Récit de la course : Le Grand Raid du Mercantour 2007, par devey

L'auteur : devey

La course : Le Grand Raid du Mercantour

Date : 16/6/2007

Lieu : St Martin Vesubie (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1648 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mega dure

4 heures du matin il fait un peu frais mais  mais la journee doit etre belle . 102km et 6600m+: on va bien s'amuser

   ma strategie est la meme que pour le ventoux  partir lentement; prendre le rythme 100km et le garder. je me sens bien et les premiers km me servent de mise en route. je ne m'occupe pas  du rythme d'autruiet au fur et a mesure je prends le bon tempo.

 km10 on attaque  la premiere grosse montee vers le col du barn : montee difficile mais  la fraicheur physique est la  . A partir de cette ascension jusqu'au pont du countet km50  je ne vais quasiment remonter un a un que des coureurs partis trop vite.Moi qui monte plutot moyennement je vais grimper ce premier grand col sans me faire doubler et en remontant de nombreux coureurs.Je ne suis pas parti trop lentement mais plutot je crois la course est parti vite. Dans la descente je reprends les kikoureurs avec qui on apris un pot la veille :cette descente est belle et bien agreable et je continue sur mon rythme 100km. tout va bien . je bois regulierement et m'alimente(1gel/heure) .

  km30 ravito du boreon les choses serieuses vont commencer : 4 ascensions et4 descentes enchainees .la montee du pas de ladres est tres dure on passe un lac a mi parcours et on finit par un mur pour passer la pas: et d'un ! :bien passe.  la descente n'est pas facile ; c'est raide  et technique  .Le chemin finit  par arriver  a la madone de fenestre ou l'on doit repasser cesoir. Deuxieme montee ca commence fort  et puis ca continue  fort pas de chemin ou de sentiers  mais des blocs de pierre  le trace permet de ne pas s'egarer mais dans ce type de montee la vitesse ascensionnelle  n'est pas terrible. ouf le sommet et de deux: bien passe.La descente est pareil que la montee:  blocs de pierres. ce n'est facile de jouer au cabri ;je progresse du mieux que je peux  et je double 21 (je m'amuse a compter ) concurrents  jusqu'au ravito du pont du countet qui marque la mi course.TOUT VA BIEN  pour l'instant. Quand je repars  je regarde le chrono  10h22  de course ; j'ai bien marche et pourtant  en 10h je ne fais que la moitie du trace je ne searai pas arriver avant la nuit.CELA ME PERTUBE un petit peu mais enfin il faut faire avec. le pas de l'arpette est devant moi et la montee est simple tout droit tout raide vers le sommet .Je commence a faiblir et j'ai un petit mal de tete lie je crois a l'altitude. je n'ai plus la facilite relative d'avant mais j'assure encore un bon tempo : position 186 au pas de coulomb  position 134 au refuge des merveilles la quatrieme montee  de suite  se passe correctement mais il faut dire que c'est moins dur.La descente nous mene vers les granges du colonel  on est a flanc de collines et cela dure un bon moment   je trottine  maintenant un tempo .Avant d'arrivee au relais des merveilles je decide de marcher un peu car j'ai un coup de moins bien.

 km75 relais de merveilles  je retrouve CIL qui a sa poche a eau perce  je lui passe celle que j'ai de secours et l'on repart ensemble. le moral  a baisse on a fait le plus dur  reste deux grosses montees  la baisse de prals est difficile mais on finit avec cil par arriver au sommet , descente la derniers faite en courant avant la nuit qui arrive.Nous revoila  a la madone la nuit est noire  et le moral a encore baisse

  Derniere grosse montee  cil est mieux je peux le suivre   c'est fini  il rest 17km  la nuit est totale je choisis  de rester  avec un autre coureur  par  securite et nous faisons route ensemble avec pour objectif  de rentrer . la fin est tres longue  :pour acceder ala descente finale il faut grimper au sommet d'un pic (trop dur) la descente reve est affreuse  cela glisse de partout  cailloux , racines . je me retrouve seul  et finit avec un autre groupe

    22h32 position 120 ouf 'j'ai bien gagne une magnifique polaire

  ps ideal pour une formation accelere en montagne  prochaine session en 2009

  beaucoup de plaisir mais si la fin a ete difficile

6 commentaires

Commentaire de tounik posté le 18-06-2007 à 16:14:00

Bravo !!! Les premiers commentaires sur la difficulté de la course et le nombre d'abandons suffisent pour saluer l'exploit.

Commentaire de corto posté le 18-06-2007 à 18:05:00

Je partage l'avis de Tounik. Un grand bravo à toi.

Commentaire de L'Dingo posté le 19-06-2007 à 06:22:00

Salut Jean-marc.
Bravo, Bien joué.
A te lire on croirait presque une ballade de 24h un peu fatiguante :-))

Tu as du oublié, les 6600m de D+ dans les pattes, les "murs" , les névés, les blocs monstrueux des éboulis, les rubalises fluos qu'on trouve pas au moilieu de nulle part dans la nuit etc.. etc...

C'était peu être le manque d'oxygène à 2500m qui à produit cet effet.

et bravo aussi à Christophe (CIL) pour votre tandem final.

A+, près de chez nous

Commentaire de riri51 posté le 19-06-2007 à 09:42:00

Merci pour ce CR et félicitations pour ta gestion de course et ton résultat final. A+

Commentaire de may posté le 19-06-2007 à 16:22:00

trop fort!!!!!!!
bravo!!!!!
may_admirative!

Commentaire de Souris posté le 19-06-2007 à 23:50:00

Bravo Devey pour cette course...
En te lisant, j'ai reconnu le petit coup de moins bien que j'ai aussi ressenti avant l'arrivée au relais des merveilles (je n'en voyais plus le bout!) ;-))

A bientot sur les chemins.

La Souris

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran