Récit de la course : 12 heures de Bures-sur-Yvette 2007, par eric41

L'auteur : eric41

La course : 12 heures de Bures-sur-Yvette

Date : 13/5/2007

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 1456 vues

Distance : 107.9km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Je devais faire cette première course horaire sans trop de pression car elle devait me servir comme préparation au Raid du Golfe du Morbihan. Mais début Mars mon rêve de Tour du Golfe s’envole à cause d’une contrainte familiale.

 

Je décide de garder ces 12 heures dans mon programme mais en étant un peu plus gourmand sur mon objectif.

Mais quel objectif ? Je n’ai jamais couru plus de 10h15 au 100 km de Millau en Septembre et j’ai couru mon premier 100 km en 9h35 à Chavagnes en 2005. Avec cette petite expérience du 100 je me dis que 115 serait pas mal pour une première tentative.

Je reprends les grandes lignes de ma prépa de Chavagnes en courant pour le plaisir le trail de la Vallée de Chevreuse le 1 Avril. Je finis ce trail à l’arraché mais je reprends l’entrainement 5 jours après sans trop de séquelles (peut-être y en a t-il eu plus ?).

 

Je termine cette préparation avec 522 kms sur 9 semaines (612 pour Chavagnes).

Le doute s’installe un peu d’autant plus que pas mal de coureurs ont échoué sur leur dernière course horaire (St Fons, Séné,.. ) et qu’ils étaient mieux préparés que moi.

Même Bruno Heubi a eu quelques difficultés lors des 12 heures de Séné.

 

C’est avec ces pensées que je prends la route vers 2h45 en ce dimanche 13 Mai.

 

Ma femme me rejoindra avec ma sœur et mon beauf vers 11 heures. Cette course est ouverte aux marcheurs. C’est une aubaine pour les familles. Tout le monde peut participer sur une même course.

 

Après avoir jardiné pour trouver le lieu de départ dans Bures je retrouve à l’inscription Castor Junior. Il me remet la nouvelle casquette Kikourou. Il est 4h30 l’inscription est gratuite et en cadeau nous recevons une ceinture porte-dossard. Très bonne idée. Cela évite d’agrafer le dossard sur le tee-shirt.

 

Je me met en tenue et je dépose mon sac sous la tente vestiaire située juste après l’arche de départ. Nos affaires seront accessibles après chaque tour. 50 m plus loin c’est la tente du ravitaillement. Je découvre les lieux dans la nuit. Le circuit est un grand ovale de 2632 m partiellement éclairé. Je n’ai pas de frontale mais cela ne me gênera pas. Nous serons une soixantaine à prendre le départ à 5 heures. Plein d’UFO à cette heure mais il faudra attendre le début de matinée pour voir arriver la foule. En effet tous les ans c’est une bagarre acharnée pour le trophée par équipe entre le club local (USBY JDM Nature) et l’Association Française des Coureurs de Fond de l’IDF. Les membres de ces 2 équipes viennent en famille participer à cette course. Ils marchent, ils courent et ils festoient. C’est ce qui fait toute la convivialité de cette épreuve.

 

5 heures. Les demi circadiens sont lâchés. Après quelques mètres je me retrouve avec Cédric et Manu (Le Sanglier). Manu vient faire son décrassage. Il revient du Raid Montpellier-Valencia. Il fera presque 40 kms pendant ces 12 heures. Bravo Manu et merci pour tes encouragements.

 

Je découvre le parcours tranquillement à la lueur des quelques réverbères et des frontales de Cédric et Manu. La première moitié est bien boisé. Le chemin serpente parmi les arbres. Au bout, virage à angle droit après un pont en bois. Une petite relance sera nécessaire à chaque tour. Puis retour vers le départ. C’est un peu moins bien pour le moral car on aperçoit l’arche pendant ce kilomètre retour.

14’20 donc 11 km/h pour ce premier tour. Très bien c’est ma vitesse spécifique sachant au fond de moi que c’est un peu rapide (10.5 aurait certainement été plus judicieux).

 

  Le circuit

D’ailleurs avec Cédric on se dit que c’est un peu trop rapide mais on va courir sur ces bases pendant 5 heures. Je m’arrête à chaque tour pour me ravitailler. Une petite pluie viendra nous rafraîchir entre la 3ieme et 4ième heure. Cloclo (un ADDM et Kikoureur) se joindra à nous pendant 2 ou 3 tours.

Le marathon est passé en 3h50.

 

 

Avec Cédric (Castor Junior) pendant 6 heures

Après la 5ième heure je commence à ressentir une petite fatigue au niveau des mollets. D’ailleurs nous mettrons 30 secondes de plus sur ces quatre tours.

64.8 kilomètres aux 6 heures. Record pour Cédric. J’avais couru 65 kilomètres à Chavagnes. Donc sur les mêmes bases. Mais j’avais fini difficilement et là il y a deux heures de plus. Je refais un tour avec le Castor et je décide de faire une pause un peu plus prolongée au ravitaillement et de repartir en marchant sur 100 mètres.

 

Mais là stupeur. Après cette flânerie plus moyen de lever les genoux. Je ne peux plus courir. La fatigue est descendue complètement dans les jambes. Je marche et essaie de recourir mais rien à faire. Je termine le tour en marchant le moral dans les chaussettes en décidant presque d’abandonner.

 

Je rejoins la tente vestiaire pour me reposer. Il y a Koline  (UFO) qui se décontracte et je lui relate mon problème. Elle me passe une pommade et me dis que cela va passer. Pourquoi pas au point où j’en suis. Un peu ragaillardi  je passe un coup de fil à ma femme qui doit s’inquiéter, elle qui marche et qui ne m’a pas vu passé. Elle n’est pas loin de l’arrivée et je lui dis que je l’attend pour faire le point. Je vais me restaurer tranquillement. Tout y passe salé, sucré, eau, coca. Ma femme arrive et m’encourage à continuer. Je n’ai plus couru depuis une heure maintenant.

 

Je m’élance et O miracle les genoux montent et je reprends ma course. Et c’est reparti pour cinq heures.

Je vais même bien courir ces cinq heures car je vais faire les tours entre 17 et 18 minutes avec 2 à 3 minutes d’arrêt au ravitaillement. Cela fait du 10 km/h pour la partie course. J’assure à chaque arrêt. Sirop de pêche (il n’y a plus de coca), quartier d’orange et épongeage des jambes. Cela me rafraichit.

 

Je vais tourner en visant d’abord les 38 tours (100 kms) atteint en 10h 46 avec un arrêt au stand de 15 mn suite à un orage. Plus que 1 heure 15 pour le bonus.

Je refais deux tours à mon rythme et pour le dernier, le 41ième j’attends ma femme et mon beauf  pour finir avec eux en marchant. Les organisateurs ne comptabilisent que les tours complets et ils ferment le circuit à 16h45. Inutile de forcer il n’y a pas de place pour deux tours.

  

 Le dernier tour en marchant avec ma femme et mon beauf.

A 400m de l’arrivée je sprinte avec Olivier91 et Sandrine74 pour finir en beauté sous l’œil d’Agnès78.

 

 

 

  Les 400 dernier mètres avec Olivier91 et Sandrine74.

Ma première course horaire se termine avec un 107.9 km au compteur. Et cerise sur le gâteau mon premier podium lors d’une course. En effet je termine 4ième au scratch et 2ième V1.

 

L’objectif n’est pas atteint mais j’ai passé une excellente journée.

 

Un grand bravo aux organisateurs. C’est vraiment sympa de rassembler 400 personnes pour marcher et courir autour d’un circuit nature.

 

Que s’est-il passé après 6 heures de course. Pas trop d’explications. Manque de sommeil, manque d’entrainement, départ trop rapide,….Certainement un peu tout cela à la fois.

 

 Un grand merci à Koline et sa pommade magique, à Agnès78 et Karlieb pour les photos et à toutes les rencontres que j’ai pu faire lors de cette journée (UFO, Kikoureur et ADDM) .

7 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 25-05-2007 à 22:00:00

Eric,
J'aurais adoré faire quelques tours avec toi sur ce circuit !!! Domi et moi avions prévu de venir vous encourager...mais nos agendas étaient trop chargés !!
Bravo à toi pour ta course, et à la prochaine pour d'autres foulées ensemble ...
Bisous
Taz

Commentaire de hérisson posté le 25-05-2007 à 22:22:00

Salut Eric,

Vraiment bravo pour tous ces kilos avalés et pour ton CR ; dis donc quelle convivialité sur cette course de Bures ! sans aucun doute elle restera un moment fort de ta carrière que tu raconteras peut-être un jour à tes petits enfants : le premier podium !!!
Au plaisir

Commentaire de moumie posté le 26-05-2007 à 00:30:00

félicitation pour ton premier podium et bravo pour cette course en 12heures.
Retiens le nom de la pommage magique, elle peut toujours reservir
Bonne continuation

Commentaire de agnès78 posté le 26-05-2007 à 14:42:00

Merci Eric pour ce très beau récit! Ce fut un plaisir de te retrouver après Auffargis! Il manque tout de même la photo du podium, non mais!!! Bravo pour ta course, merci pour ton sourire et ta bonne humeur peandant et après la course... Pour ta gentillesse et tant de modestie! Et puis un ptit merci à Koline pour la pomade magique!
bises et à bientôt
agnès

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 26-05-2007 à 23:56:00

Bravo ! Pour le récit, pour la course et pour le podium !
3 en 1, c'est vraiment extra ! 107 km 900, on est visiblement
pô du même monde... Je suis très admirative de ce genre d'exploi.
Encore félicitations, et au plaisir de te croiser.

NoNo_hip_hip_hip_pour_le_big_boss_du_calendrier ;-)

Commentaire de L'Castor Junior posté le 28-05-2007 à 08:32:00

Merci Eric pour ce CR, et surtout pour les 6 heures passées à courir ensemble : moi qui ne voulais pas vraiment courir ce jour là, tu as été une locomotive des plus agréables !
Bravo pour ta perf' : même si je suis persuadé que tu "vaux" davantage encore, cette première incursion au delà du 100 km a tout de même été fructueuse.
Figure-toi que c'est ici, l'an dernier, que j'avais eu moi aussi droit à un premier podium (4ème au Scratch comme toi et 1er Senior 1).
Ton récit, comme ceux maintenant nombreux présents sur Kikouroù, ainsi que l'ambiance unique confirment qu'il s'agit vraiment d'une course à faire !
A bientôt l'ami !
Cédric

Commentaire de claude41 posté le 28-05-2007 à 23:04:00

Bravo Eric, ça fait plaisir de voir un loir et chérien se défoncer! Belle perf

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran