 3h12’16’’ tient ca me fait un marathon de plus au compteur entre 3’05 et 3’13 (7 ou 8 je crois !!).

Conclusion : Déçu car tout était ok et que cette tendinite c’est réveillée le mauvais jour. En plus je la connaît bien dans 2 ou 3 jours elle peut ne plus être là et je vais recourir normalement !! Mais pour finir de façon positive je n’ai jamais été aussi facile sur un parcours de marathon jusqu’au 35ème, ce matin j’ai pas mal aux jambes et surtout j’ai passé 4 jours super sympas avec Isa dans une ville très accueillante.
Donc le chamois en moins de 3h ce sera pour la prochaine tentative en 2010…peut-être

A+

Le_chamois_le_challenge_demeure

4 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 25-10-2007 à 12:59:00

Dommage Manu... Je sais que tu dois être déçu de ne pas avoir
fait moins de 3h. Mais vu de mon côté, 3h12, blessé et en finissant
en marchant, c'est un EXPLOIT, tu t'en doutes bien !!
Bravo donc pour ta course et comme tu dis, à la prochaine !

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de agnès78 posté le 25-10-2007 à 14:04:00

Manu, merci pour ce récit!
Le marathon est vraiment une discipline à part, difficile! Mais le record reste à porté de tes gambettes, de cela, j'en suis certaine!
Bonne récup
bises
agnès

Commentaire de Gibus posté le 26-10-2007 à 21:20:00

Manu, mets toi dans la tête que sur une patte t'as fait 3h12, alors sur les deux : 2h5x à l'aise
et n'attends pas 2010, ça passe vite et c'est quand même dans 2 bonnes années.
Allez, l'année prochaine ça sera la bonne, avec le même plan d'entrainement ça sera du méga cool.
Salut.

Commentaire de franciss posté le 28-10-2007 à 10:19:00

Mazette !!! Tes temps de passage au 10, 20 et 30 me font frémir !!!! Mais comment fait-on des temps pareils ? Je t'assure que je donnerais très cher pour des équivalents même un peu plus faibles...et pas besoin de finir le marathon pour être heureux ! Il me semble que tu peux connaître la satisfaction d'avoir très majoritairement déroulé ton plan de progression sur la distance sans aucune faiblesse, tu étais même apparemment un brin plus rapide...alors que te manque-t-il au final ? la satisfaction d'arriver au terme de la perf ? c'est indubitable... mais comme chacun semble te le rappeler, tu sais que c'est largement à ta portée. Je pencherais bien du côté de Gilbert "Gibus" : remets-ça le plus vite possible et fu feras table rase de ta déception...

P.S : Je confirme qu'Amsterdam est très chouette et ton arrivée en vidéo sur la ligne finale est un moment bien sympa à vivre de l'autre côté du clavier !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran