Récit de la course : La Moussanaise 2007, par bigout66

L'auteur : bigout66

La course : La Moussanaise

Date : 13/5/2007

Lieu : Moussan (Aude)

Affichage : 1248 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La moussanaise.

 

En ce dimanche, je me rends à Moussan avec 9 membres de l’association « Courir à Leucate » dont Moumie, pour une course que je n’ai jamais faite mais qui a une bonne réputation dans le coin.

Moussan est un petit village à environ 15 km de Narbonne et chaque année la course regroupe plus de 300 coureurs pour cette matinée de fête.

 

 

Ce matin le soleil n’est pas de la partie et laisse place à un manteau nuageux épais, il fait même presque frais en comparaison aux températures estivales de ces derniers jours.

Pour courir ç’est sûrement  pas plus mal.

 

 

 

 Rencontre avec les membres du club de Sigean

 

 

 

Arrivés sur place, on retire nos dossard nous donnant droit à une bouteille de vin au nom de la course et un tapis de plage (original) toujours au nom de la course.

 

 

 

 

 René toujours un verre à la bouche Mort de rire

 

 

 André en pleine préparation et Michel super concentré et prêt à en découdre dans sa tenue de plagiste (il finira quand même dans les 15 premiers)

 

Allez, passons aux choses sérieuses et place à un petit échauffement de15-20 minutes qui va nous permettre de repérer les derniers km.

Le dernier km est en côte avec une pente de 4% (selon le garmin d’Olivier) donc va falloir en garder sous la semelle pour bien finir.

  

A 9h30 tout le monde se rassemble pour prendre le départ.

Je suis avec René mais je ne me fais pas d’illusion et n’essaierai même pas de le suivre.Mécontent

En revanche, j’ai juste derrière moi André le V3 du club qui avait mit à peine 37 secondes de moins que moi le 15 avril à Narbonne.

Sachant que depuis j’ai encore régressé, mes objectifs du jour seront de finir devant lui et de mettre moins de 43 ‘.

 

Le parcours est plutôt sympa puisqu’il est- composé de 3 boucles différentes qui repassent à chaque fois par le centre du village ce qui permet d’avoir des encouragements assez régulièrement.

 

Le départ est donné et je décide de partir tranquillement pour garder des forces pour la fin qui est plutôt exigeante.

Dans le village un groupe de percussions met l’ambiance et nous motive un peu et on va en avoir bien besoin.

Le 1er km n’est pas encore passé que déjà une côte se présente.

Aie ça commence fort.

Je passe le 1er km en 4’15 » et au même moment André me dépasse.

Au passage, je l’encourage mais essaye quand même de le suivre.

 

On emprunte un chemin de terre au milieu des vignes qui nous ramène déjà vers le village sous les encouragements du public et du groupe de musique.

Passage au 2ème km en 8’20 ».

 

Je parviens à rester au contact d’André mais n’arrive pas à revenir à son niveau malgré ses encouragements.

J’ai pas de jambes, pas moyen de dérouler, c’est bizarre et très désagréable comme sensation.Horreur !

 

Il me sert ainsi de lièvre jusqu’au 3ème  km environ, à ce moment là il lève un peu le pied ce qui me permet de le remonter et de lui servir de lièvre à mon tour.

Peu de temps après, une autre côte de 150m environ se dresse, courte mais raide…un vrai mur d’escalade. Oui bon ok je suis un peu marseillais mais franchement elle est vraiment impressionnante.Surprise

 

A présent nous sommes un petit groupe de 3 depuis qu’André et moi avons rejoins et type devant nous.

Le relais se fait naturellement entre le type et moi, André restant un peu en retrait pour l’instant.

 

J’ai du mal à respirer à cause d’un syndrome viral contracté 2 jours plus tôt.

J’ai le nez bouché et des glaires dans la gorge (bon appétit) ce qui me fait tousser.

Le type se moque un peu de moi en me disant d’arrêter de fumer.

Bref, la mi course est atteinte en 21’00 » ce qui par un calcul savant me permet de calculer que si je garde ce rythme je finirai en 42’00.

Sauf que je sais que la fin est en côte donc l’objectif moins de 43 » risque d’être difficile à atteindre.

 

Notre groupe fonctionne bien et on remonte petit à petit des coureurs qui ne parviennent pas à s’accrocher à nous.

Encore une côte de 300m mais moins violente cette fois ci qui nous permet de passer 4 gars.

 

Tout ira bien jusqu’au km 6 où j’ai un vrai coup de moins bien avec difficultés à respirer entraînant évidemment un superbe point de côté et mon genou qui me fait souffrir et m’empêche de garder la cadence.

C’est donc avec regret que je laisse filer mes 2 compagnons et mon objectif chronométrique par la même occasion.Triste

Là le moral en prend un coup surtout que je ne peux plus accélérer et que des coureurs reviennent sur moi sans que je parvienne à les suivre. Chacun son tour.

 

La deuxième boucle se termine en nous ramenant dans le village où les acclamations du public ne sont vraiment pas du luxe.

Ca me donne un  second souffle et me permet de retrouver une allure décente.

 

A présent, je suis seul et je dois me focaliser sur André en ligne de mire pour trouver ma motivation.

Le km 7 va me faire du bien car il correspond au seul passage de la course où l’on peut souffler un peu puisqu’il s’agit d’un faux plat descendant sur environ 1km.

A ce moment là, des spectateurs m’annoncent 61ème.

J’en profite pour récupérer un maximum car je sais que la suite sera nettement moins facile.

 

En effet peu après le km 8, la dernière côte s’annonce et va nous en faire voire pendant plus d’1 km avec des passages à 4%.

Inutile de dire qu’à ce moment de la course ça fait mal aux pattes !!!Horreur !

Je l’aborde tranquillement car je sais ce qui m’attend, du coup des coureurs reviennent sur moi.

Je décide de placer une attaque au km 9 qui correspond presque à la fin de la côte.

Ca me permet de reprendre certains coureurs qui m’ont doublé.

 

A 500m de la fin, je double 2 coureurs qui restent derrière moi.

Je suis totalement explosé et du coup je ne sens pas un des 2 lancer le sprint à 200m de la ligne.

Je le vois me passer comme une fusée.

Je démarre illico derrière lui mais en accélérant je pousse le 2nd coureur en faisant un grand mouvement de bras pour prendre mon élan (désolé).

Rapidement je remonte sur le gars et m’apprête à le doubler par la gauche mais il me coince alors contre la barrière.Perplexe

Du coup, je suis obligé de faire un écart sur la droite en faisant attention de ne pas percuter l’autre gars pour le doubler.

Mais c’est déjà trop tard et je finirai sur ses talons, décidemment sur cette course rien ne me réussi !!!

 

Aussitôt la ligne franchie, je m’excuse auprès du type que j’ai involontairement poussé.

Il le prend avec le sourire, tant mieux.Clin d'oeil

Je félicite également le vainqueur du sprint même si ce qu’il a fait n’est pas très fair-play, mais bon je ne suis pas sûr qu’il l’ai fait volontairement et je me dit qu’il m’a peut être coincé sans s’en rendre compte, un peu comme moi avec l’autre gars.

 

Je vois ensuite André que je m’empresse de féliciter, même si à cause de sa belle performance c’est mon objectif qui tombe à l’eau.

En plus avec ce finish au sprint, j’ai oublié d’arrêter mon chrono du coup, je ne sais pas combien j’ai mis.

 

 Jean michel en plein effort pendant que Michel l'arrose.

Je retourne à la voiture prendre l’appareil photo et je repars en arrière avec Michel à la rencontre de Moumie.

On la retrouve un peu avant le 9ème  km et j’en profite pour la prendre en plein effort (pas facile d’ailleurs).

 

 

 Moumie et Michel, derriere en rose sa copine Géraldine rencontrée à Alenya.

 

 

 

Elle a retrouvé la coureuse avec qui elle avait sympathisé dimanche dernier à Alenya.

Moumie est juste devant elle et on l’encourage à rattraper une coureuse 20 m devant.

 

Elle arrive à la doubler et finira au sprint pour rattraper une autre fille mais cette fois ci sans succès.

 

A l’arrivée, chaque féminine à droit à sa rose rouge ce qui leur donne le sourire malgré la fatigue.

 

 

J’attends les résultats avec impatience pour découvrir mon temps et savoir si tous mes objectifs sont tombés à l’eau ou si je vais avoir un semblant de satisfaction.

A l’arrivée des résultats, je regarde le temps en face de mon nom et je vois 42’45, 64ème /301 ouf de justesse.

 

 

 Juju le clown très présent sur les courses de l'Aude et qui aide toujours le dernier à finir.

Il y avait également le chevalier que l'on croise fréquement mais que je n'ai pas pu prendre en photo(dommage).

 

André aura mit 10 secondes de moins que moi et finira encore une fois premier V3.

 

Une course très bien organisée, proposant un beau parcours dans une très bonne ambiance.

Je la conseille vivement et si je peux j’y retourne l’an prochain !!!

    

7 commentaires

Commentaire de moumie posté le 16-05-2007 à 20:26:00

merci pour ce commentaire qui m'a permis de revivre cette agréable course, surtout avec les photos.
moi aussi je la conseille, car elle est agréable, malgré les quelques côtes que l'on m'a caché (je l'expliquerai dans mon cr) LOL...
c'est vrai qu'à la fin le gars n'a pas été fair play, mais parfois dans l'effort on ne se rend pas compte de se que l'on fait...
Allez je suis contente que ton genou t'es moins fait mal et que tu as fait quand même un bon temps
P.S : je n'ose me relire, car tu sais que je rentre d'un apéro au champagne, alors t'imagine (hihihi) pour en plus le continuer, alors j'espère avoir été cohérente, sinon je ne le réécrirai
Gros bisous.

Commentaire de gdraid posté le 16-05-2007 à 22:38:00

Récit très sympa, bigout66, et jolies photos à l'image de moumie...
Course haletante, au coude à coude jusqu'à la ligne d'arrivée !
Bravo pour ta perf, et celle d'André le valeureux V3!
JC

Commentaire de zakkarri posté le 16-05-2007 à 23:22:00

slt bigout !
cr de folie ! waouh !
toujours spectaculaire tes courses, vous êtes super accrocheur sur les course de ta région, ça bagarre sec lol !
En tout cas c'est un bon chrono malgrés le dénivellé et ton niveau physique qui n'est pas 100% encore !
allez a + le sprinteur !

Commentaire de agnès78 posté le 17-05-2007 à 10:11:00

Quel suspens!!!!!
Quel récit!!!!
Quelles Photos!!!
Quelle belle région!!!
Quel bigout!!!!
Et..... quelle moumie....
MERCI mon ptit bigout...
gros poutoux
agnès

Commentaire de cedre posté le 17-05-2007 à 12:23:00

la forme revient
attention bigout66 est présent a la lutte....
avis aux concurrents : il distribue des tartes à qui veut le prendre au sprint ;-)
J'ai bien aimé la tactique de la barrière aussi (à méditer)
merci bigout les bon tuyaux ;-)

Commentaire de Say posté le 18-05-2007 à 10:34:00

Salut Bigout!


Tu ne fais pas que prendre le sang des bénévoles : tu marches sur les concurrents! :-)

Merci pour ton reportage en photo qui plus est.

A peluche

Coli

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 19-05-2007 à 01:19:00

Le Bigout est plutôt en forme si j'en crois son chrono !
Bravo pour ta course pleine de rebondissements, tiendra, tiendra pas ?
Et tu as tenu, et le genou aussi, c'est l'essentiel.
La cerise sur le gâteau étant la réalisation de ton objectif
en moins de 43 mn. Alors, félicitations et merci pour le récit
et les jolies photos d'un p'tit coin du sud.

NoNo_l'escargot_du_Revermont_qui_descend_parfois_à_Fleury d'Aude

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran