Récit de la course : Le Défi de Fort-l'Ecluse 2019, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Le Défi de Fort-l'Ecluse

Date : 13/10/2019

Lieu : Leaz (Ain)

Affichage : 287 vues

Distance : 17.9km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une histoire abracadabrantesque.

Une histoire abracadabrantesque.

 

Quoi ? Ce n'est plus au parking de Fort L'Ecluse !

Non, non, c'est à Léaz même le départ et l'arrivée aussi.

 

Ah bon, et le parcours, toujours le même ?

Oui, ouai, mais pas dans le même ordre, les 917 marches au milieu de l'itinéraire.

 

Ah ok, de toutes manières, j'y vais quand même.

 

Va falloir que ça s'arrête car depuis que c'est passé du contre la montre de 5,4 km, cela ne cesse de grimper en distance. 14,6 en 2017, 16 en 2018 et maintenant 19 sans compter sur le dénivelé de 330 m de D+ au départ, cela est passé à 660 puis 800 et aujourd'hui à 930.

 

Quand on aime dit-on, on ne dompte pas, on ne gronde pas non plus.

 

 

Nous voilà dans le village.

Il y a du monde malgré la baisse de la fréquentation inversement proportionnelle au kilométrage et au dénivelé sus-cités précédemment.

 


Sur notre dossard est imprimé à l'envers le profil pour qu'on puisse l'étudier une fois épinglé.

Cool.

 

Tiens, il y a toujours la montée à Gustave mais pas à la fin donc peut-être plus facile à avaler.

Par contre la longue montée là-haut au sommet est prévue sur la fin, aïe, ça va piquer.

 

Le groupe de musique est toujours là pour nous faire patienter.

Nous sommes prêts à partir et l'attente est très longue.

De plus la sono est incompréhensible. François au micro parle mais on n'entend rien et cela dure.

Eh ! On y va ou bien !

Y en a qui bossent demain !

Rires.

 

Ca y est, les fauves sont lâchés.

Il y a une bonne montée à la fin m'a dit Fabienne.

Ok on verra.

 

C'est parti pour une première boucle nouvelle vers le Rhône, sympa.

J'y vais cool et m'arrête déjà souvent pour photographier.

Nous revenons déjà après 3 bornes au village.

François est là au micro. Un petit coucou et nous taillons après le parking voiture sur le sentier qui descend (en bas) au fleuve.

Toujours périlleux et cassant pour les quadris.

Ce n'est qu'un début, continuons le, combat.

Certains se ramassent, pas à la pelle mais avec de belles gamelles.

 

Encore 3 bornes et nous remontons sur le début de l'ancien parcours.

Les premiers ont (déjà) fait la boucle et redescendent au taquet.

Ca glisse et dans le virage, il dérapa.


Bon sans gravité.

Ils ont l'air pressés.

 

What do you want ?

Me to go back to my car and go to Jujurieux ?

Is that what you want ?

Let them go

Let them go.

 

La voie ferrée à gauche, c'est parti pour la montée.

Oups elle fait un peu mal. Il ne faut pas trop se rentrer dedans, on marche.


 

Peut-être qu'en le pratiquant jeune, j'aurais pu faire du sumo, j'avais la taille nécessaire, et le poids, ça s'acquiert.

 

On descend sur la route, ça tape.

A gauche et c'est Gustave.

Raide dingue mais génial.

 


Nous repartons rejoindre le parcours le long du Rhône.

Attention à la boue et l'eau.

Je mets les trails dedans.

Drôle de sensation.

 

Ce n'est pas qu'elles se dégonflent, c'est qu'elles font 'pschitt', si vous me permettez cette expression.

 

Le parcours au bord de l'eau toujours aussi superbe.

Que c'est beau, cet humus, cette eau qui susurre.

Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, eh bien le traileur français devient fou!


 

 

Fabienne me rattrape.

 

Ah t'es là ! me dit-elle.

Je vais la suivre jusqu'au fort.

 

Qu'est-ce qu'elle veut de plus cette ménagère ?

 

Nous sommes au pied du mur.

Le ravito, l'unique le seul, avant les marches.

Fabienne ne s'est pas arrêtée.

 


Un petit contrôle de passage et c'est parti mon kiki.

 

917 marches, mais pas tout d'un coup.

Je profite de la vue et du décor.

 

Je monte à mon rythme, doucement mais surement.

 

Ah y est, je suis en haut, un peu déconfis.

Finalement pendant, à la fin, après, avant, c'est toujours pareil : faut se les taper, ces %ù§?&@# marches.

 

Quelques photos pour souffler et on repart dans la descente.


Le petit sentier comme d'hab puis cela remonte de suite.


Ouh là ça pique.

Tout le monde tout le monde marche.

Jusqu'en haut aux marais c'est petitement dans la forme que nous progressons.

Je rattrape quand même certains, faut pas déconner.

 

C'est reparti dans l'envol vers l'arrivée.

C'est toujours aussi plaisant de courir dans ces larges espaces, surtout quand on sait quand bas c'est la fin.

 

J'hésite sur le parcours et me trompe avant de traverser la route.

J'ai failli sauter le talus.

 

Deux filles me doublent car cela sent l'écurie.

Je regarde ma montre, hum peut-être moins de trois heures.

Plus que 500 m me dit un gars.

Ah ça va le faire alors.

 

Mais non.

Il y a le belvédère à grimper.

Mon dieu qu'est ce qu'il est haut, qu'est ce qu'il est dur, qu'est ce qu'il est loin.

Qu'est ce que c'est qu'ce bins ?

OK.

Photo orga

Les mains sur les quadris, je double les filles (mortes) et passe aussi un gars (re mort).

Je franchis l'arche qui n'est pas de Noé.

Je ne suis plus de première Genèse.

 

3h04, j'en laisse quelques uns derrière moi quand même.

Une nouvelle médaille de finisher, cool.

 


La vue est superbe et je tarde à redescendre du belvédère et de mon nuage.

Il y a une vierge et les ruines de l'ancien bourg.

 

 

 

Vraiment une belle vue ici.

Un petit saut dans la salle au ravito.

François est occupé avec la remise des récompenses.

Tans pis pour le coucou.

 

Voila une édition de plus au et à mon compteur.

 

Ecoutez crac, en tant que père de Marie

Euh non, en tant que maire de, maire de, maire de Paris,

Voici la coupe de France

Euh non, la coupe du Monde !


 

8 commentaires

Commentaire de boby69 posté le 14-11-2019 à 15:00:25

Apparemment , le parcours ( rallongé ) t'a quand même plu .
J'étais pointeur en haut des escaliers .

Commentaire de Gibus posté le 14-11-2019 à 15:06:21

Cool, c'est toi en jaune sur la photo, alors ?

Commentaire de boby69 posté le 14-11-2019 à 15:25:04

j'ai revisionné les photos , alors oui , c'est moi en photo ( de dos )

Commentaire de boby69 posté le 14-11-2019 à 15:22:23

Tout les bénévoles étaient en jaune . Moi , j'était en haut du défi des escaliers , pour pointer les dossards .

Commentaire de centori posté le 14-11-2019 à 16:23:00

sacré reportage photo pardon trail :)

Commentaire de Gibus posté le 14-11-2019 à 21:14:58

Oui j'étais venu pour photographier pardon courir ;)

Commentaire de Arclusaz posté le 15-11-2019 à 18:06:41

Si tu écluses aussi bien les bières que tu es fort en récit.......
bravo et merci pour ce nouveau super reportage

Commentaire de Gibus posté le 19-11-2019 à 20:44:32

Merci mon poto, une p'tite gorgée à ta santé !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran